Pesticides et insecticides provoquent la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique dégénérative qui se caractérise par des symptômes moteurs à type de tremblements, rigidité des membres et des problèmes d’équilibre. Actuellement on ne sait pas encore bien pourquoi ni comment la maladie apparait mais les pesticides sont soupçonnés depuis longtemps.

L’exposition aux pesticides et insecticides augmente le risque de maladie de Parkinson

Des chercheurs Italiens viennent de publier les résultats de leurs travaux dans le journal médical de l’académie Américaine de neurologie. Ils ont examiné toutes les études sur le lien entre pesticides, insecticides et maladie de Parkinson. Ils ont ainsi retenu 104 études qui tenaient compte de l’exposition à ces produits dans toutes situations : au travail, à la maison ou même via l’eau courante, parfois contaminée.

Et les résultats sont édifiants : pesticides et insecticides augmentent le risque de maladie de Parkinson de 33 à 80% selon les études. Certains fongicides augmentent même le risque de plus de 200%. Les chercheurs soulignent aussi que le risque suit une logique de dose à effet : plus l’exposition est prolongée et plus les doses sont importantes, plus le risque est élevé.

Ces résultats incitent non seulement à la prudence lors de l’utilisation de produits chimiques dans les endroits domestiques mais plaident aussi en faveur d’une agriculture plus responsable avec une utilisation plus contrôlée des pesticides et herbicides, en particulier pour protéger les agriculteurs qui sont les premiers exposés à ces substances.

A lire également : Faut-il manger bio ou non ?

Pour aller plus loin sur l’alimentation et la santé :

paleo2

Référence : Pezzoli G, Cereda E. Exposure to pesticides or solvents and risk of Parkinson disease. Neurology. 2013 May 28;80(22):2035-41.

You may also like

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.