Caséine, whey : pas plus efficaces que la viande ou le poisson pour prendre du muscle

Les compléments alimentaires de whey ou de caséine sont-ils indispensables pour aider les sportifs à fabriquer de la masse musculaire ?

Il semble que oui si on en croit de nombreuses études scientifiques, reprises par les vendeurs de protéines. Problème : les études en question ne comparent jamais la whey ou la caséine à un aliment classique comme la viande, les œufs ou le poisson mais toujours à un placebo (pas de protéines) ou une autre protéine vendue sous forme de complément (soja, pois, etc.). Rien d’étonnant alors à ce que les résultats soient positifs !

Il existe tout de même quelques études qui ont comparé les effets des protéines de lait à celle des aliments classiques, en voici une qui vient d’être publiée dans la revue médicale Clinical Nutrition.

 179 personnes comparent les protéines de lait au soja et à la viande

Dirigée par une équipe de chercheurs de l’université d’Australie du Sud, l’étude a recruté 179 adultes âgés en moyenne de 61,5 ans en bonne forme physique mais qui faisaient peu de sport. Ils ont ensuite été séparés en trois groupes répartis de manière aléatoire et aux caractéristiques comparables.

Pendant 3 mois les participants ont dû faire 3 séances de musculation par semaine, en cherchant à augmenter progressivement les charges. Au niveau alimentaire, les chercheurs les ont tous assignés à suivre une alimentation isocalorique (même nombre de calories), permettant à chacun de maintenir un poids corporel fixe. Cette alimentation apportait à chacun environ 1 gr de protéines par kilo de poids corporel sous forme de viandes maigres et de poisson, et environ 30% des calories sous forme de lipides, le reste sous forme de glucides. L’apport en protéines était réparti sur les trois repas principaux pour permettre un apport minimal de 20 gr de protéines à chaque repas.

En plus de cette alimentation, les trois groupes ont reçu un complément alimentaire à prendre juste après l’entraînement de musculation soit :

  • 27 gr de protéines laitières (un mélange de caséine et de whey, 80 et 20% respectivement environ)
  • 27 gr de protéines de soja (protéines de soja en poudre mélangées dans du lait de soja)
  • Pas de protéines supplémentaires (du jus d’orange et quelques biscuits pour que les trois groupes conservent malgré tout un apport calorique identique)

Les jours où il n’y avait pas d’entrainement les participants prenaient tout de même le complément alimentaire, en collation.

Augmentation de la force avec la viande, le lait ou le soja ?

L’entrainement physique des participants consistait en un entrainement en salle de musculation sur des machines comme la presse à cuisses, le développé couché machine, le tirage prise large, les curls et extensions de jambes. Le principe d’entrainement était très classique : chaque participant commençait en effectuant des séries de 8 répétitions sur un exercice jusqu’à parvenir à effectuer des séries de 12; ensuite il augmentait le poids.

Résultats au bout de 12 semaines d’entrainement, tous les participants ont gagné environ 1 kilo de masse musculaire maigre tout en perdant 2 kilos de masse grasse. Au niveau de la force musculaire, les résultats sont les suivants :

  • Augmentation moyenne de la force de 92,1% dans le groupe qui a pris les protéines de lait
  • Augmentation moyenne de la force de 63% dans le groupe qui a pris les protéines de soja
  • Augmentation moyenne de la force de 92,3% dans le groupe qui a simplement mangé de la viande !

 Comment interpréter les effets des protéines ?

Les résultats de cette étude sont édifiants ! Il n’y a pas de différence significative entre le groupe qui a pris des protéines de lait et celui qui a mangé de la viande mais l’apport total en protéines du groupe qui prenait les protéines de lait était de 1,41 gr par kilo de poids corporel, contre seulement 1,10 gr par kilo de poids corporel dans le groupe qui ne prenait que la viande ! La viande fait donc aussi bien que le lait mais avec un apport inférieur ! Il ne fait donc pas de doute qu’elle fait mieux avec un apport égal.

Reste la question du soja, qui ne permet pas une grande augmentation de la force malgré des apports plus élevés en protéines que dans le groupe « viande seule ». Pour les chercheurs la seule explication plausible est que le soja a eu un effet défavorable sur le taux de testostérone des hommes ce qui a ralenti nettement leur progression. Ils n’ont pas mesuré le taux de testostérone des participants, il ne s’agit donc que d’une hypothèse, ils s’appuient sur des études précédentes faites par d’autres chercheurs. Dans tous les cas c’est bien la protéine de soja qui est problématique. Il faut d’ailleurs savoir que la protéine de soja en poudre est différente du soja que vous pouvez manger dans votre alimentation et beaucoup plus nocive. Plus d’informations à ce sujet dans mon article « quelles protéines végétales en poudre utiliser pour préserver sa santé« .

Faut-il retenir les résultats de cette étude ?

La science est une discipline constamment évolutive. Les résultats d’une seule étude suffisent donc rarement à tirer des conclusions générales. De plus les personnes étudiées étaient âgées et pas des jeunes de 20 ans. C’est pourquoi la plupart des vendeurs de compléments alimentaires jugent rapidement ce type d’études comme « sans grand intérêt » ou « qui ne prouvent rien ».

Mais dans le cas présent cette étude a une valeur importante. Tout d’abord parce qu’elle a le mérite d’exister (et il n’existe pas des dizaines d’études sur cette comparaison) mais aussi car sa méthodologie est très rigoureuse : près de 200 participants (c’est beaucoup), un contrôle strict des apports en protéines et en calories, un contrôle strict de l’entrainement (effectué sous la supervision de coachs sportifs, dans les locaux de l’université) et enfin, les participants sont plus âgés c’est vrai mais la prise de masse musculaire est plus difficile avec l’âge, les résultats sont donc très parlants malgré cela.

Par ailleurs, cette étude se contente d’amener des arguments dans le sens de la logique biologique : l’être humain est le plus adapté aux aliments qu’il mange depuis le plus longtemps. La consommation de produits laitiers n’ayant débuté qu’il y a 10 000 ans environ, il serait très surprenant que ces protéines stimulent plus la croissance musculaire que des protéines de viandes ou de poissons, consommés depuis plusieurs millions d’années. Le seul intérêt réel de ces produits est leur aspect pratique.

 Pour aller plus loin sur l’alimentation du sportif :paleo2

 Référence : Thomson, Rebecca L. et al. Muscle strength gains during resistance exercise training are attenuated with soy compared with dairy or usual protein intake in older adults: A randomized controlled trial. Published Online: February 04, 2015.

You may also like

46 Response Comments

  • Charly  23 février 2015 at 4 h 03 min

    Bonjour, je ne comprends pas bien vos conclusions. Il semblerai d’après ce que j’ai compris que tout les participants ont mangé les mêmes rations de glucide/prot/lipide. Et qu’on a simplement ajouté une ratio de protéine sur les deux groupes avec des poudres.

    Je ne comprends pas ce passage quand vous dites que la viande fait aussi bien que le lait. On ne peut pas dire ca, puisque les participants ont tous pris la meme quantite de viande. On peut juste dire que l’apport de whey n’a permis aucun gain supplementaire ni en muscle, ni en force et qu’on note meme une perte de force en ajoutant à un régime carné de la protéine supplementaire sous forme de soja en poudre. Jai rien compris !?

    (17)
    Répondre
    • Pierre Aribaut  26 mai 2016 at 18 h 50 min

      Par ailleurs ce n’est pas de la whey mais surtout de la caséine en fait, je cite « protéines laitières (un mélange de caséine et de whey, 80 et 20% respectivement environ) », donc avec 80% de caséine ce serait plutôt correct de dire de la caséine et non de la whey…il manque donc l’étude comparative avec de la vraie whey (les protéines en poudre whey c’est de la whey comme son nom l’indique, sinon il suffit de boire du lait qui protéiquement est essentiellement composée de caséine et un peu de whey).
      Une des différences entre la whey (protéine de petit lait) et la caséine (protéine principale du lait) c’est la vitesse d’assimilation, je parle là juste des concentrats de protéines, pas des isolats c’est encore différent.

      (4)
      Répondre
    • Nicolas  29 juillet 2016 at 12 h 23 min

      Bonjour,

      Effectivement on arrive aux mêmes conclusions. Au vu des chiffres on peut uniquement affirmer que l’apport supplémentaire en protéines laitières n’apportent pas de résultats supplémentaires.

      Les groupes consomment tous la même quantité de viande, on ne peut donc pas dire que la viande réussit mieux que les protéines laitières…

      Il faudrait tester un apport unique en viande d’un coté et de l’autre un apport unique en protéines laitières par ex.

      Dans le cas de cet étude on peut aussi avancer que l’une des causes est la « saturation » en protéines. On nous bassine avec 1,5 à 2g/protéines/kg de corps/jour mais qui le met en avant ?
      Les vendeurs de compléments alimentaires cherchant à booster notre consommation de protéines et rendre ainsi impossible la consommation naturelle d’autant de protéines.

      Il se peut simplement que l’apport en protéines par la viande soit suffisant au corps dans cet exemple et que tout supplément soit inefficace.

      (0)
      Répondre
      • Nicolas  29 juillet 2016 at 12 h 28 min

        Pour compléter mon post, un homme de 75kg devrait selon ce qu’on entend consommer 150g de protéines par jour.

        Cela représente :
        200g de viande à 30g protéines/100
        200g de flocons d’avoines à 10g/100
        150g de poissons à 25g/100
        3 œufs a 7g/œuf
        100g de fromage blanc à 10g/100
        200g de légumineuses à 10g/100

        Et tout cela quotidiennement !
        Ce n’est plus une alimentation c’est se goinfrer… Sans compter la consommation (très, trop ?) forte de viande …

        (0)
        Répondre
  • Babacool  24 février 2015 at 4 h 30 min

    Moi au contraire, je pense que cette étude est très parlante…et pour cause, il faut ouvrir les yeux : ce type d’étude est rare, car d’habitude on mesure seulement l’impact des protéines en poudre, mais jamais on ne fait ne comparaison avec la même proportion de protéine issue de viande ou de poisson… déjà rien qu’avec ce constat on peut se poser la question de l’impact du marketing sur ces études…ce qui devrait (logiquement) pousser les gens a vouloir chercher plus loin et cette étude justement va plus loin et nous donne l’opportunité de constater la différence.

    Mais cette étude va plus loin encore…on nous informe que les trois groupes avaient une base commune alimentaire : environ 1 gramme de protéine par kg de poids de corporels sous forme de viande maigre et de poisson, 30% de kcal sous forme de lipides et le reste sous forme de glucides, jusque là OK, mais lisez bien la suite : on nous dit que le premier groupe a « bénéficié » de 27 gramme de protéine supplémentaires venant d’un mix whey/caséine, le deuxième groupe lui a ingéré 27 gramme de protéines de soja, et le troisième groupe n’a bénéficié d’aucun apport en protéines supplémentaires après l’entrainement contrairement aux deux groupes précédents (ils ont eu droit a du simple jus d’orange et des biscuits pour avoir le même apport calorique que les 27 gramme de protéines dont les 2 premiers groupes ont eu le droit).

    Ensuite on peut lire en conclusion que le groupe 1 et 3 ont eu a peu près le même gain de force musculaire (+92% environ) sauf que le hic, hé oui le hic, c’est que rappelez vous…

    (5)
    Répondre
  • Guillaume  24 février 2015 at 13 h 17 min

    Bonjour,

    On peut aussi conclure que après effort, l’important est de se recharger d’abord en glucides (gâteau et jus d’orange), plutôt qu’en protéines.
    Du coup, l’étude aurait due comparer une collation post effort à base de lait, protéine végétale et oeuf/viande/poisson.
    En fait, personnellement, j’en conclue que de plus en plus de coachs conseillent de prendre de glucides après effort et qu’ils ont pas tord.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  24 février 2015 at 13 h 21 min

      Oui, on pourrait être tenté de faire cette conclusion mais on sait que ce n’est pas le cas car il existe plusieurs dizaines d’études qui ont montré qu’entre un apport en protéines seules et un apport en glucides seuls, l’apport en protéines donne toujours de meilleurs résultats pour les sports de force. Bien entendu, apporter glucides + protéines est la combinaison qui donne les meilleurs résultats mais pas sous cette forme, il faut privilégier des glucides lents pour former du glycogène sans gras.

      (4)
      Répondre
      • Alex  12 septembre 2017 at 23 h 37 min

        Bonjour,

        du coup pour moi cette étude tendrait à prouver que l’apport supplémentaire en protéine est inutile.

        On leur a fait prendre de la protéine totale (80/20), c’est à dire du lait en poudre, pas de la whey. Ils auraient bu du lait ou manger une viande, ça aurait produit le même effet ?

        En plus, le groupe 3 a pris du sucre en post training sans protéine. Tout ça rentre en conflit avec avec les études citées précédemment, non ?

        (1)
        Répondre
    • Pete  4 décembre 2015 at 12 h 41 min

      Manger du gâteau après le sport ? lol

      (0)
      Répondre
  • Eric66  18 novembre 2015 at 23 h 27 min

    Bonjour Julien, je suis tombé par hasard sur le site nuteor.com par hasard en cherchant de la proteine bio. Connais tu leur produits ? Leur proteine est un mélange de 5 sources dont du chanvre et d’œuf entiers.

    (4)
    Répondre
  • Rachid  9 mars 2015 at 20 h 49 min

    Bonsoir Julien,

    J’ai lu avec attention votre dernier post ainsi que vos 2 livres Paléo Nutrition et Gluten.

    1.Concernant la prise de masse avec des maladies de type spasmophilie due a une malabsorption des nutriments (magnésium, vit D…) la nourriture solide est-elle la meilleure solution?

    2.Vos livres donnent d’excellents conseils nutrition pour adultes. Auriez vous des pistes pour les enfants et ados (notamment substituer le lait de croissance, de vache, les céréales…)

    En vous remerciant par avance pour vos retours

    (1)
    Répondre
    • Julien V.  10 mars 2015 at 12 h 12 min

      Bonjour,
      1. La spasmophilie n’a rien à voir avec une malabsorption
      2. Regarder les autres livres aux éditions Thierry Souccar.

      (3)
      Répondre
      • Rachid  12 mars 2015 at 15 h 20 min

        1.Je pensais que les 2 étaient liés. Spasmophilie, on nous dit en général que c’est du à un manque de magnésium… et étant donné que j’absorbe mal les nutriments (duodénite…)
        2.J’ai déjà été dessus, je suis en train d’étudier un des auteurs qui a publié plusieurs livres sur les enfants.

        Merci pour vos retours

        (0)
        Répondre
  • Eric_66  26 mai 2015 at 16 h 56 min

    Bonjour Julien,
    Tout d’abord bravo pour votre livre Paléo Nutrition qui est une vrai mine d’information.
    Un peu plus haut vous dites que les oeufs entiers sont supérieur à la viande. J’ai lu que l’assimilation des oeufs était lente (2 à 3gr par heure) et que du coup elle n’était pas utile autour de l’entrainement, mais plutôt en collation ou avant de dormir pour délivrer au mieux les acides aminés. Est ce vrai ? Quel apport conseillez-vous atour de l’entrainement tout en respectant mon régime Paléo ?

    (3)
    Répondre
  • Qandil  23 février 2015 at 10 h 49 min

    Bonjour, pourquoi parler d’une étude avec 179 participants alors que n final est de 83 ??
    c’est dommage de conclure ceci sur une seul étude alors que la littérature montre l’inverse, pourquoi ne pas attendre que d’autres études confirment ceci avant de publier cet article ?

    (-2)
    Répondre
    • Julien V.  23 février 2015 at 10 h 59 min

      Bonjour, 83 c’est le nombre de participants à la fin mais c’est bien 179 au départ. Cela reste des chiffres élevés, la plupart des études sur les protéines en poudre sont faites sur une dizaine de participants maximum.
      Vous dîtes que la littérature scientifique montre l’inverse or je travaille dans ce milieu depuis assez longtemps je crois et je n’ai jamais vu d’étude montrant l’inverse, pouvez-vous m’en présenter s’il vous plaît ?

      (4)
      Répondre
  • Fat  23 février 2015 at 1 h 51 min

    Merci pour cet article, je ne pensais pas qu’on arriverait à ce genre de résultat.

    (1)
    Répondre
  • SAVARIEAU  23 février 2015 at 9 h 45 min

    Les oeufs au meme titre que la viande auront-ils les meme effets que la whey ?

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  23 février 2015 at 10 h 49 min

      Non, les œufs sont supérieurs à la viande cela a été démontré dans plusieurs études, à condition qu’ils soient entiers (avec le jaune). J’en parle dans « Nutrition de la Force » et un peu plus en détail dans « Paléo Nutrition ».

      (2)
      Répondre
  • pierrepons  10 mai 2015 at 12 h 53 min

    Bonjour,

    – Cette étude est totalement inutile, puisqu’elle ne respecte pas les recommandations d’usage de la whey, et qu’elle présuppose des bénéfices dont ses tenants ne la targuent pas.

    -En effet la whey est consommée avant tout pour sa rapidité d’assimilation, et son effet anabolique est d’autant plus efficient qu’il a lieu plus tôt après l’entraînement. Hors il est question ici d’un apport de 20% après l’entraînement, ajoutés à 80% de caséine à assimilation très lente, ralentissant l’assimilation du tout, ce qui va annuler le bénéfice métabolique supposé. Quelle vaste blague !

    – Si le timing est négligé (comme c’est le cas ici), ces protéines ne sont pas supposées être plus efficaces que la viande, mais plus pratiques, et surtout moins chères. Sans parler de l’effet sur la santé à long terme, tout le monde n’achetant pas des quantités astronomiques de viande ou de poisson bios chaque jour. Ce qu’à la fois la planète, notre portefeuille, notre emploi du temps, ainsi que notre système digestif nous remercient.

    Sportivement,

    (0)
    Répondre
    • Parlons peu parlons bien  15 octobre 2015 at 0 h 24 min

      Notre systeme digestif nous remercie tu dis? Quelle vaste fumisterie! Renseigne toi donc sur la compositin de la caseine et ses effets deleteres sur la santé avant d intervenir. Renseigne toi egalement sur la proteine de whey qui n est pas si anodine que ça pour la plupart des gens (je dis la plupart car beaucoup de personnes ne sont pas en santé intestinale optimale, c est a dire la condition sine qua non pour se permettre de la whey). Bonne soirée.

      (0)
      Répondre
  • Censuré (publicité)  25 juin 2015 at 11 h 03 min

    Bonjour Julien,

    Cet article est très intéressant. Nous recevons énormément de questions sur l’efficacité des protéines de lait en poudre opposés justement aux protéines naturelles. Il y a deux questions que je souhaite vous poser à ce sujet.

    La première: est-ce que vous pensez que la vitesse d’assimilation de la whey opposée à la protéine issue d’un bon steak de boeuf peut faire la différence sur la qualité musculaire à long terme ? Pourquoi les marques poussent l’argument de vitesse et de qualité alors qu’en réalité, tout semble porter à croire que les protéines de lait en poudre ne sont là que pour le côté pratique (comme vous le mentionnez dans votre article)

    La deuxième: est-ce que vous avez comparé l’efficacité des protéines de boeuf en poudre opposées aux protéines issues d’un vrai steak de viande? On voit de plus en plus de marques développer des protéines de boeuf en poudre, est-ce qu’une nouvelle tendance ne serait pas en train de se profiler à l’horizon?

    (1)
    Répondre
  • nico  17 septembre 2015 at 17 h 17 min

    et que pensez vous de la proteine de chanvre et de la spiruline liquide naturablue sont elles dangereuses ou benefiques pour la santé ,il est préférable de la prendre avant ou aprés l’ entrainement ?
    merci d’avance

    (1)
    Répondre
  • Franck  26 février 2015 at 18 h 24 min

    Un résultat quand même incroyable!
    Si l’apport glucidique post entrainement n’est pas la cause des progrès du groupe 3, ça veut dire que le supplément protéique en poudre du groupe 1 n’a eu absolument aucun effet positif. Comment ça se fait? Les protéines de lait sont pourtant en théorie assimilée par le corps non?

    (0)
    Répondre
  • Franck  26 février 2015 at 18 h 30 min

    Pensez vous que le résultat aurait été identique avec de l’hydrolisat de caseine prise durant l’entrainement ?

    Que la whey ne soit pas plus efficace que la viande ne m’aurait pas surpris tant que ça, Mais là on compare bien une prise de whey à aune absence de protéine, pour un total à seulement 1,1gr/kg pour le groupe 3, ce qui n’est pas beaucoup comparé aux recommandations classiques.

    (0)
    Répondre
  • Jose  28 février 2015 at 13 h 30 min

    Etude très intéressante, merci Julien !

    (0)
    Répondre
  • Bakemonogatari  2 mars 2015 at 0 h 09 min

    Moi s’que j’voudrais, c’est une étude sensiblement similaire mais avec des individus bcp plus jeunes, 2gr de prot par kg, 4gr de glucides par kg, 1gr de lipide par kg… ça serait beaucoup plus parlant (pour moi en tout cas), parce que là je pense qu’il serait judicieux de ne pas extrapoler ces résultats, mais ce n’est que mon avis.

    (0)
    Répondre
  • Laurent  14 avril 2015 at 11 h 39 min

    bonjour julien, je trouve cette « petite » étude intéressante car comme vous le dites « elle a le mérite d’exister » évidemment pour beaucoup d’entre nous c’était une évidence mais ce qui m’intéressait concernait plus les à-côtés, le prix de la viande, poisson etc. Mais aussi au delà de la protéine (viande) les autres avantages et désavantages de la viande car si je dois augmenter ma dose de protéine serais-ce plus facile avec les compléments? cordialement.

    (0)
    Répondre
  • Mitch  23 avril 2015 at 13 h 12 min

    Ça serait plus parlant d’avoir des études faites sur des sportifs qui ont de 20ans à 40-50ans max, pas sur des vieux de plus de 60 ans qui ont les hormones en baisse et qui ne pratiquent pas de sport…

    (0)
    Répondre
  • Sylvain  11 mai 2015 at 9 h 41 min

    J’ai un problème avec les résultats concernant le groupe 2 ayant pris de la protéine de soja.

    Pour moi, d’après la conclusion de l’étude, tous les groupes devraient avoir les mêmes résultats (augmentation d’environ 90% de la force).

    Comment expliquer que la supplémentation en protéine de soja diminue les performances (de 30% quand même) ?

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  11 mai 2015 at 10 h 38 min

      Bonjour, d’une manière générale, les études qui comparent les effets des protéines végétales ou animales sur des sportifs montrent toujours des gains de force et de masse musculaire plus ou moins supérieurs avec des protéines d’origine animale, ce qui est assez logique étant donné que la viande est de la protéine musculaire (elle contient donc les acides aminés du muscle dans des quantités idéales). Cette étude est donc conforme à l’ensemble des autres études sur le sujet.

      (1)
      Répondre
  • GONNEAU Didier  12 mai 2015 at 8 h 50 min

    Bonjour,
    je vous remercie tout d’abord M. VENESSON pour vos ouvrages que je considère avec beaucoup d’intérêt. Je souhaiterais vous demander votre avis sur deux produits protéinés:
    *La poudre de protéine de tournesol biologique
    *Les graines de CHIA.
    Selon vous, peux t-on en consommer en toute sécurité? Sont-elles nocives pour la flore intestinale, sont-elles nocives de manière générale?

    (0)
    Répondre
  • cyril  18 août 2015 at 12 h 44 min

    Bonjour julien,
    10 voir 15 grammes de spiruline après entrainement n’aurait il pas un meilleur effet sur le muscle et sa récupération que l’œuf ou la viande? On dis aussi que le chanvre serait un complément idéal pour le muscle? qu’en pense-tu?

    (0)
    Répondre
  • Martinvrech64  17 septembre 2015 at 2 h 04 min

    Bonjour,

    Un debutant sur 12 semaines avec un entrainement basé sur le gain de force exploite son adresse et son influx nerveux il me semble.
    L etude n est pas sur l evolution de la composition musculaire (gain) mais sur l efficacite de la supplementation d un debutant durant 12 semaines en matiere de force.
    Ce qui est remarquable c est que de se supplmenter en proteine de soja est moins efficace que les glucides. L etude avec un groupe placebo sans aucune supplementation calorique aurait attiré ma curiosité.

    conclusion difficile au final mais c est quand meme enrichissant de nous informer, de poser un avis éclairé.
    Nutrition de la force super livre et je viens d acheter du nupower…
    Merci julien

    (0)
    Répondre
  • CLUZEL  24 septembre 2015 at 12 h 24 min

    Bonjour , je viens d acheter votre livre et il me tarde de le livre .Est ce que la spasmophilie est vraiment un problème de gluten ?Merci.

    (0)
    Répondre
  • Thomas  11 janvier 2016 at 9 h 22 min

    Merci pour cet article les poudres ne sont peut etre pas le meilleur mais il est difficile de se faire un steak haché à 10 heures. Je pense que les consommer avec moderation est le plus efficace.

    (0)
    Répondre
  • Moncoach.com  14 avril 2016 at 11 h 44 min

    Merci pour cet article très éclairant !

    (0)
    Répondre
  • Ruben  22 mai 2016 at 12 h 30 min

    Très bonne étude ! Mais qu’en est-il du taux d’assimilation d’une proteine de type whey qui est censé être superieur a de la viande solide ? Donc on devrait avoir un anabolisme plus important car mieux assimiler par le corps …

    (0)
    Répondre
  • Chris  12 janvier 2017 at 17 h 16 min

    Bonjour,
    ayant acheté récemment « la nutrition de la force », je suis surpris d’avoir trouvé dans le livre des conseils de nutrition sportive dans lesquels il est question de compléments alimentaires sous forme de poudre (Whey, Caséine…) alors que vous en parlez de manière négative sur ce site. (Business des compléments, inefficacité, etc…).
    Je m’attendais à trouver dans le livre des conseils de nutrition n’incluant que des aliments « naturels ».
    D’autant que je suis à la recherche de conseils alimentaires car, apparemment mon corps n’assimilant pas bien la protéine animale, j’ai été sujet à des calculs rénaux assurément dû un excès de celle-ci.
    Continuant le sport à un rythme plutôt soutenu (3 entraînement de musculation + 2 entraînements de basket dans la semaine, + match le w.e), je m’intéresse à la protéine végétal type chanvre ou autre pour avoir un apport protidique plus complet que celui que la seule nourriture pourrait apporter.
    A moins que je puisse la compléter avec d’autres aliments que je ne mangerais pas en quantité suffisante. Ou en trop grande quantité.

    Merci par avance de votre réponse.

    Excellente journée.

    Chris.

    (0)
    Répondre
  • Romain S  20 juillet 2017 at 21 h 38 min

    Cette étude ne montre absoluement rien. Combiner de la Whey et de la Caséine c’est juste du lait en poudre.
    L’interêt de la Whey (comme l’a commenté une personne avant moi) c’est que sa vitesse d’assimilation est supérieure à n’importe quelle autre source de protéine. Dans un sport de force elle est donc absorbé juste après l’entrainement pour profiter de la fenêtre métabolique.
    Au contraire la caséine (avec une vitesse d’absorption très lente) est utile en substitut de repas ou en collation avant la nuit.
    Mais mettre une source de protéine en poudre à absorption lente après un entrainement n’a effectivement aucun sens. Autant manger des oeufs…
    Par contre cette étude serait intéressante si on compare alimentation classique en post-entrainement et supplémentation en isolat de Whey.

    (0)
    Répondre
  • Qandil  23 février 2015 at 11 h 30 min

    cette étude par exemple compare la prise de protéine sous forme de bolus (whey) par rapport à une prise plus étalé (protéine digéré lentement cf viande par exemple)
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21795443

    le nombre de participant est faible, mais le résultat est très significatif !

    (-2)
    Répondre
    • Julien V.  23 février 2015 at 11 h 42 min

      Vous avez probablement lu l’étude un peu vite, elle compare de la whey pris d’une certaine manière à de la whey pris d’une autre manière, c’est écrit dans la partie « subjects and methods » puis « drink composition » dans l’étude complète qui est disponible ici : http://ajcn.nutrition.org/content/94/3/795.long#sec-2

      (1)
      Répondre
  • Niko  22 juillet 2015 at 5 h 30 min

    Merci pour cet article.
    En ce qui concerne le soja effectivement il peut, pris en grande quantité, poser certains problemes de contre performance car il est oestrogénisant et surtout il « empèche » la bonne absorption du zinc, minéral précieux et aux rôles multiples notamment dans l’activation de certaines enzymes, la production de testostérone, la construction musculaire et j’en passe.

    (-1)
    Répondre
  • Qandil  23 février 2015 at 12 h 04 min

    je me suis mal exprimé, quand je parle de prise étalé je l’extrapole à la viande sur le principe de sa digestion bien plus lente que la whey prise en bolus donc.
    Je ne fais pas l’apologie de la whey, je justifie juste que la prise sous la forme de bolus (démontrer par cette étude) est plus efficace que la prise normal (cf :repas ordinaire)

    je ne prend pas de whey (seulement des bcaa et malto), et je ne fait pas la guerre à cet article, je veux juste parler du faites qu’une seul étude isolée ne permet pas de conclure comme vous le faites

    (-6)
    Répondre
    • Parlons peu parlons bien  15 octobre 2015 at 0 h 30 min

      Quand bien même il y’aurait 3000 études allant dans le sens de celle ci, il y’aura toujours des personnes qui refuseront d admettre la réalité… sans doute parce qu’il est plus facile de continuer a consommer de la whey avec tout l impact mental et placebo que ça a, soigneusement instruit par les fabricants de proteines en poudre. Pour certains l erreur est inadmissible, pour d’autres elle leur offre la santé. Bonne soirée et…bon shaker alors!

      (1)
      Répondre
      • Lucas du Collectif  19 novembre 2015 at 10 h 47 min

        Il faut savoir ne pas mettre tous les preneurs de « shaker » dans le même panier. Cet articles est très intéressent et démontre au final une logique implacable, manger des aliments bruts c’est bon pour la santé. Retrouver dans son alimentation tout ce dont le corps à besoin ça prend aussi du temps. Les sportifs n’ont pas forcément le temps, la possibilité de cuisiner, faire les courses pour trouver les bonne sources de protéines ou autre. Il existe des protéines en poudre ou des compléments de qualité bien plus pratique à intégrer dans ces repas ou encas au cours de la journée ! Quand on relève des cas de santé suite à la prise de compléments on se rend souvent compte que les excès on été énormes…

        (0)
        Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.