facebook insta twitter

Faut-il opter pour le magnésium transdermique ?

Application cutanée d'une pommade de magnésium transdermique

Le magnésium est un minéral essentiel pour le fonctionnement de notre organisme. Or, nos besoins peinent à être satisfaits par notre alimentation qui en est déficitaire, et les carences sont courantes. La prise de compléments alimentaires par voie orale est un moyen efficace et répandu pour les éviter ou les combler. 

Par ailleurs, une gamme étoffée de produits à base de magnésium à appliquer sur la peau est proposée, et ses promoteurs assurent de son efficacité pour faire le plein de ce minéral. Est-ce vraiment le cas ?

Les différentes formes de magnésium transdermique

L’application de magnésium par voie externe (ou topique) est une méthode thérapeutique utilisée de longue date. Les bains de sel d’Epsom, composé de sulfate de magnésium, ou l’immersion dans la mer morte chargée de minéraux sont réputés soulager les maladies de peau, les douleurs articulaires et musculaires.

Des produits cosmétiques à base de magnésium sont également proposés, comme le beurre corporel de magnésium, l’huile sèche de magnésium, la lotion de sommeil au magnésium, les flocons de magnésium … Le principe d’action du magnésium transdermique considère que le magnésium est en mesure de traverser la peau, pour gagner la circulation sanguine et agir là où il est utile.

Les avantages avancés pour ce mode d’administration sont les suivants :

  • un coût plus faible que le magnésium pris sous forme de comprimés
  • une absence d’effet indésirables, quand certaines formes de magnésium oral entraînent des troubles digestifs
  • une absorption efficace à 100 %

Des promesses aussi séduisantes invitent légitimement à s’interroger sur leur véracité, et à chercher à faire la part des choses entre science et marketing.

Le magnésium peut-il franchir la barrière cutanée ?

La question fondamentale est finalement de savoir si le magnésium appliqué par voie externe est capable de pénétrer dans l’organisme.

Le mécanisme de transport du magnésium

Seules les substances lipophiles, c’est à dire qui possèdent une affinité pour les corps gras, sont capables de traverser la peau. Les ions chlorure (Cl) et les ions magnésium (Mg2+), qui composent le chlorure de magnésium présent dans les différentes variantes de magnesium transdermique, ne sont pas lipophiles. Ils ne sont donc pas capable de traverser directement les membranes biologiques.

En d’autres termes, le magnésium ne peut physiquement pas pénétrer dans l’organisme par un simple mécanisme de diffusion. Il ne peut entrer dans les cellules que par l’intermédiaire de transporteurs spécifiquement dédiés à ce rôle, présents à la surface de ces dernières.

La couche la plus externe de la peau (appelée stratum corneum ou couche cornée) a la particularité d’être constituée de cellules mortes, les cornéocytes. Ceux-ci sont totalement dépourvus de ces transporteurs de magnésium. La seule porte d’entrée possible est localisée au niveau des glandes sudoripares et follicules pileux. Mais ces structures représentent une infime portion de la surface cutanée (estimée entre 0,1 et 1%). Les capacités d’absorption du magnésium par la peau apparaissent donc très limitées.

L’utilité du rôle de barrière de la peau

La peau joue le rôle essentiel de barrière protectrice entre l’intérieur de notre corps et l’environnement. L’un de ses fonctions est d’empêcher l’entrée des substances indésirables et d’éviter les fuites d’eau et de minéraux, en assurant une relative étanchéité de l’organisme face au monde extérieur.

Si les ions étaient en mesure de franchir la barrière cutanée, un bain dans la mer morte pourrait conduire à la mort. En effet, la mer morte, aussi appelée mer de sel, est non seulement riche en chlorure de magnésium et de sodium, mais aussi en chlorure de potassium. Or le potassium régule le rythme du cœur, et une arrivée massive de ce minéral dans l’organisme, à l’occasion de la baignade, provoquerait un arrêt cardiaque assuré.

le sel d'Epsom, ou sulfate de magnésium, est vendu pour être utilisé sous forme de bains

Que disent les études scientifiques au sujet du magnésium transdermique ?

Les sociétés qui commercialisent du magnesium transdermique mettent en avant des données scientifiques pour soutenir l’efficacité de leurs produits.

L’étude du docteur Norman Shealy

Une référence souvent citée concerne des travaux du docteur américain Norman Shealy. Ce dernier y affirme qu’une déficience en magnésium serait résolue en 4 à 6 semaines à l’aide de magnésium transcutané, tandis qu’il faudrait 4 à 12 mois pour y parvenir par voie orale. 

Cependant, il y a un problème de taille : cette étude n’existe pas ! Il ne s’agit de rien de plus que d’un résumé (abstract) pour une conférence, et en aucun cas d’une étude publiée dans une revue à comité de lecture. Il n’existe aucune trace de la publication complète dans la littérature scientifique. Il est dès lors difficile d’accorder beaucoup de crédit à ce propos.

Une étude pilote évalue l’impact du magnésium transdermique sur le rapport calcium/magnésium

Une étude pilote a été menée auprès de 9 personnes âgées de 22 à 69 ans. Les participants devaient appliquer 20 sprays d’huile de magnésium sur la région souhaitée du corps chaque jour, et faire un bain de pieds de 20 minutes avec 100 ml d’huile de magnésium deux fois par semaine. L’étude s’est prolongée sur 12 semaines. L’analyse de la teneur en magnésium a été réalisée sur un échantillon de cheveu. Le contenu en magnésium a augmenté en moyenne de 59,7 %. 

Ce résultat impressionnant doit cependant être tempéré par le fait que cette mesure est très peu représentative du taux de magnésium de l’organisme. L’étude ne fournit aucune donnée quant au taux de magnésium présent dans le sang.

Magnésium transdermique, étude scientifique et conflit d’intérêt

Lors d’une autre étude pilote menée en simple aveugle, 25 personnes, dont 4 n’ont pas été au bout de l’étude, ont reçu des applications cutanées de 56 mg de crème contenant du magnésium ou une crème placebo pendant 2 semaines. Le taux de magnésium sanguin a légèrement augmenté, passant de 0,82 à 0,89 mmol/L après application de la crème contenant du magnésium. Cette différence est annoncée dans l’étude comme étant seulement significative pour un sous-groupe constitué de non-sportifs. L’autre critère étudié, l’élimination de magnésium dans les urines, n’a pas varié avant et après application de la crème.

Il est important de mentionner que l’une des deux scientifiques qui a dirigé l’étude a déclaré un conflit d’intérêt : elle est susceptible de retirer des bénéfices de la commercialisation d’une crème à base de magnésium appelée Natural Calm Cream.

Comme les travaux précédemment cités, cette étude s’avère être de faible qualité. Les résultats avancés, ainsi que toute conclusion qui pourrait en découler directement, sont donc à considérer avec une grande prudence.

Quelques études rigoureuses apportent un éclairage différent

Il existe relativement peu de données publiées sur la capacité du magnésium transdermique à augmenter les niveaux de magnésium de l’organisme. Quelques travaux apportent cependant des éclairages sur le sujet.

La lotion à base de magnésium de l’armée israélienne

L’armée israélienne a mis au point une lotion protectrice à base de sulfate de magnésium, dont les soldats pourraient s’enduire pour faire barrage aux armes chimiques (comme le gaz moutarde par exemple) qui pénètrent dans l’organisme à travers la peau.

Pour tester l’innocuité de ce produit et s’assurer qu’il ne conduit pas à une élévation trop importante de la quantité de magnésium sanguin, les chercheurs ont recrutés 34 volontaires en bonne santé. Ils devaient appliquer 10 ml de cette lotion enrichie en magnésium sur leur corps ou un placebo, trois fois par jour pendant trois jours. Les résultats ont été clairs : la lotion a été bien tolérée et n’a pas modifié le niveau de magnésium sanguin. Le magnésium présent dans la lotion et déposé sur la peau n’est donc pas passé dans le sang.

Les bienfaits de la crème au magnesium pour les muscles

Des chercheurs américains ont quant à eux testé en double-aveugle les effets de l’application d’une crème à base de magnésium sur un groupe de sportifs. Le magnésium est en effet impliqué à différents niveaux dans le métabolisme énergétique et dans les mécanismes de la contraction musculaire.

L’étude portait sur différents muscles de la jambe. Elle n’a relevé aucun bienfait du magnésium transcutané sur la performance musculaire par rapport au groupe de contrôle.

Faut-il préférer le magnésium transdermique ou oral ?

A l’heure actuelle, aucune source sérieuse ne permet de penser que l’application cutanée de magnésium puisse avoir une quelconque efficacité.

Les bienfaits de la supplémentation orale de magnésium sont en revanches très bien documentés dans la littérature scientifique : amélioration des performances physiques, atténuation des douleurs musculaires, lutte contre la dépression et le stress, effets anti-douleurs (notamment en cas de migraines et de syndrome prémenstruel), amélioration de la santé cardiovasculaire …

Pour éviter les effets indésirables qui peuvent survenir avec certaines formes de magnésium oral, il suffit d’opter pour les bonnes formules de complément alimentaire, de troisième ou quatrième génération.  

Magnésium et vitamine B6 Omnimag : formule unique et quatrième génération, action synergique contre le stress et la fatigue

Références

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 4.57

Your page rank:

Scroll to Top