La vitamine D protège du cancer et augmente la longévité

femme âgée profitant du soleil dans son jardin

Ceux qui suivent mes écrits savent que ce n’est pas nouveau, j’en parle depuis au moins 5 ans : le déficit en vitamine D fait légion et a des effets dramatiques. En vérité des chercheurs Espagnols estiment que le déficit en vitamine D touche précisément 70% de la population Européenne. Un chiffre énorme. En France les études de population ont montré que jusqu’à 90% de la population était touchée en hiver.

Parallèlement à ça, de nombreuses études ont montré que de nombreux cancers avaient une prévalence qui évoluait fortement selon la latitude. Cette découverte extraordinaire a eu lieu il y a 30 ans par deux chercheurs, les frères Garland (voir l’histoire complète ici) et a été confirmée depuis par de nombreuses études dont la plus récente est celle de Grant, un chercheur mondialement connu, spécialiste de la vitamine D (3). Sa dernière étude y détaille que 15 types de cancers ont une prévalence en rapport avec la latitude. Cette découverte serait sans intérêt s’il n’était pas clairement établi que la vitamine D est synthétisée dans la peau sous l’action de certains rayons UVB solaires et que plus on s’éloigne de l’équateur moins on en synthétise naturellement. Ce phénomène est accentué par notre mode de vie moderne, enfermés dans des bureaux toute la journée et toujours habillés donc peu exposés au soleil.

Pour couronner le tout, tous les spécialistes mondiaux s’accordent à dire que nos apports journaliers recommandés (AJR) en vitamine D sont trop faibles. Ils conseillent tous des apports 10 fois supérieurs (voir leur recommandation ici: “15 chercheurs et LaNutrition.fr dénoncent des apports conseillés insuffisants“).

Cette fois c’est une nouvelle étude publiée dans un journal médical Américain très prestigieux The American Journal of Cardiology qui amène encore un résultat très fort. Dans une étude qui a duré 5 ans et 8 mois, les chercheurs ont suivi 10 899 personnes. Ils ont examiné régulièrement leur taux de vitamine D dans le sang tout au long de l’étude. Verdict : 70,3% des personnes ont un déficit en vitamine D (taux inférieur à 30ng/mL). En analysant le taux de mortalité, ils ont produit la courbe suivante qui montre le lien entre le taux de vitamine D et la mortalité au fil du temps:

schéma montrant la corrélation entre le taux de vitamine D et la mortalité
Corrélation entre le taux de vitamine D et la mortalité (en gras, les personnes déficitaires en vitamine D. En pointillé les personnes non déficitaires)

Les chercheurs ont ensuite interrogé les participants sur leur consommation en vitamine D à l’aide de suppléments. Ceux qui se sont supplémentés ont consommé en moyenne entre 1000 UI par jour et 100 000 UI par semaine. Puis les chercheurs ont analysé le lien entre supplémentation en vitamine D et mortalité. Voici la deuxième courbe obtenue (4):

Effet d'une supplémentation en vitamine D sur la mortalité.
Effet d’une supplémentation en vitamine D sur la mortalité (en gras, avec supplémentation. En pointillés, sans supplémentation)

Les résultats sont sans appel : un déficit en vitamine D augmente la mortalité et une supplémentation la diminue ! Si vous ne désirez pas attendre encore 15 ans avant que les apports journaliers Français soient révisés, n’attendez pas pour vous supplémenter ! Bien sûr vous en parlerez à votre médecin et vous effectuerez des prises de sang de contrôle de votre taux de vitamine D pour être certain de prendre une dose suffisante mais aussi pour éviter toute toxicité.

A lire également :


Références :

  1. Vitamin D and postmenopausal health. Maturitas, volumen 71, págs. 83-88, enero de 2012.
  2. de Carvalho MJ, Guilland JC, Moreau D, Boggio V, Fuchs F. Vitamin status of healthy subjects in Burgundy (France). Ann Nutr Metab. 1996;40(1):24-51.
  3. Grant WB. Ecological Studies of the UVB-Vitamin D-Cancer Hypothesis. Anticancer Res. 2012 Jan;32(1):223-36.
  4. Vacek JL, Vanga SR, Good M, Lai SM, Lakkireddy D, Howard PA. Vitamin D Deficiency and Supplementation and Relation to Cardiovascular Health. Am J Cardiol. 2011 Nov 7.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 5

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top