Pourquoi le curcuma ne marche pas
  • Mise à jour du 29 octobre 2019 : ajout des données sur le Cavacurmin
  • Mise à jour du 8 janvier 2019 : ajout des données des chercheurs en pharmacologie de l’Illinois et du Minnesota (États-Unis) pour expliquer les résultats inattendus des effets de la curcumine.
  • Mise à jour du 18 décembre 2018 : correction de coquilles et d’erreurs de traduction (merci aux internautes m’ayant signalé ces problèmes).
  • Mise à jour du 17 décembre 2018 : ajout d’explications d’un chercheur indien spécialisé dans l’étude du curcuma et travaillant maintenant pour un fabricant de curcuma (CurQfen).

Certains lecteurs m’ont demandé pourquoi on ne trouvait pas d’autre article sur internet mentionnant les mêmes informations. la raison est simple : la quasi-totalité des articles sur le curcuma disponibles sur internet sont des articles publicitaires, même si ça n’est pas toujours indiqué explicitement. Attention donc si vous lisez des articles écrits par des personnes ayant des intérêts à vous vendre du curcuma ou qui font de la publicité pour des laboratoires. Pour rappel, en ce qui me concerne je ne vends pas de curcuma et ne touche aucune somme d’argent et n’ai jamais touché d’argent lié à la vente d’un produit en contenant. Toutes mes sources sont citées en bas d’article et vérifiables librement.

Les compléments alimentaires de curcuma ont le vent en poupe. Depuis quelques années, les analystes du marché des compléments alimentaires l’ont identifié comme un des ingrédients les plus porteurs (financièrement parlant). C’est donc un ingrédient vendu par la plupart des laboratoires de compléments alimentaires. En tant que consommateur, il est très difficile de choisir lequel acheter puisque si on en croit les sites internet des vendeurs, chaque produit est encore meilleur que celui vendu par le voisin !

En tant que formulateur scientifique dans le domaine des compléments alimentaires, j’ai travaillé avec de nombreuses marques avant de créer mon propre laboratoire de compléments alimentaires UNAE. La plupart des marques avec lesquelles j’ai collaboré m’ont sollicité pour savoir quel curcuma proposer à leurs clients. J’ai ainsi pu entrer en contact avec tous les fournisseurs et les différents fabricants de curcuma à travers le monde. Par ailleurs rédacteur en chef du mensuel Alternatif Bien-Être pendant plusieurs années, j’ai reçu des centaines de témoignages d’utilisateurs de curcuma en complément alimentaire. Je suis donc en mesure de faire un état des lieux des différents curcuma en vous indiquant ce que disent réellement les études scientifiques sur les différents curcumas disponibles mais également en faisant sur les effets réellement observés par les utilisateurs. Dans cet article je vais donc expliquer ce que contiennent réellement les gélules, lequel est le mieux absorbé, lequel est le plus efficace, lesquels présentent des dangers, etc. Enfin, je ferais aussi une petite synthèse de tous les retours de mes lecteurs sur ce sujet depuis plusieurs années.

Que contient le curcuma ?

Le curcuma (Curcuma Longa) est une épice de couleur jaune. Cette couleur lui vient de sa concentration en curcumine, un pigment de la famille des polyphénols. On retrouve aussi un peu de curcumine dans le gingembre et c’est d’ailleurs ce qui lui confère ce léger aspect orangé.

La curcumine est le principal représentant d’une famille de polyphénols qu’on appelle les curcuminoïdes. Dans la famille des curcuminoïdes on trouve donc la curcumine (le curcuminoïde principal du curcuma (environ 80% de tous les curcuminoïdes présents dans l’épice) mais aussi la demethoxycurcumine, le bisdemethoxycurcumine et le cyclocurcumine. La curcumine est aussi utilisée par l’industrie agro-alimentaire comme colorant sous le nom de code E100. Très souvent, on parle indifféremment de « curcuma » et de « curcumine » mais il s’agit donc de deux choses différentes.

Il est très important de comprendre que quand on parle de curcumine on ne parle pas de curcuma. Une étude d’analyse a montré que la teneur en curcumine du curcuma est située entre 20 et 40 mg par gramme de curcuma. Ainsi quand on parle de « 500 mg de curcumine », cela signifie qu’on parle de 25 à 50 g de curcuma[52].

Après ingestion, les curcuminoïdes sont rapidement métabolisés et transformés en d’autres molécules plus solubles : la tétrahydrocurcumine, l’hexahydrocurcumine, la curcumine sulfate et la curcumine glucuronide. Actuellement plusieurs équipes de chercheurs pensent que la majorité des bénéfices du curcuma proviennent en fait de la tétrahydrocurcumine, produite dans notre organisme après ingestion de curcumine. Selon des chercheurs Taïwanais, la tetrahydrocurcuminepossèderait « un plus grand nombre de fonctions biologiques bénéfiques à la santé humaine que la curcumine« . Cette dernière serait notamment plus efficace que la curcumine contre certains stress oxydatifs, les problèmes de reins, l’accident vasculaire cérébral, l’inflammation cutanée, contre le cancer ou les symptômes de l’asthme et peut-être plus efficace pour la longévité [45], [46], [47], [48], [49], [50], [51].

Actions du curcuma sur la santé

On peut lire souvent sur internet que le curcuma est l’épice magique qui protège les indiens du cancer. Or les études scientifiques montrent qu’il s’agit d’un mythe : une grande étude menée par différents hôpitaux indiens et publiée en 2014 dans la célèbre revue médicale The Lancet a montré que le nombre de cancers ne cessait d’augmenter dans ce pays et que lorsque les taux paraissaient plus bas, cela ne s’expliquait que par une détection plus tardive de ces cancers, en raison d’un système de santé moins performant[1]. Le curcuma n’aurait donc rien à faire là-dedans; il n’a jamais été identifié comme facteur particulièrement protecteur en Inde. De plus, toutes les études sur le curcuma montrent qu’à l’état naturel, la curcumine de l’épice est très mal absorbée : il faut ingérer au moins 10 000 mg de curcumine extraite du curcuma pour qu’une petite quantité passe dans le sang (c’est l’équivalent de 10 à 20 gélules en une seule fois). De plus, même à cette dose, peu ou pas d’effets sont observés[2]. Si on compare ça à la quantité d’épice (celle qu’on utilise en cuisine), cela veut dire que de petits effets sont observés à partir d’au moins 500 g de curcuma !

Par conséquent, lorsqu’on vous parle des effets miraculeux du curcuma sur la santé pour terrasser le cancer, guérir les maladies cardiaques, Alzheimer ou Parkinson, il s’agit d’informations mensongères ou trompeuses car on oublie de vous préciser qu’il s’agit de travaux faits sur des souris auxquelles on a injecté des doses de curcuma inatteignables via une alimentation normale. Il s’agit aussi parfois d’études sur des cultures cellulaires : on plonge des cultures cellulaires dans un bain de curcuma plus ou moins concentré et on observe ce qui se passe : il va de soi que cela n’a rien à voir avec une situation réelle et les résultats ne peuvent pas être extrapolés.

Pire, en avril 2018, on a appris qu’un des chercheurs ayant publié le plus d’études sur les soi-disant effets anti-cancer du curcuma, le Pr Bharat Aggarwal de l’université du Texas (États-Unis), avait en fait truqué la majeure partie de ses travaux en manipulant les données pour fausser les conclusions. Il aurait agi ainsi car il est également fondateur d’une société qui vend du curcuma à haute biodisponibilité. A ce jour (septembre 2018), près d’une trentaine de ses travaux ont finalement été retirés des revues médicales qui les avaient publiés et la suppression des études se poursuit[3].

Dans la première version de cet article sur le curcuma publié en 2014, je faisais état de diverses études ayant montré des effets incroyables du curcuma sur le cancer (régression de tumeurs notamment). Ces études faisaient partie des études truquées qui ont été retirées des journaux médicaux et ce n’était pas possible de le savoir. Je présente donc mes excuses aux lecteurs.

L’absence d’effets bénéfiques du curcuma et de la curcumine aurait une explication selon des travaux conjoints menés par des chercheurs en chimie et pharmacologie des universités de Minnesota et de l’Illinois : la curcumine ferait partie d’une classe de composés chimiques appelés PAINS et IMPS. Les composés de cette famille sont des molécules qui interfèrent avec les méthodes d’analyse elles-mêmes et qui font ainsi apparaître de multiples bénéfices à priori extraordinaires dans les études préliminaires en laboratoire mais qui ne se traduisent jamais par des bénéfices réels quand on utilise le composé « dans la vie réelle ». De plus, la curcumine est instable dans les conditions ambiantes du corps humain : à pH à 7,4 et 37 degrés Celsius, il ne faut que 10 minutes à notre corps pour en éliminer 50% de la dose ingérée.

Les informations présentées sur internet qui décrivent des actions multiples du curcuma au niveau des gênes, sur des facteurs de croissance ou de multiples cibles moléculaires (mTOR, FOXO3a, TNF-alpha, PGE2, VEGF, etc.) ne sont pas « fausses » stricto sensu mais ne représentent que des données théoriques sans conséquence pratique. Ces chercheurs spécialistes rappellent d’ailleurs qu’aucune étude sérieuse humaine (contre placebo) n’a jamais démontré de bénéfice de la supplémentation en curcumine en complément alimentaire.[54] Le curcuma que vous utilisez en cuisine (qui contient très peu de curcumine, rappelons-le) n’a donc pas d’effet notable sur votre santé. Il reste bien entendu excellent pour le goût et la couleur !

Ces informations sont très récentes (ces travaux de chercheurs en pharmacologie datent de 2017) c’est pourquoi les informations actuellement disponibles sur internet font surtout état des effets bénéfiques supposés du curcuma. De plus, les nombreuses campagnes marketing d’entreprises dans le domaine du complément alimentaire pour promouvoir cet ingrédient ont abouti à créer une très importante demande de la part du public : tout le monde croit que le curcuma est actif sur un très grand nombre de maladies donc tout le monde veut en acheter. Afin de développer ce marché commercial, de nombreuses entreprises ont donc cherché à modifier chimiquement le curcuma et la curcumine en laboratoire pour essayer d’en améliorer ses propriétés (puisque celui-ci est peu efficace à l’état naturel).

Les différentes formes de curcuma en compléments alimentaires

Première chose très importante à savoir : pour être efficace, le curcuma vendu en compléments alimentaires n’est pas naturel car il s’agit soit d’un extrait ultra concentré de curcumine (comme on l’a vu le curcuma ne contient pas énormément de curcumine donc il s’agit de doses inatteignables par l’alimentation) soit il s’agit de formes modifiées chimiquement. On est donc plus proche du médicament que du produit naturel comparable à ce qu’on obtient via l’alimentation. Les fabricants de ces nouvelles formes de curcuma doivent d’ailleurs se soumettre à des études toxicologiques pour prouver l’absence de toxicité grave de leur produit afin de pouvoir les mettre sur le marché. Cette situation est très différente de celle retrouvée avec d’autres plantes disponibles en compléments alimentaires même lorsqu’elles sont dites « titrées » ou standardisées » car les doses utilisées restent naturellement atteignables via l’alimentation. Il n’y a donc pas d’études de toxicologie supplémentaires pour les plantes et épices « classiques ».

Quand un nouveau curcuma est mis au point pour un industriel de la chimie, il dépose un brevet sur sa méthode de fabrication et donne un nom à son nouveau curcuma. Ce nouveau curcuma est ensuite acheté par des laboratoires de compléments alimentaires qui le revendent dans leurs propres emballages. Du fait du potentiel commercial du curcuma et de la guerre existante autour des dépôts de brevets, les vendeurs de curcuma n’hésitent pas à augmenter leurs prix pour donner l’illusion que leur curcuma est meilleur que celui du voisin. En réalité comme vous allez le comprendre, ce n’est pas parce qu’un produit est plus cher qu’il est meilleur.

Ces curcumas modifiés chimiquement et brevetés sont par exemple : “Meriva”, ”Cavacurmin”, “NovaSol”, “Curcumin C3 Reduct“, “Theracurmin“, “CurQfen”, “Longvida”, “Biocurcumax”, “BCM-95”, “HydroCurc“, etc (à ce jour, fin septembre 2018). Quand vous achetez du curcuma en complément alimentaire, ce curcuma n’a donc pas été fabriqué par la marque qui vous le vend : cette dernière revend simplement un ingrédient breveté.

Avant de passer en revue ces curcumas, leurs effets, dangers et différences, je tiens à partager avec vous les résultats d’une étude récente menée par des chercheurs américains indépendants. Ces derniers se sont rendus en magasin aux Etats-Unis et ont acheté 87 boîtes de curcuma et curcumines différentes puis les ont analysées en laboratoire[4]. Leurs résultats, publiés en mai 2018 montrent que :

  • 20% des produits analysés ne contiennent pas les teneurs en curcumine mentionnées sur les emballages
  • 59% des produits analysés contiendraient des analogues synthétiques de la curcumine qui est normalement interdite dans l’alimentation en raison d’une méconnaissance sur sa toxicité
  • 71% des produits analysés contiennent des résidus de solvants chimiques industriels toxiques

Ces analyses portent sur des produits vendus aux États-Unis mais les ingrédients utilisés sont les mêmes que dans les compléments français ou européens; les résultats sont donc transposables chez nous. Par ailleurs, et bien que cette étude ne le mentionne pas, il faut préciser que 100% des compléments alimentaires de curcuma à biodisponibilité élevée utilisent du curcuma issu de l’agriculture conventionnelle, c’est-à-dire utilisant des pesticides, parfois avec abus. On retrouve donc forcément dans ces produits plus de résidus de pesticides que dans du curcuma bio utilisé en cuisine.

Bien entendu, cela ne signifie pas que ces compléments alimentaires sont inefficaces mais c’est pour toutes ces raisons (études scientifiques truquées ou manipulées, pesticides, additifs chimiques, etc.) que je n’ai pas souhaité proposer à la vente de compléments alimentaires de curcuma via mon laboratoire UNAE. Ces produits me semblent trop éloignés de ma vision de la santé et de l’éco-responsabilité.

Enfin, dernière information importante : toutes ces formes de curcuma disponibles en compléments sont modifiées pour être mieux absorbées mais une fois dans notre sang la curcumine reste toujours aussi instable. Ces produits sont donc un peu plus efficaces mais ne sont pas miraculeux non plus. De nombreux internautes m’ont demandé ce que je recommandais à la place et les solutions sont multiples et dépendent de l’objectif recherché. Par exemple contre les douleurs, les substances naturelles suivantes ont fait la preuve de leur efficacité : le gingembre, l’harpagophytum, la boswellia serrata, la chondroïtine, etc.

Si vous souhaitez tout de même vous supplémenter en curcuma, je vais donc maintenant comparer tous les produits existants. Pour mieux vous aider à faire la différence entre les produits, je vais leur attribuer une note sur 10. Cette dernière sera basée à la fois sur la réalité des effets du produit mesurés dans les études et sur les nombreux retours des internautes que j’ai eu depuis plusieurs années. Pour chaque produit, je vais aussi vous indiquer sur quels problèmes de santé un effet a été démontré.

Comparatif des compléments alimentaires de curcuma et curcumine

Avant de passer en revue tous les produits, il est important de comprendre que sur ce sujet du curcuma, chaque vendeur veut faire passer son produit comme étant supérieur à celui du voisin. Pour se faire, plusieurs stratégies sont utilisées :

  • Par exemple, quand un laboratoire indique que son curcuma est « 200 fois meilleur que les autres », il peut faire référence à plusieurs choses : cela peut être une différence de la valeur de concentration maximale atteinte par tous les curcuminoïdes dans le sang après ingestion mais cela peut aussi être un calcul fait à partir du volume de l’air sous la courbe (AUC). Une méthode n’est pas nécessairement meilleure que l’autre mais certains fabricants peuvent faire référence à l’une ou l’autre des méthodes pour empêcher une comparaison trop rapide de la part du consommateur (et éviter qu’il ne se rende compte ainsi qu’il n’y a en fait pas de différence réelle).
  • Autre technique utilisée pour empêcher une analyse facile des résultats : comparer successivement des nanomoles à des nanogrammes ; ce qui n’a strictement rien à voir. Le passage d’une mesure à l’autre pour comparer objectivement les produits devient ainsi impossible car pour faire la conversion il faut connaître le poids moléculaire exact du produit, qui n’est pas communiqué. Bien entendu, pour les scientifiques le poids moléculaire de la curcumine est évidemment connue (368,38 g.mol-1) mais on voit mal les consommateurs faire des calculs mathématiques pour choisir leurs produits…
  • A noter aussi que certains produits sont difficilement comparables car ils n’agissent pas exactement pareil : certains peuvent augmenter l’absorption de la curcumine alors que d’autres peuvent augmenter l’absorption d’autres curcuminoïdes (ce qui peut aussi être intéressant).
  • Une autre variable importante est caractérisée par la manière dont les volontaires sont testés : par exemple dans certains cas la biodisponibilité du produit est testée à jeun alors que dans d’autres il est testé en ayant été pris juste après mangé. De plus, la composition du repas influence l’absorption et donc les résultats. La mise en place de méthodes si différentes selon les marques permet de brouiller les pistes, pour empêcher une véritable comparaison d’égal à égal des produits.
  • Il ne faut pas oublier que les chiffres d’absorption ou de biodisponibilité sont tirés des études dirigées et financées par les fabricants eux-mêmes. Il y a donc toutes les raisons de penser que nombreuses de ces études soient un peu « arrangées » pour obtenir des chiffres plus favorables. Cette pratique n’est pas nouvelle dans l’industrie (du médicament comme du complément alimentaire). De plus, les études ne sont quasiment jamais refaites de manière indépendante, il n’y a donc qu’une seule mesure de prise, ce qui n’est pas très sérieux. Parfois les échantillons sont si faibles que les résultats ne sont pas fiables du tout.
  • Enfin, les chiffres de biodisponibilité annoncés par les fabricants ne sont pas comparables « tels quels », car dans les études ce ne sont pas des doses équivalentes de curcuma qui sont comparées ! Par exemple, si vous comparez un produit qui s’absorbe deux fois mieux qu’un autre et que vous doublez la dose, vous pouvez prendre certains « raccourcis » en disant que votre produit s’absorbe « quatre fois mieux ». Un exemple de cette confusion se retrouve par exemple avec le curcuma NovaSol : affiché avec une disponibilité augmentée d’un facteur 185, il faut se rendre compte qu’une gélule ne contient que 30 mg de curcuma ! Le reste étant constitué d’excipients. Au final, cette biodisponibilité « supérieure » est donc toute relative; et encore plus si vous comparez le coût de revient par gélule.

Si vous devez acheter du curcuma, je recommande en premier lieu de choisir un produit le moins toxique possible (pas d’excipient ou d’additif problématique) et qui n’est pas vendu à un tarif trop élevé.

Micelles de curcumine : NOVASOL®

novasol La Curcumine NOVASOL est aussi appelé « micelles de curcuma » ou « nanoparticules de curcuma ». Le processus de fabrication est simple, c’est une nanoémulsion entre de la curcumine et un additif chimique le polysorbate 80 (E433). Cet additif serait cancérigène selon certains auteurs et soupçonné d’être toxique pour les intestins. Il serait donc théoriquement déconseillé en cas de problème de santé qui touche les intestins : maladie auto-immune, maladie cœliaque, rectocolite ulcéro-hémorragique, maladie de Crohn, etc.). Deux gélules du produit (1000 mg au total) apportent plus de 900 mg de polysorbate 80 et seulement 60 mg de curcuminoïdes environ.

Malgré ce faible apport de curcuminoïdes, la curcumine NOVASOL aurait de bons effets car l’ajout de polysorbate augmente effectivement l’absorption des curcuminoïdes. Officiellement, cette absorption serait 185 fois supérieure, selon une étude financée par le fabricant, mais ce chiffre ne peut pas être comparé aux autres pour en déduire l’efficacité pour deux raisons : d’une part l’étude a utilisé des nanomoles au lieu des nanogrammes et d’autre part ils ont donné à manger aux volontaires un petit déjeuner très riche en graisses avant de leur donner leur gélules, ce qui n’est pas le cas des études faites sur les autres curcumine et qui modifie fortement la manière dont la curcumine est absorbée[5]. De plus, la lecture attentive de cette étude montre que ce niveau ne semble être atteint que pour les femmes. Pour les hommes, l’absorption est très inférieure (environ 30% de moins) et la curcumine est éliminée beaucoup plus rapidement de l’organisme. En pratique, les études ne montrent pas que ce produit est spécialement plus efficace que les autres. Dans tous les cas, il semble plus intéressant pour les femmes que pour les hommes. En raison de la présence de polysorbate 80, à titre personnel je déconseille une utilisation régulière ou prolongée.

Note globale : 4/10

On trouve ce produit chez le laboratoire Cell’Innov dans la Formule Curcumine (39,90 euros une boîte), chez Nu3 dans la formule Nu3 Curcuma Forte Premium (24,99 euros une boîte) ou chez les laboratoires Fenioux dans le produit Curcuma Evolution (24,00 euros une boîte).

Attention toutefois, certains acheteurs auraient rapporté de nombreux problèmes avec Cell’Innov et Nu3 sur le site Trustpilot : voir ici pour Cell’Innov et voir ici pour Nu3.

La curcumine en particules lipidiques solides : LongVida® longvida

La curcumine LongVida est aussi appelée « curcumine en particules lipidiques solides (SLP) ». Le processus de fabrication fait appel à de nombreux additifs et me semble problématique car le fabricant ne le dévoile pas complètement. Dans son étude de référence pour mettre en avant la biodisponibilité du produit, le fabricant indique en effet que le LongVida contient : de la lécithine de soja contenant des phospholipides purifiés, de l’acide stéarique végétal (autre nom du stéarate de magnésium), des esters d’ascorbyl (vitamine C), de la maltodextrine et du dioxyde de silicium[6]. A noter que le dioxyde de silicium, aussi parfois appelé « silice » pour faire plus naturel, est un additif controversé qui contient souvent des nanoparticules selon les sites spécialisés. Toutefois, le fabricant du Longvida certifie que le dioxyde de silicium qu’il utilise est garanti sans nanoparticules.

Concernant la biodisponibilité de ce produit, l’étude faite par le fabricant est la plus petite jamais faite dans le domaine (seulement 6 participants en bonne santé), ce qui rend les résultats peu fiables. De plus, l’étude a comparé 650 mg de LongVida à seulement 650 mg de curcuminoïdes purs. Sachant qu’il faut plusieurs grammes de curcuma pour voir apparaître de la curcumine dans le sang, ils ont ainsi noté dans l’étude que le niveau d’absorption des 650 mg de curcuminoïdes naturels était inférieur à 1 ng/mL. Il devient donc facile de parler d’une biodisponibilité multipliée par 100 ! En réalité, la concentration de curcumine après l’administration de 650 mg de LongVida n’a atteint que 22,43 ng/mL ; ce qui est très faible.

Pour comprendre la supercherie, voici ce qu’explique le Dr Krishnakumar, chercheur indien spécialiste du curcuma : « Par définition, comparer la biodisponibilité implique d’administrer des quantités comparables pour obtenir des conclusions valides. Dans le cas de formules de curcumine qui contiennent peu de curcuminoïdes, c’est-à-dire autour de 20% ou moins (ndlr : c’est le cas du LongVida, le reste étant constitué d’additifs), il faut que l’étude de biodisponibilité compare 1000 mg de la formule avec 200 mg de curcumine pure non formulée. Évidemment, la concentration maximale de curcuminoïdes retrouvée dans le sang (Cmax) peut être très basse, de l’ordre de 0.5 à2 ng/mL seulement. Dans de tels cas, même si la valeur Cmax de la formule n’est que de 20 à 40 ng/mL, l’air sous la courbe (AUC) montrera un ‘grand’ nombre, indiquant un très grand facteur d’absorption même si la valeur de Cmax montre une faible absorption ! Bien que théoriquement correct, ces chiffres de biodisponibilité ne reflèteront pas la biodisponibilité réelle mais plutôt la faible biodisponibilité du groupe de contrôle (celui ayant reçue la curcumine simple, ndlr). Il faut donc toujours regarder les niveaux atteints dans le groupe de contrôle et notamment la valeur Cmax afin de pouvoir comparer correctement deux formules de curcumine.« 

Ces observations sont compatibles avec les résultats des autres études faites sur le LongVida qui ont utilisé des dosages beaucoup plus forts : 2000 mg pour améliorer la dilatation des vaisseaux sanguins (équivalent de 5 gélules)[7]. A 400 mg, une étude de 2015 a montré une petite amélioration de la mémoire et une baisse de la fatigue[8] mais une étude plus récente avec 2000 mg a montré une absence d’effet sur les paramètres cognitifs[9]. Selon certains vendeurs, prêts à tout pour promouvoir leurs produits vont jusqu’à écrire que cette absence d’effet serait dûe à un « effet plafond » lié à l’âge des particpants (45 à 74 ans). Si un tel effet était réel, cela n’en resterait pas moins une preuve de l’absence d’intérêt réel de ce produit; en particulier quand on le compare à d’autres substances bénéfiques pour le cerveau comme la CDP-choline ou le ginkgo biloba, efficaces même chez des personnes dans cette tranche d’âge. A 400 mg le LongVida serait en tout cas efficace pour prévenir les courbatures lors de la pratique de la musculation[10]. En pratique, ce produit me semble personnellement peu efficace et contenir des excipients problématiques, je le déconseille.

Nota globale : 3/10

En France, on peut trouver ce produit chez le laboratoire Dynveo dans le produit Curcumine optimisée LongVida (36 euros la boîte) ou sur Amazon chez le laboratoire Igennus dans le produit Longvida curcumine optimisée (environ 22 euros la boîte).

Nanoparticules de curcumine : Theracurmin™

Theracurmin La curcumine Theracurmin est aussi appelée « nanoparticules de curcumine ». Le processus de fabrication consiste à mélanger la curcumine avec de la glycérine/glycérol (46%), de la gomme ghatti, une fibre extraite de Anogeissus latifolia, un arbre indien (4%) et de l’eau (38%). Une fois broyée, la mixture donne lieu à de minuscules particules de curcuma, 100 fois plus petites : les nanoparticules.

L’avantage de cette formule est qu’elle ne contient aucun additif toxique. Les nanoparticules de curcumine Theracurmin ont démontré leur capacité à diminuer les douleurs de l’arthrose[11], améliorer la mémoire (en dehors de maladies telle que la démence ou Alzheimer)[12], protéger l’oreille du stress oxydatif[13] (à essayer donc en cas d’acouphènes).

La biodisponibilité de ce curcuma serait 40 fois supérieure à du curcuma classique (en considérant l’aire sous la courbe) chez des rats et 27 fois chez des humains. Ce chiffre semble probable car l’étude faite par le fabricant est bien menée, en distinguant bien l’aire sous la courbe et la valeur maximale Cmax. Les concentrations sont aussi toujours indiquées en ng/mL[14]. Enfin, élément très important qui distingue ce curcuma des autres, c’est le fait que la méthode utilisée pour améliorer l’absorption ne sature pas rapidement l’intestin. Autrement dit, prendre deux gélules d’un seul coup est effectivement deux fois plus efficace que prendre une seule gélule. Pour les autres formes de curcuma actuellement disponible, prendre deux gélules d’un coup ne fait presque pas de différence avec une seule gélule[15]. La saturation n’apparaîtrait pas avant 210 mg de curcumine de type Theracurmin (soit 4 gélules d’un coup) pris en une fois.

Note globale : 8/10

Peu disponible en Europe ce produit se trouve surtout Outre-Atlantique. On en trouve sur Amazon (environ 20 euros la boîte).

La curcumine Biocurcumax™ ou BCM-95®

bcm-95 Biocurcumax et BCM-95 désignent le même produit. Il s’agit d’une formulation qui combine de la poudre de curcuma avec des huiles essentielles de curcuma (turmerone, 46%). Ce mélange améliore l’absorption de la curcumine d’un facteur 7[16]. L’étude faite par le fabricant est bien faite et ne présente pas de données farfelues ou exagérées. A savoir tout de même : le mot « Biocurcumax » ne signifie pas que le produit est bio. Il s’agit de curcuma issu de l’agriculture conventionnelle donc avec pesticides, contrairement à ce qu’on peut parfois lire sur internet, mais le fabricant garanti l’absence de solvants résiduels dans le produit final. Il annonce aussi de « faibles niveaux de plomb ».

Au niveau des effets, ce curcuma semble comparable au mélange curcumine et poivre noir (voir ci-dessous)[17] mais avec l’avantage de ne pas contenir d’excipient nocif. En revanche, il y a tout de même des additifs/excipients dans le produit final en plus de l’huile essentielle de curcuma. Ces excipients sont utilisés pour pouvoir manipuler le produit qui est huileux : triglycérides à chaînes moyennes, phospholipides de colza, eau purifiée, gélatine animale, cire d’abeille. Or il faut savoir que la gélatine animale (poisson, porc ou bœuf) provient toujours des déchets des élevages intensifs industriels (ce qui explique le très faible coût de la gélatine). Par conséquent le fabricant a offert depuis quelques temps une solution pour ses clients en proposant une formule avec excipients végétaux : phospholipides + lécithine uniquement. C’est cette dernière version que je conseille évidemment pour ce produit.

Note globale : 5/10

Le Biocurcumax BCM-95 avec excipients végétaux se trouve chez Nutrixeal dans le produit CurcumActif2 Vegan : curcumine suractivée BCM-95 (28,80 euros la boîte). On trouve aussi du curcuma BCM-95 chez le laboratoire Trenker dans le produit Mobilityl revendu sur Viata (environ 32 euros la boîte) ainsi que dans le produit Curcumer du laboratoire Nutrilys (29,90 euros la boîte).

Le mélange curcumine et BioPerine ou curcumine et poivre noir

curcumin c3 complex BioPerine est une marque déposée qui désigne un extrait de poivre noir riche en pipérine. De la pipérine classique (non brevetée) est exactement la même chose. On peut trouver ce mélange curcumine et poivre noir sous différentes appellations : « Curcumine et BioPerine », « Curcumine et poivre noir », « Curcumin C3 Complex® + BioPerine ». A la fin des années 90, il avait été découvert que le mélange curcumine (2000 mg) et pipérine (20 mg) améliorait d’un facteur 20 l’absorption du curcuma[18]. Ce rapport de 1% de pipérine semble être le rapport idéal pour augmenter la biodisponibilité. Le problème étant que les fabricants mettent rarement plus de 5 mg de pipérine pour 1 000 mg de curcuma, soit deux fois moins que la dose efficace dans les études scientifiques. Par ailleurs, les chercheurs ont montré que la pipérine modifie la perméabilité intestinale et altère les lipides des membranes cellulaires[19]. Or on sait aussi que tout ce qui augmente la perméabilité de l’intestin favorise l’apparition des maladies auto-immunes, c’est donc une solution plutôt problématique. Concernant les excipients utilisés, ils varient beaucoup selon les revendeurs : le pire côtoie donc le meilleur.

En ce qui concerne les effets, les études montrent un léger effet sur la baisse des triglycérides et du cholestérol[20]. Une étude ayant testé le mélange curcumine et bioperine sur le psoriasis n’a trouvé aucun effet supérieur au placebo[21]. Aucun effet n’a été noté sur la maladie d’Alzheimer dans une étude pilote mais des effets secondaires intestinaux à cause de l’extrait de poivre noir ont été constatés puisque les chercheurs concluent : « trois sujets ont dû arrêter la supplémentation à cause de troubles gastro-intestinaux » [22].

Note globale : 1/10

On trouve ces produits un peu partout sur internet. par exemple dans le NaturaGold Original de Natura4Ever revendu sur spiruline-naturelle (environ 49 euros le flacon), chez Myprotein france dans le produit Capsules de Curcuma & BioPérine (9,99 euros la boîte) ou encore sur Amazon avec un produit du laboratoire Fairvital (environ 22 euros la boîte).

Les galactomannanes de curcuma CurQfen™

curQfen Les galactomannanes de curcuma CurQfen représentent une nouvelle technique pour augmenter la biodisponibilité du curcuma. Il s’agit ici d’un mélange de poudre de curcuma et de fibres de Fenugrec. Les fibres de Fenugrec sont composées d’unités de galactose et de mannose, c’est pourquoi on parle de galactomannanes. Cette fibre forme un gel hydrocollloïde qui subirait une fermentation dans le côlon via l’action de la β-mannosidase et protégerait la curcumine de la dégradation dans le tube digestif tout en offrant une libération prolongée[23]. Les galactomannanes de curcuma CurQfen sont composés à 40% de curcumine environ et 60% de fibres ; il n’y a normalement pas d’excipient problématique ce qui est positif.

Au niveau de l’absorption, les informations disponibles sur internet concernant la biodisponibilité de ce curcuma sont le plus souvent farfelues. Certains revendeurs affichent des biodisponibilités jusqu’à 270 fois supérieures. En réalité, le fabricant du CurQfen annonce une amélioration de l’absorption d’un facteur 45,5 pour l’ensemble des curcuminoïdes[24]. En ce qui concerne la curcumine elle-même, l’étude du fabricant montre une meilleure biodisponibilité d’un facteur 15,8 pour la curcumine[25]. Les informations sont donc un peu trompeuses si on ne lit pas les études en détail.

Dans les études scientifiques, les effets du CurQfen sont modestes. Ont été démontrés : des effets positifs sur la dilatation des vaisseaux sanguins[26], une amélioration des défenses antioxydantes et une légère diminution du stress et de la fatigue[27].

Note globale : 5/10

Les galactomannanes de curcuma CurQfen peuvent s’acheter dans le produit Curcumin Ultra du laboratoire Sunday Natural (14,90 euros la boîte) ou dans la formule Olligold du laboratoire Olliscience (39,90 euros une boîte). A noter que certains internautes semblent avoir des problèmes avec ce laboratoire selon le site indépendant Trustpilot. Donc faites attention.

Les phospholipides de curcuma ou phytosomes de curcuma de type Meriva®

Meriva Meriva est le nom d’une forme brevetée de phospholipides de curcuma. Le terme « phytosomes de curcuma » représente essentiellement la même chose mais sous une forme non brevetée. Les phospholipides de curcuma Meriva sont fabriqués en mélangeant des curcuminoïdes (et pas uniquement de la curcumine) avec de la lécithine de soja et de la cellulose microcrystalline. Ce mélange rend le curcuma plus soluble dans l’eau et dans les graisses ce qui augmente sa biodisponibilité.

Le produit obtenu contient environ 20% de curcuminoïdes et non 20% de curcumine comme le laissent penser certains vendeurs. La teneur en curcumine s’établit plutôt au tour de 15% soit 75 mg pour une gélule. L’étude de biodisponibilité faite par le fabricant du Meriva montre que les curcuminoïdes sont mieux absorbé d’un facteur environ égal à 29. Ce chiffre est une moyenne pour tous les curcuminoïdes. Dans le détail, on constate une absorption de la curcumine supérieure d’un facteur 19, d’un facteur 68 pour la desmethoxycurcumine et d’un facteur 56 pour la bisdemethoxycurcumine. On ne sait pas pourquoi cette différence est observée[28]. Un des points faibles des phospholipides de curcuma de type MERIVA est la saturation de l’absorption des curcuminoïdes. On observe généralement pas de différence d’effet entre un et deux comprimés pris d’un seul coup pour cette raison (cette information n’est pas disponible dans les études scientifiques et a été observée par de nombreux lecteurs m’ayant écrit).

S’agissant d’une forme de curcuma plus ancienne, on trouve plus d’études ayant testé les effets de ce curcuma qui semble efficace contre les douleurs de l’arthrose, pour diminuer l’inflammation et améliorer la mobilité, d’une manière supérieure à celle du paracétamol et comparable à celle des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, etc.)[29], [30] sans effet secondaire. Les phospholipides de curcuma semblent avoir un effet additif à la glucosamine ou à la chondroïtine dans le traitement de l’arthrose[31]. Une étude publiée en 2014 a montré sur 160 malades du cancer (cancers du côlon, du rectum, du foie, des reins, de l’estomac, des poumons, des ovaires ou du sang) que les phospholipides de curcuma de type Meriva diminuent les effets secondaires de la radiothérapie et de la chimiothérapie[32]. En cas de cancer du pancréas, une étude a montré que la prise de phospholipides de curcuma en plus du traitement classique améliore légèrement la réponse au traitement (mais malgré le curcuma, 84,1% des malades étaient décédés au bout de 26 mois avec une survie moyenne de 10,2 mois seulement)[33]. Chez les sportifs, lorsque le curcuma phospholipidique est pris en prévention, il peut diminuer l’intensité des courbatures[34]. En cas d’uvéite, des chercheurs en ophtalmologie ont testé l’efficacité du curcuma phospholipidique de type Meriva en conjonction avec les traitements classiques. Ils ont observé une baisse de l’inflammation et un risque de rechute de 80%[35]. Au niveau cardiaque, les phospholipides de curcuma de type Meriva augmente la vasodilatation des vaisseaux[36]. Enfin, le curcuma phospholipidique peut améliorer la microangiopathie, la rétinopathie et la choriorétinopathie du diabète[37], [44].

Note globale : 7/10

On peut trouver du curcuma phospholipidique chez le laboratoire Solage dans le produit Solumine (26,90 euros la boîte), chez Suparsmart dans le produit Super Curcuma (45 euros la boîte), chez Mannavita, distribué chez Phytonut Curcuma phospholipidique (23,40 euros la boîte) ou sur Biovea : Complexe de Curcuma Meriva (23,50 euros).

Les gamma-cyclodextrines de curcuma Cavacurmin®

wacker J’ai mis de nombreux mois afin de pouvoir intégrer des informations sur ce curcuma dans le comparatif. En effet, le fabricant semble assez avare de détails techniques sur son site internet. Il aura fallu que je mène l’enquête et que je rencontre physiquement plusieurs partenaires de la société pour pouvoir intégrer ce produit dans le comparatif.

Le Cavacurmin est fabriqué par une société multinationale industrielle d’origine Allemande, Wacker Chemie AG. Cette société énorme (5 milliards d’euros de chiffre d’affaires) est initialement spécialisée dans les produits industriels chimiques (polluants) : polymères, résines, etc. La société a par ailleurs des compétences en chimie pour les produits pharmaceutiques (médicaments) et développe des cyclodextrines. Ces molécules sont des sucres utilisés pour améliorer la solubilité et l’absorption de différentes molécules. Interrogé à ce sujet, un salarié de la société Wacker m’a indiqué que ces cyclodextrines étaient majoritairement fabriquées à partir de maïs OGM américain. Toutefois, afin de pouvoir donner une image plus positive à leur produit, ils auraient décidé d’utiliser des cyclodextrines issues de maïs non OGM dans leur produit Cavacurmin. Autre point positif : différentes études cliniques ont été menées sur les gamma-cyclodextrines et toutes concluent à une innocuité de cet additif.

En ce qui concerne l’efficacité du Cavacurmin, voici les informations que j’ai pu obtenir : « Nous ne fournissons pas une curcumine à l’efficacité prouvée mais uniquement une solution technologique : l’utilisation de gamma-cyclodextrines pour améliorer la biodisponibilité. » Ces explications expliquent pourquoi ils n’existent aucune étude sur les effets de ce complément alimentaire. Les seules études sont des études de biodisponibilité. Ce choix est évidemment incompréhensible car la société Wacker dispose de moyens financiers énormes, largement suffisants pour tester l’efficacité du produit s’ils le souhaitent. La seule explication que je vois pour expliquer ce paradoxe est l’inefficacité du produit. En effet, les gamma-cyclodextrines prennent énormément de place quand ils sont mélangés au curcuma, si bien qu’avec 1 g de cavacurmin, on obtient jamais plus de 150 mg de Curcumine ! L’autre problème d’efficacité est lié à l’utilisation de curcumine pure seule comme substance active alors qu’en réalité les autres curcuminoïdes jouent un rôle important (voir les explications au début de cet article). Enfin, la biodisponibilité chez l’homme ne serait améliorée que d’un facteur 39 (étude financée par le fabricant), ce qui n’est pas suffisant pour compenser les problèmes évoqués ici [55]. Tous ces éléments expliquent probablement pourquoi beaucoup d’utilisateurs ne ressentent que peu ou pas de bénéfices avec ce produit.

Note globale : 4/10

On peut trouver des gamma-cyclodextrines de curcumine Cavacurmin chez Synergia dans le produit Curcuma (39,00 euros la boîte), ou chez Nutripure dans le produit Active Curcumine (29,90 euros).

Maladies pour lesquelles il faut éviter le curcuma à biodisponibilité augmentée

Comme vous l’avez compris, une des raisons pour lesquelles le curcuma utilisé en cuisine n’a pas tant d’effet, c’est parce qu’il est mal absorbé. En revanche, comme il est mal absorbé, il reste dans l’intestin où il peut être actif. Il y a donc certaines maladies pour lesquelles il vaut mieux se supplémenter avec du curcuma comme celui qu’on utilise en cuisine plutôt qu’avec un complément alimentaire

  • La rectocolite: deux études ont testé le curcuma simple dans le traitement de la rectocolite hémorragique. Dans la première étude 82 malades ayant une rectocolite en rémission sous traitement classique (sulfasalazine, mésalamine) ont reçu 2 g de curcuma simple par jour. Ils ont pu constater moins de rechutes par rapport au groupe placebo. A l’arrêt du curcuma, le risque de rechute est redevenu le même[38]. Dans la deuxième étude, les malades avaient une rectocolite hémorragique active et étaient traités par les mêmes médicaments. Ils ont reçu 3 g de curcuma simple par jour ou un placebo. Au bout d’un mois, les chercheurs ont constaté plus de rémissions avec le curcuma[39].
  • La gingivite ou les problèmes parodontaux : le bain de bouche avec du curcuma semble efficace pour diminuer l’inflammation, réduire le nombre de mauvaises bactéries et les saignements[40]
  • La maladie de Crohn : une synthèse des travaux sur le sujet suggère que le curcuma simple améliore les effets d’un traitement classique de type Remicade. D’autres études sont nécessaires mais les résultats sont encourageants[41], [42].
  • La néphropathie diabétique (reins) : une étude humaine a trouvé qu’une simple supplémentation avec 500 mg de curcuma simple matin, midi et soir était capable de diminuer la protéinurie, faire baisser l’inflammation et stopper la progression de la néphropathie diabétique[43].

Références :

[1] Mallath MK, Taylor DG, Badwe RA, Rath GK, Shanta V, Pramesh CS, Digumarti R, Sebastian P, Borthakur BB, Kalwar A, Kapoor S, Kumar S, Gill JL, Kuriakose MA, Malhotra H, Sharma SC, Shukla S, Viswanath L, Chacko RT, Pautu JL, Reddy KS, Sharma KS, Purushotham AD, Sullivan R. The growing burden of cancer in India: epidemiology and social context. Lancet Oncol. 2014 May;15(6):e205-12.

[2] Lao CD, Ruffin MT 4th, Normolle D, Heath DD, Murray SI, Bailey JM, Boggs ME, Crowell J, Rock CL, Brenner DE. Dose escalation of a curcuminoid formulation. BMC Complement Altern Med. 2006 M. ar 17;6:10.

[3] https://retractionwatch.com/2018/09/04/cancer-journals-retract-10-papers-flag-8-more-and-apologize-for-the-delay/#more-70872

[4] Skiba MB, Luis PB, Alfafara C, Billheimer D, Schneider C, Funk JL. Curcuminoid Content and Safety-Related Markers of Quality of Turmeric Dietary Supplements Sold in an Urban Retail Marketplace in the United States. Mol Nutr Food Res. 2018 May 29:e1800143.

[5] Schiborr C, Kocher A, Behnam D, Jandasek J, Toelstede S, Frank J. The oral bioavailability of curcumin from micronized powder and liquid micelles is significantly increased in healthy humans and differs between sexes. Mol Nutr Food Res. 2014 Mar;58(3):516-27.

[6] Gota VS, Maru GB, Soni TG, Gandhi TR, Kochar N, Agarwal MG. Safety and pharmacokinetics of a solid lipid curcumin particle formulation in osteosarcoma patients and healthy volunteers. J Agric Food Chem. 2010 Feb 24;58(4):2095-9.

[7] Santos-Parker JR, Strahler TR, Bassett CJ, Bispham NZ, Chonchol MB, Seals DR. Curcumin supplementation improves vascular endothelial function in healthy middle-aged and older adults by increasing nitric oxide bioavailability and reducing oxidative stress. Aging (Albany NY). 2017 Jan 3;9(1):187-208.

[8] Cox KH, Pipingas A, Scholey AB. Investigation of the effects of solid lipid curcumin on cognition and mood in a healthy older population. J Psychopharmacol. 2015 May;29(5):642-51.

[9] Santos-Parker JR, Lubieniecki KL, Rossman MJ, Van Ark HJ, Bassett CJ, Strahler TR, Chonchol MB, Justice JN, Seals DR. Curcumin supplementation and motor-cognitive function in healthy middle-aged and older adults. Nutr Healthy Aging. 2018 Jun 15;4(4):323-333.

[10] McFarlin BK, Venable AS, Henning AL, Sampson JN, Pennel K, Vingren JL, Hill DW. Reduced inflammatory and muscle damage biomarkers following oral supplementation with bioavailable curcumin. BBA Clin. 2016 Feb 18;5:72-8.

[11] Shin YA, Suk MH, Jang HS, Choi HJ. Short-term effects of Theracurmin dose and exercise type on pain, walking ability, and muscle function in patients with knee osteoarthritis. J Exerc Rehabil. 2017 Dec 27;13(6):684-692.

[12] Small GW, Siddarth P, Li Z, Miller KJ, Ercoli L, Emerson ND, Martinez J, Wong KP, Liu J, Merrill DA, Chen ST, Henning SM, Satyamurthy N, Huang SC, Heber D, Barrio JR. Memory and Brain Amyloid and Tau Effects of a Bioavailable Form of Curcumin in Non-Demented Adults: A Double-Blind, Placebo-Controlled 18-Month Trial. Am J Geriatr Psychiatry. 2018 Mar;26(3):266-277.

[13] Yamaguchi T, Yoneyama M, Onaka Y, Imaizumi A, Ogita K. Preventive effect of curcumin and its highly bioavailable preparation on hearing loss induced by single or repeated exposure to noise: A comparative and mechanistic study. J Pharmacol Sci. 2017 Aug;134(4):225-233.

[14] Sasaki H, Sunagawa Y, Takahashi K, Imaizumi A, Fukuda H, Hashimoto T, Wada H, Katanasaka Y, Kakeya H, Fujita M, Hasegawa K, Morimoto T. Innovative preparation of curcumin for improved oral bioavailability. Biol Pharm Bull. 2011;34(5):660-5.

[15] Kanai M, Imaizumi A, Otsuka Y, Sasaki H, Hashiguchi M, Tsujiko K, Matsumoto S, Ishiguro H, Chiba T. Dose-escalation and pharmacokinetic study of nanoparticle curcumin, a potential anticancer agent with improved bioavailability, in healthy human volunteers. Cancer Chemother Pharmacol. 2012 Jan;69(1):65-70.

[16] Antony B, Merina B, Iyer VS, Judy N, Lennertz K, Joyal S. A Pilot Cross-Over Study to Evaluate Human Oral Bioavailability of BCM-95CG (Biocurcumax), A Novel Bioenhanced Preparation of Curcumin. Indian J Pharm Sci. 2008 Jul-Aug;70(4):445-9.

[17] Al-Karawi D, Al Mamoori DA, Tayyar Y. The Role of Curcumin Administration in Patients with Major Depressive Disorder: Mini Meta-Analysis of Clinical Trials. Phytother Res. 2016 Feb;30(2):175-83.

[18] Shoba G, Joy D, Joseph T, Majeed M, Rajendran R, Srinivas PS. Influence of piperine on the pharmacokinetics of curcumin in animals and human volunteers. Planta Med. 1998 May;64(4):353-6.

[19] Khajuria A, Thusu N, Zutshi U. Piperine modulates permeability characteristics of intestine by inducing alterations in membrane dynamics: influence on brush border membrane fluidity, ultrastructure and enzyme kinetics. Phytomedicine. 2002 Apr;9(3):224-31.

[20] Panahi Y, Khalili N, Hosseini MS, Abbasinazari M, Sahebkar A. Lipid-modifying effects of adjunctive therapy with curcuminoids-piperine combination in patients with metabolic syndrome: results of a randomized controlled trial. Complement Ther Med. 2014 Oct;22(5):851-7.

[21] Kurd SK, Smith N, VanVoorhees A, Troxel AB, Badmaev V, Seykora JT, Gelfand JM. Oral curcumin in the treatment of moderate to severe psoriasis vulgaris: A prospective clinical trial. J Am Acad Dermatol. 2008 Apr;58(4):625-31.

[22] Ringman JM, Frautschy SA, Teng E, Begum AN, Bardens J, Beigi M, Gylys KH, Badmaev V, Heath DD, Apostolova LG, Porter V, Vanek Z, Marshall GA, Hellemann G, Sugar C, Masterman DL, Montine TJ, Cummings JL, Cole GM. Oral curcumin for Alzheimer’s disease: tolerability and efficacy in a 24-week randomized, double blind, placebo-controlled study. Alzheimers Res Ther. 2012 Oct 29;4(5):43.

[23] Sinha VR, Kumria R. Polysaccharides in colon-specific drug delivery. Int J Pharm 2001;224(1–2):19–38.

[24] http://www.curqfen.net/ et Dinesh Kumar, Della Jacob, Subash PS, Abhilash Maliakkal, Johannah NM, Ramadassan Kuttan, Balu Maliakel, Veera Konda, Krishnakumar IM. Enhanced bioavailability and relative distribution of free (unconjugated) curcuminoids following the oral administration of a food-grade formulation with fenugreek dietary fibre: A randomised double-blind crossover study. Journal of Functional Foods, Volume 22, 2016, Pages 578-587, ISSN 1756-4646.

[25] Krishnakumar IM, Ravi A, Kumar D, Kuttan R, Maliakel B. An enhanced bioavailable formulation of curcumin using fenugreek-derived soluble dietary fibre. J Funct Food 2012;4(1):348–57.

[26] Marilyn S. Campbell, Adam J. Berrones, I.M. Krishnakumar, Richard J. Charnigo, Philip M. Westgate, Bradley S. Fleenor. Responsiveness to curcumin intervention is associated with reduced aortic stiffness in young, obese men with higher initial stiffness. Journal of Functional Foods, Volume 29, 2017, Pages 154-160, ISSN 1756-4646.

[27] Pandaran Sudheeran S, Jacob D, Natinga Mulakal J, Gopinathan Nair G, Maliakel A, Maliakel B, Kuttan R, Im K. Safety, Tolerance, and Enhanced Efficacy of a Bioavailable Formulation of Curcumin With Fenugreek Dietary Fiber on Occupational Stress: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Pilot Study. J Clin Psychopharmacol. 2016 Jun;36(3):236-43.

[28] Cuomo J, Appendino G, Dern AS, Schneider E, McKinnon TP, Brown MJ, et al. Comparative absorption of a standardized curcuminoid mixture and its lecithin formulation. J Nat Prod 2011;74(4):664–9.

[29] Di Pierro F, Rapacioli G, Di Maio EA, Appendino G, Franceschi F, Togni S. Comparative evaluation of the pain-relieving properties of a lecithinized formulation of curcumin (Meriva(®)), nimesulide, and acetaminophen. J Pain Res. 2013;6:201-5.

[30] Belcaro G., Cesarone M. R., Dugall M., Pellegrini L., Ledda A., Grossi M. G., Togni S., Appendino G. Product-evaluation registry of Meriva, a curcumin-phosphatidylcholine complex, for the complementary management of osteoarthritis. Panminerva Medica 2010 Giugno;52(2 Suppl 1).55-62.

[31] Belcaro G, Dugall M, Luzzi R, Ledda A, Pellegrini L, Cesarone MR, Hosoi M, Errichi M. Meriva®+Glucosamine versus Condroitin+Glucosamine in patients with knee osteoarthritis: an observational study. Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2014;18(24):3959-63.

[32] Belcaro G, Hosoi M, Pellegrini L, Appendino G, Ippolito E, Ricci A, Ledda A, Dugall M, Cesarone MR, Maione C, Ciammaichella G, Genovesi D, Togni S. A controlled study of a lecithinized delivery system of curcumin (meriva) to alleviate the adverse effects of cancer treatment. Phytother Res. 2014 Mar;28(3):444-50.

[33] Pastorelli D, Fabricio ASC, Giovanis P, D’Ippolito S, Fiduccia P, Soldà C, Buda A, Sperti C, Bardini R, Da Dalt G, Rainato G, Gion M, Ursini F. Phytosome complex of curcumin as complementary therapy of advanced pancreatic cancer improves safety and efficacy of gemcitabine: Results of a prospective phase II trial. Pharmacol Res. 2018 Jun;132:72-79.

[34] Drobnic F, Riera J, Appendino G, Togni S, Franceschi F, Valle X, Pons A, Tur J. Reduction of delayed onset muscle soreness by a novel curcumin delivery system (Meriva®): a randomised, placebo-controlled trial. J Int Soc Sports Nutr. 2014 Jun 18;11:31.

[35] Pia Allegri, Antonio Mastromarino, Piergiorgio Neri. Management of chronic anterior uveitis relapses: efficacy of oral phospholipidic curcumin treatment. Long-term follow-up. Clinical Ophthalmology. October 2010 Volume 2010:4 Pages 1201 – 1206.

[36] Santos-Parker JR, Strahler TR, Bassett CJ, Bispham NZ, Chonchol MB, Seals DR. Curcumin supplementation improves vascular endothelial function in healthy middle-aged and older adults by increasing nitric oxide bioavailability and reducing oxidative stress. Aging (Albany NY). 2017 Jan 3;9(1):187-208.

[37] Mazzolani F, Togni S. Oral administration of a curcumin-phospholipid delivery system for the treatment of central serous chorioretinopathy: a 12-month follow-up study. Clin Ophthalmol. 2013;7:939-45.

[38] Hanai H, Iida T, Takeuchi K, et al. Curcumin maintenance therapy for ulcerative colitis: randomized, multicenter, double-blind, placebo-controlled trial. Clin Gastroenterol Hepatol. 2006;4(12):1502-1506.

[39] Lang A, Salomon N, Wu JC, et al. Curcumin in combination with mesalamine induces remission in patients with mild-to-moderate ulcerative colitis in a randomized controlled trial. Clin Gastroenterol Hepatol. 2015;13(8):1444-1449 e1441.

[40] Muglikar S, Patil KC, Shivswami S, Hegde R. Efficacy of curcumin in the treatment of chronic gingivitis: a pilot study. Oral Health Prev Dent. 2013;11(1):81-86.

[41] Schneider A, Hossain I, VanderMolen J, Nicol K. Comparison of remicade to curcumin for the treatment of Crohn’s disease: A systematic review. Complement Ther Med. 2017 Aug;33:32-38.

[42] Cunha Neto F, Marton LT, de Marqui SV, Lima TA, Barbalho SM. Curcuminoids from Curcuma Longa: New adjuvants for the treatment of crohn’s disease and ulcerative colitis? Crit Rev Food Sci Nutr. 2018 Mar 22:1-8.

[43] Khajehdehi P, Pakfetrat M, Javidnia K, Azad F, Malekmakan L, Nasab MH, Dehghanzadeh G. Oral supplementation of turmeric attenuates proteinuria, transforming growth factor-β and interleukin-8 levels in patients with overt type 2 diabetic nephropathy: a randomized, double-blind and placebo-controlled study. Scand J Urol Nephrol. 2011 Nov;45(5):365-70.

[44] Steigerwalt R, Nebbioso M, Appendino G, Belcaro G, Ciammaichella G, Cornelli U, Luzzi R, Togni S, Dugall M, Cesarone MR, Ippolito E, Errichi BM, Ledda A, Hosoi M, Corsi M. Meriva®, a lecithinized curcumin delivery system, in diabetic microangiopathy and retinopathy. Panminerva Med. 2012 Dec;54(1 Suppl 4):11-6.

[45] Wu JC, Tsai ML, Lai CS, Wang YJ, Ho CT, Pan MH. Chemopreventative effects of tetrahydrocurcumin on human diseases. Food Funct. 2014 Jan;5(1):12-7.

[46] Kakkar V, Kaur IP, Kaur AP, Saini K, Singh KK. Topical delivery of tetrahydrocurcumin lipid nanoparticles effectively inhibits skin inflammation: in vitro and in vivo study. Drug Dev Ind Pharm. 2018 Oct;44(10):1701-1712.

[47] Mondal NK, Behera J, Kelly KE, George AK, Tyagi PK, Tyagi N. Tetrahydrocurcumin epigenetically mitigates mitochondrial dysfunction in brain vasculature during ischemic stroke. Neurochem Int. 2019 Jan;122:120-138.

[48] Zhang X, Peng L, Liu A, Ji J, Zhao L, Zhai G. The enhanced effect of tetrahydrocurcumin on radiosensitivity of glioma cells. J Pharm Pharmacol. 2018 Jun;70(6):749-759.

[49] Lau WL, Khazaeli M, Savoj J, Manekia K, Bangash M, Thakurta RG, Dang A, Vaziri ND, Singh B. Dietary tetrahydrocurcumin reduces renal fibrosis and cardiac hypertrophy in 5/6 nephrectomized rats. Pharmacol Res Perspect. 2018 Feb 19;6(2):e00385.

[50] Liu W, Zhang Z, Lin G, Luo D, Chen H, Yang H, Liang J, Liu Y, Xie J, Su Z, Cao H. Tetrahydrocurcumin is more effective than curcumin in inducing the apoptosis of H22 cells via regulation of a mitochondrial apoptosis pathway in ascites tumor-bearing mice. Food Funct. 2017 Sep 20;8(9):3120-3129.

[51] Chen BL, Chen YQ, Ma BH, Yu SF, Li LY, Zeng QX, Zhou YT, Wu YF, Liu WL, Wan JB, Yang Y, Li CW. Tetrahydrocurcumin, a major metabolite of curcumin, ameliorates allergic airway inflammation by attenuating Th2 response and suppressing the IL-4Rα-Jak1-STAT6 and Jagged1/Jagged2 -Notch1/Notch2 pathways in asthmatic mice. Clin Exp Allergy. 2018 Nov;48(11):1494-1508.

[52] Li R, Xiang C, Ye M, Li HF, Zhang X, Guo DA. Qualitative and quantitative analysis of curcuminoids in herbal medicines derived from Curcuma species. Food Chem. 2011 Jun 15;126(4):1890-5.

[53] Jamwal R. Bioavailable curcumin formulations: A review of pharmacokinetic studies in healthy volunteers. J Integr Med. 2018 Nov;16(6):367-374.

[54] Nelson KM, Dahlin JL, Bisson J, Graham J, Pauli GF, Walters MA. The Essential Medicinal Chemistry of Curcumin. J Med Chem. 2017 Mar 9;60(5):1620-1637.

[55] Purpura M, Lowery RP, Wilson JM, Mannan H, Münch G, Razmovski-Naumovski V. Analysis of different innovative formulations of curcumin for improved relative oral bioavailability in human subjects. Eur J Nutr. 2018 Apr;57(3):929-938.

Vous pourriez être intéressé

385 commentaires

  • Avatar for Géraldine
    Géraldine  17 septembre 2018 at 16 h 36 min

    Bonjour Julien,
    Merci pour toutes ces informations complémentaires !
    Du coup, vous ne parlez plus de l’effet anti-douleur plus général (hors-arthrose) du curcuma, ni de son effet positif supposé sur la circulation du sang (je prends le Theracurmin). Les études faisaient-elles parties de celles truquées ?
    Merci à vous ! 😉

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 17 h 02 min

      Bonjour Géraldine,
      Il n’y a pas d’étude ayant montré un effet antidouleur général; c’est une extrapolation ou une observation. Dans la pratique cela dépend beaucoup du type de douleur. Il faut que ce soit une douleur physique « mécanique » pour que ça marche.

      Répondre
    • Avatar for Françoise Malleret
      Françoise Malleret  17 septembre 2018 at 18 h 06 min

      merci Julien pour votre article

      Répondre
    • Avatar for Pierre
      Pierre  29 septembre 2018 at 13 h 48 min

      Bonjour Geraldine,

      Je connais un groupe de personne atteintes d’une maladie de Crohn qui utilise au quotidien cette Theracurmine. Cette maladie, outre les problemes intestinaux s’accompagne d’autres douleurs articulaires par exemple (mais pas que) A priori ce produit est bien efficace (je n’ai pas d’action dans ce laboratoire 🙂 )

      Répondre
  • Avatar for Matt
    Matt  17 septembre 2018 at 16 h 41 min

    Excellent article ! Merci Julien

    Répondre
  • Avatar for Rooselaer
    Rooselaer  17 septembre 2018 at 16 h 44 min

    Quand est il de Mobilityl du laboratoire Trekner …bon ou pas bon

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 17 h 03 min

      C’est du curcuma BCM-95, j’en parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Jonathan
    Jonathan  17 septembre 2018 at 16 h 57 min

    Bonjour Julien,
    Excellent article. Juste une petite erreur d’orthographe : « l’ère sous la courbe » au lieu de « l’aire » dans l’article.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 17 h 04 min

      merci ! 🙂

      Répondre
      • Avatar for Pièrô Marius
        Pièrô Marius  15 octobre 2018 at 14 h 09 min

        Bonjour Julien, Merci pr ttes vos  » infos/recherches  » =!= connaissez vs la Spiruline  » artisanale-paillettes  » ?!? Bcp de  » vendeurs/@rnaqueurs  » sévices sur la toile .. qu’en pensez vs ? @bientôt 😉

        Répondre
        • Avatar for Doumé
          Doumé  31 janvier 2019 at 8 h 39 min

          Il faut écrire « sévissent » (verbe sévir à la 3e personne du pluriel au présent de l’indicatif) plutôt que sévices (définition : Mauvais traitements exercés sur quelqu’un qu’on a sous son autorité ou sous sa responsabilité : Exercer des sévices sur des prisonniers) 🙂

          Répondre
      • Avatar for Xavier
        Xavier  30 septembre 2019 at 11 h 24 min

        Hum, l’ Air sous la courbe, ça pique un peu les yeux et n’aide pas à comprendre qu’il s’agit en fait de l’intégrale de la courbe.

        Répondre
  • Avatar for cachoryx
    cachoryx  17 septembre 2018 at 17 h 19 min

    Bon, bon, benn, benn….. Un peu perplexe tout de même ! On passe du remède miracle au remède scandale. Gênant.
    Suite à mon cancer, j’ai claqué 1 201,19 € en curcuma. Mais, tout cela pour apprendre que ledit curcuma ne sert qu’à soigner des douleurs « ordinaires » à partir d’un certain âge, là où n’importe quel antalgique passager fait très bien l’affaire.
    Comment croire aux médecines naturelles dans tous cela ???
    Désemparé, et très déçu….
    Coup dur.

    Répondre
    • Avatar for sam
      sam  20 octobre 2018 at 17 h 13 min

      Le cancer est un déficit de vitamine B17 quant aux vertus du CurQfen je peux témoigner que ça marche sur l’arthrose et bien plus encore. Je ne me fourni plus chez olliscience mais chez sunday c’est moins cher et plus efficace

      Répondre
    • Avatar for CLAUDE BERGUERAND
      CLAUDE BERGUERAND  18 janvier 2019 at 14 h 06 min

      Bonjour Monsieur Julien Venesson
      Je suis naturopathe en Suisse et tout d’abord je tiens à vous remercier de cet immense travail que vous avez fait au sujet de ce tellement controversé Curcuma-curcumine.
      J’ai bien pris connaissance de votre exposé, et je vous félicite de cette étude mise à jour le 8 janvier 2019. Il faudrait beaucoup de personne comme vous pour essayer de démêler le Faux du Vrai. C’est vrai que vous auriez pu intituler votre message « Pourquoi le curcuma marche seulement si « , mais ce n’est pas l’essentiel ce Titre.
      Je suis allé aussi sur ce Forum aux questions et avis et je constate dans les avis négatifs que ces personnes non seulement sont parfois très naïves et souvent critiques sans connaître et sans se rendre compte de votre travail. Ces personnes pensent que tout leur est dû, y compris leur santé sans faire de prévention, sans faire d’effort etc…. Elles attendent seulement la « pillule miracle » Cela fait partie de notre Sociétl actuelle et c’est ainsi. Dans cette Société on peut faire tous les abus, manger mal, ne prendre aucun soin de son corps-Esprit et si on est malade et bien c’est toujours la fautes des autres. Etre responsable c’est d’abord se prendre en charge, faire des efforts, manger sainement, faire de l’exercice régulièrement, éviter l’acidose etc…..
      Mais les nombreux avis positifs doivent vous encourager à continuer votre travail et je vous en félicite. Continuer avec courage et je vous renouvèle mes remerciements de ce que vous apportez bénévolement comme information à la désinformation. Merci à vous

      Répondre
      • Avatar for Julien Venesson
        Julien Venesson  18 janvier 2019 at 16 h 15 min

        Merci beaucoup !

        Répondre
        • Avatar for duclos
          duclos  27 février 2019 at 6 h 49 min

          Bonjour Monsieur ,
          j’ai peut erte mal lu l’article mais je n’ai rien trouvé surle curcuma frais en rhyzomes
          et ses éventuels bienfaits
          merci

          Répondre
      • Avatar for sternis Jean
        sternis Jean  25 mars 2019 at 9 h 05 min

        Monsieur
        Moi aussi, ex naturopathe( ce qui ne veux pas dire grand’chose!) je vous remercie infiniment pour votre travail. j’ai commencé à dépenser de grosses sommes pour de la soidisant curcumine  » dite optimisée ». Je n’ose citer la marque exacte mais je peux affirmer que cette marque est bien une de celles dont citez les noms dans vote étude.
        Encore tous mes plus sincères remerciements pour vos résultats. Jean Louis STERNIS à Pleyber christ 29410 France

        Répondre
        • Avatar for Jamal
          Jamal  29 mars 2019 at 20 h 44 min

          Souffrant d’une polyarthrite rhumatoide sévère , je suis sous méthotrexate et biothérapie (anti tnf). J’ai fais une poussée d’arthrite qui a durée 2 semaine amlgrè mon traitement et qui ne baissé pas. J’ai essayé la curcumine + pipérine en géllule. 1 géllule le matin puis 4 heures apres une deuxième géllule, deux heures après la deuxième géllule j’ai l’impression d’aller mieux, puis 4 heures après la 2 em géllule je prend une troisème géllule. heures environ après la 2 èm géllule, je n’ais plus aucune douleure aux articulations. J’ajoutte que j’ai conseillé à ma belle soeur d’en prendre qui avait mal à la cheville car elle souffre aussi de polyarthrite et des sa première prise , heures après , elle avait beaucoup moins mal. Je ne travail pas dans l’industrie agroalimentaire. Un rhumatologue m’a dis qu’il en prescrivait à ses patient atteint d’arthrose et ça marche sur eux. Je ne travail pas dans l’industrie agroalimentaire , je suis simple citoyen mais je vous affirme que la curcumine avec pipérine fonctionne de manière très efficace pour les rhumatisme et que ceux qui affirment le contraire vienne me le dire en face. je regrette vraiment de ne pas avoir connu ce remède naturel au début de ma maladie, ça m’aurait éviter les déformations articulaires et les effets secondaires de la cortisone.

          Répondre
          • Avatar for Amy
            Amy  3 septembre 2019 at 1 h 31 min

            Bonjour Jamal
            Je viens de vous lire et j’aimerai vraiment savoir si vous allez mieux avec le curcuma et si vous prenez toujours le methotrexane.
            Moi on me l’a prescrit et les effets secondaires de ce medicament m’ont donné des sueurs froides !
            Je compte expliquer mon cas à J. Venesson en esperant qu’il pourra m aider avec des c.A que je trouverai dans UNAE car il m’inspire confiance !!!
            Quant à vous , portez vous bien et repondez moi si vous le pouvez !
            Merci

            Répondre
    • Avatar for oumar sissoko
      oumar sissoko  19 janvier 2019 at 9 h 23 min

      Et voilà on vous eu! Ce monsieur semble sincère mais il est guidé par les recherches trop superficielles de la science dites modernes. En Afrique depuis la nuit des temps nous considérons les choses plus en profondeur, dans le monde subatomique. Aujourd’hui la physique quantique semble prouver que cette approche est plus scientifique que celle seulement au niveau atomique. L’animisme(africain) ou physique quantique(du monde scientifique) doit être le nouvel ordre scientifique pour un retour de l’humanité aux fondamentaux. Sachez que juste quelques molecules naturelles invisibles peuvent avoir un effet plus incisif qu’un dosage trop mathématique.

      Répondre
    • Avatar for Sylvain Lemieux
      Sylvain Lemieux  3 mars 2019 at 22 h 47 min

      Pour être effectif le curcuma a besoin d’un transport.
      L’utiliser en cuisson dans la poêle avec un peu d’huile d’olive permet au corps de
      L’assimiler et c’est l’huile qui le conduit au sang. En simple comprimé à avaler, il passe tout droit vers la sortie parce qu’Ucun Corps gras ne lui permet d’etre Assimilé.
      Il est domage que
      Ceux qui le prône ne savent comment le
      Consommer.
      Les gélules ne servent à rien c’est en poudre à la poêle que vous devez le
      Consommer!
      Bonne chance

      Répondre
    • Avatar for Michel Laramée
      Michel Laramée  19 mars 2019 at 16 h 58 min

      Bonjour,
      je m’interroge quant à la validité des affirmations écrites ci-dessus. Comme on doit tout relativiser dans la vie, je fais de même avec cette étude. Premièrement, depuis que je prend du CurQfen suite à un costaud début d’arthrose, je n’ai plus aucun effet de cette maladie, je ne m’en porte que beaucoup mieux, plus de douleurs aux articulations, contrairement à une supplémentation en chondröitine antérieure qui n’avait fait aucun effet, elle.
      Deuxièmement, je ne peux m’empêcher de voir la possibilité d’un quelconque conflit d’intérêt dans cet article. l’auteur étant justement un des propriétaires d’un laboratoire de suppléments alimentaires et autres. Bref, je trouve que nous vivons une époque où les « fake news » s’immiscent partout, particulièrement dans les études dites scientifiques. Ce qui est malheureux là-dedans, c’est que le grand perdant est la Science elle-même, on ne peut plus se fier à aucune étude, de près ou de loin; c’est pas long que les nouvelles affirmations scientifiques seront bientôt remises en question; ce qui était vrai il y a quelques jours, ne l’est plus tout d’un coup. Triste époque, où le Mensonge fait loi, de plus en plus, au profit d’intérêts mercantiles bien placés merci.

      Répondre
      • Avatar for Mitch
        Mitch  11 mai 2019 at 22 h 26 min

        Je connais, au travers de ses écrits, Julien Venesson depuis pas mal d’années et je peux vous dire qu’il est d’un honnêteté profonde.
        De plus, il s’appuie sur des éléments d’une rigueur exemplaire. Ce qui ne l’empêche pas de relayer des infos qui, par la suite, pourront se révéler fausses. Marie Curie manipulait des substances hautement radioactives sans protection aucune. Est-ce pour autant qu’elle était incompétente ou falsificatrice ?

        Répondre
      • Avatar for brigitte
        brigitte  1 novembre 2019 at 12 h 58 min

        bonjour, quel est la marque de vos gelules curqfen car quand je tape ce nom y en a pleins, merci

        Répondre
    • Avatar for Burnotte
      Burnotte  11 avril 2019 at 7 h 48 min

      Je prends de la racine de curcuma que je rape avec du
      Gingembre et du poivre noir en décoction et une cuillère a café D Harpagophytum en poudre depuis 3 ans avec Gélules Tricartil et mon arthrose a nettement diminuée. J ai 69 ans et je peux recourir
      Christian Burnotte Bruxelles

      Répondre
    • Avatar for Basbayon
      Basbayon  14 juillet 2019 at 8 h 31 min

      Bonjour cachoryx,
      Ne croyez pas tout ce que vous lisez !
      Le curcuma naturel, additionné de poivre sauvage de Madagascar, et éventuellement de gingembre et de cannelle est un puissant anti-inflammatoire et antihistaminique. C’est cette qualité d’anti-Inflammatoire qui le rend efficace contre de nombreux cancers souvent consécutifs à une inflammation chronique. J’ai 66 ans et j’ai retrouvé des capacités perdues ces 20 dernières années grâce à ce mélange naturel fait par mes soins. (40% circula, les autres à parts égales) Un de mes proches a pu remplacer ses antihistaminiques aux effets secondaires handicapants par ce mélange pour soigner une maladie orpheline… le curcuma, dans ce mélange en particulier, une cuillère à café par jour, à adapter au cas par cas est un produit miracle.
      Le curcuma seul, sans poivre sauvage, n’a pas d’effet.

      Répondre
  • Avatar for Etienne Steels
    Etienne Steels  17 septembre 2018 at 17 h 44 min

    Julien,
    Je consomme depuis des années, avec grande satisfaction, le NuCurcumaHD de Nutriting que j’ai découvert (de mémoire) grâce à un de tes anciens articles ou livres. Ce produit est vraiment super efficace pour toutes les douleurs d’origine inflammatoire, mais tu ne le cites même pas. Un (nouvel) avis sur ce produit ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 19 h 02 min

      Bonjour Etienne, non je n’ai pas de nouvel avis, c’est le curcuma phospholipidique dont je parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Marie DEPASSE
    Marie DEPASSE  17 septembre 2018 at 18 h 01 min

    Merci Julien,cet article est vraiment intéressant.
    Qu’en est-il chez OLLISCIENCE qui nous propose OLIGOLD….1gélule par jour.

    merci pour vos précieux conseils. Marie.

    Répondre
  • Avatar for LEPINE christophe
    LEPINE christophe  17 septembre 2018 at 18 h 02 min

    Julien, avec énorme respect pour ces très bonnes informations, une grosse erreur dans votre article : « Il existe du curcuma bio mais il s’agit du même que celui utilisé en cuisine, qui est certes excellent pour exalter les plats mais qui a peu d’effets thérapeutiques sur la santé. » FAUX. Nous travaillons avec un curcuma bio titré à 95% de curcuminoïdes et dosé à ce qui est moyennement nécessaire pour le patient. Nous avons toutes les analyses de nos ingrédients, et nous passons plus de temps à nous défendre de ceux que vous cités que de continuer de mettre en avant notre éthique. Curcumaxxement votre

    Répondre
    • Avatar for Edgar
      Edgar  14 octobre 2018 at 12 h 42 min

      A Christophe Lepine,
      Pouvez-vous transmettre le nom de votre labo et les précisions nécessaires pour la commande ou achat de votre préparation curcumine – prix, formule, mode de préparation ? merci

      Répondre
      • Avatar for christophe
        christophe  25 octobre 2018 at 16 h 27 min

        Bonjour EDGAR, notre marque se bat depuis 8 ans. CURCUMAXX C+ (ne pas confondre avec le biocurcumaxx cité par julien). Présents dans tous les magasins bio de France, Belgique, homologué par l’organisme du ministère de la santé belge foodsup ! Nous faisons en sorte que l’irreprochable soit admis à Curcumaxx. Vous trouverez sur notre site curcumaxx-france, nos différentes solutions ; avec pipérine (et le + de 1% préconisé dans l’article de Julien), sans pipérine avec phospholipides. Le mail contact sur le site est le mien. Avec plaisir de vous répondre. Belle fin de journée. christophe

        Répondre
        • Avatar for bernard
          bernard  29 décembre 2018 at 6 h 01 min

          L organisme du Ministère de la santé belge, laissez-moi rire ! Ils ne savent pas avoir un gouvernement ! de plus ils sont une plaque tournante de trafic en tous genres, corrompus depuis toujours ! sous de table
          régulier ect….
          Meilleurs vœux pour l année a venir

          Répondre
          • Avatar for Pierre28
            Pierre28  1 février 2019 at 18 h 43 min

            Quel a priori infect et sans nuance de la part d’un être tellement supérieur !

            Répondre
        • Avatar for Rémi
          Rémi  6 août 2019 at 8 h 30 min

          Cher Monsieur vous omettez de dire que dans votre produit il y a du stéarate de magnésium. Excipient très controversé. J’invite chacun à faire des recherches sur le stéarate de magnésium. Il poserait problème sur le système immunitaire, favoriserait les biofilms, cancérigène….

          Répondre
  • Avatar for parmentier
    parmentier  17 septembre 2018 at 18 h 06 min

    Bonjour
    Que penser du curcuma liposomé ?
    Merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 19 h 00 min

      C’est l’autre nom des phospholipides de curcuma, j’en parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Serge
    Serge  17 septembre 2018 at 18 h 07 min

    La plupart des études faites sur les médicaments ou compléments alimentaires, y compris les vaccins ,sont biaisées, ,,,voir la revue NEXUS, qui dénonce depuis longtemps ces agissements ,,,,le profit des lobbies se chiffrent par milliards

    Répondre
    • Avatar for Lapalus
      Lapalus  22 octobre 2018 at 18 h 52 min

      Stupefiant…vous avez finement décortiqué les produits proposés…et outre vos précieuses recommandations vous ne demandez pas à être financé pour votre investissement en temps passé…espere que les produits mis en tête sauront vous gratifier….car sur internet on est submergé non par l’information…mais par le forcing publicitaire à tous instant….?

      Merci votre précieuse évaluation sans égal…

      Répondre
      • Avatar for thiry
        thiry  30 juin 2019 at 17 h 06 min

        si Julien fait aussi Académie thérapie contre +/- 47 eur/mois pour +/- 2 articles par semaine dans le même style que dans ce blog. Lors des webinaires pour les adhérents, on se retrouve facilement à 1000 donc 47000 eur/mois, cela peut aider pour les recherches

        Répondre
  • Avatar for CREADOC
    CREADOC  17 septembre 2018 at 18 h 09 min

    Bonjour Julien,
    Merci pour votre article très enrichissant ! J’aurais cependant une question : Que pensez-vous de l’EPS (Extrait liquide Phyto Standard) de Curcuma sans alcool en traitement anti-inflammatoire pour un animal comme le chat et/ou le chien ?
    Bien à vous.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 19 h 07 min

      C’est du curcuma « simple ».

      Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 19 h 00 min

      C’est du curcuma « simple ».

      Répondre
      • Avatar for Caroline
        Caroline  19 septembre 2018 at 12 h 58 min

        Le curcuma simple. Comme la.doluperine est-il efficace dans les maladies auto.immunes telles que la Polyarthrite Rhumatoïde ?

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  19 septembre 2018 at 15 h 05 min

          Pas à ma connaissance.

          Répondre
      • Avatar for Edgar
        Edgar  14 octobre 2018 at 13 h 07 min

        A Julien,
        Dolupérine : curcuma simple ! comment ça ?
        Vos analyses, comparaisons et mises en garde nous sont utiles : merci donc. Mais à lire la composition et les proportions annoncées sur le flacon de ce supplément de curcuma on s’étonne de votre verdict expéditif … Pouvez-vous prendre le temps d’expliciter précisément ce qui serait trompeur dans la formulation ( dans les deux sens du mot) de la composition ? Vous feriez ainsi oeuvre pédagogique et aideriez nous autres « patients-clients », de bonne foi et pourvus du nécessaire sens critique, à nous y retrouver.

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  14 octobre 2018 at 13 h 17 min

          Bonjour, j’avais lu un peu vite la composition sur le lien qui m’a été fourni. En fait c’est un mélange de curcuma avec du poivre noir. Je parle de ce type de mélange et des problématiques liées à son utilisation dans l’article. Je n’ai jamais dit que ce produit était « trompeur » comme vous le faîtes. Mais je sens dans votre commentaire une certaine agressivité. Pourquoi ? Si vous n’êtes pas content de mes conseils, rien ne vous empêche d’acheter ce que vous voulez…

          Répondre
          • Avatar for Edgar
            Edgar  14 octobre 2018 at 22 h 25 min

            A Julien,
            Bonsoir. Pour faire bref : Il n’y avait aucune agressivité dans ma demande, ni dans l’intention ni dans la forme, mais une demande de précision. Et surtout le besoin de comprendre et de m’y retrouver dans le labyrinthe des produits proposés. En particulier, parce que, espérant réduire les effets de l’arthrose, je venais moi-même d’acheter du dolupérine – sur la foi de la composition (composants et % ) inscrite sur l’emballage qui semblait correspondre à certaines des exigences mentionnées dans votre article – hormis, hélas, les risques associés à l’action de la pipérine !

            Répondre
  • Avatar for Lacour Agnès
    Lacour Agnès  17 septembre 2018 at 18 h 22 min

    j’utilise depuis quelque temps le complément alimentaire de curcumine du laboratoire OLLISCIENCE qui est sans excipient et en gélules végétales
    Avant j’utilisais celui de chez NUTRIXEAL
    Les deux sembleraient me convenir mais j’aimerais beaucoup avoir votre avis sur ces 2 marques
    Merci à vous pour toutes ces informations . Finalement on ne sait plus qui croire ni à qui se fier
    Bien à vous

    Répondre
  • Avatar for Pierre Mathieu
    Pierre Mathieu  17 septembre 2018 at 18 h 45 min

    Bonsoir ,
    Article intéressant mais aucune surprise !
    Un Laboratoire chasse l autre/classique !
    À propos du Curcuma, j avais écrit un e-mail
    Relatif à la dernière bombe de chez cell innov !
    167 ou 157 fois plus ceci plus cela…. il y avait des résidus
    De produit vaisselle… analyse du produit… on nous prend vraiment
    Pour des stupidos ! À l époque j avais mailé les résultats au pape de de SNI;
    Aucun retour!
    Que pensez vous du Curcuma de chez Nutrixeal ?
    En vous remerciant ! Et grand courage dans votre nouvelle vie!
    Il n y aura pas que des amis!
    Sincèrement

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 18 h 59 min

      C’est le BCM-95, j’en parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for djamila bouzeria
    djamila bouzeria  17 septembre 2018 at 18 h 55 min

    merci pour l’article .eh oui le curcuma n’est qu’une épice comme les autres épices rien de plus!!!!!!!

    Répondre
  • Avatar for JB
    JB  17 septembre 2018 at 18 h 56 min

    Excellent article Julien, merci !
    Pour ma part je préfère saupoudrer mes plats de curcuma ?

    Répondre
  • Avatar for djamila bouzeria
    djamila bouzeria  17 septembre 2018 at 18 h 59 min

    autant la laisser a l’état naturel que de le transformer au labo rien que pur s’enrichir

    Répondre
  • Avatar for Murat
    Murat  17 septembre 2018 at 19 h 00 min

    Bonsoir moi j’utilisé du samata julien avez vous un avis à donner pour ce produit on me l’a conseiller en me disant que c’est étais un bon produit merci de avance

    Répondre
  • Avatar for Murat
    Murat  17 septembre 2018 at 19 h 05 min

    Bonjour moi j’utilise du samata pourrais je avoir votre avis sur ce produit chez est dlg qui le produit

    Répondre
  • Avatar for Nane
    Nane  17 septembre 2018 at 19 h 37 min

    Bonjour,
    Concernant une nécrose reinale, la curcumine peut-elle calmer les douleurs ou est-elle nephrotoxique?
    Merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 19 h 52 min

      Il y a peu d’études pour pouvoir répondre. Des travaux sur des rats suggèrent que c’est peut-être bénéfique : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3814973/ Difficile aussi de savoir si c’est nocif; à priori non mais si vous en prenez, parlez-en à votre spécialiste pour qu’il soit informé tout de même.

      Répondre
  • Avatar for mylaine zora
    mylaine zora  17 septembre 2018 at 20 h 02 min

    bonjour julien,
    que pensez-vous du laboratoire Nutrylis qui commercialise le curcumer?
    Cet extrait est associée à de l’huile de saumon sauvage.
    Merci de votre réponse!

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 20 h 15 min

      Bonjour, le curcuma utilisé est du BCM-95, vous pouvez regardez les informations au sujet de ce curcuma dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Anne Sophie
    Anne Sophie  17 septembre 2018 at 20 h 32 min

    Bonjour Julien, un peu perdue dans toutes ces informations. Je ne comprends pas si un diabétique de type 1, depuis 60 ans et en insuffisance rénale sévère peut en prendre et lequel pendre ? Vous en parlez à la dernière ligne mais je m’y perds un peu… Bonne soirée

    Répondre
  • Avatar for AymenR
    AymenR  17 septembre 2018 at 20 h 34 min

    Bonjour Julien,
    Quel serait l’avantage de prendre du curcuma frais extrait en jus? mélangé avec d’autre ingrédient bien sur et en petite quantité…
    Merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 20 h 35 min

      Bonjour, l’avantage c’est que ça donne bon goût. Sinon ça peut être utile si on a une des pathologies dont je parle en fin d’article pour le « curcuma simple » mais le curcuma en jus n’est pas mieux absorbé que du curcuma en cuisine, c’est un mythe.

      Répondre
      • Avatar for Frédérique
        Frédérique  1 novembre 2018 at 9 h 51 min

        Bonjour Julien,
        Merci pour cette page très détaillée. Si je vous ai bien compris, l’ajout de poivre n’augmente donc pas l’absorption intestinale de curcuma ? (curcuma « simple »)

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  1 novembre 2018 at 9 h 55 min

          Bonjour, si mais ce n’est pas une très bonne chose pour la santé en général car l’intestin ne doit pas devenir trop perméable pour éviter que des protéines indésirables ne passent dans le sang. C’est un des mécanismes de déclenchement de beaucoup de maladies auto-immunes.

          Répondre
  • Avatar for Nicolas BALLARIN
    Nicolas BALLARIN  17 septembre 2018 at 21 h 38 min

    Bonjour!

    Merci beaucoup pour cette correction!
    Ca remets pas mal de chose en causes sur nos differentes formation, et je vais, si ce n’est pas fait, le diffuser au maximun dans mon ecole de Naturopathe.
    Nicolas

    Répondre
  • Avatar for Natalia
    Natalia  17 septembre 2018 at 21 h 58 min

    Bonsoir, et le lait d’or, vous en pensez quoi ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 septembre 2018 at 22 h 04 min

      Bonjour, c’est du curcuma « simple », comme en cuisine.

      Répondre
  • Avatar for Maria
    Maria  17 septembre 2018 at 22 h 08 min

    Merci pour votre corage et franchisse moi je commende tu jour dans le site que vous ma ves donne

    Répondre
    • Avatar for dubois
      dubois  18 septembre 2018 at 6 h 42 min

      bjr il sagit de quel site MERCI

      Répondre
  • Avatar for jean luc
    jean luc  18 septembre 2018 at 0 h 01 min

    Bonjour Julien,
    merci beaucoup pour cette information, cela fait plaisir de voir que des gens sérieux comme vous sont capable de rectifier les données sur le curcuma.
    Je prend le mien chez cell’innov.
    Bonne continuation.

    Répondre
  • Avatar for Fabry
    Fabry  18 septembre 2018 at 1 h 01 min

    Merci pour votre sincérité.
    Je pense qu’il faut se méfier des molécules isolées par quelques procédés que ce soit.
    Par exemple, Il semble que l’artémisia est plus efficace contre le paludisme prise en plante entière, cela devrait faire réfléchir.

    Répondre
  • Avatar for Naturo
    Naturo  18 septembre 2018 at 5 h 56 min

    Il existe pourtant un complément alimentaire qui offre une biodisponibilité à 85% car procédé d’extraction unique qui permet d’obtenir de la curcumine hydrosoluble, et qui a de nombreux effets positifs observés sur une multitude d’utilisateurs, notamment dans des pathologies inflammatoires comme Maladie de Lyme, polyarthrite, maladies digestives chroniques…Il s’agit du NaturaGold.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  18 septembre 2018 at 9 h 19 min

      Bonjour, un internaute a posté la composition de ce produit sur ma page facebook, il s’agit d’une simple curcumine mélangée à du poivre noir. J’en parle dans l’article, c’est une des formes les moins intéressantes.

      Répondre
      • Avatar for Paul HUERTA
        Paul HUERTA  17 septembre 2019 at 16 h 03 min

        Bonjour. Serait il possible d’avoir l’analyse dont vous parlez pour le naturaGold svp?

        Répondre
  • Avatar for Murat
    Murat  18 septembre 2018 at 7 h 10 min

    Bonjour julien vous ne avez pas répondu à ma question sur le samata

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  18 septembre 2018 at 9 h 21 min

      je suis désolé je ne connais pas.

      Répondre
  • Avatar for lagamme
    lagamme  18 septembre 2018 at 9 h 41 min

    un peu édifiant votre article,je ne doute pas de votre sincérité mais comment savoir si vous ne vous trompez pas cet fois comme pour l’article précédant.
    avez vous les bonnes info cet fois ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  18 septembre 2018 at 9 h 47 min

      Bonjour, il n’y a pas eu d’erreur dans mon article. Il a été écrit avec les informations en ma possession. La publication d’études truquées met en général des années à être démasquées. Il ne me semblais pas honnête de ne pas informer mes lecteurs de ce scandale !

      Les autres études citées ne sont probablement pas fausses car je sais que beaucoup de lecteurs utilisent avec succès du curcuma à biodisponibilité pour diminuer des douleurs comme celles de l’arthrose. Par contre pour le cancer cela explique probablement pourquoi je n’ai jamais reçu de témoignage de personne ayant amélioré son état avec du curcuma en 10 ans de travail dans ce domaine.

      Répondre
      • Avatar for zarba
        zarba  24 novembre 2018 at 14 h 09 min

        En ce qui concerne l’arthrose je suis énormément dubitatif. Je suis peut être un cas particulier, mais mon cas est assez simple: cela fait plusieurs années que je prends de la curcumine (NovaSOL ou voisin) en post opératoire de la prostate. Et effectivement, je me disais que je comprenais ce que voulait dire mon urologue avec un sourire: « cela ne peut pas vous faire de mal ! », ni bien entendu au portefeuille des labos. Mais il se trouve aussi que j’ai de l’arthrose et que ces plus de 4 ans de curcuma ne m’ont strictement rien apporté. Pour être honnête pas d’avantage que les traitements chroniques à base de Chondroïtine/Glucosamine conseillés là par mon médecin traitant. En fait je suis à deux doigts de laisser tomber tout cela tant ça sent le charlatanisme ! mais pour certains l’effet placebo peut jouer, je ne dis pas…

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  24 novembre 2018 at 19 h 58 min

          Bonjour, comme le curcuma, la glucosamine et la chondroïtine soufrent de problèmes importants de qualité. Il s’agit de deux ingrédients fabriqués à partir des articulations des restes des abattoirs des élevages intensifs. Il s’agit donc souvent d’animaux malades, qui étaient souvent bourrés d’antibiotique; comme on peut voir dans de nombreuses vidéos d’abattoirs. Donc quand on achète un complément alimentaire fabriqué à partir d’articulations malades pour soigner des articulations, cela ne fonctionne pas beaucoup. Par contre avec de la glucosamine ou chondroïtine de bonne qualité, ça donne de très bons résultats.

          Répondre
          • Avatar for Vanessa
            Vanessa  27 janvier 2019 at 22 h 57 min

            Bonjour,
            Merci pour ces infos très précises !
            Que conseillez vous d’acheter pour traiter des douleurs articulaires avec glucosamine et condroïtine (pour éviter la mauvaise qualité issue des abattoirs )?
            Merci beaucoup.
            Vanessa

            Répondre
          • Avatar for michel hasbrouck
            michel hasbrouck  7 février 2019 at 10 h 13 min

            les petits poissons grillés, les fritures, évidemment avec de l’huile propre, apportent glucosamines et chondroïtines à partir d’animaux en bon état de santé. Qu’en pensez-vous ?

            Répondre
          • Avatar for Lam van guy
            Lam van guy  8 mars 2019 at 20 h 54 min

            Bonsoir Monsieur
            Désolé, mais la chondroïtine et glucosamine que j’utilise ne viennent pas du tout d’animaux malades ou traités, mais de carapaces de crustacés (d’ailleurs pour les utiliser il est signalé que l’on ne doit pas être allergique aux crustacés).
            Excusez moi mais comment affirmez vous une telle ineptie. (avec vos diplômes scientifiques). (J’ai par ailleurs fait de la recherche dans le cadre de l’INSERM et du CNRS et beaucoup de bibliographie et publications, mais pas dans ces sujets donc je connais les procédures et les façons de biaiser les publications si tel est notre désir, ce qui n’était pas le cas car je n’y avait aucun intérêt).
            Etes vous sur que vos analyses à propos des ces produits (compléments alimentaires) à propos desquels votre opinion est souvent négatives, de votre impartialité (Alors que vous dirigez vous même un labo. de compléments alimentaires vendus, vous n’êtes pas du tout un indépendant, puisque vous en vendez aussi (De plus vous n’en faite même aucune analyse sauf commenter les publications des autres. qui peuvent aussi être n’importe quoi.
            Cordialement

            Répondre
            • Avatar for Julien Venesson
              Julien Venesson  8 mars 2019 at 21 h 40 min

              Mais les « crustacés » en question ne viennent pas d’élevages bios ni de pêche respectueuse. D’ailleurs vous ne pouvez même pas savoir de quel élevage exact cela provient et même le vendeur du produit que vous achetez ne peut pas vous le dire. c’est dire à quel point tous ces ingrédients proviennent de ce qu’il y a de pire dans l’industrie. Sinon, concernant les « conflits d’intérêts », je ne vends pas de curcuma. Et avant de créer mon laboratoire de compléments, mes détracteurs m’accusaient de vouloir vendre mes livres. Quand on veut critiquer quelqu’un, on trouve toujours quelque chose 🙂

              Répondre
      • Avatar for SHISIWA
        SHISIWA  22 mars 2019 at 7 h 50 min

        Bonjour
        pourtant dans une clinique en Allemagne, les médecins oncologues se servent de curcuma contre le cancer…

        Répondre
      • Avatar for dg
        dg  5 mai 2019 at 18 h 13 min

        bonjour Julien, je souhaite vous faire part de mon vécu quant à la cure de curcuma que j’avais décidé de suivre sous forme de gélule, lorsque l’on m’a diagnostiqué un cancers orl en 2016.
        J’ai découvert vos recherches à ce moment là sur la curcumine, suite à vos recommandations concernant un produit vendu par un laboratoire français.
        Au début de cette cure la tumeur était de bas grade, j’ai donc commencé à en prendre durant 4 mois, redoutant une évolution croissance.
        A la suite d’une exérèse pour réaliser une biopsie on a pu constater que les ganglions n’étaient pas cancérigène.
        Alors je ne sais pas si je peux prétendre que les gélules ingurgités en grande quantité quotidiennement sont venus interférer sur l’évolution de la maladie et ainsi me procurer un soulagement.
        vous disiez ne pas avoir eu de retour de personne malade de cancer ces dernières années, alors je souhaite vous dire que j’ai poursuivie la cure en diminuant les quantités pour améliorer mes douleurs articulaires, musculaires liés aux conséquences de la maladie, et là je peux vous dire que le curcuma ingéré a plus donné de résultat que les anti-inflammatoires prescrits.
        Toutefois, ce qui m’inquiète aujourd’hui c’est que vous parlez d’additifs néfastes contenus dans tous les produits proposés par les laboratoires, j’ai donc décidé de ne plus en prendre et passer à l’épice en poudre.

        Répondre
    • Avatar for Marie
      Marie  27 novembre 2018 at 19 h 20 min

      Bonjour, les excipients problématiques de Longvida dont parle Monsieur Venesson sont les mêmes que ceux retrouvés systématiquement avec Theracurmin à savoir le stéarate de magnésium et la silice . Je ne comprends pas de ce fait sa position.

      Répondre
      • Avatar for Julien Venesson
        Julien Venesson  27 novembre 2018 at 19 h 27 min

        Bonjour, ces excipients sont ajoutés par les revendeurs. Ils ne sont d’ailleurs pas toujours les mêmes selon le laboratoire où on achète l’ingrédient. Dans cet article je parle uniquement des ingrédients seuls et de leur processus de fabrication originel.

        Répondre
  • Avatar for ISIS
    ISIS  18 septembre 2018 at 10 h 51 min

    bonjour Julien, a la Réunion on utilise beaucoup le curcuma mélangé au lait pour les enfants qd ils ont des « grippes » ou « refroidissement ». c’est un remède traditionnel qui semble avoir fait ses preuves ! perso j’achète directement chez des petits producteurs le « curcuma mère » , soit la poudre issue du cœur du rhyzome et j’en mets , associé à de l’huile d’olive, dans presque toutes mes prépas culinaires ! merci en tout cas pour la sincérité de cet article, mais je continue à faire confiance aux usages traditionnels de cette épice chaude et envoutante

    Répondre
  • Avatar for Anouk
    Anouk  18 septembre 2018 at 13 h 11 min

    Bonjour,
    Merci pour cet excellent article !
    J’utilise le curcuma de Nutriting (Meriva) comme anti-inflammatoire pour les douleurs de règles. Ça fonctionne très bien, alors que le paracétamol, ibuprofène, spasfon et autres sont totalement inefficaces.
    Ma gynéco m’a expliqué que le curcuma avait la même structure moléculaire (mais pas avec les mêmes atomes) que la progestérone, qui a un effet relaxant (et qui est en déficit lors de telles douleurs). D’après elle c’est pour ça que ça marche. Est-ce juste ?
    D’autre part Nutriting recommande de prendre 4 gélules à la fois quand on s’en sert ponctuellement, mais vu le taux de saturation annoncé dans l’article, est-ce justifié ?
    Merci !

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  18 septembre 2018 at 13 h 23 min

      Bonjour, non ce n’est pas un analogue de la progestérone. Pour le nombre de gélules effectivement ça ne sert à rien d’en prendre 4 d’un coup, on a les effets maximums avec deux gélules.

      Répondre
      • Avatar for Anouk
        Anouk  18 septembre 2018 at 14 h 37 min

        Mince alors… L’explication paraissait pourtant bien s’emboîter… Enfin l’essentiel c’est que ça marche !
        Merci pour le dosage, je vais faire des économies… 😉

        Répondre
  • Avatar for Yves Angillis
    Yves Angillis  18 septembre 2018 at 13 h 25 min

    que pensez/vous du laboratoire Solage et de son Solumine_

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  18 septembre 2018 at 13 h 38 min

      Bonjour, il s’agit de phospholipides de curcuma, j’en parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Sam
    Sam  18 septembre 2018 at 15 h 25 min

    Salut Julien

    Si je comprends bien, le curcuma simple est donc bon pour la santé intestinale ?

    Tu as attribué de bonnes notes aux « nanoparticules » et aux « phospholipides », les conseilles-tu malgré les réserves exprimées plus haut dans l’article ?

    Du super boulot en tout cas

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  18 septembre 2018 at 17 h 38 min

      oui c’est bon pour les intestins. Pour ma part je ne prends pas de curcuma et j’évite les produits contenant des pesticides, je considère qu’il y a beaucoup d’autres compléments bien plus utiles et plus efficace. l’idée c’est de s’y retrouver pour ceux qui veulent en prendre. En terme d’effet, le theracurmin (nanoparticules) est vraiment bien et ne pose pas trop de problèm.

      Répondre
      • Avatar for Ben karima
        Ben karima  12 octobre 2018 at 17 h 05 min

        Bonjour, merci pour votre article, j’aurais aimé le lire avant d’acheter des compléments de curcuma, je suis très intéressée de savoir quels sont ces autres compléments que vous estimez plus efficaces, pourriez vous m’en citer svp, cordialement

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  13 octobre 2018 at 13 h 35 min

          Bonjour, il y en a beaucoup; c’est juste « la mode » du curcuma. Le gingembre par exemple en épice est plus intéressant comme anti-inflammatoire mais son mode d’action est différent (il faut en prendre régulièrement et pas une seule fois).

          Répondre
  • Avatar for Florence
    Florence  18 septembre 2018 at 16 h 07 min

    Bonjour Julien et merci pour cet article édifiant mais vraiment très instructif…
    Que pensez-vous du Curminal du Laboratoire LeStum?
    Je le prescris régulièrement avec de bons résultats sur des douleurs inflammatoires.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  18 septembre 2018 at 17 h 40 min

      j’ai du mal à croire que ce produit puisse être efficace quand je vois la composition mais pourquoi pas !

      Répondre
  • Avatar for Tallix
    Tallix  19 septembre 2018 at 5 h 12 min

    Merci ,Julien pour ce dernier éclairage.
    Je suis diabétique avec atteinte de la vue.
    Vous ne parlez plus des effets et bienfaits sur la retinopathie mais sur la chorioretinopathie.
    Qu’en est il vraiment?
    Merci pour votre réponse que j’attends avec impatience.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  19 septembre 2018 at 9 h 51 min

      C’est un oubli, je l’ai rajouté.

      Répondre
      • Avatar for tallix
        tallix  19 septembre 2018 at 11 h 54 min

        merci 1000 fois

        Répondre
  • Avatar for Bernard
    Bernard  19 septembre 2018 at 12 h 28 min

    Bonjour,
    La société française Natura4ever commercialise le naturaGold basé sur l’extraction de la curcumine et de son hydrosolubilité par un procédé breveté, en avez vous entendu parler?.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  19 septembre 2018 at 12 h 50 min

      Oui, le produit est cité dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Jocelyne Lion
    Jocelyne Lion  19 septembre 2018 at 13 h 21 min

    Quid du Curcuma Plus de chez
    Fleurance Nature ? (extrait de curcuma concentré en curcumines avec huile de curcuma). Je peux vous envoyer les ingrédients. Merci par [email protected]

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  19 septembre 2018 at 15 h 06 min

      Bonjour, c’est comparable à du curcuma « simple » qu’on utilise en cuisine. Intéressant pour les maladies citées en bas d’article.

      Répondre
  • Avatar for maenguita
    maenguita  20 septembre 2018 at 5 h 55 min

    Merci beaucoup, Julien Venesson, cest très gentil.

    Répondre
  • Avatar for Jocelyne Lion
    Jocelyne Lion  20 septembre 2018 at 7 h 55 min

    Et pourtant dans le livre tout récent du Dr Dale Bredesen « La fin d’Alzheimer-Le protocole Recode » ed. Thierry Souccar celui ci préconise comme substance anti inflammatoire Oméga 3 + Curcumine. A moins qu’il ne se soit basé aussi sur ces travaux truqués ? Il dit aussi qu’à la place de la Curcumine on peut prendre du Gingembre. Que pensez vous du Gingembre ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  20 septembre 2018 at 9 h 30 min

      Le curcuma est anti-inflammatoire oui mais ce n’est simplement pas anti-cancer chez l’Homme. Le gingembre est une épice beaucoup plus intéressante que le curcuma pour la santé mais simplement moins à la mode !

      Répondre
      • Avatar for Jomaf
        Jomaf  3 octobre 2018 at 11 h 16 min

        Est-ce que vous avez écrit une étude sur le gingembre ? Où trouver l’info sérieuse sur le dernier?

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  3 octobre 2018 at 11 h 18 min

          Pour l’instant il y a peu d’articles complets à son sujet sur internet; j’ai prévu d’en écrire un quand j’aurais le temps.

          Répondre
  • Avatar for BRASSEUR
    BRASSEUR  20 septembre 2018 at 8 h 11 min

    Bonjour Julien, et merci pour cet article !
    On m’a conseillé GRANIONS CURCUMA, pour des douleurs articulaires, est-ce que ce produit est valable et quelle différence y a -t-il avec les autres curcuma ?
    Bonne journée à vous 🙂

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  20 septembre 2018 at 9 h 32 min

      Bonjour, le site du fabricant indique les ingrédients suivants : Anti-agglomérants : phosphate dicalcique – stéarate de magnésium – [nano] dioxyde de silicium, complexe de curcumine (gammacyclodextrine, extrait de curcuma). Gélule : enveloppe d’origine végétale (hydroxypropylméthylcellulose).
      Il y a donc beaucoup d’additifs et des nanoparticules. Ce produit n’est pas, selon moi, bon pour la santé.

      Répondre
  • Avatar for AlainC
    AlainC  20 septembre 2018 at 10 h 55 min

    Bravo Julien pour ce gros travail de recherche documentaire supportant l’article.
    Je prends en ce moment du BCM95 (marque Life extension) pour douleurs tendinopathiques de l’epaule et cela semble un bon substitut aux AINS.
    A noter que le Theracurmin est disponible aussi chez Natural factor (à commander aux EU)

    Répondre
  • Avatar for Armin Schneider
    Armin Schneider  20 septembre 2018 at 20 h 06 min

    Bonjour Julien, je vient de trouver votre article. Je souffre de l’arthrose et une amie médecin m’a conseillé « curcumin de cell’innov qu’en pensez-vous? Question complémentaire: comment prendre le Gingembre en pilule? Merci pour votre réponse

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  21 septembre 2018 at 9 h 36 min

      Ce produit contient du Novasol, j’en parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Petit
    Petit  22 septembre 2018 at 19 h 43 min

    Bonjour, je me suis procuré du Biocyte longevity Curcumin Fortex185 (encore un comme Cell’innov) à la pharmacie Saint Niel. Très cher : 19,90 € pour 30 gélules, donc pour un mois. C’est « prescrit » pour les articulations et je reconnais que depuis que j’en prends, je souffre moins des genoux. Disons depuis 40 jours environ. Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
  • Avatar for Louise
    Louise  23 septembre 2018 at 2 h 15 min

    Merci pour votre article très bien structuré et crédible. Quand est-il du produit vendu par New Chapter et qui s’appelle « Turmeric force » ou « Vigueur de curcuma ». On dit qu’il s’agit de curcuma à spectre complet. Il contient
    320mg de rhizome dans un extrait aqueux équivalent à 4480mg de curcuma et
    80 mg de rhizome extrait supercritique équivalent à 1720 gr de curcuma. Merci de votre attention

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  23 septembre 2018 at 13 h 13 min

      J’ai du mal à comprendre pourquoi ce serait équivalent à 4480 mg de curcuma. Pour moi ce produit est simplement du curcuma comme celui qu’on utilise en cuisine.

      Répondre
      • Avatar for Chevailler
        Chevailler  23 septembre 2018 at 16 h 41 min

        Et sûen est t’il du produit Curcuma chez dièti Natura composition
        Ingrédients
        Pour 1 gélule
        Pour 2 gélules
        Extrait de curcuma longa racine à 70% de curcumine
        300 mg
        600 mg
        Antiagglomérant: sels de magnésium d’acide gras d’origine végétale
        Extrait de poivre noir baie à 95% de pipérine (Piper nigrum)
        5 mg
        10 mg
        Enveloppe gélatine à la chlorophylle naturelle

        Merci

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  23 septembre 2018 at 20 h 21 min

          Bonjour, c’est de la curcumine avec poivre noir dont je parle dans l’article.

          Répondre
  • Avatar for Anny
    Anny  23 septembre 2018 at 16 h 18 min

    Grand merci pour cet article passionnant, que pensez vous du curcuma de Nutriting s’il vous plait.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  23 septembre 2018 at 20 h 20 min

      bonjour, c’est le curcuma meriva dont je parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for judith
    judith  23 septembre 2018 at 20 h 44 min

    merci pour cet article fort intéressant.
    que pensez vous de Synertrophic du laboratoire synphonat
    je suis atteinte de fibromyalgie et je cherche…..
    merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  23 septembre 2018 at 20 h 53 min

      Apparemment la liste des ingrédients indique la présence de vitamine B9 synthétique (voir à ce sujet sur mon site il y a plusieurs articles sur les dangers potentiels), de nanoparticules de silice, etc. je vous déconseille ce produit.

      Répondre
  • Avatar for yasmine
    yasmine  24 septembre 2018 at 15 h 33 min

    Bonjour julien.Dans le cas d’antécédents de cancer du sein,y a-t-il des compléments alimentaires à préconiser(en prévention)et y en a t-il à proscrire totalement.Merci pour les infos que vous nous apporter via votre site et ce qui me plait le plus c’est sa reactualisation .On retrouve rarement cela ailleurs.A bientot et merci.

    Répondre
  • Avatar for Louis-Pierre Clouté
    Louis-Pierre Clouté  25 septembre 2018 at 23 h 01 min

    Bonjour,

    J’ai vu 2 questions à propos de la valeur de l’Olligold sans réponse de votre part. Qu’en est-il?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  26 septembre 2018 at 10 h 54 min

      Bonjour, j’en parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Nathalie
    Nathalie  26 septembre 2018 at 5 h 14 min

    Bonjour, que pensez-vous de la prise de racines de curcuma en jus (fraîche passées à l’extracteur) ? Merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  26 septembre 2018 at 10 h 55 min

      Bonjour, c’est comme le curcuma utilisé en cuisine. le fait de le faire en jus n’offre aucun bénéfice particulier même si c’est ce qu’on peut lire sur internet.

      Répondre
      • Avatar for SEGUR
        SEGUR  27 septembre 2018 at 12 h 19 min

        Bonjour,

        Je ne suis absolument pas d’accord avec cet article. Le Curcuma fonctionne parfaitement et c’est réellement prouvé. Ce site est piloté par un blogueur qui n’attend qu’une seule chose : Le moment opportun pour pouvoir vendre ses propres produits. J’espère que beaucoup de lecteurs garderont la tête froide et ne se laisserons pas impressionnés par des préceptes balancés sans aucune argumentation fiable et plausibles.
        Mon message ne sera de toute manière pas publié je ne me fais aucun soucis.

        Répondre
        • Avatar for Kowazoe
          Kowazoe  1 octobre 2018 at 18 h 35 min

          C’est d’une tristesse de penser d’une telle façon et mal connaître Julien V… Comment pouvez-vous osez dire « Sans aucune argumentation fiable et plausibles », toutes les études sont là, vous n’avez qu’à prendre un peu de votre temps et les lire…

          Répondre
        • Avatar for Boizet
          Boizet  20 octobre 2018 at 8 h 06 min

          Si vous aviez lu correctement et totalement l’article, vous auriez lu que Julien Venesson précisait que sur son futur site de vente de compléments nutritionnels il ne commercialiserait aucun curcuma. Vos accusations, du coup, tombent à plat 😉

          Répondre
      • Avatar for A.Bihi
        A.Bihi  9 novembre 2018 at 20 h 56 min

        Bonjour Julien,

        J’ai essayé de trouver le Terravalues Curcumin sur Amazone, rien.
        En revanche je trouve ceci sur le net (production japonaise) : j en ai trouvé quelques-uns mais lequel ?
        1/ http://global.rakuten.com/en/store/theravalues/item/20295/
        2/https://www.integrativepro.com/Products/Metabolic/Theracurmin-HP
        3/ http://global.rakuten.com/en/store/theravalues/item/20172/

        Lequel selon vous svp ?

        Dans l’attente de vos nouvelles,
        D’avance merci !!!!

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  11 novembre 2018 at 11 h 24 min

          Bonjour, je vous recommande d’utiliser le lien que je donne dans l’article.

          Répondre
        • Avatar for Vivien
          Vivien  2 mars 2019 at 0 h 20 min

          Bonjour,

          Vous pouvez trouver de la Theracurmin ici à des prix intéressants même s’il y a du délai : https://www.healthmonthly.co.uk/products_search.php?search_string=theracurmin

          Autrement, de par mon retour d’expérience la curcumine adjuventée (ce n’est pas toujours un gros mot 😉 ) à de la protéine whey (qui m’a personnellement posé des soucis du fait de mon intolérance au lactose) est plutôt très efficace si vous voulez tenter, vous pouvez en trouver sur weber medical systems en Allemagne (importateur européen de UltraCür) ou sur ebay en cherchant chiroflex (même chose autre fabricant). Il y a aussi la version à la N-acétylcystéine que je prend en ce moment qui est franchement efficace mais pas donné, je vais donc essayer d’alterner avec de la theracurmin. UltraCur fait aussi des versions à l’oleuropéine et au brocoli sur le même procédé mais seulement dispo sur amazon US à ma connaissance.

          Autrement l’astaxanthine et la quercétine donnent de bon résultats (dans mon cas) et n’ai pas encore essayé le gingembre.

          Le pycnogénol était très prometteur également mais j’avais des éruptions cutanées au niveau d’un rein (tout comme avec d’autres molécules hydrosolubles que j’ai essayé) alors j’ai stoppé.

          Répondre
  • Avatar for JEAN CLAUDE
    JEAN CLAUDE  26 septembre 2018 at 11 h 27 min

    Merci Julien pour votre article fort interressant,
    J’ai trouvé Curcumine pure et optimisée chez Dynveo
    laboratoire français et je souhaitais avoir votre avis car la description de la composition semble interressante car elle est sans adjuvent et sans additif. Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  26 septembre 2018 at 11 h 31 min

      Bonjour, il y a pas mal d’additifs dans ce produit : dioxyde de silicium (dont l’autre nom est « silice végétale »), stéarate de magnésium (dont l’autre nom est « acide gras végétal »), lécithine de soja, etc. Et je trouve personnellement le tarif beaucoup trop élevé pour ce que c’est.

      Répondre
      • Avatar for Thomas
        Thomas  27 septembre 2018 at 13 h 18 min

        Bonjour, on va apporter une réponse à ce message totalement mensonger. Vous ne savez décidément pas lire une étude scientifique correctement 🙂

        Répondre
  • Avatar for Nat K
    Nat K  26 septembre 2018 at 17 h 40 min

    Bonjour Julien, pourriez vous me dire pour le GCA 2700 de santé verte s’il vous plaît ? Merci

    Répondre
  • Avatar for Danièle Combelles
    Danièle Combelles  28 septembre 2018 at 17 h 30 min

    Bonjour article très intéressant mais existe t-il un laboratoire fiable que pensez vous du laboratoire olliscience (suisse) et du produit olligold ? et le laboratoire Fenioux qui vend 2 produits à base de Curcuma ? Merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  29 septembre 2018 at 8 h 36 min

      Bonjour, je ne peux pas donner mon avis sur une marque sans m’exposer à des poursuites judiciaires (diffamation notamment). Je peux en revanche parler de produits spécifiques, d’ingrédients, de formules, etc. Pour le produit Olligold, il est cité dans l’article et il y a toutes les informations sur l’ingrédient utilisé. Le produit du laboratoire Fenioux contient du Novasol, c’est donc la même chose que la « Formule Curcumine » du laboratoire Cell’Innov.

      Répondre
      • Avatar for Christophe
        Christophe  29 septembre 2018 at 12 h 23 min

        Bravo pour ce courage et cette volonté d’éclaircissement pour les lecteurs. J’avais un doute (ancienne mouture) sur votre éthique, là c’est corrigé. Excellent weekend

        Répondre
  • Avatar for leclerc colette
    leclerc colette  29 septembre 2018 at 9 h 39 min

    Bonjour
    j’ai recu une revue qui me parle du curcuma Max de Pontichery qui serait beaucoup plus efficace que les autres, il est distribué par l’institut international de nutritherapie a Geneve, qu’en pensez vous merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  29 septembre 2018 at 9 h 50 min

      D’après ce que je vois sur internet, cela semble être du biocurcumax ou BCM-95, j’en parle dans l’article.

      Répondre
      • Avatar for leclerc colette
        leclerc colette  29 septembre 2018 at 16 h 56 min

        Merci e votre réponse, mais quand on regarde sur internet le nom de l’institut qui le commercialise, les résultats sont très négatifs, et une revue de consommateurs dénonce le peu de sérieux de ce labo la belle histoire racontée sur la revue est  » bidon »

        Répondre
  • Avatar for Roxane
    Roxane  29 septembre 2018 at 17 h 30 min

    Bonjour, que pensez vous des gélules Curcumaxx c+?
    Merci pour votre article passionnant et d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    • Avatar for christophe
      christophe  25 octobre 2018 at 16 h 50 min

      Chère ROXANE bonjour, Monsieur VENESSON fait l’amalgame entre la molécule biocurcumax d’un laboratoire américain et notre gamme CURCUMAXX C+ (avec 2x). Ce qui peut mettre en doute certaines analyses. Bien à vous. (Julien dit dans son article biocurcumax pas Bio, pourtant Curcumaxx C+ que vous cité si c’est le 60 gélules est bien Bio, agrée par foodsup branche du ministère de la santé belge + draconien qu’en France. Nous faisons tout pour être au maximum du bénéfice patient. Nous ne parlons pas de clients ou consommateurs. Belle fin de journée. Christophe

      Répondre
      • Avatar for Julien Venesson
        Julien Venesson  25 octobre 2018 at 19 h 16 min

        En effet. Mais vos noms sont si proches qu’il devient difficile de s’y retrouver. Le consommateur est facilement trompé. Du reste, à titre personnel je ne trouve pas que la composition de votre produit soit plus intéressante pour la santé. Enfin, merci de ne pas spammer cette page de messages publicitaires pour vos produits (je viens déjà d’en supprimer).

        Répondre
  • Avatar for David
    David  1 octobre 2018 at 10 h 58 min

    Bonjour,
    Merci pour cet article très instructif sur le curcumin en complément alimentaire. J’envisage d’acheter le Curcumin Liposomale de Dietanat.
    J’attire votre attention sur la différence entre la structure d’un phytosome (Longvida) et un liposome.

    Ingrédients pour 2 gélules :
    Curcuma à 95% dont curcumine : 700 mg
    Poudre de riz : 160 mg
    Cosse de riz : 80 mg
    Huile d’olive : 60 mg
    Phosphatidylcholine à 90% : 30 mg
    Gélule végétale en pullulan : 180 mg

    Merci pour vos conseils,

    David

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  1 octobre 2018 at 11 h 07 min

      Pas mal 🙂

      Répondre
      • Avatar for David
        David  2 octobre 2018 at 11 h 31 min

        Je viens de passer ma commande, je vous tiens au courant au sujet des effets. Dois-je le prendre plutôt le matin ou le soir ? Quand ouvrirez vous votre magasin en ligne ?
        Merci.

        Répondre
  • Avatar for Marie
    Marie  1 octobre 2018 at 18 h 24 min

    Bonjour,
    Merci pour votre article. Pourriez vous me dire si Flexofytol fait aussi partie de
    BCM-95.
    MARIE

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  1 octobre 2018 at 18 h 55 min

      On dirait que c’est du curcuma Nova Sol car le produit est majoritairement composé de polysorbate 80 d’après la liste des ingrédients. Il y a aussi pas mal d’autres additifs chimiques : dioxyde de titane, etc. Je ne le conseille pas.

      Répondre
  • Avatar for YDP Yves
    YDP Yves  2 octobre 2018 at 11 h 54 min

    Merci pour l’article bien documenté.
    En avril 2018 sur Alternatif Bien-être j’appréciais de mieux démêler le vrai du faux avec le top 3 des extraits de curcuma à haute biodisponibilité :
    1- les galactomannanes (fenugrec) vous citiez Olliscience et nous avons été inondé de publi-pub pour le curQfen avec des techniques de marketing parfois plutôt agressives (Cell’inov). (prix allant de 15 à 80…)
    2- le BCM-95 ou biocurcumax – Curcuminactif 2 , produit totalement décrié par Dynveo qui promeut ses nicelles de curcumine Novasol que vous déconseillez ici sur le site en utilisation régulière ou prolongée. (allez comprendre et trier le bon grain de l’ivraie)
    – 3 – les phospholipides de curcuma Meriva (R) aussi appelés phytosomes dont le prix peuvent varier du simple au triple au minimum (12€ pour 60 cp de 500mg Jarow Formulas sur iHerb et 45 € avec SuperSmart)

    Pas d’info alors sur les nanoparticules Theracurmin (sans additif toxique)

    Aujourd’hui vous donnez à ce produit la meilleure note (8/10)
    Outre Amazon on trouve theracurmin sur iHerb à des prix meilleur marché ( CurcuminRich chez NaturalFactors : 18€ pour 60cp de 30mg).

    Merci à nouveau de nous éclairer au mieux mais je pense à Steve Jobs qui tenta de soigner son cancer du pancréas (neuroendocrine) avec la médecine alternative qui pour certains (L.Alexandre) précipita sa mort et d’autres (médecine intégrative) l’aida à tenter la guérison ou retarder sa mort inéluctable dans son cas.
    Julien, un dossier ou note aussi documentée sur les collagènes serait bienvenue.
    Yves

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  2 octobre 2018 at 18 h 49 min

      Bonjour, le milieu de la « santé naturelle » est en effet rempli d’escroc qui sont des spécialistes du marketing et dont la seule ambition dans la vie est de remplir leur compte en banque. la santé des autres les importe peu et l’alimentation ou le mode de vie est le cadet de leur soucis. Et c’est pour cette raison que dans ce domaine on trouve beaucoup d’infos « sensationnelles » pour susciter l’attention mais dans la plupart des cas, il n’y a rien de sérieux derrière; malheureusement !!

      Répondre
      • Avatar for Lionel
        Lionel  3 octobre 2018 at 21 h 30 min

        Bonjour Julien, nous utilisons actuellement plusieurs laboratoire fournissant des gélules de curcuma:
        sante verte avec du Nutralgic
        et Vitall+ curcuma 1000mg et un autre du même laboratoire vitall+ curcuma 570mg .
        Pouvez vous nous dire dans quel compartiment de curcuma de votre étude ils se situent?
        Merci pour votre reponse.

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  5 octobre 2018 at 8 h 41 min

          D’après ce que je vois sur internet le produit de Vitall+ est un mélange du curcuma et de poivre noir (voir dans l’article les effets et problèmes). Le produit Nutralgic de Santé verte contient du simple curcuma comme celui qu’on utilise en cuisine donc peu efficace mais il y a aussi d’autres plantes antidouleur plus efficaces (harpagophytum, etc).

          Répondre
  • Avatar for yves de Ponsay
    yves de Ponsay  2 octobre 2018 at 21 h 37 min

    Merci pour la réponse
    Vous ne donnez pas plus d’info finalement sur Theracurmin vers lequel j’aimerais me tourner car je suis écœuré par la pub Cell’inov pour CurQfen via SNI Ediition
    J’ai décidé de ne plus suivre cette maison malgré l’intérêt de certains articles de leurs différentes publications que vous connaissez bien… préférant finalement Bio Santé Editions. Je vais suivre votre blog et newsletter
    70 ans des débuts sérieux d’arthrose cervicale et de fatigue générale – après 4 ou 5 ans de paracetamol et AI traditionnel, j’ai absolument et brusquement tout arrêté en allopathie pour la médecine plus naturelle avec gluco chondro boswellia harpago curumine et collagène et ça marche bien
    Yves

    Répondre
  • Avatar for Patrick
    Patrick  3 octobre 2018 at 16 h 01 min

    Bonjour, quel produit conseilleriez vous pour soigner les inflammations dues à l’autorité psoriasique ? Merci

    Répondre
  • Avatar for Laure
    Laure  4 octobre 2018 at 17 h 11 min

    Bonjour, vous ne parlez pas du mélange Curcuma/gingembre/poivre noir de chez Nutrivie :
    qu’en pensez vous ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  5 octobre 2018 at 8 h 38 min

      Bonjour, c’est la même chose qu’un extrait curcuma/piperine dont je parle au début de l’article.

      Répondre
  • Avatar for Marie-France
    Marie-France  4 octobre 2018 at 23 h 06 min

    Bonjour,

    Je vois que plusieurs personnes demandent ce que vous pensez du « Curcumax », qui ne me semble pas être la même chose que le « Biocurcumax ». Curcumax contient l’extrait « Meriva ». Pouvez-vous confirmer?
    Mille mercis!

    Répondre
    • Avatar for christophe
      christophe  25 octobre 2018 at 16 h 57 min

      Madame bonsoir, fondateur de la marque CURCUMAXX (avec 2x) je vous remercie de faire attention à l’amalgame avec certains qui ‘amusent à utiliser phonétiquement un nom déposé au niveau européen et mettent les éléments cités par Julien. Bien à vous, portez vous bien. christophe

      Répondre
  • Avatar for Dominique Dupré
    Dominique Dupré  5 octobre 2018 at 16 h 16 min

    Bonjour. Je prends de la curcumine depuis quelques mois et cela soulage mes douleurs articulaires. Dans votre article vous ne parlez pas de la curcumine Cell’Inov qui est celle que je prends 2 fois/jour. J’aimerais que vous me disiez ce que vous pensez de ce labo. Merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  7 octobre 2018 at 19 h 13 min

      Bonjour, leur produit contient l’ingrédient « NovaSol » dont je parle en haut de l’article.

      Répondre
  • Avatar for philippe
    philippe  6 octobre 2018 at 17 h 10 min

    Bonjour Julien,
    Merci pour votre article ….éclairant.
    Je ne trouve pas, sur AMAZON, la Theracurmin de THERAVALUES.
    Avez-vous des infos à ce sujet?
    Merci.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  7 octobre 2018 at 19 h 14 min

      Bonjour, il y a un lien dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for BLANC Annie
    BLANC Annie  9 octobre 2018 at 11 h 35 min

    Merci Julien ! Oui, merci de m’avoir évité de faire une assez grosse dépense pour l’achat de gélules de curcumine ! Avant de commander sur le site, je me suis dit qu’il valait mieux comparer avant ! J’ai bien fait de lire votre commentaire, comme d’habitude si riche en informations (très compliquées pour moi !), J’admire votre savoir si bien documenté ! Merci encore de m’avoir permis de faire une économie certaine ! Souvent je critique le « progrès » mais, ô combien je m’estime chanceuse d’avoir connu Internet ! Avec tous mes encouragements pour votre Avenir, Respectueuses Salutations d’Annie (68 ans).

    Répondre
  • Avatar for cecile
    cecile  10 octobre 2018 at 16 h 02 min

    Bonjour,
    Que pensez-vous de Flexofytol dont voici la composition:
    NGRÉDIENTS par comprimé : Agents de charge : phosphate dicalcique, cellulose microcristalline, copolymère méthacrylate basique • Oléorésine de Boswellia (Boswellia serrata) 120 mg standardisé à 65% d’acides boswelliques • Extrait sec de rhizome de curcuma (Curcuma longa) 89 mg standardisé à 72 mg de curcumine • Amidon • Anti-agglomérants : dioxyde de silicium, talc, sels de magnésium d’acides gras • Agents d’enrobage : hydroxypropylméthylcellulose, polydextrose, carbonate de calcium • Colorants : riboflavine, carmins • Maltodextrine • Trigycérides à chaîne moyenne • Cholécalciférol (vitamine D) 1,8 μg (pour 4 comprimés = 7,2 μg, soit 144% VNR*).

    Le dioxyde de silicium a remplacé récemment le dioxyde de titane dans la composition, mais ça ne me semble guère mieux.
    Surement trop d’additifs ?
    Merci pour votre article assez édifiant.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  10 octobre 2018 at 19 h 50 min

      En effet, il y a beaucoup d’excipients problématiques.

      Répondre
  • Avatar for de Jacquelin
    de Jacquelin  10 octobre 2018 at 23 h 23 min

    Bonjour, je viens d’acheter une cure de Curcumine/Pipérine/gingembre de Herboristerie de Paris: Poudre de racine de Curcuma Longa, extrait de racine de Curcuma Longa (10:1), Boswellia Serrata, Extrait de racine de Gingembre (20:1), Extrait de Poivre de Cayenne (7:1), Extrait de Cannelle (20:1), Poudre de Poivre Noir et 2 oligo-éléments sous forme de sels de Sulfate de Cuivre + Sulfate de Manganèse.
    Dans mon cas, (j’ai une rectocolite en rémission sous traitement de mésalamine) si je comprends bien votre article, il aurait été mieux d’acheter de la Theracurmine. Merci pour votre conseil

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  11 octobre 2018 at 9 h 14 min

      Bonjour, probablement mais votre produit contient d’autres molécules actives plus intéressantes que le curcuma comme le gingembre ou la boswellia. Donc ce n’est pas sûr que du Theracurmin serait mieux (en terme d’efficacité).

      Répondre
  • Avatar for TANIA ZIMEN
    TANIA ZIMEN  11 octobre 2018 at 5 h 54 min

    Bonjour Julien,

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant.
    J’en viens au Curcuma car j’ai une arthrose chronique à la cheville (pied bot multiopéré), et j’ai des répercussions sur le dos. J’ai 49 ans. Plutôt dure au mal, je prenais de temsp en temps, lors des poussées importantes des anti-inflammatoires. Je voudrais vraiment aller vers du plus naturel. J’ai choisi en pharmacie…. apparemment pas le bon produit si je lis votre article. Le mélange Curcuma + Piperine, noté à 1/10 dans votre article. En plus j’avais acheté une boite de 150 gélules (ARkopharma, j’en prends 3 gélules par jour). Vu ma pathologie je pense que ça sera forcément un traitement au long cours. J’aurais deux questions, je ne sais pas si vous pourrez y répondre :
    1/ Je viens de commencer le traitement Arkogelues Curcuma / Piperine (8 jours), j’en ai encore pour 40 jours de traitement : dois-je à votre avis changer tout de suite pour passer sur le Theracurmin par exemple ? Ou alors je termine quand même ma boite (24,50 € quand même…)
    2/ Savez-vous si j’aurais des bénéfices à associer le Curcuma à l’Harpagophytum ?

    D’avance merci pour vos conseils si vous pouvez.
    Cordialement
    Tania Zimen

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  11 octobre 2018 at 9 h 54 min

      Bonjour, la boîte n’indique pas que le curcuma est bio donc il ne l’est pas. De plus je trouve la formule mal faite. Ils indiquent avoir ajouté du zinc et du sélénium pour renforcer l’effet mais ça n’a pas de sens particulier.

      Répondre
  • Avatar for brice
    brice  11 octobre 2018 at 12 h 20 min

    vous avez aussi une bonne marque : copmed avec sa CURCUCETINE
    crdlt

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  11 octobre 2018 at 12 h 41 min

      Bonjour, l’ingrédient utilsié dans ce produit est comparable au CurQfen dont je parle dans l’article donc plutôt moyen en terme d’effets. De plus ce produit a plusieurs additifs qui me semblent problématiques pour la santé : silice (plus communément appelée dioxyde de silicium), source de nanoparticules, huile de tournesol désodorisée donc extraite à chaud (oxydée).

      Répondre
  • Avatar for Ludovic Guéret
    Ludovic Guéret  12 octobre 2018 at 5 h 05 min

    Bonjour. Je découvre votre article le jour même de l’achat de curcuméga du laboratoire Dielen. J’ai 45 ans et souffre depuis des années de raideurs au réveil ainsi que de divers inflammations diffuses devenant assez handicapantes. Sauf erreur de ma part je n’ai pas trouvé d’avis au sujet de ce complément alimentaire. Merci.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  12 octobre 2018 at 11 h 08 min

      Bonjour, c’est du curcuma simple avec des oméga-3 en dose très faible. je ne pense pas que ce produit soit très efficace.

      Répondre
  • Avatar for Normand Bréard
    Normand Bréard  13 octobre 2018 at 6 h 56 min

    J’aimerais connaitre votre opinion sur le curcuma fermenté.

    Répondre
  • Avatar for SEGUIN FLORENT
    SEGUIN FLORENT  14 octobre 2018 at 8 h 05 min

    bonjour, julien,
    Que pensez vous de Curcumin Forte x 185 ( BIOCYTE longevity), et Boswellia serrata 564 G ( Bosephyca) ? Meri de votre réponse.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  14 octobre 2018 at 13 h 19 min

      Bonjour, d’après la composition que j’ai trouvée sur internet, ce produit semble constitué de NovaSol (grosse quantité de polysorbate 80). Je parle de cet ingrédient dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Véronique SABY
    Véronique SABY  14 octobre 2018 at 14 h 01 min

    Dans votre article vous dites que le gigembre est mieux que le Curcuma ? Que faut il acheté ? Mercî

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  14 octobre 2018 at 14 h 03 min

      C’est différent mais c’est plus efficace en prise continue.

      Répondre
  • Avatar for Véronique SABY
    Véronique SABY  14 octobre 2018 at 14 h 03 min

    Bonjour pouvez vous me dire quoi utiliser comme gigembre ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  14 octobre 2018 at 14 h 04 min

      Je ne connais pas tous les produits du maché. Mais si vous me montrez un produit je pourrais vous dire ce que j’en pense.

      Répondre
  • Avatar for rolartau
    rolartau  15 octobre 2018 at 15 h 59 min

    Bonjour
    Que penser du labo CELL’INNOV ?

    Répondre
  • Avatar for Isabelle
    Isabelle  15 octobre 2018 at 19 h 51 min

    Bonjour Julien,

    Je suis venue à prendre de la curcumine pour soulager des douleurs dues à une lésion au cartilage. Médecins, spécialistes et traitements n’ont jamais soulagé la douleur. J’ai entendu parler de cette plante aux multiples bienfaits qui serait également conseillée pour les articulations. Force est de constater que je n’ai obtenu aucun résultat vis-à-vis de la douleur. De plus, des inconvénients ont fait leur apparition et c’est en tombant sur votre site que j’ai pu faire le lien avec des petits problèmes intestinaux. J’ai arrêté de suite ces gélules et j’en viens même à me demander si la fatigue que je supporte depuis quelques jours est liée aux gélules. Je viens de trouver un homéopathe dans mon secteur et je vais lui en parler.

    En attendant, je ne peux que vous remercier pour cet article consacré à la curcumine et surtout, merci de prendre le temps d’expliquer les choses.

    Je n’ai pas encore eu le temps de lire tout ce que contenait votre blog mais je compte vous suivre.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  17 octobre 2018 at 11 h 18 min

      Bonjour, d’après le descriptif que vous venez d’envoyer c’est un produit riche en sucre (sirop d’agave et jus d’orange concentré) et l’huile essentielle de gingembre n’est là que pour le goût. En terme d’effet c’est donc un produit comparable à un mélange curcuma + bioperine/poivre noir avec les problèmes que j’explique dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Vivien
    Vivien  17 octobre 2018 at 21 h 30 min

    Bonjour,

    Article très intéressant sur le curcuma, merci. Auriez-vous un retour sur ceux chargés au protéines de lactosérum (whey) ou à à la n-acétylcystéine et qui seraient potentiellement bien plus disponibles que ceux que vous évoquez ?

    Répondre
  • Avatar for Le hyaric
    Le hyaric  19 octobre 2018 at 12 h 32 min

    Le titre de l’article est quand-même un peu choquant, puisque le curcuma marche, C’est évident. Ça a changé ma vie, et C’est pas psychologique. J’avais tout le temps la chiasse, et j’ai commencé à en prendre par hasard pour jaunir mon riz. Le riz a des propriétés constipantes, mais on continue d’avoir mal au ventre. Le curcuma régule le tout.

    Personnellement, je le prends en poudre ou frais. C’est moins cher et plus efficace. Mais ça jauni les dents, il faut ni en prendre trop, ni trop peu. Dès que j’en prends pas, C’est radical. Souvent, je ne fais pas attention, j’oublie pendant quelques jours, et le résultat est sans appel.

    C’est largement le meilleur médicament qui existe sur terre. Donc, ton titre laisse à désirer. Le curcuma, ça marche. Et pas seulement contre les problèmes articulaires.

    Je souffre aussi beaucoup sur ce point, et là par contre, ça ne me fait rien. J’ai été jusqu’à prendre 400 mg de tramadol par jour, et les douleurs sont revenus au bout de 10 ans. J’en suis arrivé au cymbalta ( un antidepresseur agissant sur les douleurs), m’injecter de l’héroïne, fumer 4-5 grammes de cannabis par jour, 50 gouttes de rivotril (un antiepileptique qui agit sur les douleurs hautement addictif) par jour tellement J’avais mal. Et j’ai résolu le problème simplement: glucosamine et chondroitïtine.

    De même pour le sommeil: je prenais trois fois la dose de somnifère prescrite, et aujourd’hui je dors avec de la mélatonine.

    Pour la dépression et l’anxiété, c’était dose maximale d’anti-depresseurs et de benzodiazépines. Je prends du safran.

    Et quand on prend toutes ces salopperies, c’est mission impossible d’arrêter. Pourtant, j’ai tout stoppé en un mois. J’ai aussi arrêté de fumer tant qu’à faire. J’ai été cependant hospitalisé pour ça, je vais en réunion des Narcotiques Anonymes 4-5 fois par semaine, je fais 1 heure de méditation par jour et le miracle s’est produit.

    Le rétablissement a commencé par le curcuma… Ne me fais pas croire qu’au moins indirectement, il ne prévient pas des cancers, car il amène à l’arrêt des toxiques cancérigènes…

    Chiasse, douleur, insomnie, depression, toxicomanie tout se résout naturellement.

    Et tout commence par le curcuma.

    Le curcuma, ça marche plus que tout.

    Répondre
    • Avatar for bernard
      bernard  29 décembre 2018 at 5 h 42 min

      Ouaaa vous êtes mal en points ! et il possible de savoir votre âge ?
      Personnellement je ne pense pas que votre produit miracle  » curcuma »puisse améliorer ou remplacer tous les saloperies que vous aviez selon vos dits, et auparavant, absorbé ou injecté pour votre bien-être! ,je pense plutôt que tout cela et dans votre tête, un pys pourrait vous faire du bien!
      J’espère ne pas vous fâché…

      Répondre
    • Avatar for Cha
      Cha  30 décembre 2018 at 14 h 25 min

      Bravo à vous mais aucunement vous avancer une preuve médicale et factuelle .
      L’article se base sur des données concrètes.
      Donc… cela a fonctionné pour vous mais peut être l’effet placebo peut être pas… qui sait…

      Répondre
    • Avatar for buatnesor
      buatnesor  26 janvier 2019 at 1 h 01 min

      Bravo pour votre courage. Surtout face aux anxiolytiques et hypnotiques.
      Pour mon HTA, je prend du Safran et pour mes douleurs articulaires, le Safran est recommandé sur le Web. Malgré la réponse suivante de Bernard qui est navrante. Aller chez les fous et être traité par les benzodiazepines et autres. C’est pas possible de lire de telles aneries.
      Je préfère de loin votre conseil concurmanien.

      Répondre
  • Avatar for J.François
    J.François  20 octobre 2018 at 11 h 12 min

    Bonjour Julien,
    Après plusieurs années d’essais thérapeutiques avec de nombreuses formulations à base de curcumine pour prise en charge de rhumatisme inflammatoire, j’en suis arrivé à des résultats très moyens avec le BCM
    95 de Nutrixeal…
    Votre excellent travail ultra documenté va m’être donc extrêmenent
    profitable !
    J’aimerais avoir votre avis sur la formule CURCUMIN
    99 (TM) -dont j’ignore le fabricant-
    distribué par Home Cures, Remède-Naturel.net, ou
    Formessence. fr .
    Grand merci d’avance .
    À quand le très attendu « lancement » de votre UNAE …??
    Bien à vous .

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  20 octobre 2018 at 11 h 18 min

      Bonjour, apparemment il s’agit de simple curcumine donc probablement moins efficace que ce que vous avez déjà essayé. Pour UNAE, c’est pour très bientôt : ) Désolé pour toute cette attente mais nous cela nous a pris énormément de temps pour faire la qualité que nous souhaitions pour nos produits. J’en parlerais en détail prochainement.

      Répondre
  • Avatar for Maria W.
    Maria W.  21 octobre 2018 at 11 h 15 min

    Quel stress, je vous suit depuis de nombreuses années mais apres m’être procurée de la Curcumine Longvida de chez Dynveo (pour des inflammations chroniques aux épauls dont je n’arrive pas à me débarasser depuis plus de 6 mois et qui me pourrissent la vie notamment la nuit). Je viens de voir que cette formulation était inutile voire toxique. Merci Julien.
    Sinon peut être qu’à minima le Theracurmin peut être mieux, mais aucune info sur le labo, on ne sait pas comment ni ou c’est fabriqué.
    Que peut -on fait pour des inflammations et doulurs chronique.
    Sinon, que pensez vous de la Bromélaïne ??
    Merci pour votre investissement et votre aide.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  21 octobre 2018 at 16 h 10 min

      Bonjour, cela dépend de la cause de l’inflammation. Si on veut choisir un complément efficace il faut savoir sur quoi on veut agir. Il n’existe pas de « solution miracle pour toutes les douleurs ».

      Répondre
      • Avatar for Maria W.
        Maria W.  22 octobre 2018 at 7 h 18 min

        IL s’agit d’une capsulite rétractile. J’ai tout essayé : infiltration, cryothérapie, kiné … rien y fait pour enlever les douleurs surtout nocture.
        Si vous avez des conseils.
        Bien à vous

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  22 octobre 2018 at 15 h 47 min

          S’agissant d’un problème mécanique, les effets maximums seront obtenus par un traitement mécanique. Vous pouvez contacter christophe carrio de ma part, il aura probablement des conseils pour votre problème : https://www.christophe-carrio.com/fr/

          Répondre
          • Avatar for Maria W.
            Maria W.  31 octobre 2018 at 9 h 42 min

            Merci Julien, malheureusement sur son site on ne peu contacter que pour un problème lié au commande (livre, etc.).
            Il a publié tellement de bouquin, il certainement deja évoqué des idées d’exercices pour des problèmes de capsulite retractile à l’épaule, mais impossible de trouver où.

            Répondre
            • Avatar for Julien Venesson
              Julien Venesson  31 octobre 2018 at 10 h 05 min

              Bonjour, zut ce n’est pas très pratique en effet. Peut-être pouvez-vous le contacter via sa page facebook ou instagram ?

              Répondre
        • Avatar for Nicole Berger
          Nicole Berger  14 novembre 2018 at 4 h 41 min

          J,ai réglé ce probleme apres avoir dépensė une fortune en physio et osthéo: dans un bain tourbillon tres chaud, apres avoir rechauffé les muscles 3 minutes, comment å bouger et étirer le bras vers l,arriere tout doucement. Puis , bouger le bras jusqu’å ce qu,il y ait une legere douleur. Bouger ainsi sous l,eau chaude environ 15 minutes. Apres 3 sėances, vous serez surpris de votre capacite a bouger.

          Répondre
        • Avatar for ARNAL henri
          ARNAL henri  18 décembre 2018 at 3 h 38 min

          essayez les électrodes se mise à la terre de »quantumprevent »…cela m’a évité la pose d’une prothèse articulée inversée le 2/07/2018
          pratiquement plus de douleur et ça marche pour beaucoup de douleurs

          Répondre
        • Avatar for Mie
          Mie  30 décembre 2018 at 18 h 44 min

          Je me suis débarrassé d’une capsulite rétractile importante et douloureuse avec des scéances de kiné et 1 fois par semaine le kiné a complété les soins habituels par de la radio fréquence (tékar)

          Répondre
        • Avatar for Huong Nguyen
          Huong Nguyen  9 février 2019 at 7 h 30 min

          J’ai souffert longtemps des douleurs atroces aux épaules, surtout la nuit. J’ai aussi tout essayé : infiltration, kiné, … puis j’ai pensé que la position assise ou debout est la plus confortable, j’ai changé mon sommier et acheté un sommier électrique. J’ai dormi presque assise jusqu’à ce que les douleurs nocturnes disparaissent, cela m’a pris environ 2 mois. Depuis mes épaules ne me font plus du tout mal. J’espère que cela pourra vous aider.

          Répondre
        • Avatar for Secondé JC
          Secondé JC  11 février 2019 at 19 h 26 min

          Bonjour Maria, si il s’agissait d’ une capsulite rétractile vos différents traitements auraient donné des effets positifs. En fait le diagnostique est probablement faux. Si il est exact ce n’est pas ce qui vous provoque la douleur ou le handicape. Consultez un Ostéopathe ayant une maitrise de biomécanique et de nutrition. Si il pratique la technique des « points de Knap » vous aurez trouvé le bonheur. Je vous le souhaite vivement.

          Répondre
    • Avatar for Le hyaric
      Le hyaric  22 octobre 2018 at 10 h 09 min

      Tu as essayé Glucosamine 900mg et Chondroïtine 400 mg, associé au curcuma, ça met 15 jours à agir. Laboratoires Fenioux Artichondrine Plus Évolution, C’est pas trop cher.

      Répondre
  • Avatar for Angèle Lemaux
    Angèle Lemaux  23 octobre 2018 at 18 h 45 min

    Bonjour, je suis assez perdue car pour moi tous ces termes sont nouveaux. Je suis atteinte depuis de nombreuses années d’un purpura rhumatoïde (maladie orpheline auto-immune) qui touche mes articulations. On me parle sans arrêt du curcuma et toute ma famille s’est mise à prendre le jus bio de curcuma et gingembre de Natuval. Qu’en pensez-vous? Je ne l’ai vu cité nulle part dans votre article et parmi les commentaires. Comme beaucoup on me dit que ce produit est vraiment sérieux. Mais n’y connaissant rien j’aurai besoin d’une petite lanterne 🙂 Vous parlez du gingembre, avez-vous des recommandations sur comment le consommer, à quelle fréquence? Acheter le gingembre bio du supermarché est-il efficace? (Même si je sais qu’il est toujours mieux d’éviter les supermarchés, je fais avec mes petits moyens). Je vous remercie de votre aide

    Répondre
  • Avatar for monique
    monique  25 octobre 2018 at 6 h 39 min

    une fois de plus,on prend conscience qu’il faut réfléchir!!!
    dimanche ,je suis allée au salon artémisia…
    je m’attendais à me retrouver au salon des charlatans…je n’ai pas été déçue!!
    un grand succès.
    la foule qui achète n’importe quoi,atteinte de boulimie,entre une tarte et un sandwich au jambon…
    c’est pas pour demain l’assiette riz complet lentilles accompagné de légumes et huile d’olive bio….
    que chacun prenne ses responsabilités…

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  25 octobre 2018 at 7 h 45 min

      Je partage totalement votre point de vue.

      Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  25 octobre 2018 at 7 h 48 min

      Bonjour, j’en parle en détail dans l’article

      Répondre
    • Avatar for Sandy
      Sandy  28 juillet 2019 at 23 h 18 min

      Bonjour,
      Personnellement j’en prends pour soulager des symptômes inflammatoires de type spondylarthrite et Crohn et j’en suis très content et je n’en changerai pas.

      Répondre
  • Avatar for GERMAIN Gérard
    GERMAIN Gérard  25 octobre 2018 at 12 h 04 min

    Bonjour, félicitations et un grand merci pour cet article qui fera date !

    Je voudrais apporter ma modeste contribution.

    Les compléments alimentaires posent maintenant les mêmes problèmes que les médicaments :
    – recherche prioritaire de profits financiers
    – études biaisées, argumentaires commerciaux mensongers,..
    – utilisation intensive d’excipients, de solvants plus ou moins toxiques,…
    – composition approximative
    – etc., toutes choses que vous mettez parfaitement en évidence dans votre article.

    Par contre, il y a un aspect très important que vous n’abordez pas et qui est celui de l’efficacité du ou des quelques principes actifs contenus dans ces compléments (curcuminoïdes en l’occurrence), versus l’efficacité de la plante entière (le totum) qui contient, pour le rhizome de curcuma comme pour la plupart des autres plantes utilisées en phytothérapie des centaines de molécules qui agissent souvent de manière synergique ou complémentaire.
    Il y a plusieurs exemples qui montrent que les médecines traditionnelles basées sur l’utilisation de plantes entières en tisanes, décoctions, jus frais, etc. sont plus efficaces (et souvent moins toxiques) que l’utilisation du sacrosaint « principe actif » qui n’est souvent que la molécule ou le procédé de fabrication brevetable à haut rendement financier. Voir par exemple l’artemisia annua versus l’artémisinine contre le paludisme.

    Pour le curcuma, il est probable que la consommation de curcuma FRAIS sous forme de jus extrait du rhizome ou simplement le rhizome râpé ou en fines lamelles tel que pratiqué à Madagascar ou à la Réunion, est plus efficace que tous les compléments à base de curcuminoïdes.

    Un pharmacien de Nancy vend du jus de curcuma frais de bonne qualité.

    Pour ne pas être trop long, sur le plan méthodologique un comparatif de compléments alimentaires comme celui que vous faites pour les différentes formes de curcuminoïdes mériterait d’être complété par l’examen des usages traditionnels du curcuma avec la plante entière fraiche (pas la poudre séchée utilisée en cuisine).

    Certaines phytothérapies traditionnelles manifestement efficaces ont été dénigrées ou condamnées à l’oubli (par exemple le Lapacho en Amérique du Sud) du fait de la recherche systématique du « composant actif », cache sexe de la molécule brevetable à fort potentiel … plutôt financier que thérapeutique.

    Encore une fois, chapeau bas pour votre remarquable compilation !

    Répondre
  • Avatar for Edith
    Edith  25 octobre 2018 at 14 h 28 min

    Merci pour votre très intéressant article qui met les choses au point. Mon médecin m’a conseillé Curcumin-Lodges (labo allemand du Dr Loges) pour des douleurs articulaires. Ce Curcuma est associé à la Vit D. Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
  • Avatar for nathalie
    nathalie  25 octobre 2018 at 15 h 56 min

    Bonjour Julien
    que pensez vous du produit TURMERIC UKONZ KANGEN 100/100 ORGANIC ?
    Merci pour la pertinence de votre article
    Merci par avance pour votre réponse
    Respectueusement
    NathC

    Répondre
  • Avatar for Dan
    Dan  26 octobre 2018 at 10 h 02 min

    Bonjour Julien,
    que peut-on penser de la formule CurcumActif2 de Nutrixeal ? pour 1 gélule:
    Extrait de rhizome de curcuma longa à 95% de curcuminoïdes+ huiles volatiles (tumérone) 750 mg
    Cultivé sans pesticide Qualité biocurcumax minimun curcumine 500mg
    biodispo revendiquée 6 fois plus que curcumine/pipérine grâce à la matrice de phospholipides.
    « aide à réguler les réponses inflammatoires et contribue à la santé articulaire, protection cellulaire
    Merci.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  26 octobre 2018 at 10 h 10 min

      Bonjour, comme vous venez de le signaler, il s’agit de « biocurcumax ». J’en parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Gérôme Cyrille
    Gérôme Cyrille  27 octobre 2018 at 16 h 47 min

    C’est une très bonne idées de mettre un peu de lumière dans cette jungle des compléments alimentaires et de faire un travail pédagogique,
    ça manque, c’est devenu très compliqué de s’y retrouvé. Merci.

    Répondre
  • Avatar for Marc
    Marc  28 octobre 2018 at 12 h 09 min

    Si la pipérine modifie la perméabilité intestinale et altère les lipides des membranes cellulaires, devrait-on donc arrêter complètement le poivre ? Ou cet effet serait juste dû à la « haute » dose de cet alcaloïde dans le complément ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  28 octobre 2018 at 14 h 17 min

      oui, il n’y a que 5% environ de pipérine dans le poivre noir. Mais le poivre reste problématique pour les personnes qui ont vraiment les intestins en mauvaise santé.

      Répondre
  • Avatar for SICRE Odette
    SICRE Odette  31 octobre 2018 at 16 h 11 min

    toute ma reconnaissance pour votre article qui va aider la néophyte que je suis à choisir le produit le mieux approprié à mes problèmes d’arthrose. Je prenais jusqu’à présent du curcuma piperine ARKOPHARMA. J’attends avec impatience votre étude sur les bienfaits du gingembre.

    Répondre
  • Avatar for DRIDI
    DRIDI  31 octobre 2018 at 20 h 11 min

    C’est qd même plus crédible lorsque tes articles sont rédigés sans contrat 😉 (taquineries)
    Sinon, merci d’avoir fait le point car marre du marketing qui se nourri de la détresses des gens.

    Effectivement, les nanoparticules me semblent la formulation la plus efficaces pour franchir les barrières intestinale et céphalique….Mais toute la question est de savoir jusqu’a quel point il faut les traverser surtout si la curcumine est contaminée (pesticides, solvants d’extraction, etc) ?
    L’idéal serait de la curcumine bio extraite par du CO2 supercritique.

    Répondre
  • Avatar for Christine
    Christine  7 novembre 2018 at 17 h 52 min

    bonjour, et merci pour cet excellent article.
    Quand vous parlez de gingembre, vous parlez du gingembre frais (le légume) ou d’un complément alimentaire ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  8 novembre 2018 at 10 h 42 min

      Bonjour, c’est pareil donc c’est comme vous voulez. L’avantage du complément c’est que c’est plus facile pour en avaler tous les jours. Si vous n’en consommez qu’occasionnellement, ça ne fait pas grand chose.

      Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  8 novembre 2018 at 10 h 40 min

      Le saule et l’harpagophytum sont des anti-inflammatoires reconnus qui sont bien dosés dans le produit mais attention aux effets secondaires au niveau de l’estomac. Néanmoins la liste des ingrédients mentionne beaucoup^d’additifs chimiques, ce n’est pas le genre de produit que je recommande pour la santé.

      Répondre
      • Avatar for Genna
        Genna  8 novembre 2018 at 12 h 35 min

        Merci Julien pour votre réponse. Je me disais aussi qu’il y avait beaucoup trop de conservateurs, dommage….
        Bonne journée 🙂

        Répondre
  • Avatar for Helen
    Helen  8 novembre 2018 at 8 h 41 min

    Bonjour Julien,

    Je lis de temps à autres tes articles pour recouper beaucoup d’infos présentes sur la toile et m’en sortir. Bravo pour ce boulot !
    Tu imagines bien que je suis aussi là pour trouver LA solution… mais il y en a tant, et aucunes miraculeuse 😉

    Ceci dit, je ne croyais pas trop au curcuma. J’ai douté de longues années.

    J’ai une maladie rare hépatique et musculaire (glycogenose 3a) depuis la naissance, un crohn sévère depuis 10 ans, (et autant d’anti-tnf infliximab et d’immunosupresseur imurel), et malheureusement, depuis 3 ans, retour d’accouchement, tout dégènère. On a officialisé un verneuil de stade 2, un suspicion d’endométriose légère, des crises ressemblant à différents psoriasis (dermato et articulaire), d’autres crises articulaires ressemblant tantôt à de la goutte, d’autre de polyarthrite rhumatoïde, et enfin, on a aussi posé un 100% en spondylarthrite ankylosante en juin dernier car traces retrouvées à l’IRM.
    BREF, une liste qui ne s’arrête plus, et toujours les mêmes traitements. Donc j’ai plutôt envie de parler de maladie auto-immune généralisée.
    Depuis juin, avec mes docteurs, on a changé de stratégie : arrêt de l’anti-tnf+imurel, avec sevrage aux corticoïdes pour vérifier que ces ennuis ne sont pas un effet induit des traitements. Mais là se pose le problème de la conciliation médicale. Aucuns spécialiste n’est d’accord avec la solution du confrère.
    A force de jouer à la balle de ping pong, j’ai fini par moi aussi en avoir marre. Je n’ai pas cette force actuellement. Et psychologiquement, arrêter les traitements lourds me donne aussi une chance de tester les produits naturels en en voyant les effets directement.
    Les douleurs ayant été extrêmement handicapantes même sous cortisone, j’étais sous anti-douleur (tramadol) depuis 3 mois, et que j’aurai dû commencer bien avant cela.

    A ce moment de l’histoire, il me restait le choix d’arrêter TEMPORAIREMENT en connaissant les risques, ou continuer et augmenter la dose.
    J’ai donc arrêté la cortisone (c’était une hérésie… grossir quand on a des douleurs abominables articulaires…un foie qui n’en peux plus d’être surchargé… et un risque de faire un verneuil stade +++).

    Un jour, me baladant dans un rayon para, j’ai pris un curcuma+piperine bon marché. Je l’ai associé à des capsules d’huiles oméga 3.
    Je suis montée à 2400mg/jour.
    En parallèle j’ai 3x./semaine de la kiné balnéo/motricité sol / massages analgésiques.
    Alors que je ne pouvais plus faire une seule activité qui ne me réenflamme pas encore plus le lendemain.
    Et bien, j’ai pu arrêter entièrement les anti-douleurs en 1 semaine !
    Et pourtant, période de gros stress puisque nous venons d’acheter une maison, que mon conjoint était en déplacement à l’autre bout du monde, une enfant malade(temporairement) à la maison, et trève hivernale arrivant, c’est souvent la pire période chez les malades (ou non).
    3 semaines après, j’ai baissé à 1200mg de curcuma.
    La douleur est encore là, mais bien moins forte. Je suis pourtant encore enflammée (CRP à 15), une grosse angine avec prise d’antibio qui m’a réaffaiblit, et Verneuil qui me fait un effet boomerang suite à la prise de cortisone de cet été.
    Alors je crois maintenant sincèrement que je suis sur une bonne pente. Je continue à chercher de nouvelles associations à faire : meilleur curcuma, vitamines diverses (B6,B9, B12, D notamment.. Klamath AFA ?). Bref, je pérégrine car je sais que cette situation est encore instable. Mais elle est tellement plus soutenable !!! J’arrive à sortir, conduire, porter mes courses, être moins fatiguée, et même m’assoir sur mes WC alors qu’ils étaient trop bas. Tout ce que je ne pouvais plus faire depuis qq mois.
    C’est dingue non ?! 🙂

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  8 novembre 2018 at 10 h 37 min

      Effectivemeent, les oméga-3 ont des vertus anti-inflammatoires documentées et plus intéressantes que le curcuma.

      Répondre
    • Avatar for catilia
      catilia  11 mai 2019 at 5 h 06 min

      bonsoir, je découvre ce forum, longtemps après votre post et je compatis à vos souffrances ; j’ai moi-même plusieurs maladies inflammatoires, aucun produit n’est suffisant en lui-même et Julien Venesson a raison d’insister sur l’hygiène de vie, mais ce n’est pas le plus facile à changer. Oui, le curcuma et les omega-3 agissent mais avez-vous essayé en plus le cassis, bien pour les douleurs et le foie ou l’orthosiphon ? Pour le foie, il y a des détoxifiants spécifiques, très forts, je les essaierais aussi à votre place car ils ont aussi des effets sur les douleurs inflammatoires, c’est par essais ou erreurs qu’on peut se concocter sa médecine personnelle. Bon courage

      Répondre
  • Avatar for JYDEC
    JYDEC  8 novembre 2018 at 15 h 11 min

    Merci pour cet article très détaillé et surprenant.
    Que pensez-vous de cette composition :
    Membrane de coquille d’œuf, extrait de rhizome de curcuma (Curcuma longa), huile de soja raffinée, gélatine de poisson, humectant : glycérol, eau purifiée, extrait de fruit de Caroubier (Ceratonia siliqua).
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement

    Répondre
  • Avatar for Leloux
    Leloux  9 novembre 2018 at 17 h 01 min

    Merci pour votre article très intéressant. Atteint du syndrome du colon irritable j’ai cru que le curcuma pouvait m’aider dans les douleurs qu’il occasionne mais je voit que vous n’y faites pas allusion dans votre écrit. Savez vous si le curcuma peut permettre une amélioration de la douleur ou des symptôme du SCI ? ou bien quel complément suggèreriez vous ? vous parlez notamment du gingembre en bien … Y aura t il des produits adapté à ce trouble sur votre site marchand ? Quand sera il disponible ? en vous remerciant pour votre attention. Cordialement.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  9 novembre 2018 at 19 h 39 min

      Bonjour, pour moi le côlon irritable se traite surtout par l’alimentation. Je vous suggèrerais mon livre « Paléo Nutrition ».

      Répondre
  • Avatar for impagliazzo
    impagliazzo  11 novembre 2018 at 13 h 30 min

    Bonjour Julien, je viens de lire attentivement votre article et je reste dubitative. mon ostéopathe m’a conseillé de prendre de la curcucétine via le laboratoire Copmed. Je trouve que le traitement reste couteux, mais je suis prête à tenter pour diminuer mes douleurs, en lien avec une capsulite à l’épaule. Que pensez-vous de ce laboratoire? Puis-je effectuer ma commande les yeux fermés ou avez-vous un laboratoire à ma conseiller. je vous remercie d’avance pour vos précieux conseils.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  11 novembre 2018 at 14 h 12 min

      Bonjour, d’une manière générale je ne peux pas donner mon avis sur une marque car mon avis peut être considéré comme diffamatoire quand il est critique (et certaines marques n’hésitent pas à déposer plainte pour essayer de faire taire les critiques). Concernant ce produit Curcucétine, un internaute m’a déjà posé la question et j’avais répondu ceci : « Bonjour, l’ingrédient utilisé dans ce produit est comparable au CurQfen dont je parle dans l’article donc plutôt moyen en terme d’effets. De plus ce produit a plusieurs additifs qui me semblent problématiques pour la santé : silice (plus communément appelée dioxyde de silicium), source de nanoparticules, huile de tournesol désodorisée donc extraite à chaud (oxydée). »

      Répondre
  • Avatar for alain
    alain  11 novembre 2018 at 20 h 24 min

    bonjour, et que pensez vous du curcumActif 2 de chez Nutrixeal ..merci. cordialement.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  11 novembre 2018 at 20 h 27 min

      Bonjour, j’en parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Breton
    Breton  13 novembre 2018 at 13 h 14 min

    Bonjour et un grand merci pour votre article, quel honte que personne ne contrôle ces laboratoire qui s’enrichissent avec la santé et surtout l’espoir des gens. Honte à XXX qui profite et ment à ses clients sur pas mal de produits. Merci monsieur. (message édité par Julien Venesson : pour éviter une attaque judiciaire en diffamation je suis obligé de masquer la marque que vous citez dans votre commentaire)

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  14 novembre 2018 at 10 h 38 min

      Bonjour, ce n’est pas vraiment de la curcumine à biodisponibilité augmentée mais juste le mélange poivre noir/curcumine qui n’est pas idéal pour la santé, en plus d’être peu efficace.

      Répondre
  • Avatar for Delfour
    Delfour  15 novembre 2018 at 12 h 39 min

    Je prends du NuCurcumaHD de chez Nutriting, après avoir lu un de vos articles. Dans celui-ci vous mentionniez que ce labo avait pris en compte vos conseils de fabrication. Vous aviez demandé d’améliorer la disponibilité de ce curcuma, sans utiliser de pipérine pour éviter d’augmenter la porosité intestinale. Ce fait me semble important, et je suis étonné que vous ne citiez pas ce labo que vous devez connaître particulièrement. La note attribuée à ce produit n’est-elle pas mieux que celle attribuée au curcuma phospholipidique Meriva des autres labos, soit 7/10, ce qui est relativement décevant ? Y-a-t-il d’autres raisons qui la motivent ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  15 novembre 2018 at 13 h 14 min

      Bonjour, le curcuma de Nutriting est du curcuma Mériva, c’est bien le même. Si je ne cite pas ce produit, c’est parce que les dirigeants du laboratoire Nutriting m’ont demandé de ne pas le citer, ce que j’ai accepté. A noter également que lorsqu’on est formulateur scientifique comme je l’ai été pendant dix ans, on effectue des recommandations pour des formules; c’est-à-dire des mélanges d’ingrédients et des dosages. Mais dans la plupart des cas, les laboratoires ne transmettent pas au formulateur les données et fiches techniques sur les ingrédients. Ils ne payent pas non plus les déplacements pour aller rencontrer les producteurs et vérifier la qualité des matières premières et des méthodes de fabrication. Tout ceci fait qu’un formulateur ne peut que rarement connaître les additifs ou la qualité des ingrédients choisis. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai créé mon laboratoire UNAE; je rencontre chaque producteur pour valider les méthodes et la qualité.

      Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  16 novembre 2018 at 11 h 18 min

      Bonjour, ce produit contient du curcuma sous forme brevetée « curcumin C3 reduct ». Dans le détail, il s’agit d’un métabolite de la curcumine qui est plus soluble. Il est fabriqué par le même fabricant que le « curcumin C3 complex ». A ce jour la seule chose de démontrée dans les études est un effet antioxydant de cet ingrédient.

      Répondre
  • Avatar for Adrian BOUNOURE
    Adrian BOUNOURE  18 novembre 2018 at 2 h 09 min

    Bonjour, je suis atteint du syndrome du colon irritable ( diarrhées, ballonnement, nausée, etc … ) et devant l’absence d’un traitement dédié je cherche des solutions alternatives à la médecine conventionnelle pour gérer mon soucis au quotidien et retrouver une vie apaisée. J’ai entendu parler des vertus du curcuma face aux problèmes digestifs, pensez-vous que la prise de curcuma peut m’être bénéfique ? , du curcuma de  » cuisine  » ou des variantes plus complexes ?
    Par ailleurs d’autres plantes ou remèdes vous paraissent t’ils plus adaptés à ma situation ?
    Je m’excuse d’avance de la multiplicité de mes questions et vous remercie d’avance pour le temps que vous consacrerez à me lire .

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  18 novembre 2018 at 12 h 35 min

      Bonjour, d’après votre lien il s’agit d’un mélange de curcuma et de poivre noir. Cela fait partie des types de curcuma dont je parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Macatia
    Macatia  20 novembre 2018 at 6 h 46 min

    Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord avec certain point.
    Vous pointez du doigt, le curcuma longvida indiquant qu’il y a des excipient, comme le dioxyde de silicium, stéarate de magnésium etc.
    Hors le curcuma nano particule Theracurmin que vous dites sans excipient et noter par vous 8/10 en a également.
    Quel belle répartie de votre part.

    [Partie supprimée]***[/Partie supprimée]

    Voilà, voilà.
    Amicalement Macatia.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  20 novembre 2018 at 10 h 58 min

      Bonjour,
      Tout d’abord, il faut savoir que dans cet article je note principalement l’efficacité des produits. Si je devais aussi tenir compte des contaminations aux solvants, des pesticides et de tous les additifs, 100% des produits seraient à déconseiller; c’est d’ailleurs ce que j’explique au début et pourquoi le Laboratoire UNAE n’en vendra pas. L’idée ici est d’aider les gens à faire un choix qui soit un meilleur compromis : un produit assez efficace sur les douleurs, sans trop de nocivité liée aux additifs et produits chimiques.

      Ensuite, il ne faut pas confondre les excipients présents dans le produit initial (la forme de curcuma brevetée) et ceux ajoutés ensuite par les vendeurs. Comme cet article n’est pas publicitaire et que je ne peux pas (légalement) parler du bien-fondé ou non de ce que fait une marque, je ne parle que des additifs présents dans l’ingrédient initial. J’ajoute également, pour avoir travaillé dans ce domaine pendant plus de 10 ans, qu’il y a de plus en plus de laboratoires qui mentent en indiquant que leur produit est sans excipient alors qu’il y en a. Soit ils ne le mentionnent pas du tout, soit ils mettent un nom qui fait naturel; c’est ce qu’on appelle le « green-washing ». Concrètement il est très dure de sa passer d’excipient pour faire des produits en gélules; cela pose des problèmes de remplissage, de gélules qui cassent, etc.

      Pour le reste, j’ai édité votre message pour faire disparaître le lien car il pointe vers un site qui se prétend être « d’information » mais qui fait de la publicité à un seul laboratoire sur la quasi-totalité des pages. C’est probablement pourquoi la majorité des informations qu’on y trouve sont biaisées, incomplètes ou vont toujours dans le même sens.

      Répondre
  • Avatar for ABDEL
    ABDEL  22 novembre 2018 at 18 h 43 min

    Bonjour, j’ai été opéré d’un carcinome au rein et malheureusement un autre s’est formé. Que pensez-vous d’une étude démontrant que prendre une cuillère à café de poudre de curcuma avec quelques gouttes d’huile d’olive par jour serait bénéfique, merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  22 novembre 2018 at 20 h 33 min

      Bonjour, à ma connaissance il n’existe pas une telle étude.

      Répondre
  • Avatar for kepal
    kepal  24 novembre 2018 at 12 h 09 min

    Personnellement je pensais que pour le traitement au long cour du cancer de la prostate c’était une bonne chose. maintenant, c’est vrai que quoi qu’il arrive c’est stabilisé et je mourrai avant (ou en même temps) que ce cancer ! Jusqu’ici j’utilise la Curcumine de chez Solgar mais je me demande si ce n’est pas en fait NovaSOL …

    Répondre
    • Avatar for martine
      martine  17 décembre 2018 at 21 h 47 min

      bonjour Julien,
      que pensez-vous de la curcurmine de chez Solgar ??
      Cordialement

      Répondre
  • Avatar for manon comtois
    manon comtois  30 novembre 2018 at 0 h 05 min

    Vous indiqué que le curcuma simple pourrait être efficace avec remicade pour un cas de crohn. Voulez vous dire du curcuma alimentaire? Si oui à quelle dose? Merci…..

    Répondre
  • Avatar for jollivet
    jollivet  30 novembre 2018 at 15 h 05 min

    Bjr
    Je viens de commander theracurmin (60gelules)
    2gelules/jour faut il faire des pauses entre les prises d’autre part est ce compatible avec la gemmotherapie (gemmocholesregul) des laboratoires BIOGEMM))

    Répondre
  • Avatar for Michel
    Michel  9 décembre 2018 at 23 h 06 min

    Bonjour,

    Quid du « Curcuma 1 DH » vendu en pharmacie pour 4,33 € les 5 cl (environ) dont on m’a prescrit 10 gouttes / jour (ce qui fait qu’une petite bouteille tient 3 à 6 mois environ) ?

    Cordialement,

    Répondre
  • Avatar for catherine
    catherine  10 décembre 2018 at 20 h 39 min

    Bonjour

    Merci beaucoup pour votre article, j’ai navigué sans succès sur le net français et américain pour trouver ces informations, dont je me doutais en partie …
    J’ai une question importante : je suis sujette aux calculs, et la curcumine m’a été recommandée par un médecin ayurvédique, or je sais que les oxalates peuvent provoquer des calculs. Certaines marques (curcumine3 complex) prétendent qu’il n’y a pas de risque avec leur produit, qui en contiendrait peu parce qu’il est standardisé. (je n’en suis pas sûre, cependant). Qu’en est t-il de la marque que vous recommandez, avez-vous des informations sur cela ? Merci d’avance et bravo encore pour tous vos articles, ça fait du bien au net !
    Catherine

    Répondre
  • Avatar for Olivier
    Olivier  10 décembre 2018 at 21 h 50 min

    Bonjour
    Si j’ai bien compris votre point de vue le curcuma ne marche pas car on n’en retrouve qu’une très faible proportion dans le sang après ingestion.
    Est-ce à dire que tout élément ingéré ne doit ses effets qu’à ses facultés à se retrouver dans le sang ?
    Devant les témoignages positifs d’utilisateurs de produits auxquels vous attribuez les plus mauvaises notes, je ne peux que douter de la validité de cette hypothèse.
    Ne peut-on imaginer une autre voie d’action telle que la modification du microbiote ?

    Répondre
  • Avatar for alain
    alain  11 décembre 2018 at 14 h 45 min

    bonjour, je n’arrive pas à commander le gélules de chez Theracurmin , pourriez vous m’indiquer les démarches pour la France ? merci , cordialement.

    Répondre
  • Avatar for DRIDI
    DRIDI  13 décembre 2018 at 13 h 29 min

    J’ai fait un expérience assez intéressante après avoir lu quelques papiers sur les techniques de fabrication de nanoparticules.
    J’ai mélangé du curcumin Bio dans deux verres d’eau et passé un seul de ces deux verres 30 min dans mon bac de nettoyage à ultrasons. Résultat (après repos d’une nuit complète des deux solutions): le verre qui est passé aux ultrasons est vraiment bien jaune comparé au verre témoin (preuve que le curcumin est devenu soluble et qu’il y a eu formation de nanoparticules).
    Conclusion: A défaut de ne pas pouvoir acheter le Theracurmin 😉

    Répondre
  • Avatar for Stéphane
    Stéphane  15 décembre 2018 at 23 h 21 min

    Bonsoir,
    Bravo Julien, pour cet article vraiment très didactique. A la suite de cette lecture, j’en déduis que le gingembre, le boswellia et l’omega 3 pourraient être plus efficaces pour traiter mon problème d’arthrose au genou.
    Avant de chercher à traiter la douleur, je voudrais surtout stopper la dégénérescence des cartilages, voire favoriser sa reconstitution.
    Que penses-tu du complément suivant « Annabis Arthrocann Collagen Omega 3-6 Forte » ( https://buy-cbdoil.com/fr/produit/66-arthrocann-collagen-omega-3-6-forte-annabis.html ) qui associe gingembre, boswellia Omega3 et même du Curcuma.
    MErci d’avance et bonne continuation.

    Répondre
  • Avatar for Bernard
    Bernard  26 décembre 2018 at 11 h 29 min

    Bonjour,
    j’ai trouvé ce site par hasard et j’en suis heureux.
    Vous répondez aux questions que l’on se pose, ça devient rare…
    Pourriez-vous me dire si, en cas de forte crise d’arthrose ou de sciatique, je peux prendre à la fois des nanoparticules de curcumine (theracurmine) de Theravalues ET du curcuma phospholipidique de Meriva ?
    Merci pour votre réponse qui soulagera mes douleurs. Bernard

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  26 décembre 2018 at 11 h 36 min

      Bonjour, bonne question je ne sais pas du tout. Je ne connais personne ayant essayé deux produits simultanément.

      Répondre
  • Avatar for Nicole
    Nicole  27 décembre 2018 at 23 h 36 min

    Bonjour
    Je viens de tout lire et je ne sais plus quoi en penser.Je voulais m’orienter sur theracurmin mais si je comprends bien il est composé de nanoparticules qui me semblent pourtant dangereuses pour la santé?
    Que pensez vous de Cruralgic de Diet Horizon?
    Je suis abonnée à plusieurs revues de SNI et je suis génée par leur insistance à s’ abonner à d’ autres revues. J’ ai déjà pris des produits chez Cellinov et chez Olliscience parce qu’ils les recommandaient……
    Merci pour vos réponses et pour votre travail qui me semble sans intérêt financier , en tous cas, je l’ espère.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  28 décembre 2018 at 9 h 47 min

      c’est un complément qui ne contient presque pas de curcuma mais d’autres ingrédients actifs (boswellia, griffe du diable, gingembre, etc.). Cela doit être plus efficace que du curcuma.

      Répondre
  • Avatar for LAIR Christiane (86 ans)
    LAIR Christiane (86 ans)  28 décembre 2018 at 15 h 03 min

    bonjour, très intéressant vos études.j’ai 86 ans, douze années de souffrances.traitement tramadol anti-douleurs.verdict du médecin: névralgie clunéale, sorte de cruralgie aggravée dans la fesse,la cuisse et maintenant jambe entiére.et arthrose.merci de me connecter.ne peux m’asseoir

    Répondre
  • Avatar for OLIVIER
    OLIVIER  2 janvier 2019 at 23 h 47 min

    Bonjour, je repose ma question :
    Si j’ai bien compris votre point de vue le curcuma ne marche pas car on n’en retrouve qu’une très faible proportion dans le sang après ingestion.
    Est-ce à dire que tout élément ingéré ne doit ses effets qu’à ses facultés à se retrouver dans le sang ?
    Devant les témoignages positifs d’utilisateurs de produits auxquels vous attribuez les plus mauvaises notes, je ne peux que douter de la validité de cette hypothèse.
    Ne peut-on imaginer une autre voie d’action telle que la modification du microbiote ?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  3 janvier 2019 at 15 h 28 min

      Bonjour, le curcuma qui n’est pas absorbé a un effet au niveau de l’intestin mais uniquement à ce niveau. Mais globalement si vous regardez les commentaires des internautes laissés ici et ayant essayé du curcuma à biodisponibilité élevé seul (sans gingembre ou autre ingrédient anti-inflammatoire), les résultats sont très décevants; bien loin des promesses du marketing avec le curcuma « meilleur que celui du voisin ».

      Répondre
  • Avatar for Dominique
    Dominique  3 janvier 2019 at 20 h 03 min

    Bonjour
    et merci pour votre article, qui parait sérieux et bien documenté.
    Si je résume ce que j’ai compris, en fait, vous préconisez plutôt « autre chose » que le curcuma.
    Mais j’ai un peu de mal à identifier quelle est cette « autre chose »…

    En ce qui me concerne, je suis concerné par arthrose+ sciatique, à un niveau modéré, mais je souhaiterais améliorer mon « comportement » face à cette pathologie du vieillissement.
    Ai-je bien compris qu’il faudrait plutôt privilégier le gingembre, en prise régulière ? et/ou les Omega-3 ? autres compléments susceptibles d’avoir un effet notable ?
    Connaissez-vous Cartilamine du labo E Science ? (glucosamine sulfate)

    Merci d’avance de vos avis.
    Bien cordialement
    ChD.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  3 janvier 2019 at 20 h 10 min

      Bonjour, oui vous avez bien compris. le choix d’un ingrédient ou d’un autre doit plutôt être guidé selon la cause de la douleur. Par exemple pour de l’arthrose, une bonne combinaison peut être gingembre (effet anti-inflammatoire de fond) + glycine (apporte de quoi stimuler le renouvellement du cartilage) + chondroïtine sulfate végétale (effet lubrifiant et antidouleur ciblé).

      Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  3 janvier 2019 at 20 h 12 min

      La composition du produit n’est pas très intéressante, il n’y a que de la glucosamine sulfate en ingrédient actif et beaucoup d’additifs chimiques : povidone, talc, agent de charge: cellulose microcristalline, crospovidone, magnésium stéarate, colorant E171 (diminutif de « dioxyde de titane »); je déconseille ce genre de produits.

      Répondre
  • Avatar for Mutti
    Mutti  4 janvier 2019 at 6 h 31 min

    Bonjour, mon compagnon est hemiplegique depuis un Avc datant de decembre 2015. Il sait marcher mais il force sur l’autre côté donc il a des douleurs d’arthrose, des acouphènes, des douleurs dorsales (2 ernies discales) et pancreatites. Pensez-vous que le curcuma puisse l’aider ? De plus, il est en pleine dépression, avez-vous un article concernant la dépression. D’avance merci car HELP !

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  4 janvier 2019 at 10 h 03 min

      Bonjour, peut-être un peu sur les douleurs d’arthrose. Pour la dépression de petites études suggèrent un effet bénéfique de la curcumine mais uniquement si la dépression n’est pas trop sévère.

      Répondre
      • Avatar for Youness
        Youness  9 mars 2019 at 18 h 04 min

        Quel le meilleur produit pour la dépression à votre opinion Julien?

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  9 mars 2019 at 20 h 06 min

          La dépression à de nombreuses causes, il n’existe donc pas une « meilleure solution » mais plein de solutions dont l’efficacité dépend des personnes.

          Répondre
  • Avatar for Sylvie Cremer
    Sylvie Cremer  8 janvier 2019 at 16 h 06 min

    J’ai pris du Curcuma meriva et cela m’a provoqué de l’hyper phosphaturie.
    Contient des phosphates

    Répondre
  • Avatar for claude
    claude  9 janvier 2019 at 12 h 08 min

    Bonjour Julien
    J’ai reçu dans ma boite mail, une révélation fracassantes sur l’arnaque du curcuma « N’achetez plus rien avant d’avoir lu ceci !!! »
    Un extrait « Le résultat est renversant : cette alliance entre curcumine et fenugrec la rend 270 fois plus biodisponible que la curcumine classique vendue en compléments nutritionnels2 ! Et elle est ainsi 1 700 fois plus efficace que le meilleur curcuma que vous pourriez trouver en épicerie ou en grande surface. » « La curcumine OLLIGOLD exerce un effet protecteur à 14 niveaux différents : »
    Laboratoires Olliscience
    Que pensez de cette formule ?
    Cordialement
    Claude

    Ce message

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  9 janvier 2019 at 12 h 13 min

      Bonjour, c’est un email publicitaire, il faut se méfier du contenu où tout est exagéré. Le produit utilisé par ce laboratoire est le CurQfen, j’en parle dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for Amandine
    Amandine  14 janvier 2019 at 19 h 08 min

    Bonjour Julien,
    On vient de le prescrire du curcuma proactif du laboratoire Fenioux ?
    Dois-je m’abstenir ?

    Répondre
  • Avatar for Christian couder
    Christian couder  19 janvier 2019 at 15 h 41 min

    Merci Julien de toutes ces informations.
    L’année dernière je vous avais suivi en achetant chez Novasol. Mais votre article modifié parle de risques cancérigènes niveau du colon.
    Je suis donc passé à Meriva.
    On vient de me proposer Curcumine Premium de Vitalys Alpes. Qu’en pensez vous ?

    Répondre
  • Avatar for bonnard viviane
    bonnard viviane  19 janvier 2019 at 16 h 26 min

    bonjour, je suis un peu perdue après avoir lu votre article qui est je dois le dire assez compliqué bien que comprenant les grandes lignes, je souhaiterai juste avoir votre avis sur le Flexofytol qui contient 42mg de curcumine par capsule du laboratoire Tilman, et qui m’a été prescrit par mon médecin pour soigner une tendinite, j’ai payé en pharmacie 50 euro la boîte de 180 capsules évidement le jour de la prise de l’ordonnance et vu le lendemain sur le net la boîte à 35 € , grosse déception,
    ma question est la suivante, cela est-il efficace dans ce genre de douleurs (le doc m’a prescrit 4 capsules matin et soir / 7 jours et après 2 / jour pendant 90 jours
    merci par avance de votre réponse

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  19 janvier 2019 at 17 h 25 min

      bonjour, apparemment le produit qu’on vous a vendu contient du NovaSol dont je parle dans l’article et qui n’est pas top. Mais votre produit a en plus des additifs très controversés comme le titane et autre.

      Répondre
  • Avatar for Jerome
    Jerome  20 janvier 2019 at 9 h 44 min

    Bonjour Julien,
    Dans le cadre d’une spondylarthrite ankylosante, que conseillez-vous en tant qu’anti-inflammatoire naturel efficace?
    Cordialement,

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  20 janvier 2019 at 9 h 48 min

      Bonjour, Jérôme, ce n’est peut-être aps la réponse que vous attendiez mais je conseille le régime sans gluten ni produits laitiers avec des compléments plus classiques comme la vitamine D3 et la glycine.

      Répondre
  • Avatar for Jerome
    Jerome  20 janvier 2019 at 10 h 11 min

    Comme vitamine D3, est-ce que celle vendu en pharmacie (Zymad) est bien? Quel est l’intérêt de la glycine dans une spondylarthrite? J’en profite pour vous remercier pour vos articles. Jerome

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  20 janvier 2019 at 10 h 37 min

      Oui le ZYMAD est une des solutions. C’est la moins chère en tout cas. Par contre elle n’est pas végétarienne ni végétalienne (fabriquée à partir de la lanoline du mouton), elle contient de l’huile d’olive raffinée et de l’huile essentielle d’orange qui ne convient pas à tout le monde.
      La glycine est l’acide aminé principal nécessaire à la synthèse du collagène. Dans le cadre d’un régime anti-inflammatoire sans gluten ni produits laitiers cela peut donc aider à reconstruire certains tissus. Mais ça ne fonctionnera pas tant qu’il y aura trop d’inflammation. Vous pouvez trouver des informations détaillées sur l’alimentation pour le polyarthrite dans mon livre « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique ».

      Répondre
      • Avatar for Jerome
        Jerome  20 janvier 2019 at 12 h 12 min

        J’ai lu votre livre « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique ». Je suis une alimentation pauvre en gluten et lait de vache. Par contre il m’arrive quelques fois dans l’année de faire des écarts, comme cette semaine où j’en ai fais beaucoup pour cause de déplacement. Malheureusement cela me provoque des douleurs… C’est dans ce cadre que je cherche une solution anti-inflammatoire naturelle « ponctuelle », en lieu et place des AINS, afin de réduire l’inflammation tout en reprenant une bonne hygiène de vie.

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  20 janvier 2019 at 12 h 17 min

          Je comprends, ce n’est pas facile au quotidien. D’autant que pour une bonne efficacité sur la polyarthrite il faut aussi supprimer les « traces de »; la moindre protéine est problématique (car c’est une maladie auto-immune). De même en terme de compléments alimentaires il n’y a rien qui puisse vraiment cibler le mécanisme auto-immun lui même pour le bloquer. Peut-être que vous pourriez essayer le gingembre mais il faut le prendre en continu, son action anti-inflammatoire est plus dans la durée que ponctuelle.

          Répondre
  • Avatar for Christian
    Christian  20 janvier 2019 at 17 h 54 min

    j’ai pris en compte votre information concernant le THERACURMIN dont je constate, par ailleurs pour info, la disponibilité aléatoire sur Amazon.
    je souhaiterais vous faire part de mon retour d’utilisateur….
    Pour planter le décor, j’ai, au dires du CHIR et de la radio, une gonarthrose à un genou pour lequel la seule solution, d’après lui, consistait à placer une prothèse….
    je consomme ce curcuma là au dosage d’une gélule/jour depuis 2 mois….actuellement, je ne ressens quasiment plus aucune douleur (hormis un point résiduel) et je marche normalement sans me soucier de prendre des précautions particulières….Cette amélioration en l’espace de 2 mois me parait pour le moins spectaculaire ?? et encore, je perdure simplement à 1 gélule quand vous évoquiez que la dose intéressante pouvait être à 2 gélules par jour…
    Sans compter l’amélioration que je constate au niveau digestif….et transit intestinal…..
    Je ne sais pas à quoi est précisément relié cette amélioration ? est-ce l’intérêt anti-inflammatoire ? ou autre ? ou bien que ce curcuma ci s’assimile bien mieux que l’autre ??
    En tout cas, encore MERCI de l’information et de votre honnêteté intellectuelle…….
    Bien cordialement.

    Répondre
  • Avatar for Gilles Samson
    Gilles Samson  21 janvier 2019 at 21 h 42 min

    Merci!
    très intéressant, aide à choisir.

    Répondre
  • Avatar for Robin
    Robin  22 janvier 2019 at 13 h 02 min

    Bonjour Julien,
    Déjà je voudrais te remercier pour tout ce que tu fais, c’est très généreux de te part d’offrir tes conseils et de le documenter comme tu le fais (que de temps !!). Merci de la part de l’homme paleo que je suis devenu.

    Sinon je souhaiterais avoir ton avis sur les produits suivants : (sauf erreur, tu n’as pas détaillé la cavacurmin dans ton article). Le principe a l’air très intéressant (cyxlodextrine). J’avais bossé un peu dessus durant mes années d’étudiant.
    https://www.nutripure.fr/fr/sante/39-101-active-curcumine.html#/72-poids_poudre-31_g

    Jen profite pour te demander si cette plante (le nom barbare m’attire) peut être intéressante au quotidien (santé, musculation etc..)
    https://www.nutripure.fr/fr/sante/5-ashwagandha.html

    Enfin, derrière question, as tu prévu une suite (complémentaire, avec les dernières recherches) au livre paleo nutrition ?

    Bien à toi
    Robin

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  22 janvier 2019 at 13 h 45 min

      Pour te répondre j’aurais bien aimé connaître la composition précise du produit car quand il y a écrit « cavacurmin » sur le site de Nutripure, cela ne dit pas quels sont les additifs utilisés et présents dans le cavacurmin lui-même. Et le fabricant ne donne pas l’information publiquement ce que je ne trouve pas rassurant.

      En terme d’efficacité, les études que j’ai sous les yeux sur le cavacurmin le place au-dessus du Longvida mais derrière les phospholipides de type Meriva. Donc c’est un produit moyen. Et il y a toujours potentiellement les problèmes mentionnés dans l’article sur les compléments de curcuma en général.

      L’ashwagandha oui c’est bien pour les sportifs mais ce n’est pas l’ingrédient que j’achèterais en premier.

      Répondre
      • Avatar for Romain
        Romain  28 octobre 2019 at 19 h 37 min

        Cela parait safe :

        CAVACURMIN ® se compose uniquement de curcuminoïdes et d’un porteur hydrophile gamma-cyclodextrine sans danger. La gamma-cyclodextrine CAVAMAX ® W8 est un oligosaccharide végétarien non allergène.

        CAVACURMIN ® a démontré cliniquement que sa biodisponibilité était plus de 40 fois supérieure à celle de l’ extrait de curcuma long (95%) standard et présentait une absorption relative significativement supérieure à celle des autres produits de curcumine commerciaux biodisponibles de premier plan. La biodisponibilité de CAVACURMIN ® a été évaluée dans le cadre d’une étude croisée à double insu chez l’être humain, comparant notre produit non seulement à une norme, mais également aux deux principales formulations concurrentes. L’étude a été menée avec un régime vérifiable à faible teneur en matière grasse pour exclure l’effet de la graisse / huile sur l’absorption de la curcumine.

        https://www.wacker.com/cms/en/products/brands/cavacurmin/cavacurmin.jsp

        Répondre
        • Avatar for Julien Venesson
          Julien Venesson  28 octobre 2019 at 20 h 20 min

          Depuis mon dernier message je me suis entretenu avec différents responsables de cette société spécialisée dans l’industrie du médicament (Wacker, énorme multinationale). Leur gamma-cyclodextrines sont principalement fabriquée à partir de maïs OGM américain; même si la cyclodextrine utilisée dans le cavacurmine est certifiée sans OGM. Par ailleurs, ils m’ont expliqué qu’ils ne veulent pas garantir d’efficacité sur ce produit, ils fournissent uniquement un procédé technologique d’absorption. C’est pour ça que cet ingrédient a uniquement été testé sur sa biodisponibilité mais jamais sur ses effets par le fabricant. Et en pratique, d’après l’expérience que j’ai eu entre temps et les retours d’utilisateurs, il n’a pas l’air efficace. Sans danger, probablement mais aussi probablement sans efficacité supérieure au placebo.

          Répondre
  • Avatar for marie-odile lollierou
    marie-odile lollierou  22 janvier 2019 at 16 h 36 min

    j’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre article qui me laisse avec beaucoup d’interrogations.
    Alors que conseillez vous de prendre sans se faire arnaquer?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  22 janvier 2019 at 19 h 16 min

      Autre chose que du curcuma.

      Répondre
  • Avatar for Tatiana Pruzan
    Tatiana Pruzan  23 janvier 2019 at 17 h 01 min

    Bonjour et merci. J’ai lu votre article en « lecture rapide » donc pas en détails. J’ai cherche curcuma frais et n’ai pas vu. En parlez-vous ? Le recommandez-vous et si oui à quelle dose svp ? J’ai absorbé pendant un an du curcuma en poudre dite bio (j’ai du mal à y croire) selon le mélange préconisé par Christophe Bernard 9-5-1 (9 curcuma 5 gingembre 1 poivre noir) et, à vrai dire, je n’ai pas ressenti de mieux-être au niveau squelette (j’ai 74 ans, les épaules sans tendons, les genoux « impactés » et un bras cassé (réparé).
    J’ai abandonné au profit de jus de gingembre fait maison + citron + miel. Que dites-vous de cela svp ?
    Merci encore.

    Répondre
  • Avatar for muriel Lemesle
    muriel Lemesle  27 janvier 2019 at 18 h 40 min

    Bonjour,
    ou trouve t-on les meilleurs gélules de gingembre, vitamine D3 et glycine
    Merci

    Répondre
  • Avatar for Moreau Cathy
    Moreau Cathy  28 janvier 2019 at 17 h 41 min

    Bonjour,
    Que pensez-vous de Léro Curcuma ?
    Merci de votre réponse.

    Répondre
  • Avatar for Deso
    Deso  29 janvier 2019 at 18 h 15 min

    Bonjour merci pour vos travaux qui semblent particulièrement robustes aux vu de vos nombreuses recherches. Actuellement des recherches pour le plaisir sur le moteur de recherches researchgate. Bien évidement il ne semble pas y avoir de recherches qui affirment que le curcuma est magique, mais il y a quelques études qui semblent présentées des effets bénéfiques sur bon nombres d’organes, après certaines revue laissent a désirées. Toutefois on y trouve des articles dans des revues qui semblent assez sérieuses comme celui ci dessous: https://www.researchgate.net/publication/329505154_Curcumin_and_Curcumin-based_derivatives_as_anti-cancer_agents_Recent_NanoSynthetic_Methodologies_and_Anti-cancer_Therapeutic_Mechanisms

    Bien à vous,

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  29 janvier 2019 at 19 h 20 min

      Bonjour, oui c’est une publication très récente mais elle fait simplement un état des lieux de la recherche théorique. Il n’y a toujours pas vraiment de données solides chez l’homme. En parallèle il y a aussi de nouvelles études qui suggèrent que la curcumine ferait partie des composés PAINS et IMPS (voir la dernière mise à jour de mon article) et qu’il n’y a donc peut être pas grand chose à en attendre. L’avenir nous dira s’il fallait y croire 🙂

      Répondre
  • Avatar for Jean-Renaud
    Jean-Renaud  31 janvier 2019 at 14 h 13 min

    Bonjour Julien,
    Que pensez vous du curcuma vendu par nutripure ? Le fait de le coupler avec du cyclodextrine augmente t il réellement ça biodisponibilité ?
    Merci par avance pour votre réponse, et surtout pour votre article enrichissant.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  31 janvier 2019 at 15 h 09 min

      Comme indiqué plus haut à un internaute, on ne connait malheureusement pas la liste de tous les ingrédients utilisés par le fabricant pour faire le complexe curcumine et cyclodextrines. Le fabricant est Wacker Chemie, un énorme industriel spécialisé dans la chimie de pointe, je pense qu’il faut donc être prudent car je ne pense pas que le procédé soit très naturel : https://fr.wikipedia.org/wiki/Wacker_Chemie

      Répondre
  • Avatar for Peyrot. Jacqueline
    Peyrot. Jacqueline  2 février 2019 at 14 h 09 min

    Bonjour . Votre lettre paraît combien de fois par mois? Parce que j’ai l’impression de ne pas toutes les recevoir. Merci.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  2 février 2019 at 14 h 12 min

      Pas très souvent, je fais cela sur mon temps libre. Peut-être une fois par mois.

      Répondre
  • Avatar for Guy
    Guy  2 février 2019 at 15 h 37 min

    Bonjour Monsieur Venesson,
    Grand merci pour vos infos à propos de la curcumine.
    Je finis de lire tout cet article et ses commentaires où, parmi d’autre, on cite le produit « mixte » vendu par Diet. H. qui est composé d’extraits secs de 1. rhizome de curcuma; 2. racine d’harpagophytum; 3. grande camomille; 4. écorce de saule blanc; 5. gomme résine de boswellia; 6. racine de gingembre; 7. fruits du poivrier; 8. huit adjuvants dont je vous fait l’économie.
    Vous avez répondu que le gingembre prévalait sur la curcumine.
    Je prends ce comprimé alimentaire (depuis longtemps avant que le curcuma fasse l’objet de 1001 publicités) à raison de deux comprimés par jour pour atténuer les algies arthrosiques. Il est très rare que je prenne un AINS en sus. Ceci juste pour votre information. J’ai 68 ans. Bon Week-end.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  2 février 2019 at 23 h 20 min

      Très intéressant, merci.

      Répondre
  • Avatar for Mathieu
    Mathieu  3 février 2019 at 14 h 52 min

    Bonjour Julien, j’ai lu votre dernier et magnifique livre…merci pour celui-ci. Pourriez-vous me dire ce que vous pensez du Curcuma vendu par les laboratoires ORTIS qui mentionnent qu’une gélule équivaut à 1200mg de curcumine ?
    https://www.ortis.com/fr-be/gammes/articulations/item/curcuma

    D’avance merci et Cordialement à vous

    Eric

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  4 février 2019 at 11 h 00 min

      Bonjour, d’après la liste des ingrédients, c’est apparemment du curcuma de type phospholipidique comme le meriva dont je parle dans l’article. Par contre ce produit a beaucoup d’additifs controversés, je vous le déconseille.

      Répondre
  • Avatar for pons cecile
    pons cecile  3 février 2019 at 17 h 50 min

    Bonjour Julien , je souffre actuellement d’arthrose aux cervicales et d’une discopathie dégénérative ankylosant, aide soignante en maison de retraite, a force de faire des transferts toute la journée de personnes âgés très lourdes je me suis abîmé le dos et les cervicales , j’ai des douleurs qui ne passe pas ça va de la nuque jusqu’au bras gauche et j’ai la mains gauche qui s’ankylose j’ais douleurs a la jambe gauche comme une sciatique qui ne cesse de me faire mal et ne passe pas, pas pas comme ci j’avais j’ai des douleurs a la jambe qui ne passe pas , je suis actuellement en arrêt maladie depuis le 7 janvier 2019 jusqu’au 11 février inclus actuellementil est difficile de me soigner car je fait des allergies aux anti-inflammatoire et aux INS on m’a parler de curcuma pour soulager mes douleurs , juste avant de voir votre article j’avais vue ce produit qu’en pensez vous ? Curcuma magnum + pipérine de chez bi-life on m’a dit qu’il fallait de la pipérine celui que vous conseillez il n’y en a pas dedans je vous remercie par avance de votre réponse .Cécile

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  4 février 2019 at 11 h 01 min

      Avez-vous lu l’article ? Tout est indiqué dedans.

      Répondre
  • Avatar for Bourru
    Bourru  7 février 2019 at 20 h 23 min

    Formidable article ! Documenté, sourcé et très bien écrit. Un immense merci.

    Répondre
  • Avatar for Stéphane DEMARE
    Stéphane DEMARE  8 février 2019 at 8 h 45 min

    Bonjour, je suis atteins d’une spondylarthrite ankylosante depuis 1 an , j’ai commencé le régime seignalet et le medecin me prescrit du THCURCUMAN de chez COMPALIA.
    Pouvez vous me donner votre avis?
    Cordialement

    Répondre
  • Avatar for Jubill
    Jubill  8 février 2019 at 14 h 56 min

    Bonjour Julien,

    Merci pour cette synthèse très intéressante, documentée par vos recherches et vos avis.
    J’apprends beaucoup de choses en vous lisant, pas uniquement sur les produits et leurs efficacités, mais surtout comment bien choisir le bon produit, et éviter les laboratoires qui investissent en publicité dont le coût est répercuté dans le produit manufacturé (90% = la pub, le flacon, la boite, la marque, la distribution).
    Merci

    Répondre
  • Avatar for Valy
    Valy  13 février 2019 at 11 h 17 min

    Bonjour Monsieur,
    Je voudrais avoir votre avis sur curcumin sur l’endometriose. Jai consulte un nathuropath qui m’a prescrit du curcuma comme un anti-inflamattoir. Qu’en pensez vous? Il s’agit du nutricuma de laboratoire BIONUTRICS.
    merci d’avance

    Répondre
  • Avatar for Sylvie
    Sylvie  20 février 2019 at 16 h 53 min

    Bonjour et merci pour toute cette étude. Connaissez vous le curcuma proactif que vend le laboratoire Fenioux ? Ce laboratoire nous a été conseiller par un acupuncteur excellent. Nous y avons acheté quelques produits et sommes assez satisfaits. Nous n’avons jamais acheté le curcuma que ce laboratoire propose. Merci encore !

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  21 février 2019 at 9 h 36 min

      Oui c’est un mélange curcumine + poivre noir, avec les inconvénients évoqués dans l’article.

      Répondre
  • Avatar for marie tischmacher
    marie tischmacher  24 février 2019 at 21 h 00 min

    Bonjour,

    Mon orl homéopathe m’a conseillé le curcuma longvida en cas de sinusite (pour éviter la cortisone ou les anti-inflammatoires). Par quoi puis-je remplacer le curcuma ? (en sachant que j’ai aussi une colopathie)
    Cordialement

    Répondre
  • Avatar for Marcello
    Marcello  1 mars 2019 at 16 h 23 min

    Bonjour,
    ne trouvant pas le procédé utilisé pous ses spécialités Flexofytol et Enterofytol, j’ai posé la question aux laboratoires Tillman connu pour être a la pointe de la recherche dans ces genres de produits.
    J’ai reçu une réponse qui m’a étonné tellement la différence est énorme.
    produit Formulation curcumine AUC ng/ml
    Flexofytol Microémulsion 84mg 1938
    poudre non formulé 1295mg 10,8
    BCM-95 curc+huiles ess 305mg 5,8
    Meriva phytosomes soja 297mg 28,7

    Pour standardiser les résultats il faut faire une règle de 3 mais la différence est énorme.
    Les valeurs AUC pour le Meriva et le BCM-95 correspond bien aux valeurs retrouvées dans d’autres études.
    Que penseé-vous de ces valeurs?
    Merci de votre réponse

    Répondre
  • Avatar for Maxime
    Maxime  10 mars 2019 at 13 h 37 min

    Bonjour,
    Les gens sont capables de tous pour retrouver leur santé. Je suis heureux de voir que certains d’entre nous font le maximum pour démêler le vrai du faux.
    Le curcuma encore une connerie exploiter pour faire du pognon sur nos malades atteint du cancer.
    Le vrai remède anti-Cancer c’est d’éviter toutes pollutions. Qu’elle soit au sens propre comme au sens figuré ou comme ces gens qui nous polluent d’intox. Voilà le vrai remède.
    Bon courage et protégez-vous
    Éric

    Répondre
  • Avatar for Bernard
    Bernard  10 mars 2019 at 20 h 31 min

    Bonjour,
    je suis tombé par hasard sur un produit anglais des Jupiter laboratories, , du nom de JointFuel, qui comprend aussi du poivre noir, du collagène type 2, de l’acide hyaluronique, du resveratrol, du roswellia, et un extrait de turmeric.
    ( en vente sur Amazon). Est ce que vous connaissez, quel est votre avis ? Merci.

    Répondre
  • Avatar for Laurent
    Laurent  12 mars 2019 at 11 h 24 min

    Bonjour Monsieur Venesson
    Mon médecin traitant m’a conseillé de prendre du curcuma et en faisant des recherches je suis tombé sur votre article que j’ai trouvé très intéressant.
    Je m’interroge sur les contre-indications du curcuma car j’ai des calculs biliaires et j’ai vu sur le site eurekasante.vidal.fr que le curcuma était contre-indiqué chez les personnes qui souffrent d’obstruction des voies biliaires (calculs). Est-ce vrai pour toutes les formes de curcuma?
    Cordialement

    Répondre
  • Avatar for DieuThu
    DieuThu  15 mars 2019 at 13 h 53 min

    Bonjour Julien,
    Que pensez-vous des produits Curcumine pure (ex. CURCUMIN 99 de Remede Naturel, Curcumine pure 99% de Lex Natura)? Contiennent-ils vraiment que ou presque de curcumine?
    Merci pour votre réponse

    Répondre
    • Avatar for Florian
      Florian  9 novembre 2019 at 16 h 36 min

      Bonjour, je me pose la même question!

      Répondre
  • Avatar for Franck
    Franck  18 mars 2019 at 22 h 10 min

    Bonjour,
    Je suis tombé sur votre article alors que je cherchais des informations sur les effets du poivre sur l’organisme.
    Je prends depuis quelques mois des gellules de curcuma+poivre (bio) achetées chez d.plantes (https://www.dplantes.com/curcuma-poivre-bio.html). Ayant des douleurs au niveau des articulations des doigts (ancien handballeur) j’ai remarqué une baisse significative de ces dernières. Je dois aussi avouer que je continue aussi la prise régulière de curcuma en le pensant bon pour ma santé générale … (vive les publicités)
    Votre article m’alerte sur d’éventuels effets négatifs du poivre sur la perméabilité des parois intestinales. Pensez-vous qu’il existe d’autres compléments alimentaires ayant le même effet mais avec moins de risques ?
    Merci d’avance.
    Cordialement

    Répondre
  • Avatar for Michel Laramée
    Michel Laramée  19 mars 2019 at 17 h 08 min

    Bonjour encore M. Julien,

    j’oubliais. lors de ma première intervention, d’ajouter un commentaire sur votre vitamine D3, contenant des extraits de lichen. Le lichen, tel qu’on peut le voir dans la nature, prend un temps immémorial pour se développer. Beaucoup d’espèces prennent environ un siècle pour produire ce qu’on voit, même si ça n’a que quelques centimètres de haut. Alors je m’interroge sérieusement sur la destruction de cette forme de vie à grande échelle, ce qui est évidemment le cas ici puisque vous en faites des suppléments. Bref, est-il si « éco-responsable » que ça ce produit, à la lumière de ceci? Loin de là en fait. Surtout s,il est prélevé dans un milieu où des populations de caribous et autres ongulés abondent. C’est la nourriture de base de ces derniers.
    En toute collaboration,
    Michel Laramée

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  19 mars 2019 at 17 h 15 min

      Les quantités de lichen nécessaires pour fabriquer la vitamine D3 sont extrêmement faibles. De plus il ne s’agit pas d’un produit de l’agro-industrie, on est sur de petites quantités et les prélèvements ne perturbent pas les écosystèmes. Mais votre question aurait plutôt sa place dans un article sur la vitamine D.

      Répondre
  • Avatar for Sébastien
    Sébastien  24 mars 2019 at 17 h 40 min

    Bon là je dois dire que l’ article est vraiment détaillé. Par contre je n’ai pas trop compris concernant les problème de rein. Est ce que c’est bénéfique ou plutôt le contraire pour celles et ceux qui ont des problème de reins?
    Merci

    Répondre
  • Avatar for CRISTOFOLI Martine
    CRISTOFOLI Martine  24 mars 2019 at 19 h 20 min

    Je m’interroge sur le curcuma et le cancer. En effet j’avais lu que les télomères de nos cellules, à chaque division se raccourcissent et lorsqu’elles sont épuisées, les cellules meurent. Mais il pourrait arriver qu’un gène mute et en réactive la production, ce qui pourrait expliquer l’immortalité des cellules cancéreuses. Or, dans une autre publication, j’ai noté que la cucurmine permettait de rétablir les niveaux de télomérase à un niveau normal et diminuait la mort cellulaire. D’après ces deux textes, si je comprends bien, le curcuma pourrait donc réactiver les cellules cancéreuses en réactivant les télomères ? Pourriez-vous m’éclairer à ce sujet ? Merci par avance.

    Répondre
  • Avatar for PETER
    PETER  19 avril 2019 at 16 h 17 min

    Bonjour M. Venesson,
    Que pensez-vous de nombreuses personnes atteintes de Myélome Multiple, qui survivent (bien) pendant 10 ou 15 ans, sans aucun traitement « officiel » mais seulement avec de la curcumine Dr Best (à forte dose, 8 g par jour) et un régime sans sucre etc.?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  22 avril 2019 at 13 h 25 min

      Pas grand chose, je n’ai jamais rencontré de personne dans ce cas. Maintenant on peut se demander : est-ce des cas réel ou juste des publications faites sur internet par des vendeurs ? Je ne serais pas étonné que ce soit cela quand je vois certaines pratiques.

      Répondre
  • Avatar for Dupraz
    Dupraz  24 avril 2019 at 17 h 42 min

    Bonjour, je prend du curcuma en gélule 3 par jours depuis 15 jours je peux vous dire que je n’ai plus de migraines et je peux vous dire que je suis migraineuse depuis mon enfance chez nous c’est hiréditaire franchement pour ça cela est vraiment très bien pour tout le reste j’en sais rien bonne journée Colette.

    Répondre
  • Avatar for Christian
    Christian  28 avril 2019 at 0 h 15 min

    Bonjour,

    Je voudrai savoir si des études biochimiques ont été faites sur les recettes hindous (ayurvédiques) les plus riches en phosphore (indispensable pour obtenir des phospholipides),

    Merci beaucoup de m’informer et bravo pour votre site, particulièrement instructif

    Christian

    Répondre
  • Avatar for catilia
    catilia  11 mai 2019 at 5 h 54 min

    bonjour, Julien,
    je viens juste de découvrir votre article sur le curcuma et votre forum. Merci pour cet effort de clarification car on découvre qu’en fait, il y a très peu de catégories.
    Moi je prends un dérivé de Meriva (distribué par dr’s best), qui est à la fois pas trop cher et m’a paru correct mais pas ses additifs, comme vous le montrez.
    Je vais peut-être essayer celui que vous déconseillez le moins, si j’ai bien compris, bien que tout ce qui comporte « nano » me fasse peur (ils vont se balader où dans notre corps ?) –
    A côté je prends ou ai pris à peu près tout ce qui existe contre les douleurs rhumatismales, vitamine D et omega 3 bien sûr mais aussi cassis (c’est la base, si j’ose dire), orthosiphon, très efficace car il détruit l’urée, griffe de chat (de préférence à l’harpagophytum) et plusieurs acides aminés, et « hard » détoxifiants (comme le SAMe), j’en découvre régulièrement de nouveaux ;
    bien sûr le boswellia « marche » du tonnerre mais il a un effet hypotenseur et carrément somnifère, je le garde pour les grosses douleurs.
    Rares sont les vrais anti-douleurs rapides qui n’ont pas un effet soporifique d’ailleurs, alors que le curcuma, que j’ai pris à des doses variables (une portion de gélule ou une gélule, jamais plus), selon le temps… au moins laisse les idées claires, et puis il agit aussi sur la digestion, la circulation et la concentration, c’est toujours bon à prendre.
    Quant à lui attribuer tous les mérites quasi miraculeux que l’on prétend, il y a un pas. Mais ce n’est pas le seul produit bourré d’additifs nocifs, c’est vrai que sur la durée ce n’est pas anodin.
    Le seul produit plus radical et moins nocif serait, à mon avis, pour les femmes, les substituts hormonaux (bio identiques), qu’en pensez-vous ?

    Répondre
  • Avatar for Alexandre
    Alexandre  16 mai 2019 at 16 h 44 min

    Bonjour,

    vous dites:
    « Après ingestion, les curcuminoïdes sont rapidement métabolisés et transformés en d’autres molécules plus solubles : la tétrahydrocurcumine, l’hexahydrocurcumine, la curcumine sulfate et la curcumine glucuronide. Actuellement plusieurs équipes de chercheurs pensent que la majorité des bénéfices du curcuma proviennent en fait de la tétrahydrocurcumine, produite dans notre organisme après ingestion de curcumine »

    Du coup il y a bien des bénéfices à consommer du curcuma ?
    « contre certains stress oxydatifs, les problèmes de reins, l’accident vasculaire cérébral, l’inflammation cutanée, contre le cancer ou les symptômes de l’asthme et peut-être plus efficace pour la longévité »

    Merci d’avance pour votre réponse 🙂

    Répondre
  • Avatar for Myriam
    Myriam  31 mai 2019 at 13 h 44 min

    Bonjour Julien,
    Merci pour toutes ces informations. C’est la confusion totale! On crois se soigner naturellement et on se rend compte que tout n’est pas si simple. Qui plus est quand on n’est pas spécialisé dans ce domaine.
    Jusqu’à présent j’avais testé curcuma- poivre noir!
    Là je vais tester un curcuma bien noté puis je verrai. C’est pour assouplir les articulations parfois un peu raides ou douloureuses dû à la ménopause.
    Mais le plus gros problème est de savoir en règle général quoi choisir dans cette abondance de produits dits « naturels » ou compléments alimentaires, pas seulement pour le curcuma.

    Répondre
  • Avatar for Pierre droulers
    Pierre droulers  22 juin 2019 at 17 h 59 min

    Bonsoir
    que diriez vous de Curcudyn Metagenics, s’il vous plait?

    Répondre
  • Avatar for HILAIRE Jack
    HILAIRE Jack  27 juin 2019 at 10 h 26 min

    Tout d’abord merci pour votre travail sur le curcuma, qui est fort instructif et intéressant. Ma nutritionniste m’a recommandé le « curcuma gold de therascience » qu’en pensez vous ? Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
  • Avatar for Francis
    Francis  8 juillet 2019 at 21 h 43 min

    Bonjour,
    Curcuma un placebo de plus !?
    Je fais suite au reportage du magazine « Que choisir » de ce mois de juillet 2019.
    J’attends avec intérêt vos commentaires sur leur reportage.
    Bien cordialement.

    Répondre
  • Avatar for Brice
    Brice  23 juillet 2019 at 16 h 34 min

    Bonjour,

    Cela n’a pas grand chose à voir, mais ma pharmacienne m’a très fortement conseillé le Desmodium. Or j’ai fait quelques recherches et n’ai trouvé qu’une étude officieuse traitant de la toxicité des produits hépatoprotecteurs. Qu’en pensez-vous ? Merci

    Répondre
  • Avatar for Janti alain
    Janti alain  28 juillet 2019 at 12 h 11 min

    Bonjour,Julien.
    Que penser de la dernière trouvaille qui assemble des fibres de fenugrec au Curcuma et en rend la biodisponibilité 270 fois plus que les autres. Nouveau produit disponible chez Pure Santé. Quid?
    Merci à vous…

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  28 juillet 2019 at 14 h 27 min

      C’est du marketing, on vous fait croire que c’est nouveau alors que c’est ancien. J’en parle dans cet article.

      Répondre
  • Avatar for Ben
    Ben  6 août 2019 at 16 h 43 min

    Merci Julien pour ces éclairages et ton courage que j’apprécie d’autant que j’ai eu aussi à affronter, dans un tout autre domaine, le lobbying d’un grand groupe puis de petites sociétés dont les pratiques technico-commerciales oubliaient le sens du 1er mot.
    Voici mon retour d’expérience.
    Je suis adepte de sports en compétition (VTT, Water-polo puis natation). De formation scientifique, je me suis intéressé très tôt (23 ans) à la diététique de la performance puis celle de la santé. J’ai 48 ans J’ai toujours fait attention à ma santé et je n’étais presque jamais malade jusqu’à développer une sarcoïdose (maladie inflammatoire du système immunitaire) déclenchée suite à une période de stress importante et prolongée. La maladie non diagnostiquée à l’époque, a commencé il y a 10 ans avec des uvéites antérieures à répétition (pendant 3-4ans) que seuls les corticoïdes arrivaient à bloquer. J’ai recherché un anti-inflammatoire naturel et vu une référence scientifique du curcuma pour l’uvéite. En préventif, dès les 1er signes avant-coureurs j’ai donc utilisé du curcuma en poudre à forte dose dans de l’eau (2 cuillères à soupe bombées/jour ) pendant 1 semaine, 15 jours maxi, avec un certain succès puisque je n’ai plus eu d’uvéites depuis 5-6 ans, malgré des alertes. Pas d’effets secondaires constatés en cure mais suivant la provenance du curcuma les urines sentaient plus ou moins fort la « pisse de chat », dans les 4 à 6 heures qui suivaient la prise. Avec le recul et la lecture de ton article, je pense que le curcuma a plutôt eu une action régulatrice sur certains organes (intestin, bile, foie, surrénales ? ), qu’une action anti inflammatoire directe.
    Suite à une nouvelle période de stress prolongée, la sarcoïdose s’est déplacées sur les glandes salivaires, les ganglions de la lymphe et le cœur. En pleine période inflammatoire j’ai essayé, la curcumine la mieux notée (sous forme de nanoparticules) sans succès ainsi que des huiles essentielles réputées anti-inflammatoires (sans plus de succès). J’ai aussi arrêté pour une question de coût et les conséquences inconnues des nanoparticules dans l’organisme, même fussent-elles de curcumine.
    Actuellement, ayant une sensibilité aux céréales (j’ai déjà supprimé les laitages depuis 20 ans), j’essaie un régime paléo
    non exclusif pour diminuer les processus inflammatoires. Pour l’instant l’effet est constaté au niveau du transit intestinal (moins rapide qu’auparavant et presque plus de gaz). Auriez-vous des suggestions notamment de plantes, autres que le curcurma, à consommer au long court qui pourraient aider à calmer le système immunitaire ?
    Merci

    Répondre
  • Avatar for Nico
    Nico  7 août 2019 at 8 h 46 min

    Bonjour Julien et merci pour cet article.
    J’ai du mal à cerner le plus éfficace entre le brevet CurQfen et Theracurmin. Des avis ? Merci 🙂

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  7 août 2019 at 8 h 59 min

      Oui, le theracurmin est plus efficace.

      Répondre
  • Avatar for charmille
    charmille  12 août 2019 at 11 h 41 min

    Bon..; je n’ai pas lu l’article dans sa totalité
    En effet, depuis bien longtemps, je me suis fait une raison… quelque soit le complément alimentaire qu’on nous vente, je regarde la liste des ingrédients…pas la composition, les ingrédients !
    c’est par ce seul indices que l’on peut savoir si le produit venté est naturel ou pas… donc, dès la 2eme paragraphe, je me suis refusée à en lire plus.
    Quand on est phytothérapeute, les simples mots formulateur scientifique me font frémir… a quelle sauce vais-je etre traitée? les racines de curcuma, comme celles de pissenlit ou celles de chiendent sont riches en propriétés médicinales… le simple fait d’en extraire leurs composés, par une extraction sélective est une aberration ! ce n’est pas digne de ceux qui se disent intéressés par la santé naturelle !

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  12 août 2019 at 11 h 44 min

      Bonjour, je pense que vous n’avez pas bien compris. Le métier de formulateur consiste à savoir allier les ingrédients, quel que soit leur type. J’ai travaillé pour de nombreux laboratoires de phytothérapie, parmi les plus connus, pour mettre au point des mélanges de plantes, qui sont souvent utilisées en totum (l’ensemble des composés). Mais si on n’utilise pas toujours le totum c’est tout simplement parce que parfois des extraits standardisés sont plus efficaces (et tout aussi naturels).

      Répondre
  • Avatar for Dany
    Dany  14 septembre 2019 at 9 h 47 min

    Bonjours Julien ,
    merci beaucoup pour votre article sur la curcumine.
    Je viens d’en prendre connaissance et je suis un peu déstabilisée .
    j’ai acheté de la curcumine chez Santé Nature (SNI Edition).
    Est-t-elle aussi mauvaise que toutes les autres?

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  14 septembre 2019 at 17 h 45 min

      Je ne préfère pas vous donner mon avis ayant déjà été menacé par l’avocat de cette société.

      Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  29 septembre 2019 at 8 h 20 min

      C’est une étude sur des cultures cellulaires. Son objectif est de comprendre des mécanismes biologiques mais la plupart de ces études ne se traduisent pas par des effets observables dans la « vraie vie » car les concentrations nécessaires sont inatteignables.

      Répondre
  • Avatar for Ilyas
    Ilyas  2 octobre 2019 at 3 h 05 min

    Merci pour vos efforts
    Donc le pouvoir anti inflammatoire du curcuma même s’il est consommer frais par exemple 2 à 3 tiges ne sert à rien

    Répondre
  • Avatar for tony
    tony  4 octobre 2019 at 3 h 46 min

    Merci pour cet excellent article. J’ai 32 ans, et souffre depuis 2 ans d’une douleur au mollet (nodule découvert lors d’examens, qui avec le temps me donne des fistules vasculaires). Assez désagréable on va dire. Il pene a prendre la décision de m’opérer (assez profond, et doute encore de ce que j’ai réellement). Bref
    En attendant, j’ai mal. Je prends spifen (ibuprofen en gros), et la douleur s’atténue pendant 2 jours. Mais à force, l’estomac n’aime pas.
    Je suis pour le naturel, mais entre tout ce qu’on voit (et que vous dites egalement), les pesticides, les nanoparticules, les faux bios… je ne sais pu quoi prendre.
    Quel antidouleur naturel me conseil tu? Theracurmun?
    J’ai lu également que tu utilisais d’autres compléments + efficace autre que du curcuma. Des autres idées pour l’effet anti douleur?
    Merci beaucoup en tout cas, des gens comme toi, sa fait plaisir a lire

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  4 octobre 2019 at 7 h 47 min

      Theracurmin pourquoi pas. A prendre en traitement de fond il y a aussi le gingembre qui est intéressant.

      Répondre
  • Avatar for Ludwig
    Ludwig  5 octobre 2019 at 0 h 48 min

    Bonjour Julien,

    Je suis sujet aux douleurs « musculaires » depuis de nombreuses années. elles m’empêchent de …vivre ( pour faire court). entre tendinites, douleurs dorsales aigues et arthrose.
    Je suis intolérant au gluten, lactose, oeuf, amandes. J’ai testé tout un tas d’approches (kiné, osteo, cryothérapie , acupuncture …) et tout un tas de produits.
    Sur ces bases, auriez-vous un conseil à me donner ?

    Merci d’avance de votre retour et bonne continuation!

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  5 octobre 2019 at 7 h 57 min

      Si vous êtes intolérant à certains aliments est-ce que suivez un régime d’éviction strict ?

      Répondre
  • Avatar for Patrick
    Patrick  15 octobre 2019 at 22 h 33 min

    Bonjour Julien,
    Mon médecin (aussi acupuncteur) vient de me prescrire du curcuma de chez Nutergia, avec de la pipérine, pour des douleurs neuropathiques périphériques (sensitives). A la lecture de cet article, j’hésite beaucoup !
    Je prends des Oméga 3 et un multivitamines, mais cela n’est pas suffisant pour mes douleurs.
    A votre connaissance, y a-t-il des produits autres pouvant soulager une neuropathie ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  16 octobre 2019 at 9 h 03 min

      Le curcuma est inefficace sur ce genre de douleurs. Pour les neuropathies, la mélanine me semble plus intéressante (voir l’article à ce sujet sur le blog)

      Répondre
  • Avatar for françois
    françois  21 octobre 2019 at 13 h 19 min

    Merci pour ces excellentes informations et par rapport au gingembre que je mange frais sans souci, quelle quantité (en grammes) recommanderiez vous de manger chaque jour (j’ai bien compris que la régularité était essentielle) … d’avance merci

    Répondre
    • Avatar for Julien Venesson
      Julien Venesson  21 octobre 2019 at 13 h 26 min

      Sous forme fraîche il faut au moins 10 g par jour

      Répondre
  • Avatar for fb
    fb  8 décembre 2019 at 5 h 57 min

    Article intéressant. Par contre je ne suis pas avancé car je lis sur Wikipedia que le curcuma réduit la DAO, donc augmente les problème lié à l’histamine et je lis parfois au contraire qu’il est utilisé contre les problèmes d’histamine (dont un commentaire ici). Donc lire une chose et son contraire c’est tout sauf concluant. En usage culinaire, je constate un effet ambivalent, j’ai l’impression qu’il me réduit certains symptômes tout en augmentant d’autres (je ne sais pas comment décrire cela, juste un ressenti).

    Répondre

Laissez un commentaire

Merci d'entrer votre nom. Please enter an valid email address. Please enter a message.

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter

Et recevez gratuitement par mail toutes les dernières actualités en nutrition et micronutrition

Adresse mail
Prénom
Votre adresse mai ne sera jamais cédée à un tiers

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter

Et recevez gratuitement par mail toutes les dernières actualités en nutrition et micronutrition

Adresse mail
Prénom