facebook insta twitter

Les bienfaits de la mélatonine contre les maladies cardiovasculaires

La mélatonine se montre efficace pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires

La mélatonine est une hormone sécrétée par une glande située dans le cerveau, et principalement connue pour ses effets sur le sommeil. Mais son action ne se limite pas à cela puisqu’elle est impliquée dans de nombreux processus au sein de l’organisme, y compris au niveau du système cardiovasculaire. 

La santé cardiovasculaire est impactée par la mélatonine

Notre organisme sécrète de la mélatonine en grande quantité au cours de la nuit. Dans certaines circonstances, et notamment au cours du vieillissement, cette production s’étiole cependant. Ce manque de mélatonine pourrait avoir de sérieuses conséquences sur la santé cardiovasculaire.

Le risque cardiovasculaire est corrélé à la sécrétion de mélatonine

De nombreuses études menées auprès d’échantillons de population révèlent en effet un lien entre de faibles niveaux de mélatonine dans l’organisme et l’augmentation du risque d’être atteint de maladies cardiovasculaires (maladie des artères coronaires, hypertension, insuffisance cardiaque…). Les  situations pathologiques qui augmentent le risque cardiovasculaire, comme le diabète et l’obésité, sont elles aussi associées à des niveaux réduits de mélatonine dans l’organisme.

Une étude américaine a montré que les femmes présentant un indice de masse corporelle élevé ont plus de risque d’être victimes d’un infarctus du myocarde quand elles produisent peu de mélatonine.

Ce type d’accident cardiaque, tout comme les décès soudains par arrêt cardiaque, sont d’ailleurs plus fréquents au petit matin, lorsque la production de mélatonine est au plus bas.

Mélatonine et marqueurs du risque cardiovasculaire

Ces observations ne suffisent pour autant pas à confirmer l’implication directe du manque de mélatonine dans la survenue de ces troubles. D’autres indices tendent cependant à le montrer, recueillis notamment lors d’études chez l’animal où l’on procède à l’ablation de la principale source de production de l’hormone, l’épiphyse, aussi appelée glande pinéale.

Les conséquences de l’intervention se manifestent rapidement sur les résultats de l’analyse sanguine : les niveaux de triglycérides, de lipoprotéines de très basse densité et de sucre s’élèvent, tout comme le taux de divers marqueurs de l’inflammation. Autant de paramètres particulièrement néfastes à la santé cardiovasculaire.

L’implication de la mélatonine ne fait plus de doutes lorsque des apports externes de l’hormone pour compenser le déficit parviennent à inverser la situation. La mélatonine agit au travers d’une multitude de récepteurs situés dans le cœur, l’aorte, les artères coronaires et plus généralement dans l’ensemble du réseau sanguin.

Mélatonine Végétale Bio : lutte contre les problèmes de sommeil en régulant l'horloge biologique

La supplémentation en mélatonine améliore le métabolisme des lipides

Les résultats obtenus chez l’animal semblent tout à fait transposables à l’Homme. Des personnes dont l’épiphyse a dû être retirée pour des raisons médicales, ou dont le fonctionnement est altéré suite à un traitement par radiothérapie, ont reçu une supplémentation en mélatonine. Administrée à la dose de 3 mg pendant 3 mois, elle a amélioré le profil en lipides sanguins, réduisant le taux de cholestérol total et de triglycérides. La résistance à l’insuline, l’hormone qui permet de gérer le taux de sucre sanguin, a également eu tendance à diminuer. Le traitement a aussi permis d’augmenter la quantité de graisses brunes , bénéfiques pour notre santé.

Lors d’une étude menée auprès de personnes souffrant de stéatohépatite non alcoolique (NASH, ou maladie du foie gras), l’administration de mélatonine à dose élevée – 10 mg répartis en deux prises – pendant 14 mois a conduit à une réduction du taux de triglycérides et de cholestérol LDL.  

Les applications thérapeutiques de la mélatonine pour les maladies cardiovasculaires

Les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires de la mélatonine lui confèrent des vertus thérapeutiques pour lutter contre divers troubles cardiovasculaires comme l’hypertension artérielle, l’athérosclérose, les dommages cardiaques liés à la privation d’oxygène ou aux effets indésirables de médicaments.

Mélatonine et athérosclérose

La mélatonine est en mesure de lutter contre le phénomène pathologique qui entrave le fonctionnement des vaisseaux sanguins, l’athérosclérose. Il correspond à la formation de plaques au niveau de leur paroi interne, qui s’opposent progressivement à une bonne circulation sanguine.

Dans le cadre d’une étude menée en Chine, des lapins ont reçu une alimentation riche en graisses pendant 12 semaines. Le taux de lipides sanguins s’est élevé, des phénomènes inflammatoires sont apparus et le fonctionnement des vaisseaux sanguins a été altéré. Des plaques d’athérome ont commencé à s’y former. Ces phénomènes ont été contrés chez des animaux soumis au même régime alimentaire mais ayant bénéficié d’une supplémentation en mélatonine.

La mélatonine permet de lutter contre l'athérosclérose, ainsi que d'autres maladies cardiovasculaires
L’athérosclérose est caractérisée par la formation de plaques qui entravent la circulation sanguine

Mélatonine et maladies vasculaires

La mélatonine est en outre capable de prévenir un autre type de dommages au niveau des vaisseaux sanguins, causé par l’excès de glucose associé au diabète. Elle protège ainsi de certaines de ses complications, comme les altérations de la rétine qui entraînent des perte de vision.

Par ailleurs, l’administration de 3 mg de mélatonine par jour pendant deux semaines chez des fumeurs permet de réduire les dégâts vasculaires provoqués par le tabagisme.

Les effets cardioprotecteurs de la mélatonine

L’infarctus du myocarde, ou crise cardiaque, survient lorsque la circulation sanguine est bloquée par un caillot sanguin au niveau d’une artère coronaire. Le muscle cardiaque est privé d’oxygène, ce qui est fatal à certaines des cellules qui le composent. Rétablir le plus rapidement possible la circulation sanguine est crucial pour limiter les dommages. Mais lorsque le cœur reçoit à nouveau du sang, on observe une augmentation brutale de la production des radicaux libres qui provoquent de nouveaux dégâts. La mélatonine parvient à atténuer ce phénomène. 

Une étude menée chez le rat a montré qu’un pré-traitement à base de mélatonine permet de réduire la taille des lésions au niveau du cœur en cas d’infarctus. Une action liée non seulement à ses effets antioxydants mais également à sa capacité à neutraliser l’action de certaines cellules immunitaires (les neutrophiles) qui accentuent les dégâts dans ce cas. Chez l’Homme, une étude a montré que l’administration de mélatonine, dans la phase très précoce qui suit l’apparition des symptômes, peut bel et bien réduire la taille de l’infarctus.

Mélatonine et chirurgie cardiaque

Ce type de dommages liés à la privation du cœur en oxygène, puis à sa reperfusion en sang, survient également lors de chirurgies cardiaques, comme le pontage coronarien. Des études cliniques ont mis en évidence l’intérêt de la supplémentation dans ce cadre. L’un de ces études montre que l’administration de 10 ou 20 mg de mélatonine les 5 jours précédant l’intervention permet de limiter les dommages, d’autant plus efficacement que la dose est élevée.

L’effet cardioprotecteur de la mélatonine a également été mis en évidence pour des patients opérés pour un anévrisme de l’aorte abdominale (une dilatation de ce gros vaisseau sanguin qui peut rompre et provoquer une hémorragie fatale). Son administration par voie intraveineuse au cours de l’intervention, complétée par la prise de 10 mg de mélatonine le soir pendant les trois jours suivants l’opération, réduit le risque de complications.

La mélatonine permet également de prévenir les troubles du rythme cardiaque qui peuvent survenir lorsque le cœur est à nouveau alimenté en sang. Elle est de façon plus générale garante d’un rythme cardiaque équilibré.

Elle protège enfin le cœur contre certains médicaments qui l’endommagent, comme la doxorubicine utilisée en chimiothérapie.  

La mélatonine est bénéfique pour toutes sortes d’affections cardiovasculaires

L’apnée du sommeil soumet le cœur à rude épreuve, en le privant d’oxygène de façon intermittente. Elle contribue à la survenue de maladie cardiaque comme l’angine de poitrine. Une étude a montré que l’administration de mélatonine permet de lutter contre l’hypertrophie cardiaque consécutive à ce phénomène et s’oppose à la mort des cellules du cœur, les cardiomyocytes.

La mélatonine a aussi montré son intérêt en cas d’hypertension pulmonaire. Dans cette situation, la pression sanguine est trop élevée dans les vaisseaux sanguins irriguant les poumons, ce qui provoque une augmentation de la taille d’un des compartiments du cœur, le ventricule droit. Il ne peut dès lors plus effectuer son rôle de façon optimale.

La mélatonine proposée par mon laboratoire est la première mélatonine naturelle végétale issue de l’agriculture biologique. Elle répond aux exigences de qualité les plus sévères.


Références

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 4.78

Your page rank:

Scroll to Top