La musculation est le moyen le plus efficace de contrer le vieillissement

homme âgé qui fait du développé assis sur une machine de musculation

 Les conséquences du vieillissement

Le vieillissement s’accompagne d’un ensemble de changements hormonaux et métaboliques dans l’organisme. On constate de manière générale une diminution de la sensibilité à l’insuline (plus de risque de diabète en vieillissant, en particulier si l’hygiène de vie est mauvaise), une augmentation de la masse graisseuse globale et une augmentation des dépôts de graisse autour des tissus et des organes.
Conjointement ces changements sont accompagnés d’une perte progressive de masse musculaire qui démarre dès 35/40 ans. Les fibres musculaires les plus touchées par cette perte sont les fibres dites “rapides”, utilisées notamment par l’organisme pour fournir des efforts intenses et brefs.
Mais une question était jusqu’alors sans réponse : est-ce la perte de masse musculaire qui provoque les effets métaboliques décrits plus hauts ? Ou est-ce ces effets métaboliques qui engendrent la perte de masse musculaire ? Ou est-ce deux phénomènes indépendants ?

 La musculation pour contrer le vieillissement

Une collaboration internationale entre des chercheurs américains de la réputée clinique Mayo, l’université médicale de Boston et des chercheurs japonais vient de permettre de répondre à cette fameuse question.
En utilisant des souris transgéniques ils ont pu démontrer que l’augmentation des fibres musculaires “rapides” se traduisait concomitamment par une diminution de la masse grasse globale et autour des organes et une augmentation de la sensibilité à l’insuline; et non l’inverse.
La conclusion des chercheurs est simple : “La perte de masse musculaire contribue de manière très significative à l’apparition des dysfonctions métaboliques liées à l’âge. Intervenir pour restaurer les fibres musculaires rapides est un moyen de ralentir le vieillissement et les maladies métaboliques liées.”

Faîtes de la musculation dès maintenant !

Dans cette étude les chercheurs ont réussi à augmenter rapidement le nombre de fibres musculaires grâce à l’utilisation de souris génétiquement modifiées. Dans la pratique chez l’homme les choses sont beaucoup plus complexes.
En effet, on sait que les niveaux d’hormones anabolisantes comme la testostérone ou les hormones de croissance chutent dès l’âge de 30 ans environ. Ces hormones sont nécessaires pour fabriquer de la masse musculaire. De plus le vieillissement s’accompagne aussi d’une diminution de l’efficacité des voies de signalement qui provoquent la croissance musculaire. Il est donc difficile de revenir en arrière et de créer beaucoup de masse musculaire passé un certain âge.
Quel que soit votre âge vous devez donc vous entrainer régulièrement, dès maintenant et sans attendre! Car chaque jour qui passe vous place dans des conditions de plus en plus difficiles pour progresser. En revanche, une fois la masse musculaire acquise, il est beaucoup plus facile de l’entretenir.



Référence : Akasaki Yuichi, Ouchi Noriyuki, Izumiya Yasuhiro, Bernardo Barbara L., LeBrasseur Nathan K., Walsh Kenneth. Glycolytic fast-twitch muscle fiber restoration counters adverse age-related changes in body composition and metabolism. Aging Cell. 2013. 1474-9726.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 3.5
Rejoignez 45 000abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top