facebook insta twitter

Faut-il dissocier glucides et lipides pour maigrir ?

plats de légumes pour mincir à côté d'un mettre-ruban

Certaines personnes affirment qu’il faut dissocier glucides et lipides sous peine de stocker du gras. Alors, mythe ou réalité ?

L’idée de séparer glucides et lipides

Presque tout le monde sait maintenant ce qui se passe dans le corps humain quand on mange un aliment glucidique comme du pain ou des céréales : notre corps produit de l’insuline, une hormone qui permet au sucre de pénétrer dans nos cellules pour pouvoir être utilisé et fournir de l’énergie.
On sait aussi que l’excès de sucre circulant va être stocké sous forme de graisses corporelles et que ce processus nécessite la présence d’insuline. Du coup, certaines personnes ont décidé d’étendre ce raisonnement aux lipides en affirmant que si on mange des glucides avec des lipides et qu’on produit de l’insuline alors les lipides vont être stockées plus facilement sous forme de graisses à cause de la présence de l’insuline. On voit déjà que le raisonnement de base est plutôt bancal, mais ce n’est pas tout…

La recherche démontre qu’il est inutile de séparer glucides et lipides

Il n’existe qu’une seule étude qui a comparé avec rigueur l’effet d’une alimentation dissociée avec une alimentation classique. Des chercheurs Suisses ont suivi 54 obèses répartis en deux groupes : l’un a suivi un régime apportant 1100 kilocalories par jour en dissociant lipides et glucides (25% de protéines, 47% de glucides et 25% de lipides) et l’autre a suivi un régime apportant le même nombre de calories mais en mélangeant les glucides et les lipides (25% des protéines, 42% de glucides et 31% de lipides).
Résultat, au bout de 6 semaines le groupe qui séparait glucides et lipides a perdu 6.2 kilos en moyenne alors que le groupe qui n’a pas dissocié a perdu 7.5 kilos en moyenne ! Le régime dissocié s’est donc révélé moins efficace que le régime classique ! (1)
Ces résultats sont confirmés par les études menées sur les régimes cétogènes (presque aucun glucides) comparés à des régimes classiques. Et le résultat est toujours le même : à calories égales, une alimentation dissociée n’apporte aucun bénéfice par rapport à une alimentation classique (2).
En conclusion, il s’agit d’un mythe.



Référence : (1) Golay A, Allaz AF, Ybarra J, Bianchi P, Saraiva S, Mensi N, Gomis R, de Tonnac N. Similar weight loss with low-energy food combining or balanced diets. Int J Obes Relat Metab Disord. 2000 Apr;24(4):492-6.
(2) Johnston CS, Tjonn SL, Swan PD, White A, Hutchins H, Sears B. Ketogenic low-carbohydrate diets have no metabolic advantage over nonketogenic low-carbohydrate diets. Am J Clin Nutr. 2006 May;83(5):1055-61.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 4.33
Rejoignez 45 000abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top