Que signifie un taux de créatinine élevée chez le sportif ?

Vous êtes nombreux à aller chez le médecin pour un bilan de routine et à ressortir avec une prise de sang présentant des valeurs anormalement élevées pour le taux de créatinine, l’urée ou la créatine kinase. Attention ! Comme je vais l’expliquer dans cet article le sportif est un cas particulier et certaines prises de sang qui ont l’air anormales ne le sont pas ! Votre médecin généraliste n’a généralement pas connaissance de ces informations et tous les médecins du sport non plus. Vous pouvez retrouver dans « Nutrition de la Force » la liste des analyses pouvant être perturbées et des normes plus adaptées aux sportifs (établies à partir d’une compilation de données de la bibliothèque nationale de médecine des États-Unis et d’études menées sur les sportifs).

Ici je vais vous parler de la créatinine. Cette mesure est réalisée dans le but d’évaluer la fonction rénale via le débit de filtration glomérulaire qui permet de connaître précisément l’état de fonctionnement des reins. En effet, le débit de filtration glomérulaire n’est jamais mesuré avec précision (il y a deux techniques qui sont difficiles, coûteuses et complexes donc jamais utilisées) il est estimé à partir de calculs mathématiques qui prennent notamment en compte différents facteurs comme l’âge, le sexe ou le poids.

Qu’est-ce que la créatinine ?

La créatinine est une substance qui provient du catabolisme de la créatine phosphate. C’est cette créatine là que nos muscles utilisent pour fournir de l’énergie et celle qu’on utilise en supplémentation (sous forme de créatine monohydrate).

Conséquence 1 : plus on a de masse musculaire plus notre taux de créatinine est élevé. Les hommes ont donc naturellement plus de créatinine que les femmes.

Conséquence 2 : l’utilisation d’un complément alimentaire de créatine augmente le taux de créatinine (c’est logique et parfaitement normal).

Conséquence 3 : plus vous faîtes de sport plus vous produisez de créatinine (car vos muscles travaillent). Donc si vous faîtes la prise de sang le lendemain du sport il est presque certain que la valeur sera surélevée à cause des efforts de la veille.

Conséquence 4 : plus on mange de protéines plus on produit de créatinine, à cause du turnover des protéines qui augmente.

Les sportifs, et en particulier les sportifs de force, ont donc toutes les caractéristiques permettant d’avoir un taux de créatinine dans le sang supérieur à la normale. Pour autant, cela n’est pas une anomalie.

Connaître la santé de ses reins

Une idée reçue circule sur internet et même dans certains cabinets médicaux : une alimentation riche en protéines serait dangereuse pour les reins. Ceci est faux, sauf dans certains cas comme l’explique ce récent article avec références scientifiques en bas de page : http://www.nutriting.com/actu/les-regimes-hyperproteines-seraient-sans-danger-pour-les-reins/

Le débit de filtration glomérulaire est calculé à l’aide de formules mathématiques (formules de Cockcroft, MDRD, CKD-EPI, etc.) qui sont toutes fausses dans le sens où elles sont imprécises et ne donnent qu’une estimation de la réalité. Plus le temps avance plus ces formules sont améliorées mais ce n’est pas suffisant. Pour les sportifs, si votre taux de créatinine ressort anormalement élevé (en particulier à la limite ou au delà des valeurs données dans « Nutrition de la Force« , je conseille la mesure de la cystatine C. Peu utilisée en France cette mesure ne dépend pas de la masse musculaire ou des apports en protéines. Une étude récente publiée dans le prestigieux journal New England of Journal Medicine vient d’ailleurs de montrer que la méthode la plus fiable pour estimer le débit de filtration (et donc la fonction rénale) est un calcul qui tient compte de la créatinine et de la cystatine C. En cas de doute je conseille donc de faire ces prises de sang puis le calcul suivant :

DFGe = 177,6 {Cr}^{-0,65} {Cys}^{-0,57} {age}^{-0,20}

Et : x 0,80 (si vous êtes une femme)
x 1,11  (si vous êtes d’origine Africaine)

où DFGe est le débit de filtration glomérulaire estimé, Cr est le taux de créatinine dans le sang et Cys est le taux de Cystatine C.

Avec les test classiques un grand nombre de sportifs présentent un début d’insuffisance rénale alors qu’en fait une mesure plus précise comme celle-ci montre que ce n’est pas le cas. Bien entendu en cas de problème votre médecin pourra réaliser des examens plus poussés si un réel problème est suspecté.

Pour aller plus loin, sur la nutrition du sportif :

livre1v1

Références : Inker LA, Schmid CH, Tighiouart H, Eckfeldt JH, Feldman HI, Greene T, Kusek JW, Manzi J, Van Lente F, Zhang YL, Coresh J, Levey AS; CKD-EPI Investigators. Estimating glomerular filtration rate from serum creatinine and cystatin C. N Engl J Med. 2012 Jul 5;367(1):20-9.

Stevens LA, Levey AS. Current status and future perspectives for CKD testing. Am J Kidney Dis. 2009 Mar;53(3 Suppl 3):S17-26.

You may also like

8 Response Comments

  • bob  8 octobre 2016 at 16 h 00 min

    Merci pour cet article, la mesure de cystatine C a permis de lever les doutes en ce qui me concerne bien que ni mon medecin traitant ni mon urologue ne fusse au courant de ce marqueur (analyse non remboursée mais 22 euros seulement).

    (1)
    Répondre
    • Manu  3 août 2018 at 17 h 39 min

      Merci pour ce commentaire.
      J’ai moi aussi pu faire facilement cette mesure de Cystatine C pour 23€ et cela m’a permis de conclure que je n’étais pas en insuffisance rénale comme le suppossé le calcul basé sur la créatinine seule.
      Mon médecin n’était pas non plus à jour sur ce sujet.

      (0)
      Répondre
  • Alex  22 août 2016 at 18 h 59 min

    Bonjour, cette article me rassure un peu. J ai un taux de 146umol. Je fais habituellement pas mal de sport bien que ces 3 dernières semaines ça ete tres light. J ai fais une séance hier et ma prise de sang aujourd’hui. J ai un nouvel examen mercredi, j appréhende un peu tout de même …

    (0)
    Répondre
    • Matt  30 août 2016 at 12 h 49 min

      Alors ta prise de sang à donné quoi ?
      J’ai moi aussi la créatinine élevé.

      (1)
      Répondre
      • Alex  11 septembre 2016 at 22 h 58 min

        La créatinine à un peu baisse mais tjs trop élevé. Il faudrait que je consulte un néphrologue

        (-1)
        Répondre
        • Loup  21 octobre 2017 at 22 h 35 min

          Bonjour,
          Et qu’en est il d’une créatine sérique qui baisse en dessous des normes avant 40 ans chez un sujet qui a débuté depuis quelques semaines une activité sportive modérée ? Merci beaucoup

          (0)
          Répondre
  • Catherine  25 mai 2018 at 16 h 34 min

    Bonjour
    Je suis choquée par votre article. Seul un médecin ou un médecin nutritionniste est en mesure d’analyser les résultats d’analyse en relation avec l’activité du sujet.
    Par ailleurs, vous mettez tout le monde sur un même plan, or les besoins nutritifs et l’impact des aliments n’est pas le même en fonction du sexe et de l’âge du sujet.
    Vos propos sont faussement rassurants et dangereux notamment pour les personnes qui ne maîtrisent pas le sujet ou les adolescents
    Les régimes hyperprotéinés risquent d’endommager les reins dans 20 ou 30 ans!

    Merci de revoir vos affirmations.

    (-6)
    Répondre
    • Julien Venesson  25 mai 2018 at 16 h 55 min

      Bonjour Madame, je ne suis pas médecin mais journaliste scientifique. Cet article, comme tous les autres, est écrit à partir d’articles médicaux écrits par des médecins. Il s’agit donc d’informations très sérieuses. Concernant les protéines et les reins justement, ce que vous dîtes est une légende non basée sur la science.

      (6)
      Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.