Compléments alimentaires ou médicaments : qui est le plus dangereux ?

Suite à mon dernier podcast avec Michael Gundill sur le Jack3d et le DMAA (à écouter ici), des précisions m’ont été demandées sur mon affirmation selon laquelle les compléments alimentaires sont beaucoup moins dangereux que les médicaments. Dans cet article je vais vous expliquer pourquoi.

Le pays de choix pour évaluer la dangerosité des compléments alimentaires est les États-Unis. Pourquoi ? Car, jusqu’à il y a peu les Américains ne disposaient pas de sécurité sociale. Prendre soin de sa santé au quotidien était donc indispensable et si possible à moindre coût. L’utilisation des compléments alimentaires s’est donc fortement développée dans ce pays, ce qui s’est traduit par une gamme très large, des prix compétitifs et surtout, une consommation massive : les USA sont les plus grands consommateurs de compléments alimentaires au monde. Pour déterminer la dangerosité des compléments alimentaires et des médicaments aux États-Unis, nous pouvons nous appuyer sur deux sources : la première est la FDA, agence sous contrôle du ministère de la santé dont le but est de contrôler tout ce qui touche à la santé humaine. La deuxième est l’AAPCC, qui représente tous les centres anti-poisons avec un rôle d’assistance et de statistiques. Les données les plus récentes datent de 2010, aussi bien pour la FDA que l’AAPCC, ce sont celles que j’expose ici.

  • Pour les médicaments : ce schéma est celui de la FDA, il représente le nombre d’évènements sérieux qui ont été rapportés dans l’année 2010. Les évènements sérieux sont par exemple : la mort, l’hospitalisation, l’atteinte des fonctions vitales, le handicap consécutif, l’anomalie congénitale (par exemple une mère qui donne naissance à un enfant handicapé à cause d’un médicament qu’elle prenait), etc. Le nombre de morts représente donc une partie des évènements sérieux (en rouge).

drugs-fda

Les chiffres exacts sont de 471 291 atteintes sérieuses dont 82 724 morts directement imputables à des médicaments approuvés par la FDA en 2010.

  • Pour les compléments alimentaires : en comptabilisant tous les types de compléments alimentaires (créatine, acides aminés, compléments alimentaires pour sportifs, vitamines, minéraux, boissons énergisantes, plantes diverses, mélatonine, etc.) et en utilisant le dernier compte rendu de l’AAPCC, on constate que 116 536 expositions potentiellement problématiques ont été rapportées en 2010. Parmi ces expositions, 1257 ont donné lieu à des évènements sérieux comme définis ci-dessus dont 7 morts. 4 personnes sont mortes après l’ingestion d’une plante inconnue, 1 personne par un excès de fer, 2 personnes par un complément alimentaire de sels de sodium. Cela représente 0,0060% de morts sur l’exposition rapportée. Si on compare cela aux données pour le paracétamol et les anti-inflammatoires dans le même rapport, on constate 317 535 expositions, 13 947 évènements sérieux dont 213 morts, soit 0,067%.  En tenant compte de l’exposition, le risque de mourir est 11 fois plus élevé avec les anti-inflammatoires qu’avec un complément alimentaire.

La FDA et l’AAPCC s’accordent tous deux à dire que les anti-douleurs et en particulier le paracétamol sont la première cause de mortalité médicamenteuse aux USA. Pourquoi ? Car le paracétamol est très toxique pour le foie. Si une toxicité se développe, le risque est l’apparition d’une insuffisance hépatique, pouvant nécessiter une greffe en urgence. Greffe qui n’est pas toujours disponible.  Soyez donc très prudents avec ces médicaments : ne buvez jamais d’alcool en même temps, n’abusez pas des doses et suivez mon conseil pour réduire la toxicité, expliqué dans cet article : « Un peu trop de paracétamol, un peu trop souvent peut vous tuer« .

Pour aller plus loin sur les compléments alimentaires :

paleo2

You may also like

No Comment

  • Fat  19 février 2012 at 2 h 58 min

    Merci pour cet article. je ne pensais pas que du paracetamol pouvait avoir ces effets secondaires. Je tacherais de plus autant l’utiliser, parfois j’en prenais un peu trop cet hiver.

    (0)
    Répondre
  • Olivier Bolliet  19 février 2012 at 8 h 30 min

    Super, merci !

    (0)
    Répondre
  • Frederic Fonta  27 février 2012 at 9 h 08 min

    Bonjour Julien,

    Est-il possible, s’il te plaît, d’avoir les sources des rapports que tu cites ? La présente interrogation ne remet évidemment aucunement en doute la fiabilité de ton article.

    Par avance, merci.

    Frederic Fonta

    (0)
    Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.