facebook insta twitter

Qui est Julien Venesson ?

Mon parcours

Journaliste, auteur et entrepreneur dans le domaine de la santé, son parcours est celui d’un autodidacte qui a transformé sa passion en expertise professionnelle.

julien-veneson-jardin

Après avoir suivi un parcours scientifique (BAC S option mathématiques) et issu d’une famille très concernée par la santé (parents pharmaciens, grand-père médecin), il débutait des études médicales interrompues suite à de graves problèmes de santé. Un malheur pour certains, l’opportunité pour lui d’une remise en question de son regard sur la santé et la nutrition, mais aussi la révélation des limites et des travers du système médical moderne où l’intérêt du patient navigue entre manque d’informations, d’écoute et protocoles d’un autre âge. 

Après ces évènements, Julien Venesson se forme au journalisme scientifique auprès de Thierry Souccar. Après plusieurs années d’apprentissage directement au sein des rédactions, il acquiert le statut de journaliste professionnel. Par la suite, il assume le travail de rédacteur en chef pendant plusieurs années, ce qui lui permet d’apprendre à coordonner une équipe, définir une ligne éditoriale et gérer un processus éditorial dans son intégralité.

En parallèle de ce parcours, il est sollicité par de nombreuses entreprises dans le domaine des compléments alimentaires afin de mettre au point de meilleurs produits. Il est notamment le concepteur de formules pour des marques comme Nutriting, Cell’Innov, Olliscience ou Yam Nutrition. Ce travail lui permet d’acquérir la compétence de formulateur scientifique et de travailler de façon étroite avec tous les acteurs de la filière alimentaire et agro-alimentaire.

Son expertise est également sollicitée par différents organismes de formation professionnelle. Pendant plusieurs années, il formera des centaines de coachs sportifs diplômés d’État à la nutrition à l’Institut des métiers de la Forme à Paris.

En 2013, juste avant la mode du régime sans gluten, il publie un livre-enquête sur la question Gluten, comment le blé moderne nous intoxique. Cet ouvrage est immédiatement remarqué par la qualité du travail d’investigation. Plusieurs maisons d’édition européennes achètent les droits pour pouvoir proposer le livre dans leur pays (Allemagne, Pologne…). Élise Lucet apprécie l’ouvrage et demande à interviewer Julien Venesson pour le journal télévisé de 13h consacré au sujet. L’année suivante, c’est Mathieu Vidard qui l’invite dans son émission scientifique, La Tête au Carré.

En 2016 il publie un livre pour les malades de la sclérose en plaques dans lequel il partage l’histoire de sa femme et comment celle-ci a fait reculer son handicap. Le livre est un succès immédiat avec des dizaines de témoignages de malades ayant amélioré leur quotidien. Ce livre est le plus grand succès Français de librairie sur cette maladie.

En 2018 il crée avec sa femme, Émilie, UNAE, le premier laboratoire de compléments alimentaires au monde à proposer des produits éthiques et 100% écologiques, avec une technologie sans additif. D’abord pour répondre aux besoins de qualité qu’il souhaitait pour sa famille, puis pour le public.

L’avis de Julien Venesson

Le développement de la pharmacologie a amené de grands bouleversements de santé publique avec la découverte de nouveaux médicaments, mais elle a vite laisser penser que la santé pouvait se passer de prévention.

Je ne le crois pas et je milite pour la prévention avant tout. Dans cette optique, la nutrition est une arme de choix, comme l’ont montré toutes les dernières découvertes de ce siècle (le cholestérolles oméga-3, l’index glycémique, les vitamines, etc.).

Ma politique est simple : prendre soin de soi, acquérir des connaissances indispensables au bien-être, préserver sa santé pour mieux vivre. Car rien ne vaut la santé : quand vous ne l’avez plus, tout s’arrête.

Mon travail d’investigation en tant que journaliste dans le domaine de la santé m’a confronté à de nombreux conflits d’intérêts dont j’ai fait les frais. Un de mes articles les plus populaires, qui expose la réalité derrière les compléments alimentaires de curcuma, m’aura notamment valu plusieurs attaques informatiques et des usurpations d’identité ayant pour objectif de diminuer la visibilité de mon article ou de discréditer mes propos. Le travail des enquêteurs de la police aura permis d’identifier que ces attaques provenaient du propriétaire d’un site internet qui se présente comme « site d’information indépendant sur la santé naturelle » mais qui diffuse des articles publicitaires pour vendre du curcuma (entre autres) sans le mentionner clairement à ses lecteurs.

Le danger des fausses informations n’émane pas seulement, comme on aime à le croire, de l’industrie pharmaceutique, le domaine des remèdes naturels souffre également de ces abus de confiance. Dénoncer tout cela est capital et c’est aussi pour cela que j’ai souhaité continuer de mener mon activité de journaliste indépendant, tout en créant un laboratoire de compléments alimentaires simples et sains, sans promesse de miracles et dans un engagement de transparence totale. 

Si vous souhaitez suivre mon actualité et recevoir toutes mes publications, vous pouvez vous inscrire à la newsletter du site et me suivra sur les réseaux sociaux :

  1. claire MIS

    article un peu long, mais intéressant sur le Curcuma.
    Merci!

  2. Ghiati

    Je consomme des produits UNAE, notamment vitamine D3 et oméga 3. J’en suis satisfait. Je fais crédit à Julien Venesson, mais reste vigilant néanmoins.

  3. Annie Marche

    Super bien ! Merci surtout svp continue

  4. Carole Penelas

    génial! merci pour votre honnêteté et votre engagement solidaire.
    Je vous salue très humblement.
    carole penelas

  5. Isa

    votre article semble assez bien argumenté, sauf à la fin. En effet, je me suis soignée et guérie du covid 19 attrapé me 5 mars 2020. J’ai pris 500 mg de vitamine c effervescente, le matin à titre préventif (après un voyage douteux dans un bus), tombée malade le 10 mars symptômes très supportables (maux de tête et oppression pulmonaire) , j’ai pris 1 g le matin, 1 g le midi pendant 1 semaine, amélioration au bout de 48 heures, guérison nette au bout de 6 jours. J’ai contaminé 3 personnes de mon entourage, idem vitamine c, guérison. J’ai conseillé un ami parisien diabétique 2, la vitamine c l’a aidé. En tout 10 personnes soignées à la vitamine c et guérie sans passage à l’hôpital. J’ai connu ce traitement, il y a 40 ans, prescrit pour une forte grippe par un médecin généraliste, et à l’époque c’était remboursé par la sécurité sociale. Cela s’appelle la médecine “ORTHOMOLECULAIRE”. Si je n’avais pas eu ce réflexe “miracle” vu tout ce que l’on sait aujourd’hui, je ne serai certainement plus là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez 45 000abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top