L’acide d-aspartique n’augmente ni la testostérone ni la masse musculaire

homme manquant de testostérone

L’acide d-aspartique est un complément alimentaire relativement nouveau sur le marché Français. Il est vendu dans le but d’augmenter naturellement notre taux de testostérone et donc successivement notre libido, nos gains de masse musculaire et de force.

Pour vendre ce produit les vendeurs s’appuient sur des études menées sur les rats et sur une étude menée sur l’homme (The role and molecular mechanism of D-aspartic acid in the release and synthesis of LH and testosterone in humans and rats) dans laquelle 3 grammes d’acide d-aspartique a augmenté le taux de testostérone modestement (passage de 4.5 à 6.4 ng/mL) mais patatra, une nouvelle étude indépendante vient de montrer que l’acide d-aspartique n’augmente pas le taux de testostérone, n’augmente pas la force et n’augmente pas la masse musculaire.

 Effet d’une supplémentation en acide d-aspartique sur des hommes en bonne santé

Dans cette nouvelle étude, des chercheurs américains ont donné 3 gr d’acide d-aspartique par jour ou un placebo à un groupe d’hommes en bonne santé. Ils ont tous suivi un programme d’entrainement en musculation pendant 28 jours avec 4 entrainements par semaine. Les chercheurs ont mesuré leur composition corporelle, leur force et leurs taux hormonaux avant et après l’expérience.

Résultat : la supplémentation en acide d-aspartique n’a eu aucun effet sur le taux de testostérone, aucun effet sur la force et n’a pas permis de gagner plus de masse musculaire comparativement au groupe ayant reçu le placebo.

Pourquoi ces résultats contradictoires ?

Dans les deux études les deux équipes de chercheurs semblent indépendantes et n’ont pas de conflit d’intérêt avec des sociétés vendeuses de compléments alimentaires, sauf si leur déclaration d’intérêt est fausse (ce qui serait étonnant).

En revanche ce qui est frappant dans la première étude (celle utilisée par les vendeurs) c’est que les participants ont été recrutés pour participer à cette étude dans une clinique pour la fertilisation in vitro. L’étude ne donne pas plus d’informations mais cela suggère que ces hommes avaient des problèmes de fertilité. De plus, les taux de testostérone avant la supplémentation de ces hommes étaient anormalement bas pour des adultes de 27 à 37 ans : avec un taux moyen de 4.6 ng/mL, ils auraient déjà dû avoir naturellement un taux situé autour de 6 ng/mL !

Il est donc probable que l’acide d-aspartique fonctionne chez des hommes malades, ayant un hypogonadisme secondaire ou ayant des problèmes de fertilité mais pas chez des hommes en bonne santé.

Est-il utile et efficace d’utiliser des compléments alimentaires boosters de testostérone ?

Ce n’est plus un secret : la testostérone est une hormone anabolisante puissante, prisée dans le milieu du bodybuilding. Mais est-il utile et efficace de prendre un booster de testostérone contenant des ingrédients naturels comme de l’acide d-aspartique ?

Il faut bien comprendre que les doses possiblement atteintes avec ces compléments sont très faibles : un passage de 4.5 à 5.5 ng/mL de testostérone n’offre presque aucun gain en terme de masse musculaire, de force ou de récupération. L’utilisation de stéroïdes anabolisants dérivés de la testostérone comme dans le cadre du dopage permet d’obtenir des taux de testostérone dépassant les 2500 à 3000 ng/mL ! C’est presque 1000 fois plus.

A ce stade l’activation des récepteurs aux androgènes génèrent des changements très profonds dans l’expression des gènes au niveau des muscles squelettiques. Ces changements sont si importants qu’une partie d’entre eux sont irréversibles, ce qui explique de telles différences visuelles.

La plupart des compléments alimentaires vendus pour “booster” la testostérone sont d’ailleurs des arnaques. On retrouve dans cette catégorie le tribulus par exemple. Si une substance augmente réellement le niveau de testostérone alors il est immédiatement inscrite sur la liste des produits dopants et vous ne pouvez pas la trouver en complément alimentaire.

Pour obtenir des résultats il st plus intéressant de se concentrer sur des aliments et des compléments qui fonctionnent comme les épinards pour diminuer le catabolisme, les oeufs entiers pour maximiser la synthèse protéique et la masse musculaire ou la supplémentation en glycine.

Bien entendu pour maintenir un taux élevé de testostérone il est important de ne pas manquer de certaines vitamines et minéraux comme le zinc par exemple.

A lire également :



Référence :

Darryn S. Willoughby, Brian Leutholtz. d-Aspartic acid supplementation combined with 28 days of heavy resistance training has no effect on body composition, muscle strength, and serum hormones associated with the hypothalamo-pituitary-gonadal axis in resistance-trained men. Nutrition Research, Available online 15 August 2013, ISSN 0271-5317.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 4
Rejoignez 45 000abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top