Maladie de Lyme : nouveau problème de santé publique ?

La maladie de Lyme, appelée aussi Borréliose de Lyme, est une infection due à des bactéries de forme hélicoïdale, les borrélies. Ce type de bactérie est en général transmis à l’homme par une morsure de tique mais ce n’est probablement pas le seul mode de transmission de la maladie. Il semblerait en effet que les moustiques, les puces, les araignées… soient également des vecteur de borrélies et que la maladie de Lyme soit transmissible de mère à enfant.

Il est massivement accepté que la maladie de Lyme présente trois phases distinctes, séparées de périodes sans symptômes :

  • La phase aiguë, ou primaire, survient entre 3 et 30 jours après la morsure de tique. Elle se manifeste par une lésion cutanée rouge centrée autour du point de piqûre et qui s’étend progressivement et ne gratte pas. Elle se déplace à d’autres endroits du corps (membres inférieurs en général), c’est pourquoi on l’appelle érythème chronique migrant (ECM). D’autres symptômes peuvent être associés à l’ECM : maux de tête, douleurs articulaires, légère fièvre, fatigue…). En l’absence de traitement, l’ECM disparaît au bout de quelques semaines. Notez que dans la moitié des cas, l’ECM n’apparaît pas alors que la personne a été infectée par une borrelia. Il arrive aussi qu’il passe inaperçu.
  • Plusieurs semaines ou mois après la disparition de la lésion cutanée apparaît la phase secondaire caractérisée par des lésions cutanées semblables à celles observées pendant la phase primaire, des douleurs articulaires, des manifestations cardiaques (évanouissement, palpitations, douleurs thoraciques…) et neurologiques (inflammation des racines des nerfs autour de la zone de piqûre).
  • La troisième phase se manifeste plusieurs mois ou années après l’infection par des atteintes cutanées plus sévères, des douleurs articulaires semblables à celles de la phase 2, et des manifestations neurologiques touchant la moelle épinière ou le cerveau.

Il faut noter que la maladie de Lyme est complexe car l’infection par les spirochètes est généralement associée à d’autres infections provenant d’autres microorganismes présents dans la salive des tiques : bactéries, protozoaires, champignons, vers, virus… On parle de co-infections.

Le traitement conventionnel recommandé par les Haute Autorité de Santé (HAS) repose essentiellement sur la prise d’antibiotiques qui font disparaitre certains symptômes. Le problème c’est que cette maladie, même traitée par antibiotiques, peut revenir sous une forme chronique.

Il y a donc beaucoup de médecins et de patients qui cherchent à trouver une solution à cette maladie dans sa version chronique. Les éditions Thierry Souccar viennent de sortir un livre dédié à cette maladie et son traitement : « Maladie de Lyme » écrit par Judith Albertat qui raconte son combat contre la maladie : le diagnostic puis la quête d’un traitement et sa rencontre avec un médecin qui changera sa vie.

Mon avis sur le livre :

Les éditions Thierry Souccar m’ont gentiment fait parvenir un exemplaire du livre en exclusivité, je peux donc vous livrer mes impressions :

le livre est très complet, il aborde la question du diagnostic et de sa fiabilité, Judith raconte son parcours. La maladie y est bien détaillée. C’est un point important pour les malades qui ne savent parfois même pas si leurs symptômes viennent de la maladie de Lyme ou d’autre chose. Au niveau des solutions le livre amène quelques éléments de réponse complémentaires aux stratégies classiques (antibiotiques) mais flirte un peu trop avec les médecines non conventionnelles non validées scientifiquement (médecine « quantique », etc). Si de telles méthodes ne vous feront pas de mal il n’est pas certain non plus qu’elles vont feront du bien. Du côté de l’approche nutritionnelle et micro-nutritionnelle, les conseils donnés sont valables et seront utiles à beaucoup de patients.

En conclusion, le livre reste le premier livre complet sur la maladie de Lyme accessible en Français. Je le recommande donc chaudement à toute personne concernée, il vous aidera à mieux connaitre la maladie et à mieux la combattre. Le livre coute 16,05 € pour 224 pages : cliquer ici.

Le Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine 2008 est convaincu que la maladie de Lyme est une maladie très préoccupante. Vous pouvez retrouver son point de vue en vidéo :

Pour plus d’informations, retrouvez le descriptif de la maladie de Lyme sur LaNutrition.fr : http://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-maladies/la-maladie-de-lyme-quest-ce-que-cest.html

You may also like

No Comment

  • Alban  13 mars 2012 at 20 h 55 min

    Dire que la médecine quantique est une médecine non conventionnelle non validée scientifiquement est vraiment trop trop gentil envers ce « truc ». C’est du charlatanisme pur et simple.

    C’est un des effets des ravages de la mauvaise vulgarisation sur la physique quantique. C’est la théorie physique la mieux vérifiée expérimentalement de tous les temps, mais rien n’est intuitif et les mauvais vulgarisateurs ont recours à des raccourcis casse-gueules pour les non physiciens (et même pour les physiciens parfois). On ne peut pas expliquer la physique quantique avec des images qui relèvent de l’expérience quotidienne et du sens commun, comme on peut le faire pour la mécanique newtonienne, la mécanique des fluides, l’électricité, la thermodynamique… On n’a pas d’autre choix que de passer par tout l’appareillage mathématique et s’en tenir aux postulats de base de cette théorie. Et d’être très rigoureux.

    Résultat : des charlatans lisent ces choses là, ils trouvent que quantique ça sonne bien, ça fait scientifique et compliqué, alors on le colle un peu partout, en espérant que ça attire le gogo comme un aimant.

    (0)
    Répondre
  • serge  14 mars 2012 at 12 h 32 min

    La « médecine quantique » ne fait que voguer sur la détresse des personnes pour en tirer des profits bien sur.

    (0)
    Répondre
  • enebre  19 mars 2012 at 8 h 59 min

    A croire que certains se donnent des droits sur des mots, bientôt comme certains avec les mots « fenêtre » et  » pomme » il feront des procès de copyright, renseigner vous un peu Ô science infuse, il y a des malades soulagés avec ses remèdes, alors que la médecine traditionnelle patauge dans le déni, histoire de ne pas perdre la face. Il me semble que la critique vers se comportement indigne de la médecine serait plus judicieux.
    Merci de passer votre chemin, si ce n’est que pour critiquer la forme alors que le fond du problème, laisse souffrir bon nombre de personne.

    (0)
    Répondre
  • VURRUSO  14 septembre 2012 at 16 h 34 min

    Bonjour,

    Je souffre depuis plusieurs années de symptômes étranges relativement semblables à une sclérose en plaques (maladie soupçonnée par mon médecin traitant et mon neurologue). Suite à de nombreux examens, les médecins ne savent toujours pas donner un nom à ma maladie. Les symptômes (crampes, fasciculations, douleurs articulaires et musculaires intenses, perte de la vue intermittentes, paralysie d’un membre intermittent, énorme fatigue, quelques épisodes de fièvre…) s’amusent à partir, puis à revenir plusieurs semaines plus tard… J’en ai ras le bol ! Je suis allée voir un médecin homéopathe qui pratique également la médecine chinoise. Elle a de suite pensé à la maladie de Lyme. J’ai été effectivement piquée par une tique mais il y a plusieurs années. Mon médecin traitant me dit que c’est impossible car les tests sont négatifs et mon homéopathe me dit qu’il existe des « faux négatifs ». J’ai fait des tests auprès du laboratoire Schaller à Lyon et ils sont positifs. Est-ce que quelqu’un se trouve dans mon cas ?
    D’avance, merci pour vos témoignages.
    Nathalie

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  14 septembre 2012 at 17 h 34 min

      Bonjour Nathalie,

      Je vous suggère de lire le livre de Judith Albertat qui vous aiguillera aussi bien dans les symptômes, le diagnostic et le traitement.

      (0)
      Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.