Mes conseils les plus importants pour la santé

Depuis de nombreuses années que j’écris des livres et des articles sur la santé, je reçois de plus en plus de questions : « comment faire pour soigner l’acné sans médicament?« , « comment soigner mon côlon irritable?« , « y a-t-il des remèdes naturels efficaces contre le psoriasis?« , et bien d’autres.

Malheureusement je n’ai plus le temps de répondre à tout le monde : mes journées ont un temps compté et je suis seul pour essayer de vous aider. Je ne travaille pas pour une multinationale du médicament qui me fournirait d’importants moyens financiers. C’est pourquoi je vous propose une autre solution pour diffuser le plus largement possible mes connaissances amassées depuis des années au contact d’autres experts et lors d’échanges avec de nombreux chercheurs.

Mais laissez-moi d’abord vous expliquer comment agir sur les maladies les plus répandues.

 L’importance de la génétique pour la santé

Avez-vous déjà entendu parler de maladies génétiques ? Les gènes sont un peu les maitres de notre organisme, ils contrôlent tout ! C’est exact mais l’environnement aussi est important ! Par exemple si on considère le cancer du poumon : dans 90% des cas il est provoqué par le tabagisme ! Les gènes jouent donc ici un bien faible rôle… Connaissez-vous l’importance exacte de la génétique dans la survenue d’un cancer ? Voici les chiffres exacts :

  • 25 à 30% des cancers sont directement imputables au tabagisme
  • 15 à 20% des cancers sont directement attribuables à des infections (par exemple le Papillomavirus augmente le risque de cancer du col de l’utérus et la bactérie Helicobacter Pylori augmente le risque de cancer de l’estomac)
  • 5 à 25% des cancers sont directement imputables au manque d’activité physique ou à l’exposition à des polluants chimiques environnementaux (métaux lourds, pesticides, bisphénol, etc.)
  • 30 à 35% des cancers sont directement imputables à l’alimentation (déséquilibres des acides gras, aliments favorisant la croissance des tumeurs, etc.)
  • 5 à 10% des cancers sont imputables à la génétique… seulement !

Ce que cela signifie c’est que la majorité des cancers sont provoqués par l’alimentation et le mode de vie ! Et qui décide de votre alimentation et de votre mode de vie ? C’est vous ! Oui, vous, êtes acteurs de votre santé ! Il ne sert à rien d’attendre le cancer alors que vous pouvez l’évitez ! D’autant qu’on ne sait pas toujours le soigner et parfois au prix d’effets secondaires gravissimes et irréversibles ! Qui se souvient des malades qui avaient reçu de trop fortes doses de rayons pendant leur séjour à l’hôpital ? Des années plus tard un grand nombre d’entre eux souffrait toujours de sévères problèmes intestinaux, sans aucune solution de traitement…

Ces chiffres surprenants sont issus de travaux des chercheurs du département de thérapeutique expérimentale à l’université du Texas, ils ont été publiés en 2008 dans la revue médicale Pharmaceutical Research. Ils concluaient leurs résultats en déclarant que le cancer est une maladie qu’on peut éviter par des moyens simples de prévention.

Mais il y a bien d’autres maladies graves que le cancer, par exemple la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde, l’eczéma ou l’acné. Que faire dans ces cas-là ?

La maladie vient de l’intestin

Si ce n’est pas la génétique qui nous rend malade alors qu’est-ce que c’est ? Comment se fait-il qu’on puisse être en bonne santé un jour et malade le lendemain ?

Tout se passe au niveau du système immunitaire : celui-ci nous défend contre les microbes en bloquant leur entrée dans l’organisme ou en réagissant pour les expulser lorsqu’ils sont parvenus à entrer. Et savez-vous quel endroit du corps humain est le pilier du système immunitaire ? C’est l’intestin ! Rien d’étonnant dès lors qu’une mauvaise alimentation puisse rendre malade.

Parfois on peut manger au fast food sans avoir le moindre problème. Mais un jour, patatra, c’est la diarrhée. L’intestin cherche à expulser les substances toxiques le plus rapidement : cela peut être une bactérie par exemple. Et bien il n’y a pas que la « junk food » qui perturbe le bon fonctionnement du système immunitaire au niveau intestinal, c’est aussi le cas de nombreux aliments tout à fait communs ! Mais tout le monde n’est pas sensible aux aliments de la même manière : pour beaucoup le gluten peut fragiliser l’intestin mais saviez-vous que cela peut aussi être le cas du quinoa, des tomates ou des pommes de terre ?

 L’intestin est la porte d’entrée des maladies graves

Vous faites peut-être partie des personnes qui surveillent particulièrement leur alimentation et qui essayent d’avoir une bonne hygiène de vie. Peut-être mangez-vous beaucoup de fruits et légumes biologiques, très peu de viande et majoritairement du poisson. Mais tout cela ne vous protège pas.

Si vous mangez de grandes quantités d’aliments auxquels vous êtes sensible ou qui rendent l’intestin perméable alors il est possible que des molécules alimentaires ou des bactéries parviennent à passer dans votre organisme. C’est ce qui s’est produit dans l’étude publiée par le Dr Outi Vaarala en 2012.

Outi Vaarala est professeur d’immunologie pédiatrique et directrice de l’unité de réponse immunitaire à l’institut national pour la santé à Helsinki en Finlande. Avec son équipe elle a pu mettre en évidence le mécanisme à l’origine du diabète de type 1 : lorsque de jeunes enfants consomment des protéines laitières, certaines d’entre elles peuvent passer dans le sang ce qui déclenche une réaction immunitaire. Cette réaction peut détruire le pancréas des enfants et donner naissance au diabète de type 1, une maladie auto-immune, incurable… J’ai interviewé le Dr Vaarala en mai 2012, vous pouvez retrouver cette interview en cliquant ici.

Corriger le métabolisme avec des vitamines

Parfois certaines maladies ont dans leur origine un dérèglement particulier du métabolisme de certains nutriments. C’est très connu pour certaines comme la maladie de Wilson (dans laquelle il y a accumulation de cuivre) mais beaucoup moins pour d’autres. Par exemple… L’eczéma ! En particulier sous certaines formes sévères. Pour ce genre de problèmes de santé la diététique reste primordiale mais il est plus efficace d’y associer une correction des déficits. De même, pour de nombreux chercheurs la vitamine D peut diminuer le risque de plus de 15 cancers ! Mais ça, je suis sûr que vous le saviez déjà.

Mais ça ne s’arrête pas là! Saviez-vous que des chercheurs ont réussi à soigner des maladies aussi graves que la schizophrénie sans aucun médicament, uniquement avec un régime alimentaire spécial? Bien entendu la diététique seule n’est pas suffisante dans toutes les études mais tout de même! De telles informations doivent être portées à la connaissance du grand public qui est aujourd’hui trop habitué à confondre les mots « santé » et « médicaments ».

Mon travail mis à la portée de tous

Ces recherches bien peu connues, j’ai essayé de les réunir dans mon nouveau livre « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique« .

Cliquez sur l’image pour vous procurer le livre :

livre3v2

En effet, ce livre ne parle pas que de blé et de gluten, c’est un recueil sur votre santé. Il vous donne les bases les plus puissantes pour rester en bonne santé longtemps ou pour agir sur les maladies les plus terribles, ou les plus courantes.

Voici les maladies les plus importantes dont je parle dans ce livre :

  • Acné, psoriasis, eczéma
  • Migraines, maux de tête
  • Fatigue chronique
  • Reflux gastro-œsophagien
  • Maladie de Crohn, rectocolite, côlon irritable
  • Arthrose, polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante
  • Épilepsie, dépression, anxiété, boulimie, schizophrénie
  • Thyroïdite de Hashimoto
  • Sclérose en plaques, ataxie, neuropathie, autisme
  • Diabète de type 1, diabète de type 2
  • Syndrome de Sjögren

Bien entendu je n’attends pas de ce livre qu’il soit promu par l’académie de médecine ou par le PNNS, les intérêts financiers sont trop nombreux… Mais il vous sera probablement utile ou utile à votre entourage si vous connaissez des personnes malades.

Bonne santé et longue vie à tous,

Julien Venesson

You may also like

56 Response Comments

  • mertens  28 juillet 2013 at 12 h 54 min

    bonjour,
    j’ai une steastose du foie, étant obèse aussi, j’aimerais obtenir une liste des aliments autorisés, merci

    (0)
    Répondre
      • mertens  28 juillet 2013 at 13 h 22 min

        merci beaucoup pour vos conseils!!!

        (0)
        Répondre
  • sissi  30 septembre 2014 at 12 h 23 min

    Bonjour Julien,

    déjà abonnée à SNI et ayant acheté votre livre Paleonutrition qui vient de sortir (felicitations d’ailleurs et merci pour toutes ces informations riches de sens), je suis un peu perdue dans mon cas … j’ai 33 ans, j’ai suivi un rééquilibrage alimentaire et je mange à 80% paleo (bon encore quelques endorses au fromage et parfois au gluten mais si peu-il faudrait pas du tout mais j’y travaille)grâce à cela et au sport combine (4*/semaine), je me sens mieux Mais en carence de coenzyme Q-10 et je cherche à augmenter en plus de cette carence mon niveau de glutathion donc:
    200 mg/jour de coenzyme q10 pendant 6 mois + acide alpha lipoique 100 mg 3 mois OXYLIZE. Ma question est la suivante: Est-ce bien nécessaire ou est-il préférable de me supplémenter en glycine et nupower (multivitamines)pour remédier à ma carence en coenzyme Q10 et augmenter mon niveau de glutathion?

    Merci de votre réponse

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  2 octobre 2014 at 9 h 50 min

      Oui c’est préférable et plus efficace. Par ailleurs il y a suffisamment de coenzyme Q10 dans le NuPower si vous avez une carence.

      (1)
      Répondre
  • jie  6 novembre 2014 at 7 h 07 min

    Bonjour,
    Je viens de lire bien consciencieusement les textes et les posts et je compte acquérir prochainement votre dernier livre mais une question me taraude égoïstement. Je bois beaucoup de lait, un reliquat d’enfance je suppose, et, j’ai beau chercher sur internet l’information sur la nocivité ou non de cette pratique: impossible de savoir d’une, si une source est plus fiable qu’une autre et de deux s’il est véritablement nocif de boire beaucoup de lait. D’une part, un médecin m’a dit un jour que j’avais trouvé seule la solution à ma nervosité et de l’autre une copine infirmière m’a dit que c’était extrêmement nocif pour l’organisme. Pourriez-vous m’éclairer sur le sujet ou me conseiller des liens fiables SVP. Bonne continuation car je trouve le style agréable, pragmatique et sensé.

    (1)
    Répondre
    • Julien V.  6 novembre 2014 at 14 h 00 min

      Bonjour, Puisque vous souhaitez lire mon dernier livre « Paléo Nutrition », cela tombe bien car il y a un très grand chapitre qui parle des produits laitiers de manière très détaillée avec de nombreuses références scientifiques.

      (0)
      Répondre
  • Lionel  11 juin 2013 at 23 h 25 min

    Bravo pour votre site Julien, finalement je viens d’acheter votre livre, je suis sur que j’y retrouverai tous vos excellents conseils.

    (0)
    Répondre
  • Fiber30  12 juin 2013 at 9 h 35 min

    Bonjour Julien ,
    Étant pescetarien et consommateur de soja régulier, y a-t-il dans ton livre un chapitre sur le soja ?
    Merci

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  12 juin 2013 at 10 h 33 min

      Non, pas spécifiquement. Je parle des légumineuses en général.

      (0)
      Répondre
      • Fiber30  12 juin 2013 at 13 h 00 min

        Merci
        As-tu des infos concernant le soja sur ton site ?

        (0)
        Répondre
        • Julien V.  12 juin 2013 at 13 h 31 min

          Surveillez ma page Facebook, il y aura prochainement un article sur le végétarisme (publié sur un autre site).

          (0)
          Répondre
          • Fiber30  12 juin 2013 at 18 h 25 min

            Ok merci
            Je suis impatient 🙂

            (0)
  • Percival Hackworth  12 juin 2013 at 12 h 19 min

    Super article Merci Julien.

    (0)
    Répondre
  • Nicolas B  12 juin 2013 at 14 h 53 min

    Bonjour,
    j’aime beaucoup votre article , et ça rejoins mon récent parcours.
    Il y a quelques mois je vous avait envoyé un email pour savoir dans quels aliments il y avait de l’acide arachidonique… recherche liée à des raisons médicales(SEP)
    Depuis il s’est passé beaucoup de choses, mais pas de poussées.
    Et effectivement l’alimentation est la première chose que l’on peut changer , tout de suite!! Les bienfait se font assez rapidement ressentir.
    Votre article est dans la lignée de ce que disais la Doctoresse Kousmine, et c’est le meilleur traitement que j’ai pu trouver et suivre!!!

    La suite de ces maladies « graves », c’est de traiter les causes émotionnelles, mais ça c’est une autre histoire.

    En tout cas, aucuns medecins, ou malheureusement très peu, vous orientrons dans cette voix , Médicalement pas prouvé!!!

    Merci de votre travail en tout cas.
    Nicolas

    (0)
    Répondre
  • Carole  13 juin 2013 at 9 h 14 min

    Super merci… plus que quelques jours avant de pouvoir lire votre livre 😉

    (0)
    Répondre
  • Zorro51  13 juin 2013 at 14 h 03 min

    Merci pour votre article. je viens de me pré commandé votre nouveau livre « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique ».

    Un truc me laisse songeur tout de même : vous dites que le quinoa, des tomates ou des pommes de terre, peuvent fragiliser l’intestin.

    Si cela est vrai, il ne me reste plus grand chose à consommer dans la gamme des féculents vu que je suis le régime Seignalet actuellement (RCH), et que le riz doit être consommé en petite quantité seulement, vu les suspicions sur l’arsenic.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  13 juin 2013 at 14 h 27 min

      Bonjour,
      Tout dépend de la pathologie considérée mais je pense que le dernier chapitre sur les conseils alimentaires vous offrira assez de choix alimentaires tout de même.

      (0)
      Répondre
  • Sylvain  18 juin 2013 at 19 h 19 min

    Bonjour, ouvrage commandé ! Super initiative que de s’attaquer à ce sujet, et surtout en langue française 🙂

    (0)
    Répondre
  • LaurenceW  26 août 2013 at 11 h 22 min

    Bonjour,
    Votre livre, quoique complexe, est passionnant et ouvre des horizons insoupçonnés… Si les problèmes dus à la consommation des produits laitiers n’a rien de nouveau pour moi (Soyons moins lait de N. Le Berre), j’espérais que l’épeautre était plus sain puisque certains médecins n’hésitent pas à le recommander à la place du blé (j’habite en Allemagne). Cela reflète les préceptes d’Hildegard von Bingen, par exemple, et on prétend qu’il existe des sortes de céréales moins manipulées que d’autres (triticum dicoccum) qui n’auraient pas les mêmes effets que le blé moderne. J’achète aussi des flocons d’avoine avec la mention sans gluten, qu’en pensez-vous ?
    Mais qu’en est-il des Italiens, les rois des pâtes ? Sont-ils donc plus malades que nous ?!
    Vous faites donc table rase avec tout cela. Bon, eh bien cela donne de quoi réfléchir et digérer 😉
    Merci !
    Cordialement

    (0)
    Répondre
  • nadal  26 août 2013 at 13 h 28 min

    Bonjour,
    Etant spasmophile depuis toujours , j’ai arrêté le gluten depuis quelques mois, effectivement je me sens beaucoup mieux .J’ai acheté votre livre , très intéressant, mais je voudrais savoir quel complément de vit D3 prendre. Est ce nécessaire de faire des cures de probiotiques avec une alimentaion sans gluten Que pensez vous du pain pur petit épeautre? Merci
    Cordialement

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  26 août 2013 at 13 h 37 min

      Bonjour,
      Merci pour votre message. Par contre ce n’était pas la peine de me poser ces questions car vous verrez que j’y réponds toutes dans le livre ! En particulier à la fin dans le chapitre des conseils pratiques. Alors bonne lecture et bonne santé 😉

      (0)
      Répondre
  • LaurenceW  26 août 2013 at 13 h 43 min

    Re-bonjour !
    Une petite pause digestion s’imposait, maintenant je voudrais bien savoir en quoi le quinoa par exemple aurait un meilleur bilan que le gluten, puisque selon la biologie évolutive, nous en consommons sous nos latitudes depuis encore moins longtemps que le blé… comment notre intestin est-il à même de s’adapter à cette plante sans pour autant y réagir comme face à un intrus ? (cf. Michel Raymond). Il en va de même pour le soja et bien d’autres choses encore que de nombreux diététiciens nous proposent soudain, faisant preuve d’ un engouement irrésistible et donnant l’impression de réagir à des modes alimentaires…
    Merci et bon après-midi !

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  26 août 2013 at 15 h 55 min

      Bonjour Laurence, votre question me fait demander si vous avez bien lu le livre. Peut-être pas en entier? Je parle du quinoa à la fin.

      (0)
      Répondre
  • LaurenceW  26 août 2013 at 14 h 11 min

    Encore moi, sur le site de la WGO (organisation que vous citez dans votre livre), si on tape Hashimoto ou gluten, aucune occurrence, j’aurais besoin de références en anglais (pour des amis allemands). Vous auriez un lien à me fournir ?
    Merci !

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  26 août 2013 at 15 h 56 min

      Dans le livre chaque référence est associée à un numéro et à la fin du livre chaque numéro donne la référence complète, il y a de quoi faire.

      (0)
      Répondre
  • Vincent  8 septembre 2013 at 10 h 23 min

    Bonjour, je vous ai découvert par le biais d’un site dédié à la musculation (si ma mémoire est bonne). Je trouve vos articles et vidéos très éclairant et très instructifs.

    Je ne trouve pas l’endroit sur votre site où l’on peut commander le livre dont il est question ici ?

    Merci

    (0)
    Répondre
  • catherine  9 février 2014 at 19 h 09 min

    Bonjour Julien, je viens de poster sur un autre site ce qui va suivre. Je sais que ton temps est très précieux mais je voulais un conseil, savoir si ce que je prenais était bon. Avec mes remerciements, Catherine.

    J’ai un psoriasis rhumatismale. J’ai 58 ans et je ne vois pas l’avenir en rose ! Je suis en traitement de cortisone régulièrement et de calmant style doliprane mais la douleur reste là et dès que j’arrête la cortisone mon pied se remet à enfler et je souffre le martyr…Je dois voir un spécialiste qui va certainement me redonner du méthotréxate . J’en avais pris pendant un bon moment et après quand j’ai su que cela pouvait changer ma formule sanguine j’ai arrêté. Pendant de long mois je n’ai plus soufer et là rebelote.
    Alors j’ai fait de longues recherches sur internet et je prends des tas de choses en plus et je ne voudrais pas faire un amalgame de tout : sélénium. silicium. oméga 3.6.9 , genacol, harpagophiton. glucosamine. chondroitine, carotène vitamine A et E, levure de bierre, zinc et du cuivre. Voilà, cela fait peut être énorme mais je sens que cela m’aide. Le seul souci, c’est que je ne connais pas les doses que je dois prendre et le temps que je peux en prendre.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  10 février 2014 at 2 h 37 min

      Bonjour Catherine, je pense que vous devriez essayer de suivre mes conseils du livre. Je ne pense pas que les compléments que vous citez aient la moindre efficacité.

      (0)
      Répondre
  • Duclos  2 octobre 2014 at 12 h 19 min

    Bonjour Julien,
    J’ai lu tes deux derniers livres.
    En ce qui concerne les solanacées, j’ai bien compris pour la pomme terre que même cuite c’est pas bon. Mais est ce pareil avec la tomate, poivrons, aubergine…?
    Ayant du psoriasis je sais qu’il faut que je l’ai élimine ainsi que le gluten et les produits laitiers mais je me demandais si la tomate cuite je pouvais!!
    J’aime beaucoup ce que tu écris et la façon dont tu l’écris.technique mais à la portée de chacun. c’est cool. Merci.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  3 octobre 2014 at 11 h 17 min

      Je te conseille d’essayer sans solanacées pendant quelques temps pour voir.

      (0)
      Répondre
  • Thomas  3 novembre 2014 at 2 h 17 min

    Bonsoir,

    J’aime beaucoup votre livre sur la paléo-nutrition (mon nouveau livre de chevet). Il répond à beaucoup de mes questions sur l’alimentation. Il y a juste un énorme trou j’ai l’impression : quid de la viande ? Des toxines ? etc.

    Nul part sur votre blog ou dans vos ouvrages vous n’en parlez. Qu’en est-il exactement ?

    (0)
    Répondre
  • Massinissa  15 février 2015 at 14 h 03 min

    Bonjour mr Vanesson je vien de lire le livre sur le gluten, je croie que c’est lui le coupable, je souffre depuis 7 ans des problèmes digestif , douleur articulaire, fatigue….malgré mon jeune age , comme le blé et les produits laitier sont les aliment de base ici en Algérie, je croi que ça viens de cette maudite perméabilité intestinal, je vai essayer de manger sans gluten et son produits laitier, mais j’ai du mal a les remplacé , vu que la pomme de terre est aussi mauvaise, le riz aussi a des protéine similaire au gluten si j’ai bien compris, que doit je faire je suis perdu???

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  15 février 2015 at 21 h 30 min

      Bonjour, il n’y pas de gluten dans le riz ou la pomme de terre, vous faîtes erreur. La liste des aliments à consommer est indiquée à la fin au chapitre du changement d’alimentation.

      (0)
      Répondre
  • rafel  13 mai 2015 at 20 h 32 min

    bonjour,
    j’apprécie vos conseils sur l’alimentation en lien avec les recherches scientifiques. J’ai relevé dans votre article « Mais ça ne s’arrête pas là! Saviez-vous que des chercheurs ont réussi à soigner des maladies aussi graves que la schizophrénie sans aucun médicament, uniquement avec un régime alimentaire spécial? »
    s’agit il de votre article :Soigner la schizophrénie en moins de 4 heures? Si c ‘est bien le cas « réussir à soigner »,il me semble, implique de manière implicite une guérison. Ce qui n’est pas, hélas, possible pour le moment. Je peut aussi l’entendre comme étant une diminution des symptômes… Je crains,peut etre a tord, que cela puisse induire certains de vos lecteurs vers une interprétation erronée.
    Savez vous si il y a d’autres chercheurs qui ont reproduit cette expérimentation ou bien si il y a eu d’autres avancées a la suite de cette recherche?
    merci pour vos travaux et vos livres, meme si pour le moment je n’ai acheté que les deux premiers.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  14 mai 2015 at 13 h 06 min

      Bonjour, il n’y a pas d’erreur dans cet article, il existe plusieurs publications scientifiques dans lesquelles les chercheurs ont réussi à guérir la schizophrénie uniquement par l’alimentation, même si ça ne marche pas sur tous les malades. Je dis « guérir » car soigner est un terme qui signifie simplement « soigner les symptômes » par exemple avec des médicaments alors qu’ici il est question de faire disparaître la maladie totalement.

      (0)
      Répondre
  • Moune17  19 mai 2015 at 14 h 48 min

    Bonjour, très intéressée par votre site et toutes les remarques qui en découlent, j’ai été surprise de voir que premièrement en matière d’alimentation, il faut perdre du poids ! Ceci m’a fait bondir, car la prise de poids n’est pas toujorus due à l’excès de nourriture, ce qui est mon cas. Je m’explique : spasmophile depuis presque trente ans, j’ai pris du calcium (calcibronat, mais je n’en prends plus maintenant) et du magnésium marin que je continue tous les jours. Je faisais un poids stable de 50-51 kg et ce malgré ma spasmo. Puis un jour vers la quarantaine, j’ai pris subitement (sans rien changer à mon alimentation) plus de vingt kilos. J’ai vu des nutritionnistes qui n’ont rien pu modifier à mon alimentation, des médecins en tous genres, des naturopathes etc … qui n’ont pas réussi à me dire pourquoi ces kilos et surtout n’ont pas réussi à me donner le moyen de les perdre.Ce n’est ni la thyroïde, ni la ménopause, ni l’alimentation, ni, ni enfin rien de tout ce que l’on a recherché qui est à l’origine de ma prise de poids. Je pense que mes intestins ont une grande responsabilité dans tout ça, car on m’a diagnostiqué une collopathie fonctionnelle mais que faire pour perdre ces kilos qui m’handicapent tant sur le plan physique que psychologique ? J’arrive à gérer tant bien que mal ma spasmo qui me laisse tranquille quelques temps mais récidive de plus belle à d’autres moments.Je n’en peux plus de tous ces malaises, de ces hausses de tension soudaines et qui diminuent aussi vite qu’elles arrivent (je ne suis pas hypertendue), des cheveux qui…

    (0)
    Répondre
  • clenet  3 juillet 2015 at 12 h 13 min

    bjr , l’ ophtalmologue dit que j’ai une mauvaise circulation sanguine dans l’oeil ( malgré une pratique de la marche régulière) j’ai aussi un peu d’hyper tension ( je suis sous gardenal) que pensez vous de nupower comme complément
    que pensez vous du :  »
    REVITIVE IX stimulateur circulatoire REVITIVE le plus évolué et le plus innovant, doté du système IsoRocker™ exclusif.

    Réduit le gonflement des chevilles et des pieds
    Soulage ainsi la douleur et les crampes
    Améliore la circulation.

    Merci

    (0)
    Répondre
  • Dalier Christiane  6 juillet 2015 at 14 h 31 min

    Bonjour

    je viens de tomber sur votre site qui me semble très intéressant. Cela fait déjà un bon moment que je me questionne sur la meilleure façon de m’alimenter. Je souffre de fibromyalgie depuis plusieurs années et pour l’instant je n’ai pas beaucoup de pistes pour me soulager. Est ce que vous abordez ce sujet dans votre livre
    Merci d’avance
    Christiane

    (0)
    Répondre
  • Dominique  9 juillet 2015 at 19 h 22 min

    Bonjour et bravo pour vos articles sur alternatif santé.
    J’ai arrête les produits laitiers et quasiment le gluten ,je fais du pain au petit épeautre et je cuisine au vitaliseur ,j ai fait de la spasmophilie aprés l accouchement de mon fils il y a 20 ans ,je vais beaucoup mieux depuis mon changement d alimentation mais j ai encore quelques symptômes surtout au changement de temps ? Parlez vous de la spasmophilie dans votre livre? Je vous remercie et bonne continuation .Cordialement

    (0)
    Répondre
  • CARO  30 août 2015 at 11 h 34 min

    mon fils de 28 ans à des tics nerveux avec les yeux et aussi quelque fois il souffle par le nez 2ou3 fois de temps en temps et aussi il hausse les épaules une fois de temps en temps
    il a ça depuis l’age de 10 ans
    je n’arrive pas à savoir à quoi cela est du
    il est vif de nature,rapide dans tout ce qu il fait.
    A VOTRE AVIS QUE SE PASSE T IL DANS L ORGANISME,
    EST CE NEUROLOGIQUE, MAIS POURQUOI?
    EST CE QUE CELA VIENDRAI DE SA NOURRITURE??
    POURTANT JE FAIS ATTENTION LE PLUS POSSIBLE à CE QUE NOUS MANGEONS
    MAIS IL Y AURA TOUJOURS Quelques ERREURS. biensur
    JE VOUS REMERCIE DE ME DIRIGER PEUT ETRE VERS LIVRE DANS LE DOMAINE DU SYSTEME NERVEUX ou autre chose merci

    quel est le soucis,les médecin veulent lui donner des calmant
    je suis contre je veux trouver la cause

    (0)
    Répondre
  • Carole  12 juin 2013 at 22 h 53 min

    Bonjour Julien et merci pour vos articles toujours très intéressants.
    J’ai changé mon alimentation depuis 2 mois, pour le modèle paléo, j’en suis très contente, et suis convaincue des bienfaits d’une « bonne alimentation ».
    Je me questionne sur les effets de la nourriture pour les malades atteints de schizophrénie. Vous semblez avoir des informations à ce sujet, pouvez-vous développer cela s’il vous plait?
    D’avance merci.

    (0)
    Répondre
  • Stéphanie  25 juillet 2013 at 23 h 54 min

    Bonsoir et merci pour toutes ces infos si importantes …et si précises en plus !! Je viens de vous découvrir …et je scotche carrément !!!
    J’aimerais avoir votre avis sur la prise d’antibiotiques intestinaux pour ma fille de 12 ans qui est fibromyalgique, et quelles peuvent être les conséquences sur son microbiote intestinal ? Y a-t-il une alimentation spécifique à respecter dans son cas ? … Et enfin, est-ce que les tests d’intolérences alimentaires sont fiables (Igg/Ige)?
    Merci encore …
    Bonne soirée !

    (0)
    Répondre
  • Maxime  13 août 2013 at 16 h 09 min

    Bonjour julien, est ce qu’une alimentation sans gluten et sans laitage peut avoir des consequences positive sur une personne atteinte d’hypotyroidie d’ashimotto ?

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  13 août 2013 at 16 h 14 min

      Bonjour Maxime, l’organisation mondiale de gastroentérologie reconnaît que la thyroïdite de Hashimoto est une maladie très fortement liée à l’intolérance au gluten. De fait un régime sans gluten très strict permet de stopper l’évolution de la maladie c’est-à-dire la destruction de la glande. En revanche il n’est pas possible de guérir complètement (c’est-à-dire de revenir en arrière sur ce qui a déjà été détruit). Je parle de tout cela en détail dans mon dernier livre que je te conseille vraiment de lire si tu veux comprendre pourquoi le gluten est devenu dangereux, comment fonctionne un régime sans gluten et comment conserver ou retrouver la santé : http://www.amazon.fr/Gluten-Comment-moderne-nous-intoxique/dp/2365490433/

      (-1)
      Répondre
  • Portal  11 juin 2013 at 23 h 09 min

    Bonjour Julien,
    Merci d’avance pour ce livre qui me semble très intéressant (pré-commandé).
    Je faisais de la spasmophilie et j’étais en importante fatigue chronique et je suis aujourd’hui quasiment complètement guéri depuis que j’ai stoppé le gluten et le lait (alors que les médecins me garantissaient que c’était parce que j’étais stressé).
    J’ai encore des petits problèmes styles varicosités, un peu d’hypertension accompagnée de « vrombissements » dans les oreilles et des grosses cernes violet foncées sous les yeux donc je voudrais explorer la piste des intolérances alimentaires pour voir si je peux tirer des bénéfices supplémentaires sur ma santé.
    J’ai remarqué que lorsque je mangeais des oranges ou des avocats par exemple j’avais des aphtes et des ballonnements qui pouvaient se manifester voire de la fatigue.
    Concrètement que pensez vous du test immupro pour mes problèmes, y a t-il des informations complémentaires dans votre livre ?

    Merci.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  11 juin 2013 at 23 h 13 min

      Bonjour,

      Cette importance des sensibilités alimentaires est abordée dans mon livre au dernier chapitre. Je parle des tests disponibles dans le commerce comme IMMUPRO et j’ai également interviewé un des meilleurs experts Français en allergologie. Nul doute que ces informations vous seront très utiles mais je vous laisse les découvrir par vous-même, c’est beaucoup plus sympathique 😉

      (0)
      Répondre
      • Portal  12 juin 2013 at 16 h 36 min

        Merci, j’attends ça avec impatience 🙂

        (-2)
        Répondre
  • catherine  10 février 2014 at 10 h 00 min

    Bonjour, Justement vous dites que vous citez les omégas comme traitemnt pour le psoriasis dans l’1 de vos livres mais lequel s’il vous plait. Merci.

    (-3)
    Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.