Quelles sont les différentes formes de jeûne ?

assiette vide symbolisant les différentes formes de jeûne

Le jeûne est une pratique qui consiste à se priver volontairement de nourriture et parfois de boisson pendant une période plus ou moins longue. S’il occupe une place importante au sein des religions – lors du carême, du ramadan, du Yom Kippour selon les confessions religieuses – nombreux sont ceux qui y recourent à des fins médicales. L’objectif visé est de prévenir l’apparition de maladie, en alléger les symptômes ou perdre du poids. Les modalités du jeûne thérapeutique sont très variables, aussi bien dans sa continuité ou son intermittence, sa durée, son caractère plus ou moins strict. Découvrons ici les formes de jeûnes les plus pratiquées. 

Les différentes formes de jeûne intermittent

Le jeûne intermittent consiste à alterner des périodes sans alimentation (d’une durée minimale de 14 à 16 h) et des périodes d’alimentation. Toutes les combinaisons sont possibles, mais certaines sont plus populaires : le jeûne 16h/8h, le jeûne un jour sur deux, le jeûne 2 jours par semaine.

Le jeûne 16/8

Ce type de jeûne intermittent consiste à jeûner pendant 16 h et s’alimenter normalement sur une fenêtre de 8 heures. Pour y parvenir, plusieurs options sont possibles, par exemple :

  • dîner vers 20h, sauter le petit-déjeuner le jour suivant puis déjeuner à 12 h ;
  • pour ceux qui ont du mal à se passer d’un petit-déjeuner, on peut se nourrir entre 8 h et 16 h et sauter le dîner.

En revanche, l’efficacité peut varier selon l’option retenue. Des chercheurs ont constaté que la prise d’un en-cas tard dans la soirée (entre 22 et 23 h) limite l’oxydation des lipides, ce qui n’est pas favorable pour perdre du poids. Il est sans doute préférable de conserver le petit-déjeuner et de prendre son dîner très tôt dans la soirée.

Cette formule de jeûne se rapproche de la pratique du ramadan, au cours de laquelle les personnes de confession musulmane s’abstiennent de s’alimenter du lever au coucher du soleil. Le Dr Jason Fung, co-auteur du Guide complet du jeûne, recommande dans le cadre de cette pratique de manger normalement à la nuit tombée et de s’en abstenir avant le lever du soleil. 

livre sur le jeûne
Couverture du livre Le guide complet du jeûne du Dr Jason Fung

Le jeûne un jour sur deux

Manger un jour sur deux est une des formes que peut revêtir le jeûne intermittent.

Des chercheurs ont conduit un essai clinique pour déterminer les effets de ce type de jeûne mené pendant 4 semaines par 60 personnes en bonne santé, de poids normal. Ils ont constaté :

  • une amélioration des marqueurs de l’état de santé, notamment sur le plan cardiovasculaire ;
  • une réduction du poids corporel de 4,5%, de la quantité de masse grasse au niveau du tronc et une amélioration du rapport entre masse grasse et masse maigre ;
  • la baisse du taux de méthionine, un acide aminé qui favorise le vieillissement, les jours de privation de nourriture et une augmentation du niveau d’acides gras polyinsaturés.

Même si les participants compensent en partie le manque de nourriture de la veille le jour où ils peuvent s’alimenter, le jeûne un jour sur deux permet de réduire de 37 % la ration calorique.

Il est bien toléré, même lorsqu’il dure plus de 6 mois ; il n’affaiblit pas la fonction immunitaire à la différence des régimes hypocaloriques.

Le jeûne 5:2

Le jeûne 5:2 consiste à jeûner 2 jours consécutifs ou non dans la semaine et se nourrir normalement les 5 autres jours. Dans cette formule, la consommation d’une petite quantité d’aliments n’apportant pas plus de 600 calories les jours de jeûne est généralement permise. 

Ce type de jeûne mené pendant 12 semaines est aussi efficace qu’un régime continu de restriction calorique (avec des apports quotidiens compris entre 1200 à 1500 calories) pour faciliter la perte de poids et améliorer le contrôle de la glycémie (le taux de sucre sanguin) chez des personnes en surpoids ou obèses qui souffrent de diabète de type 2.

Cette formule est bien adaptée aux personnes pour lesquelles il est plus facile de se passer d’aliments deux jours plutôt que de se priver un peu tous les jours. 

Les différentes formes de jeûne périodique

Le jeûne périodique correspond à une période d’abstinence alimentaire plus ou moins stricte, d’une durée généralement comprise entre 2 et 21 jours, bien qu’il puisse se prolonger au-delà. Différentes options sont là encore possibles : jeûne sec, hydrique ou partiel.

Le jeûne sec

Aussi appelé jeûne absolu, le jeûne sec est la forme la plus stricte de diète : aucun aliment ni boisson ne sont ingérés. Une étude germano-grecque a suivi 10 participants ayant pratiqué ce type de jeûne pendant 5 jours et a conclu :

  • à ses effets antioxydants, anti-inflammatoires et anti-œdémateux ;
  • à sa capacité à stimuler l’immunité.

La même équipe avait montré précédemment que ce type de jeûne améliore considérablement la fonction rénale.

Cette approche doit être suivie avec prudence, la privation d’eau expose à un risque vital en l’espace de quelques jours. On ne sait pas précisément combien de temps un être humain peut survivre sans boire et manger. Des chercheurs allemands se sont basés sur des faits divers où des personnes étaient privées de ressources à cause d’un accident pour estimer cette durée entre 8 et 21 jours.

Le jeûne hydrique

C’est la forme la plus commune de jeûne et dont les bienfaits sont les plus étudiés scientifiquement.

Seule la consommation d’eau est autorisée, voire celle de tisane et breuvage sans calories. Ce type de jeûne exerce de nombreux bénéfices sur la santé. Il combat efficacement l’hypertension artériellepar exemple et améliore la qualité de vie des patients atteints d’un cancer quand il est mené en parallène des séances de chimiothérapie. Il est également en mesure d’optimiser la qualité du sommeil et la vigilance au cours de la journée.

Le jeûne partiel

Un peu plus souple que le précédent, une alimentation frugale à base de jus de fruit, bouillons de légumes et de miel est autorisée en cas de jeûne partiel, avec des apports caloriques très faibles (autour de 300 kcal/jour).

En Allemagne, les cliniques Buchinger Wilhelmi au bord du lac Constance sont spécialisées dans le jeûne thérapeutique de ce type, auquel est associé une activité physique d’intensité légère, de la méditation et différents types de soins alternatifs. 


Références :

  1. Kelly KP et al. Eating breakfast and avoiding late-evening snacking sustains lipid oxidation. PLoS Biol. 2020;18(2):e3000622. Published 2020 Feb 27. 
  2. Stekovic S et al. Alternate Day Fasting Improves Physiological and Molecular Markers of Aging in Healthy, Non-obese Humans. Cell Metab. 2019;30(3):462‐476.e6. 
  3. Carter S, Clifton PM, Keogh JB. The effects of intermittent compared to continuous energy restriction on glycaemic control in type 2 diabetes; a pragmatic pilot trial. Diabetes Res Clin Pract. 2016;122:106‐112. 
  4. Papagiannopoulos-Vatopaidinos IE et al. Dry Fasting Physiology: Responses to Hypovolemia and Hypertonicity [published online ahead of print, 2020 Jan 20]. 
  5. Papagiannopoulos IA et al. Anthropometric, hemodynamic, metabolic, and renal responses during 5 days of food and water deprivation. Forsch Komplementmed. 2013;20(6):427-433. 
  6. Kottusch P et al. Oberlebenszeit bei Nahrungs- und Flüssigkeitskarenz [Survival time without food and drink]. Arch Kriminol. 2009;224(5-6):184-191.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 5
Rejoignez 45 000abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top