facebook insta twitter

Quercétine

La quercétine est un pigment végétal abondant dans certains aliments comme les oignons rouges, les pommes, les baies, le thé ou le vin rouge. Elle est également présente au sein de certaines plantes médicinales comme le Ginkgo biloba, le millepertuis ou le sureau.
La quercétine est l’un des flavonoïdes les plus répandus au sein du règne végétal, avec un spectre d’activité très large. Les études épidémiologiques ont montré que les personnes ayant les plus forts apports alimentaires en quercétine ont un risque réduit de développer certaines maladies comme l’asthme, le diabète de type 2, certaines maladies cardiaques et le cancer (poumon, prostate, colorectal, pancréas…).

C’est un anti-histaminique naturel. Ses vertus anti-allergiques calment les emballements du système immunitaire et apaisent les symptômes de la rhinite et de la conjonctivite allergique. Elle intervient aussi sur différents processus liés à la cancérogenèse et pourrait exercer une action préventive contre le cancer. Elle améliore l’efficacité des traitements classiques et peut alléger certains effets indésirables associés à la chimiothérapie ou la radiothérapie. Ses propriétés anti-virales en font une alliée contre les infections respiratoires comme la grippe et les coronavirus. Elle préserve le système cardiovasculaire en luttant contre l’hypertension, notamment chez les personnes diabétiques, l’obésité et la formation de plaques d’athérome au niveau des vaisseaux sanguins. Elle protège l’estomac en aidant à contrôler l’infection par la bactérie Helicobacter pylori. Ses bénéfices potentiels sont à l’étude dans le cadre des affections neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

Elle agit en synergie avec les autres bio-flavonoïdes pour en optimiser l’action, améliorant par exemple les effets du thé vert sur la santé. Couplée à de l’EGCG et des oméga-3 d’huile de poisson, elle atténue les phénomènes inflammatoires et les perturbations de l’immunité associés à une pratique sportive soutenue.

Dans les compléments alimentaires, elle est présente sous forme de quercétine anhydre, parfois associée à de la vitamine C pour optimiser ses effets anti-oxydants. De la bromélaïne et de la papaïne peuvent être présentes pour faciliter son absorption. La posologie habituelle est de 300 à 1 000 mg par jour. La supplémentation n’est pas associée à des effets indésirables notables.

La quercétine est également appelée 3,3,4,5,7-pentahydroxyflavone, 2-(3,4-Dihydroxyphényl)-3,5,7-trihydroxy-4H-chromén-4-one, quercétine hydrate ou quercétine dihydrate. La rutine (ou quercétine3-O-béta-rutinoside) et la quercitrine (quercétine-3-O-béta-rhamnoside), sont des composés proches de la quercétine qu’on retrouve en bonne quantité dans le sarrasin, une pseudo-céréale sans gluten.

Rejoignez 45 000abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top