Faire du sport à l’annonce du diagnostic d’un cancer augmente les chances de survie de 34 %

En France, le cancer représente la première cause de décès chez les hommes et la deuxième chez les femmes. En 2018, il y a eu 382.000 nouveaux cas de cancers et 157.000 décès par cancer en France. Or la sédentarité est un facteur de risque de cancer. Pour l’organisation mondiale de la santé (OMS), « elle est la cause principale de 21 à 25 % des cancers du sein ou du colon. » Pour les adultes, l’OMS préconise 150 min d’exercice physique modéré par semaine, ou 75 min d’activité intense. L’exercice physique favorise la dépense énergétique et le contrôle du poids.

Si ces recommandations concernent la population générale, qu’en est-il des personnes à qui un cancer a été diagnostiqué ? L’exercice physique peut-il leur apporter des bénéfices ? Pour le savoir, des chercheurs chinois ont réalisé une méta-analyse d’articles sur ce sujet (1). Ils ont sélectionné neuf études regroupant 21.811 participants et dans lesquelles ont été recensés 2.386 décès par cancer.

Baisse de la mortalité en pratiquant une activité physique en cas de cancer

Les scientifiques ont trouvé que l’activité physique est associée à une meilleure survie des personnes qui ont eu un diagnostic de cancer : par rapport à l’absence d’activité, la mortalité des patients qui ont une activité physique diminue de 34 %, quel que soit le niveau d’activité exercé. Même un bas niveau d’activité est bénéfique. Sur les neuf études, huit concernaient de bas niveaux d’activité (18.958 participants pour 2.265 décès). Dans ce sous-groupe d’études, la réduction de mortalité était de 40 % !

Les auteurs évoquent plusieurs hypothèses pour expliquer les bénéfices du sport contre le cancer, comme la stimulation du système immunitaire et des modifications épigénétiques favorables. Une des particularités de cette méta-analyse est qu’elle regroupait tous types de cancers. Précédemment, dans d’autres travaux, il a déjà été montré que l’activité physique réduisait la mortalité dans les cas de cancers du sein ou du côlon.

D’autres études se sont intéressées aux atouts de l’exercice physique pour les patients ayant un cancer. Ainsi, en 2017, des chercheurs australiens ont passé en revue une centaine d’articles sur cette problématique (2). En plus d’une baisse de la mortalité, les auteurs ont constaté que l’exercice réduisait le risque de récidive et d’effets secondaires graves chez les patients ayant eu un cancer. Ils affirment ainsi que : « des niveaux supérieurs d’exercice après un diagnostic de cancer étaient associés à une réduction de 28 % à 44 % du risque de mortalité par cancer, à un risque de récurrence du cancer inférieur de 21 % à 35 % et à une diminution de 5 % à 48 % du risque de mortalité toutes causes confondues. »

Du sport sur ordonnance en France depuis 2017

En France, depuis mars 2017, les médecins peuvent prescrire de l’activité physique adaptée aux patients souffrant d’affections de longue durée. C’est une conséquence de la loi de modernisation de notre système de santé de janvier 2016. Le « sport sur ordonnance » peut se faire dans des centres adaptés ou en lien avec des kinésithérapeutes. D’après une enquête, 72 % des Français qui se sont vus prescrire du sport par leur médecin ont suivi cette recommandation.

Naturellement, l’activité physique doit être adaptée en fonction de l’état de santé du patient. Mais globalement il vaut mieux en faire un petit peu que pas du tout. L’activité physique réduit aussi le risque d’autres maladies chroniques : troubles cardiaques, diabète…

Références   [ + ]

1.Wang et al. Postdiagnosis Physical Activity: A Meta-Analysis. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. 2019.
2.Cormie et al. The Impact of Exercise on Cancer Mortality, Recurrence, and Treatment-Related Adverse Effects. Epidemiol Rev. 2017.

Vous pourriez être intéressé

Aucun commentaire

Soyez le premier à poster un commentaire.

Laissez un commentaire

Merci d'entrer votre nom. Please enter an valid email address. Please enter a message.

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter

Et recevez gratuitement par mail toutes les dernières actualités en nutrition et micronutrition

Adresse mail
Prénom
Votre adresse mai ne sera jamais cédée à un tiers

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter

Et recevez gratuitement par mail toutes les dernières actualités en nutrition et micronutrition

Adresse mail
Prénom