Soigner la schizophrénie en moins de 4 heures

Adolescent assis souffrant de schizophrénie

La schizophrénie est une maladie complexe qui peut prendre différentes formes et donc se manifester par des symptômes très distincts. La vision classique présentée dans les films du jeune adolescent qui se met à découper sa voisine en rondelle avec une fourchette avant de la passer au four est largement exagérée et la maladie ne donne que très rarement lieu à des actes violents. En revanche une caractéristique principale est le détachement de la réalité : hallucinations visuelles, auditives ou sensorielles.

Les récepteurs NMDA impliqués dans la schizophrénie

Depuis plusieurs dizaines d’années on surveille de près le rôle joué par les récepteurs NMDA dans la schizophrénie. Ces récepteurs cérébraux sont indispensables pour maintenir ce qu’on appelle la neuroplasticité et la plasticité synaptique. Ces deux termes barbares désignent en fait la capacité du cerveau à créer ou détruire les connexions au niveau du cerveau en fonction des besoins. Ces fonctions sont importantes pour permettre au cerveau de gérer les stress ou pour consolider la mémoire.
De nombreux facteurs influencent le fonctionnement de cette neuroplasticité, y compris alimentaires. Par exemple si vous manquez d’acides gras oméga-3 vos membranes cellulaires sont moins souples et votre neuroplasticité est réduite : vous avez plus de risque de devenir dépressif. Les récepteurs NMDA peuvent activer une enzyme dans le cerveau, l’oxyde nitrique synthase qui permet la production d’une molécule, l’oxyde nitrique, un gaz important pour le fonctionnement normal du corps humain dans son ensemble et pour la transmission des informations dans le cerveau.
Dans la schizophrénie les récepteurs NMDA sont hypofonctionnels. les chercheurs supposent donc que les schizophrènes manquent d’oxyde nitrique dans le cerveau. C’est ce que des chercheurs psychiatres de l’université de São Paulo ont voulu vérifier.

Soigner la schizophrénie en moins de 4 heures

Les chercheurs ont injecté du nitroprussiate de sodium ou un placebo à des malades schizophrènes admis à l’hôpital universitaire de São Paulo. En moins de 4 heures ceux qui avaient reçu l’injection ont vu tous leurs symptômes s’améliorer : moins d’anxiété, moins de dépression, moins d’hallucinations, moins de repli sur soi, et de manière très significative sans effet secondaire important.
Le nitroprussiate de sodium est un vasodilatateur utilisé pour traiter en urgence l’hypertension artérielle sévère. Une fois dans l’organisme la substance est rapidement convertie en oxyde nitrique, la fameuse molécule nécessaire à la neuroplasticité. Cette injection permet donc d’élever les niveaux d’oxyde nitrique dans le cerveau, en contournant les récepteurs NMDA.
Mais le plus incroyable n’est pas la rapidité d’action, c’est la durée de l’action! Après une seule injection les malades sont restés sans hallucinations ni délires, pendant 4 semaines! 4 semaines, vous avez bien lu! Aucun traitement actuel (les antipsychotiques ou neuroleptiques) n’est capable d’une telle prouesse! Petit bémol : le nitroprussiate de sodium coute moins de 2 euros le kilo, autant dire que la trouvaille est peu intéressante financièrement. Malgré tout les chercheurs espèrent que la substance pourra être utilisée de manière routinière par les médecins.

Références : Hallak JC, Maia-de-Oliveira J, Abrao J, et al. Rapid Improvement of Acute Schizophrenia Symptoms After Intravenous Sodium Nitroprusside: A Randomized, Double-blind, Placebo-Controlled Trial. JAMA Psychiatry. 2013;():1-9.
Coyle JT. Nitric Oxide and Symptom Reduction in Schizophrenia. JAMA Psychiatry. 2013;():1-2.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 4.33

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top