facebook insta twitter

Certains plastiques diminuent la taille du pénis

bouteille en plastique contenant du bisphénol

Les phtalates, des substances chimiques utilisées pour augmenter la souplesse de certains plastiques peuvent diminuer notre taux de testostérone, activer nos récepteurs aux estrogènes, diminuer la taille du pénis et augmenter nos niveaux de prolactine. Un taux de prolactine élevé provoque notamment des difficultés d’érection, une baisse de la libido et des problèmes de fertilité.

Les phtalates diminuent la taille du pénis

Il s’agit des résultats d’études menées chez l’animal mais aussi chez l’homme! Plus une femme a de phtalates dans le sang pendant la grossesse plus son enfant a de chances d’avoir un petit sexe (1). D’après les chercheurs qui ont dirigé cette étude, 25% des femmes américaines ont des taux de phtalates qui peuvent impacter le développement normal du pénis des garçons. Les phtalates agissent en se comportant à la manière des estrogènes, des hormones féminisantes. En somme on peut dire que les phtalates des plastiques transforment les garçons… en filles!

Les phtalates diminuent le taux de testostérone

Si vous lisez cet article la taille de votre pénis a déjà été fixée par la nature. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas éviter les phtalates. Les chercheurs ont montré que plus vous avez de phtalates dans le sang plus votre taux de testostérone diminue et plus votre taux de prolactine augmente (2).
Ce que cela veut dire concrètement c’est que vous aurez plus tendance à stocker de la masse grasse au niveau abdominal et viscéral. Vous aurez aussi plus de difficultés à avoir des érections fermes et prolongées et votre libido (votre envie de faire des galipettes) sera amoindrie. Pour comprendre pourquoi et comment des substances comme les phtalates rendent impuissants, obèses et donnent le cancer, lisez mon article Conservez naturellement un taux de testostérone élevé.
Notre environnement est envahi par de nombreux produits chimiques auxquels nous ne pouvons pas échapper. Fort heureusement il est possible de diminuer fortement notre exposition aux phtalates et aux perturbateurs endocriniens. Suivez simplement mes conseils dans cette petite vidéo!
https://www.youtube.com/watch?v=HoOsJLLqLQ4

Références : (1) Shanna H. Swan, Environmental phthalate exposure in relation to reproductive outcomes and other health endpoints in humans, Environmental Research, Volume 108, Issue 2, October 2008, Pages 177-184, ISSN 0013-9351, 10.1016.
(2) Li S, Dai J, Zhang L, Zhang J, Zhang Z, Chen B. An association of elevated serum prolactin with phthalate exposure in adult men. Biomed Environ Sci. 2011 Feb;24(1):31-9.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 5

Your page rank:

Scroll to Top