Ce simple calcul prédit la santé de vos artères

Des chercheurs de l’université de Naples – Frédéric II (Italie) viennent de publier une étude dans laquelle ils expliquent comment calculer la santé de ses artères via une simple prise de sang (la fameuse « numération formule sanguine »).

Prédire la présence et le nombre de plaques d’athérome

Les travaux des chercheurs italiens sont basés sur de précédentes découvertes et notamment le fait que l’inflammation joue un rôle clef dans le développement et la progression de l’athérosclérose. En effet, les cellules inflammatoires sont à l’origine des lésions artérielles, en réponse aux stress extérieurs (mauvaise alimentation, manque d’activité physique, exposition à des substances nocives).

Il a par ailleurs été montré que le type et le nombre de globules blancs sont des marqueurs de l’inflammation. En particulier le rapport absolu entre les niveaux de neutrophiles et de lymphocytes semble être le plus informatif en ce qui concerne l’inflammation artérielle. L’étude des chercheurs avait donc pour objectif de vérifier le lien entre ce rapport neutrophiles/lymphocytes et la présence et le nombre de plaques d’athérome visualisées par échographie Doppler. Les résultats ont montré que ce calcul permettait d’estimer de manière fiable la santé artérielle et donc le risque d’accident cardiovasculaire. Voici comment faire le calcul et comment l’interpréter.

Une simple prise de sang est nécessaire

Pour pouvoir effectuer ce calcul, il faut avant tout avoir fait une prise de sang avec un hémogramme, qu’on appelle aussi « Numération Formule Sanguine » (NFS). La NFS est quasiment systématiquement prescrite par un médecin lorsqu’on vous fait une prise de sang. Cette numération permet de visualiser les grandes anomalies au niveau des globules rouges, globules blancs et plaquettes.

Voici un exemple des résultats d’une numération formule sanguine que vous pouvez obtenir après une prise de sang :

Sur des résultats de ce type, les hématies sont les « globules rouges », les leucocytes sont les « globules blancs » et les plaquettes sont les plus petits éléments du sang, surtout connus pour leur rôle dans la coagulation. C’est donc la partie « leucocytes » qu’il faut regarder. On y voit trois grandes catégories : les monocytes, les lymphocytes et les polynucléaires (aussi appelés granulocytes).

Les valeurs qui nous intéressent sont donc le nombre de polynucléaires neutrophiles et le nombre de lymphocytes, soit 2301 et 1518. Il est important que l’unité de mesure du volume soit la même pour les deux valeurs (ce qui est normalement le cas sur une même prise de sang) soit ici le millimètre cube. Le rapport neutrophiles sur lymphocytes est donc ici de 2301 / 1518 = 1,5158.

Interpréter le rapport neutrophiles sur lymphocytes

Une fois que ce calcul a été fait, vous devez comparer la valeur obtenue à celle des trois catégories décrites ci-dessous :

  1. Catégorie A : rapport inférieur ou égal à 2,4
  2. Catégorie B : rapport supérieur à 2,4 mais inférieur ou égal à 3,68
  3. Catégorie C : rapport supérieur à 2,4 mais supérieur à 3,68

Si vous êtes dans la catégorie A, votre probabilité d’avoir des plaques d’athérome est faible. Si vous êtes dans la catégorie B, votre probabilité d’avoir des plaques d’athérome est élevée (80%). Si vous êtes en catégorie C, votre risque est très élevé (97%).

Ces résultats sont-ils applicables à tous et généralisables ? L’étude en question est de bonne qualité et a porté sur plus de 300 personnes mais qui étaient âgés de 65 ans. Toutefois, ce n’est pas la première étude a s’être intéressé au rapport neutrophiles/lymphocytes et de précédents travaux ont trouvé des résultats similaires, par exemple sur les liens avec le risque d’infarctus. Mais ce calcul possède d’autres atouts : plusieurs études ont en effet mis en évidence que le résultat du rapport neutrophiles/lymphocytes était aussi en lien fort avec les chances de guérir de nombreuses maladies, telles que les cancers ou les infections. C’est donc un calcul important, à faire à chaque fois que vous faîtes une prise de sang.

Référence : Corriere T, Di Marca S, Cataudella E, Pulvirenti A, Alaimo S, Stancanelli B, Malatino L. Neutrophil-to-Lymphocyte Ratio is a strong predictor of atherosclerotic carotid plaques in older adults. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2018 Jan;28(1):23-27.

You may also like

10 Response Comments

  • DELSENY  1 mars 2018 at 11 h 34 min

    Bonjour Julien,
    Comment améliorer ce rapport Neutrophiles / Lymphocytes dans notre comportement alimentaire ??.
    Je suis végétarien, ne mange plus de viande rouge y compris les charcuteries depuis 7 ou 8 ans, plutôt un peu de poisson, pas de produits laitiers sauf parfois du fromage de chèvre ou de brebis … Complémente en Vit. C et oligos… Je me sent plutôt en forme pour mes 76 ans et passe mes hivers sans épisode maladif …

    DONC …Plus précisément le fait que le manque de lymphocytes soit faible viendrait de quoi ??

    Où est le bug dans mon comportement alimentaire ?

    Merci de votre réponse et Bravo pour vos articles !!

    (3)
    Répondre
    • Julien Venesson  1 mars 2018 at 11 h 39 min

      Bonjour, l’immunité a tendance à baisser avec l’âge. Pour y remédier il est bon de se supplémenter en vitamine D et avec un bon multivitamines. Ensuite pour améliorer son score si l’alimentation est bonne, il faut voir les autres facteurs : tabac, alcool, exposition à la pollution, activité physique (principalement).

      (0)
      Répondre
      • DELSENY  1 mars 2018 at 21 h 21 min

        J’ai oublié de vous dire :
        Pas d’alcool sauf quelquefois un ballon aux repas familiaux.
        Pas de tabac direct ou passif (je déteste)
        Peu de pollution car je vis dans un environnement naturel …
        Il est vrai que dans cette période je fais moins d’exercice et quand je sors dans la nature je suis à l’affût d’espèces (photographe animalier) de ce fait je marche moins qu’avant !

        (0)
        Répondre
  • david gom  12 février 2018 at 23 h 04 min

    Intéressant, l’hygiène de vie a t’elle une influence sur un des deux paramètres ? Personnellement, je suis en dessous de 1 mais il serait intéressant de savoir si il est possible de remédier à un mauvais ratio.

    (0)
    Répondre
  • Clairet  14 février 2018 at 16 h 45 min

    Bonjour julien
    Mes analyses sont en G/L la formule est elle pareil ?
    Mon resultat est 0,81

    (0)
    Répondre
  • janine  15 février 2018 at 15 h 37 min

    Bonjour, j’ai 67 ans, je n’ai aucun médacament, je suis normalement en bonne santé, sauf que je dois subir une cholécystectomie. J’ai fait le test, j’ai un résultat 4100 de leuco et 2624 de neutro donc 4100 divisé par 2624 =1.5625, Normal si je ne m’abuse. Sauf si je me trompe. Est-ce bien cela ?

    (0)
    Répondre
  • DELSENY  1 mars 2018 at 21 h 08 min

    Oui mais je ne manque pas de Vit. en général et particulièrement en D3 + K2 sachant qu’à mon âge nous sommes carencés…
    Y aurait-il une autre piste car j’ai un taux de 2,9 !
    Je n’ai pas de cholestérol (total 1.9) avec les LDL et HDL en bon équilibre…
    Je manque de lymphocytes et j’ai l’alarme en gras sur mes analyses avec mes monocytes à 0,800 G/L… Merci !

    (0)
    Répondre
  • nhn  11 mars 2018 at 23 h 01 min

    Bonjour Julien! Merci pour cet article!! Une question pour un homme de 45 ans, sportif, dont les neutrophiles sont à 3,450 G/L, tandis que les lymphocytes sont à 1,020 G/l, le ratio = 3,38! Il est dans le groupe « C », le risque est élevé!
    Il a une bonne alimentation naturopathe, sportif, mais son travail est très stressant.
    Autrement, CRP est à 0,77 MG/L, avec la mention risque cardio-vasculaire faible, le potassium est à 4,6 mmol/l (3,5-5,1mmol/l), cholesterol 1,77 G/L, dont hdl est à 0,46, LDL 1,21;Triglycerides sont à 0,51 G/L.
    Comment expliquer ce risque tellement élevé si tous les autres paramètres sont plutôt corrects? quoi améliorer? Mille merci pour ta réponse!!!

    (0)
    Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.