Créatine : dopage, effets, dangers : la vérité

Autres effets de la créatine

La créatine pourrait posséder un certain nombre d’effets bénéfiques pour la santé en général. Une étude préliminaire a montré qu’elle pourrait diminuer le taux de triglycérides, un lipide circulant dans le sang et qui est un marqueur de risque cardiovasculaire. La créatine pourrait également diminuer un autre marqueur de la santé cardiaque : l’homocystéine. Néanmoins cet effet n’a pas été observé dans toutes les études. Pour l’instant les études sont trop faibles pour pouvoir conclure avec certitude sur ces effets supposés.

La créatine a été investiguée dans un ensemble de maladies appelées “dystrophies musculaires”. Ces maladies génétiques forment un groupe de plusieurs dizaines de types différents et qui ont comme particularité d’affaiblir les muscles de l’organisme, ce qui se traduit à terme par une fonte musculaire. La plus grande revue des études sur la question a été menée par Cochrane, une organisation célèbre de chercheurs qui est réputée pour la qualité de ses analyses. Les résultats indiquent que la créatine est effectivement efficace dans la plupart des dystrophies, pouvant amener un gain de force musculaire jusqu’à 8 %, à court et à moyen terme au moins.

Parkinson2 La maladie de Parkinson a également un impact sur la fonction musculaire, se traduisant par une perte de masse musculaire, une perte de force et une plus grande fatigue. Plusieurs études ont pu montrer que la créatine était efficace sur ces symptômes en particulier mais qu’elle ne permettait pas de ralentir l’évolution de la maladie.

Certains chercheurs ont aussi constaté un effet positif de la créatine sur la masse osseuse dans le cadre d’un programme sportif. Si les résultats sont nets chez le rat, les données manquent encore pour pouvoir conclure chez l’homme.

Un aspect plus intéressant de la créatine est son effet sur les performances cognitives et la concentration. Il semble en effet qu’elle soit capable d’améliorer les performances intellectuelles dans la plupart des circonstances : que ce soit les tests de mémoire à court ou long terme, les tests de QI, l’orientation spatiale… Toutefois, quelques études suggèrent que ce bénéfice est nul chez les adultes jeunes. D’autres études sont encore nécessaires pour pouvoir tirer une conclusion définitive.

Le dernier point prometteur concerne son effet dans le traitement de certaines maladies psychiatriques. En effet, les chercheurs ont découvert grâce à l’imagerie par résonance magnétique que le métabolisme de l’énergie dans le cerveau était altéré dans certaines maladies comme la dépression, le trouble bipolaire ou la schizophrénie. Plusieurs études ont donc regardé l’effet de la créatine dans ces trois conditions. Dans le cas de la dépression, les résultats semblent clairement positifs : la créatine pourrait diminuer les symptômes dépressifs, en particulier lorsqu’on l’ajoute au traitement médicamenteux s’il s’agit d’une dépression résistante. Dans le cas de la schizophrénie en revanche les résultats sont négatifs et ne montrent pas de bénéfice supérieur au placebo. Dans le cadre du trouble bipolaire, les résultats sont importants : la créatine a une activité antidépressive nette et peut provoquer un virage maniaque, c’est-à-dire aggraver la maladie. Nous vous déconseillons donc fortement la créatine dans ce cas (voir la section “contre-indications”).

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Vous pourriez être intéressé

Aucun commentaire

  • 2spee  13 février 2012 at 12 h 50 min

    La rétention d’eau dure t elle pdnt toute la prise de creat’ ou juste au début ?

    • Julien V.  13 février 2012 at 12 h 52 min

      Tout le temps. Cela fait partie de son mécanisme d’action.

      • 2spee  13 février 2012 at 16 h 43 min

        Donc quoi penser des marques qui nous « vendent » certaines créatines, sans l’effet de rétention d’eau (notamment la norme Kre Alkalyn) ?

      • 2spee  13 février 2012 at 16 h 48 min

        Et d’après ces mêmes fabricants la créatine monohydate se transformerait a 90% en créatinine.

        • Julien V.  13 février 2012 at 17 h 30 min

          Cet article est la preuve qu’ils mentent, références scientifiques à l’appui.

  • 2spee  13 février 2012 at 18 h 11 min

    Merci pour les réponses.

  • Body amateur  13 février 2012 at 21 h 01 min

    Super Julien !
    Ton site aussi !
    Je le regarde tous les jours du coup.

  • Kevin.p  15 février 2012 at 1 h 18 min

    Super site, au niveau de la nutrition pour le sportif ce site va devenir une référence.
    Pour poser des questions sur les prochains podcast, existe t-il un lien?

    Merci d’avance

    • Julien V.  15 février 2012 at 14 h 19 min

      Bonjour Kevin,
      Oui, il suffit de laisser un commentaire dans le dernier podcast.

    • Julien V.  17 février 2012 at 12 h 42 min

      Bonjour Jojo,
      Lorsque l’on prend trop de créatine, notre production naturelle diminue, c’est également expliqué dans mon article. Néanmoins aucune étude n’a jamais montré que notre production naturelle pouvait ne pas repartir après l’arrêt de la créatine, ces inquiétudes ne sont donc scientifiquement pas fondées.

  • Nevets  18 février 2012 at 20 h 08 min

    Je viens de voir une émission qui dit que la créatine entrainerai des problèmes sexuels.

    J’imagine que c’est faux ? Du moins je l’espère.

  • Al'kapote  12 mai 2012 at 11 h 18 min

    Bonjour qui finance ces études au sujet de la créatine ?

    • Julien V.  12 mai 2012 at 22 h 33 min

      A quelques exceptions l’ensemble des études que je cite sont financées par des fonds de recherche publique, sans lien avec les marques de compléments alimentaires. Et inutile de poster plusieurs fois : si votre commentaire n’a pas été validé c’est soit parce que je n’ai pas eu le temps soit parce qu’il était déplacé (première option dans le cas présent).

  • creatine  9 août 2012 at 13 h 36 min

    tout le scandale relatif à la créatine c’est de la désinformation.

  • cri_cri  20 septembre 2012 at 9 h 10 min

    Bonjour julien,
    Félicitation pour ton site et tes livres (que je possède)j’apprécie beaucoup ton approche qui me parait clair,a partir de quelle niveau ,nbr d’entrainement par semaine la créatine prend son intérêt(pour dev couché)?

    • Julien V.  20 septembre 2012 at 9 h 12 min

      A tous niveaux.

  • Julien  14 octobre 2012 at 13 h 40 min

    Concernant la prise de créatine, si l’on ne fait pas de cycles il faut donc en prendre toute l’année ? sans pause.

    • Julien V.  14 octobre 2012 at 13 h 52 min

      C’est mieux.

  • matth  3 octobre 2013 at 19 h 57 min

    existe t il un moyen de limiter la rétention d’eau?

    • Julien V.  3 octobre 2013 at 22 h 17 min

      Pour quoi faire ?

  • douillet loic  16 mai 2014 at 9 h 55 min

    puis je prendre de la creatine en meme temps que mon bruleur de graisse ??? merci d avance pour la reponse julien

  • nico  5 août 2014 at 23 h 08 min

    Bonjour,
    la creatine se degrade t’elle dans l’eau? et en combien de temps?

  • julien pellissier  14 mai 2015 at 18 h 53 min

    bonjour, j’ai lu votre livre paléo, pour la créatine je ne sais toujours pas si elle est utile si on fait du sport mais pas de musculation, et la dose à prendre en fonction de la durée, du poids et du sport, que l’on pourrait résumer par une charge d’effort j’imagine.

  • LikeAGod  10 juillet 2015 at 23 h 51 min

    Bonjour Julien,

    J’ai acheté un pot de 250g de créatine, et j’ai vu que cela pouvait accelerer la perte des cheveux, étant sujet à l’alopécie génétique (aucune perte naturelle en vue pour le moment).
    Je voudrais savoir si c’est 250g de créatine pourrait intervenir ou est-elle anodine? Je souhaite finir ce pot et ne plus en acheter par la suite.
    Merci d’avance pour votre réponse.

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter

Et recevez gratuitement par mail toutes les dernières actualités en nutrition et micronutrition

Adresse mail
Prénom
Votre adresse mai ne sera jamais cédée à un tiers

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter

Et recevez gratuitement par mail toutes les dernières actualités en nutrition et micronutrition

Adresse mail
Prénom