facebook insta twitter

Comment la quercétine lutte contre l’hypertension artérielle

Médecin qui prend la tension d'une femme âgée

La quercétine fait partie des principes actifs végétaux dotés de propriétés anti-hypertensives. Elle est souvent utilisée en conjonction avec d’autres remèdes naturels contre l’hypertension. Ce pigment appartement à la famille des flavonoïdes, présent dans une variété d’aliments, est ainsi doté de solides qualité pour entretenir notre santé cardiovasculaire. Découvrons ses mécanismes d’action et les bénéfices qu’on peut attendre d’une supplémentation à base de quercétine.

Un régime alimentaire riche en flavonoïdes protège la santé cardiovasculaire

Les flavonoïdes forment une famille de pigments présents dans de nombreux végétaux, dont le plus abondant est la quercétine. Les premières études mettant en évidence leurs bienfaits sur la santé cardiovasculaire ont été menées il y a une trentaine d’années.

L’une d’elles a été menée par l’Institut national de santé publique de Bilthoven aux Pays-Bas. Le Professeur Hertog et son équipe ont mesuré la quantité de différents flavonoïdes (quercétine, kaempférol, myricétine, apigénine et lutéoline) présents dans les aliments couramment consommés et ont évalué la quantité de flavonoïdes ingérée par un groupe de 805 hommes âgés de 65 à 84 ans au moment de leur recrutement dans l’étude. 

Ils ont ensuite été suivis pendant 5 ans, période au cours de laquelle certains ont été victimes de problèmes cardiaques ; 43 hommes sont morts des suites d’une maladie des artères coronaires, et parmi les 693 participants sans antécédents de maladie cardiaque au début de l’étude, 38 ont eu un infarctus du myocarde fatal ou non.

Les apports quotidiens en flavonoïdes étaient en moyenne de 25,9 mg, fournis principalement par le thé (61%), les oignons (13 %) et les pommes (10 %).

Le risque de mourir d’une maladie des artères coronaires était 68 % plus bas chez les hommes ayant les plus forts apports en flavonoïdes (supérieurs à 29 mg par jour) par rapport à ceux ayant les plus faibles (moins de 10 mg).

Les chercheurs avaient noté une relation inverse entre les apports en aliments riches en quercétine et la pression sanguine. Autrement dit, consommer des aliments riche en quercétine allait de paire avec une tension artérielle plus basse.

D’autres études du même type ont confirmé ces données. Des chercheurs de l’université du Minnesota à Minneapolis aux États-Unis ont mis en évidence un risque réduit de décès par maladie cardiovasculaire chez les femmes ménopausées ayant les plus forts apports en flavonoïdes.

Une équipe du centre médical Erasmus de Rotterdam aux Pays-Bas a montré l’effet protecteur de la consommation de thé et de flavonoïdes contre l’infarctus du myocarde. Des travaux conduits par l’Institut national de santé publique de Helsinki en Finlande ont mis en évidence une augmentation du risque de maladie coronaire associée à une alimentation pauvre en flavonoïdes. 

Selon les habitudes alimentaires de chacun, l’alimentation occidentale apporte entre 15 et 40 mg par jour de quercétine. Elle est notamment présente dans les pommes, l’oignon rouge, les baies, les raisins et le vin rouge, les brocolis, les agrumes, le thé et de nombreuses plantes médicinales. Le niveau d’apports protecteurs mis en évidence dans ces études est supérieur à 33 mg par jour.

Quels sont les effets de la supplémentation en quercétine sur la tension artérielle ?

De nombreux travaux ont été menés pour évaluer les bénéfices de doses importantes de quercétine sur la tension artérielle chez l’Homme en compléments alimentaires, bien au-delà des quantités apportées par l’alimentation. Ils permettent de mieux comprendre les situations où la quercétine peut être utile, les posologies à suivre et la durée de traitement idéale.

La quercétine abaisse la tension artérielle, uniquement chez les personnes hypertendues

Les effets de la supplémentation en quercétine sur la tension artérielle varient en fonction de son niveau de départ, selon qu’elle soit dans la norme ou trop élevée.

L’équipe du Professeur Edwards, spécialisée en nutrition à l’université de l’Utah de Salt Lake City (États-Unis) a testé l’influence d’un traitement à base quercétine chez 19 personnes souffrant de pré-hypertension (soit une pression systolique comprise entre 120 à 139 mm Hg et une pression diastolique de 80 à 89 mm Hg) et 22 personnes souffrant d’hypertension de stade 1 (pression systolique : 140 à 159 mm Hg, pression diastolique : 90 à 99 mm Hg).

Chaque participant a reçu 730 mg de quercétine ou un placebo pendant 28 jours. Le traitement a permis d’abaisser la tension artérielle, mais seulement chez les participants hypertendus. La pression systolique a diminué de 7 mm Hg, la pression diastolique de 5 mm Hg. Cet effet spécifique de la quercétine chez les personnes hypertendues a été retrouvé dans une autre étude, basée sur l’administration de 162 mg de quercétine issue d’un extrait d’oignon.

Chez les personnes souffrant de pré-hypertension, l’administration de quercétine n’abaisse donc pas la pression sanguine. Il en va de même chez les personnes présentant une tension artérielle normale. Une étude a montré que l’administration pendant 28 jours de 1 000 mg de quercétine et de 200 mg de rutine (un dérivé de quercétine également appelé quercétine-3-rutinoside) ne provoque pas de changement de la pression sanguine. 

Un point positif : une tension trop basse n’est pas idéale. Un des effets indésirables des médicaments anti-hypertenseurs est justement l’hypotension, notamment lorsqu’on se lève brusquement, avec un risque de malaise et de chute.

Une action très efficace chez les personnes diabétiques

Parmi l’ensemble des essais cliniques menés chez l’homme, celui qui a donné les résultats les plus importants en matière de réduction de la tension artérielle a été conduit chez des patients diabétiques.

L’étude a été menée au sein de l’université des sciences médicales de Isfahan en Iran, par une équipe conduite par le Professeur Maryam Zahedi. Les effets de l’administration de 500 mg par jour pendant 10 semaines de quercétine ont été évalués chez 62 femmes de 35 à 55 ans souffrant de diabète depuis au moins 3 ans. Le traitement a conduit à une diminution conséquente de la tension artérielle systolique de 8,8 mmHg contre 3,5 mmHg dans le groupe placebo.

Cet effet plus marqué chez les personnes diabétiques pourrait être lié à l’action favorable de la quercétine sur le taux de sucre sanguin, qu’elle abaisse, et sa capacité à améliorer la sensibilité à l’insuline. La constriction des vaisseaux sanguins associée au diabète serait ainsi combattue, permettant à la pression artérielle de baisser. Une étude a d’ailleurs établi un lien entre de forts apports alimentaires en quercétine et un risque diminué de diabète.

Combien de temps doit durer le traitement et quelle dose prendre ?

Dans les essais cliniques évaluant les effets de la quercétine sur la tension artérielle, les doses employées varient de façon très importante et sont comprises entre 100 et 1 000 mg par jour pour des traitements de 4 à 10 semaines. 

Une analyse de 7 de ces études a été dirigée en 2016 par Maria‐Corina Serban de l’université de l’ Alabama de Birmingham (États-Unis). Elle a conclu que l’effet le plus flagrant (une réduction de la pression systolique de 4,45 mm Hg en moyenne et la pression diastolique de 2,98 mm Hg) est obtenu avec une dose de 500 mg au minimum, sur une durée d’au moins 8 semaines.

Une autre analyse du même type dirigée par le Professeur Huang de l’Université Dongguan en Chine dont les résultats ont été publiés en janvier 2020 montre un effet favorable d’un tel traitement non seulement sur la tension artérielle mais aussi sur le taux de cholestérol HDL, un élément protecteur pour la santé cardiaque.

A lire également : quels sont les aliments les plus riches en quercétine ?

Les mécanismes d’action à l’origine des effets anti-hypertenseurs de la quercétine 

La quercétine pourrait agir de plusieurs manières pour abaisser la tension artérielle et ainsi exercer ses bienfaits sur le plan cardiovasculaire. Trois modes d’action semblent coexister : une diminution des phénomènes de stress oxydatif, une amélioration du fonctionnement des vaisseaux sanguins et une modification du système impliquant les angiotensines, des petites molécules au rôle clef dans la régulation de la tension artérielle.

La quercétine réduit le niveau de stress oxydatif

Un niveau élevé de stress oxydatif, lié à la présence de nombreux radicaux libres, est impliqué dans l’installation de l’hypertension artérielle. Par exemple, l’ion superoxyde inactive un composé qui permet la relaxation des vaisseaux sanguins, l’EDRF. 

La quercétine, grâce à ses propriétés anti-oxydantes, aide à lutter contre ce phénomène comme plusieurs travaux en attestent.

Une étude menée chez le rat a montré qu’un traitement à base de quercétine réduit le niveau des molécules indicatrices du stress oxydatif dans les urines (l’isoprostane F2) et dans le sang (le malondialdéhyde) et permet d’abaisser la pression sanguine des animaux.

Une autre étude, toujours chez le rat, a montré qu’un traitement de 5 semaines à base de quercétine augmente l’activité d’une enzyme impliquée dans les défenses antioxydantes, la glutathion peroxydase, permettant de réduire le taux de malondialdéhyde dans le foie et dans le sang.

Chez l’Homme, une étude a mis en évidence cette action, avec une diminution de la quantité de cholestérol LDL oxydé lors de l’administration de 150 mg de quercétine pendant 6 semaines chez 93 personnes obèses ou en surpoids.

Sous cette forme, le LDL est hautement athérogène, c’est-à-dire qu’il promeut la formation de plaques d’athérome au niveau de la paroi des vaisseaux sanguins. Elles entravent progressivement la circulation sanguine et augmentent les risques de maladies cardiovasculaires. Un autre moyen de contrer ce phénomène est de se supplémenter avec de fortes doses d’oméga-3.

La quercétine améliore le fonctionnement des vaisseaux sanguins

La quercétine exerce des effets sur le tissu qui tapisse l’intérieur des vaisseaux sanguins, l’endothélium.

Des études menées en éprouvette ont montré qu’elle provoque une diminution de la production d’une molécule, l’endothéline-1. Il s’agit du composé vasoconstricteur le plus puissant jamais identifié : il conduit à un resserrement des vaisseaux sanguins, et donc à une élévation de la pression du sang au sein de ceux-ci.

D’autre part, des expériences menées chez l’animal ont mis en lumière sa capacité à augmenter la libération d’un gaz, le monoxyde d’azote (NO). Il joue un rôle opposé à celui de l’endothéline-1 : il stimule la dilatation des vaisseaux sanguins, abaissant la pression sanguine.

Ces deux mécanismes ont également été identifiés chez l’être humain : l’administration de 200 mg de quercétine à des personnes en bonne santé provoque une augmentation de la quantité sanguine des dérivés de monoxyde d’azote et abaisse la quantité d’endothéline-1.

Des effets favorables sur ces paramètres ont également était mise en évidence avec l’administration d’épicatéchines, des flavonoïdes dont le thé et le chocolat sont riches.

La quercétine s’oppose à la formation de l’angiotensine II aux effets vasoconstricteurs

Enfin, la troisième action de la quercétine concerne le système qui régule la pression sanguine impliquant plusieurs acteurs dont les angiotensines I et II.

Des expériences en laboratoire ont montré que la quercétine est en mesure de bloquer l’enzyme de conversion de l’angiotensine, qui permet la transformation de l’angiotensine I en angiotensine II. Dans la mesure où cette dernière exerce un effet de constriction des vaisseaux sanguins, la quercétine, s’opposant à son action, pourrait donc de cette manière abaisser la tension artérielle. Elle agirait ainsi de façon comparable aux médicaments antihypertenseurs de la famille des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine comme le captopril par exemple.

Chez l’animal, l’administration de quercétine diminue de 31 % l’activité de cette enzyme. Des chercheurs ont comparé les effets de l’administration de quercétine, de captopril ou d’un placebo pendant 4 semaines chez des rats hypertendus. La substance naturelle et le médicament ont tout deux permis d’abaisser la tension artérielle. Ils ont conduit à une réduction de la quantité de récepteur de l’angiotensine au niveau du rein, et a une augmentation de l’évacuation de sel par les urines, des facteurs favorables pour la tension artérielle.

Pour aller plus loin :


Références :

  1. Lloyd-Jones D et al. Heart disease and stroke statistics–2010 update: a report from the American Heart Association. Circulation. 2010;121:e46–215
  2. Padilla J et al. Accumulation of physical activity reduces blood pressure in pre- and hypertension. Med Sci Sports Exerc. 2005;37:1264–75
  3. Sacks FM et al. Effects on blood pressure of reduced dietary sodium and the Dietary Approaches to Stop Hypertension (DASH) diet. DASH-Sodium Collaborative Research Group. N Engl J Med. 2001;344:3–10
  4. Appel LJ et al. A clinical trial of the effects of dietary patterns on blood pressure. DASH Collaborative Research Group. N Engl J Med. 1997;336:1117–24
  5. Nishikawa Y et al. Effects of vitamin C on high blood pressure induced by salt in spontaneously hypertensive rats. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 2003;49:301–9
  6. Boshtam M et al. Vitamin E can reduce blood pressure in mild hypertensives. Int J Vitam Nutr Res. 2002 Oct; 72(5):309-14.
  7. Hertog MG et al. Dietary antioxidant flavonoids and risk of coronary heart disease: the Zutphen Elderly Study. Lancet. 1993 Oct 23;342(8878):1007-11.
  8. Yochum L et al. Dietary flavonoid intake and risk of cardiovascular disease in postmenopausal women. Am J Epidemiol. 1999;149:943–9
  9. Geleijnse JM et al. Inverse association of tea and flavonoid intakes with incident myocardial infarction: the Rotterdam Study. Am J Clin Nutr. 2002;75:880–6
  10. Knekt P et al. Flavonoid intake and coronary mortality in Finland: a cohort study. BMJ. 1996;312:478–81
  11. Edwards RL et al. Quercetin reduces blood pressure in hypertensive subjects. J Nutr. 2007;137:2405–2411.
  12. Brüll V et al. Effects of a quercetin-rich onion skin extract on 24 h ambulatory blood pressure and endothelial function in overweight-to-obese patients with (pre-)hypertension: a randomised double-blinded placebo-controlled cross-over trial. Br J Nutr. 2015 Oct 28;114(8):1263-77. 
  13. Conquer JA et al. Supplementation with quercetin markedly increases plasma quercetin concentration without effect on selected risk factors for heart disease in healthy subjects. J Nutr. 1998 Mar; 128(3):593-7.
  14. Zahedi M et al. Does quercetin improve cardiovascular risk factors and inflammatory biomarkers in women with type 2 diabetes: a double‐blind randomized controlled clinical trial. Int J Prev Med. 2013;4:777.
  15. Mahmoud MF et al. Quercetin protects against diabetes‐induced exaggerated vasoconstriction in rats: effect on low grade inflammation. PLoS One. 2013;8:e63784.
  16. Knekt P et al. Flavonoid intake and risk of chronic diseases. Am J Clin Nutr. 2002 Sep; 76(3):560-8.
  17. Maria‐Corina Serban et al. Effects of Quercetin on Blood Pressure: A Systematic Review and Meta‐Analysis of Randomized Controlled Trials. J Am Heart Assoc. 2016 Jul; 5(7): e002713.
  18. Huang H et al. Effect of quercetin supplementation on plasma lipid profiles, blood pressure, and glucose levels: a systematic review and meta-analysis. Nutr Rev. 2020 Jan 6. pii: nuz071.
  19. Jane F. Reckelhoff et al. Sex, Oxidative Stress, and Hypertension: Insights From Animal Models. Physiology (Bethesda). 2019 May 1; 34(3): 178–188.
  20. K Nakazono et al. Does superoxide underlie the pathogenesis of hypertension? Proc Natl Acad Sci U S A. 1991 Nov 15; 88(22): 10045–10048.
  21. Duarte J et al. Antihypertensive effects of the flavonoid quercetin in spontaneously hypertensive rats. Br J Pharmacol. 2001 May; 133(1):117-24.
  22. Duarte J et al. Effects of chronic quercetin treatment on hepatic oxidative status of spontaneously hypertensive rats. Mol Cell Biochem. 2001 May;221(1-2):155-60.
  23. Egert S et al. Quercetin reduces systolic blood pressure and plasma oxidised low-density lipoprotein concentrations in overweight subjects with a high-cardiovascular disease risk phenotype: a double-blinded, placebo-controlled cross-over study. Br J Nutr. 2009 Oct;102(7):1065-74. 
  24. Zhao X et al. Effects of quercetin on the release of endothelin, prostacyclin and tissue plasminogen activator from human endothelial cells in culture. J Ethnopharmacol. 1999 Nov 30;67(3):279-85. 
  25. Sánchez M et al. Quercetin downregulates NADPH oxidase, increases eNOS activity and prevents endothelial dysfunction in spontaneously hypertensive rats. J Hypertens. 2006 Jan;24(1):75-84.
  26. Loke WM et al. (2008) Pure dietary flavonoids quercetin and (−)-epicatechin augment nitric oxide products and reduce endothelin-1 acutely in healthy men. Am J Clin Nutr 88, 1018–1025.
  27. Loizzo MR et al. Inhibition of angiotensin converting enzyme (ACE) by flavonoids isolated from Ailanthus excelsa (Roxb) (Simaroubaceae). Phytother Res. 2007;21:32–6
  28. Häckl LP et al. Inhibition of angiotensin-converting enzyme by quercetin alters the vascular response to bradykinin and angiotensin I. Pharmacology. 2002;65:182–6
  29. Mackraj I et al. The antihypertensive effects of quercetin in a salt-sensitive model of hypertension. J Cardiovasc Pharmacol. 2008 Mar;51(3):239-45.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 4.8

Your page rank:

Rejoignez 45 000abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top