Le pouvoir de la nutrition sur la santé

On a parfois du mal à imaginer à quel point la nutrition est importante pour la santé. Lorsque Hossein, 31 ans, 2m05, 105kg vient me voir mi-janvier 2012 il est dans une situation très difficile : son médecin vient de lui prescrire un bilan sanguin qui ressort véritablement catastrophique. Notamment, les analyses indiquent :

  • Un taux de cholestérol total à 2,92 g/L (normale entre 1,50 et 2,30)
  • Un taux de cholestérol HDL à 0,36 g/L (normale > 0,40)
  • Un taux de cholestérol LDL incalculable en raison  d’une hypertriglycéridémie majeure
  • Un taux de triglycérides particulièrement élevé : 6,11 g/L (normale < 1,50)
  • Des transaminases (enzymes du foie) en augmentation à 40 UI pour ASAT et 54 pour ALAT

A côté de cela il se plaint de douleurs lombalgiques, objectivées à la radio par une dégénérescence des disques intervertébraux. Hossein a aussi un passif d’utilisation massive de produits dopants et, qui plus est, avec de mauvais conseils. Aujourd’hui sa masse musculaire est peu développée, il possède une masse grasse importante, et une obésité viscérale. Le tableau est donc celui d’un syndrome métabolique avec évolution vers le diabète de type 2, l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral. Un bien triste tableau à un âge si jeune, pour un brillant étudiant en fin d’études.

Face à la situation son médecin est désemparé. En effet dans de telles situations l’arsenal thérapeutique est très faible. La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande pour cette situation la mise en place d’une alimentation de meilleure qualité, la pratique d’un sport, le contrôle des facteurs de risque (tabagisme, hypertension) puis la prescription d’un médicament anticholestérol comme les statines que de nombreux spécialistes considèrent comme largement inefficaces pour ne pas dire dangereux (à lire ici). Voici des photos d’Hossein à la mi-janvier 2012:

avant11avant21avant31

Après ce bilan, son médecin lui prescrit une nouvelle prise de sang, à effectuer dans un mois, en espérant qu’un miracle se produise et que les triglycérides s’envolent par magie. Hossein insiste alors pour faire appel à mes services, il veut que les choses changent. De plus il pratique la musculation et aimerait voir les résultats qu’il espère et pourquoi pas la « tablette de chocolat ».

Je vais donc conseiller Hossein, en accompagnement de son suivi médical avec son médecin. Mes conseils sont simples :

  • Pratiquer de la musculation 2 à 3 fois par semaine
  • Pratiquer une activité cardiovasculaire au moins 1 fois par semaine
  • Meilleure diététique
  • Supplémentation personnalisée en micronutriments

Mes conseils diététiques sont en fait celles du livre « Nutrition de la Force« , légèrement adaptées pour Hossein. Elles diffèrent (entre autres) de celles de la HAS qui recommande de diminuer l’apport en cholestérol alimentaire; preuve que les experts Français n’ont pas encore lu les études qui montrent que le cholestérol alimentaire n’a aucune influence sur le cholestérol sanguin chez l’homme, même si de telles études existent depuis 15 ans. Ce point fait l’objet d’un chapitre dédié dans mon livre.

5 semaines plus tard, Hossein retourne faire sa prise de sang et regarde son poids : il est passé de 105,5 kg à 98,5 kg, soit une perte de 7 kg. Il déclare lui-même qu’il se sent beaucoup mieux, moins stressé, en forme. Il n’a pas eu faim malgré la perte de poids. Voici des photos d’Hossein après 5 semaines :

apres111apres21apres31

Le constat est clair : une fonte massive de la graisse viscérale, celle qui justement pose un problème de santé. Les bras également ont perdu beaucoup de gras. Du côté de la prise de sang, lorsque Hossein retourne chercher ses résultats et qu’il les montre à la biologiste celle-ci ouvre grand les yeux: « pas possible! » Une erreur de mesure? Non. Elle lui demande s’il a pris des médicaments. Non. Voici les résultats, au bout de 5 semaines :

  • Taux de cholestérol total à 2,06 g/L (retour dans la normale)
  • Taux de triglycérides à 2,75 g/L (normale < 1,50 et taux divisé par 2,2 en 5 semaines)
  • Taux d’ASAT en baisse à 26
  • Taux d’ALAT en baisse à 51

Des résultats exceptionnels sur un laps de temps si court. Mais quand je demande à Hossein de me parler de sa gestion de tous ces changements, il m’avoue qu’il n’a pas repris le sport, faute d’un emploi du temps trop chargé. Il s’agit donc d’un résultat lié uniquement à l’alimentation, les résultats auraient sans aucun doute été encore meilleurs avec une activité physique. Mais comme la nutrition et la santé sont des éléments qui s’inscrivent dans la durée, on peut souhaiter qu’Hossein conserve et améliore les bonnes habitudes pour atteindre ses objectifs sportifs et conserver un corps sain. Il avouera lui-même souffrir beaucoup moins du dos depuis le changement alimentaire.

Pour aller plus loin, sur la nutrition du sportif :

livre1v1

You may also like

5 Response Comments

  • Aurelien  13 mars 2012 at 23 h 25 min

    Les médecins généralistes sont, pour la + part, des incompétents dans le domaine de la nutrition sportive. La plus part ne connaissent que des bases qu’ils ont étudiés durant leurs études (souvent lointaines). Si je peux affirmer cela, c’est parce que j’ai eu plusieurs médecins généralistes et que j’ai eu des discussions avec eux et ils sont, majoritairement, d’une incompétence pitoyable à ce sujet.

    (3)
    Répondre
  • jojo74  10 mars 2012 at 7 h 53 min

    Ce qui me surprend c’est la pensé de son médecin désemparé et la réflexion sur le traitement thérapeutique avant de questionner sur la base, l’alimentation et le sport. l’alimentation est pourtant notre première médecine…

    (0)
    Répondre
  • Lisa  6 août 2012 at 3 h 30 min

    Les résultats en seulement 5 semaines sont impressionants ! Certes il n’a pas encore des tablettes de chocolat, mais au moins il aura déjà pas mal éliminé la chantilly qui était dessus.

    Plus sérieusement, l’adage ‘on est ce que l’on mange’ est véritablement un précepte à inclure dans sa vie, si on la souhaite aussi saine que possible.

    (0)
    Répondre
  • DI SALVO  29 avril 2016 at 9 h 52 min

    Whoua ! Merci Julien

    Comme quoi le savoir fait le pouvoir ! Merci de nous enseigner et de nous ouvrir la voie. Sans des personnes telles que toi on perdrait le peu de « contrôle » qu’il nous reste sur notre santé…

    Encore merci

    (0)
    Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.