L’entraînement intermittent pour maximiser les gains de masse musculaire

En musculation il n’est pas rare que l’on se pose certaines questions : « Faut-il arrêter de s’entrainer quand on part en vacances ? », « Faut-il s’entrainer quand on a un petit rhume ? ». Il semble que des chercheurs Nippons aient découvert des éléments qui nous permettent d’y voir plus clair.

Leur travail a consisté à suivre l’effet d’un entrainement musculaire avec ou sans période d’arrêt sur les protéines de signalement de l’hypertrophie musculaire chez des rats mâles adultes. Les rats ont été divisés en 4 groupes assignés à suivre soit une séance d’entrainement, soit 12 séances soit 18 séances soit 12 séances immédiatement suivies de 12 jours de repos puis d’une nouvelle séance. En analysant les niveaux de phosphorylation des protéines p70S6K, 4E-BP1, rpS6 et p90RSK, les chercheurs ont découvert qu’avec un entrainement chronique les signaux anaboliques deviennent moins sensibles à l’exercice. En revanche ils constatent qu’une période de repos permet de restaurer cette sensibilité.

Ces résultats suggèrent donc que des périodes de repos régulières pourraient être bénéfiques pour accélérer les geins de masse musculaire. Contacté à ce sujet, Michael Gundill, auteur international spécialisé en musculation, a déclaré que le problème avec les périodes de repos c’est que le sportif risque de ne jamais reprendre l’entrainement. On peut néanmoins conclure que lorsque vous êtes malade ou fatigué, profitez-en pour bien vous reposer car cette détente peut être bénéfique.

Pour aller plus loin sur l’alimentation du sportif :

livre1v1

 Référence : Riki Ogasawara, Koji Kobayashi, Arata Tsutaki, Kihyuk Lee, Takashi Abe, Satoshi Fujita, Koichi Nakazato, Naokata Ishii. mTOR signaling response to resistance exercise is altered by chronic resistance training and detraining in skeletal muscle J Appl Physiol jap.01161.2012; published ahead of print January 31, 2013, doi:10.1152/japplphysiol.01161.2012

You may also like

4 Response Comments

  • Nicolas  16 avril 2013 at 10 h 59 min

    Les périodes de repos sont bénéfiques, ça on est d’accord, mais maintenant, à quel rythme?
    Donc par rapport à cette étude, que faut il favoriser?

    Merci

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  16 avril 2013 at 11 h 05 min

      On ne peut objectivement pas de donner de chiffre en l’état actuel des données. Je pense que ce qu’il faut retenir c’est que quand on est malade, qu’on doit réviser pour un examen ou qu’on est en déplacement il faut en profiter pour faire une pause plutôt que de chercher à s’entraîner à tout prix.

      (1)
      Répondre
  • Matt  19 mars 2013 at 18 h 11 min

    Très intéressant comme étude, mais quel est le groupe de rats qui a obtenu les meilleurs résultats ? Et quel est le temps de repos à prendre entre chaque entraînement ? Ou plutôt quelle période de repos prendre et quand (toutes les 2 semaines ? tous les mois ?

    Merci pour cet article.

    (0)
    Répondre
  • Prise de masse  27 novembre 2014 at 2 h 48 min

    Parfait 🙂
    Un énorme merci à l’auteur de l’article 😀

    (0)
    Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.