Nouvelle mise en garde des chercheurs à propos de la vitamine B9

La vitamine B9 est une vitamine fondamentale dans le développement du système nerveux. Elle est également indispensable à la synthèse de l’ADN, un composant essentiel à la vie. Depuis de très nombreuses années on recommande une supplémentation systématique en vitamine B9 aux femmes enceintes ou désireuses d’avoir un enfant car celle-ci diminue le risque de malformations du tube neural jusqu’à plus de 70%. Les malformations du tube neural (tel que le spina bifida) sont des malformations du système nerveux généralement bien traitées (opération à la naissance) mais potentiellement très graves (risques d’incontinence, troubles sensitifs, paralysie, etc.).

Consécutivement de nombreux pays ont autorisé la fortification en vitamine B9 des aliments. Problème : la vitamine B9 utilisée en complément alimentaire ou en fortification est de l’acide folique, une version synthétique des folates que l’on trouve dans l’alimentation (les différentes formes de vitamine B9 naturelle). Cet acide folique est digéré puis converti dans l’organisme en acide 5-méthyltétrahydrofolique, la forme active de vitamine B9, par une enzyme communément appelée MTHFR. Malheureusement la MTHFR n’est pas capable de traiter une grande quantité d’acide folique. Lorsqu’on prend de fortes doses de cette vitamine synthétique, une bonne partie se retrouve inchangée dans le sang avec des conséquences très douteuses sur la santé qui n’ont pas été évaluées par les autorités de santé (1, 2). Certaines études parlent d’une augmentation du risque de cancer (3, 4, 5).

Dans une nouvelle étude un groupe de chercheurs Irlandais expose ce problème : les autorités de santé Irlandaises ont en effet décidé de suspendre la fortification en vitamine B9 des aliments tant que de nouvelles données scientifiques sur la sécurité de l’acide folique synthétique n’auront pas été produites. En prenant un échantillon de 137 personnes âgées de 67 ans en moyenne ils ont pu constater que plus de 94% d’entre eux avaient encore de l’acide folique intact circulant dans le sang. Les chercheurs appellent donc à la prudence quant à l’utilisation future de la vitamine B9 synthétique pour la santé publique (6).

Analyse

Si la supplémentation en vitamine B9 est bénéfique chez la femme enceinte cela met en évidence que l’alimentation moderne est relativement pauvre en folates et/ou que les habitudes alimentaires sont mauvaises. Les aliments les plus riches en vitamine B9 sont le foie de veau et de bœuf, les lentilles, les épinards, les pois chiches, les algues, les asperges, le persil. L’activité de la MTHFR varie génétiquement selon les individus mais il semble que des doses comprisent entre 200 µg et 400 µg, plutôt faibles, provoquent l’apparition d’acide folique intact dans le sang (7, 8). Pour finir, la supplémentation en vitamine B9 pour les femmes enceintes, traditionnellement autour de 400 µg par jour, devrait être maintenue en raison d’un bénéfice supérieur aux risques encourus lorsque la supplémentation ne s’étend pas sur de longues périodes.

Pour aller plus loin sur les vitamines et la santé :

paleo2

Références : (1) Eoin P Quinlivan, Jesse F Gregory III. Effect of food fortification on folic acid intake in the United States. Am J Clin Nutr 2003 77: 1 221-225.

(2) Yetley EA, Rader JI. Modeling the level of fortification and post-fortification assessments: U.S. experience. Nutr Rev. 2004 Jun;62(6 Pt 2):S50-9.

(3) Mason JB, Dickstein A, Jacques PF, et al. A temporal association between folic acid fortification and an increase in colorectal cancer rates may be illuminating important biological principles: a hypothesis. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2007;16:1325–9.

(4) Figueiredo JC, Grau MV, Haile RW, et al. Folic acid and risk of prostate cancer: results from a randomized clinical trial. J Natl Cancer Inst 2009;101:432–5.

(5) Hirsch S, Sanchez H, Albala C, et al. Colon cancer in Chile before and after the start of the flour fortification program with folic acid. Eur J Gastroenterol Hepatol 2009;21:436–9.

(6) Boilson A, Staines A, Kelleher CC, Daly L, Shirley I, Shrivastava A, Bailey SW, Alverson PB, Ayling JE, Parle McDermott A, Maccooey A, Scott JM, Sweeney MR. Unmetabolized folic acid prevalence is widespread in the older Irish population despite the lack of a mandatory fortification program. Am J Clin Nutr. 2012 Aug 1.

(7) Kelly P, McPartlin J, Goggins M, Weir DG, Scott JM. Unmetabolized folic acid in serum: acute studies in subjects consuming fortified food and supplements. Am J Clin Nutr. 1997 Jun;65(6):1790-5.

(8) MRC Vitamin Study Research Group. Prevention of neural tube defects: results of the Medical Research Council Vitamin Study. Lancet. 1991 Jul 20;338(8760):131-7.

You may also like

2 Response Comments

  • Lateefa  20 septembre 2018 at 6 h 10 min

    Bonjour, cette mise en garde est-elle toujours d’actualité ?
    Cordialement,

    Lateefa

    (0)
    Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.