Acides gras

Les acides gras alimentaires sont des molécules organiques (c’est-à-dire constituées d’atomes de carbones) qui possèdent une chaîne carbonée constituée de 8 à 22 atomes de carbone et un groupe d’acide carboxylique (-COOH) group. Les acides gras alimentaires sont présents dans les graisses ou les huiles sous forme de triglycérides ou de phsopholipides. Les acides gras peuvent provenir de l’alimentation mais la plupart d’entre eux sont dits non-essentiels car ils peuvent être fabriqués dans l’organisme, notamment à partir de la consommation de glucides et, dans une moindre mesure, de protides.

Certains acides gras ne peuvent pas être synthétisés et sont indispensables au fonctionnement normal de l’organisme, ce sont les acides gras essentiels acide alpha-linolénique (de la famille des oméga-3) et l’acide linoléique (de la famille des oméga-6). Les acides gras peuvent être utilisés par l’organisme pour stocker de l’énergie qui sera restituée plus tard mais ils sont aussi utilisés comme éléments de structure des membranes cellulaires et diminuent le risque de problèmes de coagulation et de calcification vasculaire. Ils peuvent aussi être à la source de molécules actives proches des hormones qu’on appelle les eicosanoïdes et dont font partie les prostaglandines, les prostacyclines, les thromboxanes ou les leukotriènes.

Ces substances sont des agents de signalisation cellulaire qui sont impliqués dans de très nombreux processus allant de la sensation de douleur, la cicatrisation, la fièvre, l’érection ou le déclenchement des contractions utérines lors de l’accouchement. Ils sont aussi impliqués dans la survenue du cancer. Cette partie consacre une part importante aux oméga-3 mais également à certains oméga-6 spécifiques comme l’acide linoléique conjugué ou CLA. Sur la question plus spécifique de l’oxydation des acides gars à longue chaîne, vous pouvez lire mon article qu’est-ce que l’indice TOTOX et pourquoi est-ce important.

Les oméga-3 agiraient plus efficacement chez les personnes sportives ou conjointement à d’autres nutriments comme la vitamine D3 ou les vitamines B9 et B12. Le dosage utilisé serait déterminant dans les effets observés, en particulier chez les personnes ayant déjà eu des problèmes cardiovasculaires.

En savoir plus sur :

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top