Pourquoi la maladie coeliaque n’est pas une maladie auto-immune

Dans mon nouveau livre « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique« , j’explique que l’intolérance au gluten, (aussi appelée maladie coeliaque) n’est pas vraiment une maladie auto-immune. Cette affirmation a surpris quelques lecteurs étant donné que c’est ce qu’on peut lire partout sur internet et même dans des cours de médecine. Je vais donc vous expliquer pourquoi la maladie coeliaque n’est PAS une vraie maladie auto-immune.

Qu’est-ce qu’une maladie auto-immune ?

Une maladie auto-immune est une maladie dans laquelle notre système immunitaire reconnait des cellules de notre propre organisme comme étant des antigènes, c’est-à-dire des corps étrangers. Cette reconnaissance déclenche la production d’anticorps qui vont attaquer l’organe progressivement jusqu’à finir généralement par le détruire. Deux exemples très connus de maladies auto-immunes sont par exemple le diabète de type 1 (destruction des cellules bêta des îlots de Langerhans du pancréas) ou la sclérose en plaques (destruction de la gaine de myéline qui entoure les fibres nerveuses).

La maladie coeliaque n’est pas une maladie auto-immune

A cause de la mémoire du système immunitaire cette réaction est généralement irréversible, ce qui explique qu’on considère que les maladies auto-immunes sont incurables. Pourtant, dans la maladie coeliaque, il est possible de guérir avec un simple régime alimentaire sans gluten, pourquoi ?

Je suis allé poser cette question aux chercheurs de l’INSERM. Voici leur réponse :

« La maladie coeliaque n’est pas complètement une maladie auto-immune dans sa forme non compliquée sensible au gluten même si les mécanismes se chevauchent et si la maladie coeliaque prédispose ou est associée à de vraies maladies autoimmunes.

Dans l’intestin, les lésions intestinales sont la conséquence d’une activation des lymphocytes CD4 par le gluten présenté par les molécules HLA-DQ2 ou DQ8 qui sont le principal facteur de risque génétique. On comprend que quand on enlève le gluten cela s’arrête. Chez quelques patients devenus résistants au régime, nous suspectons une vraie réponse auto-immune mais n’en avons pas le mécanisme exact.

La formation des anticorps anti-transglutaminase reste mal expliquée. L’explication la plus probable même si elle n’est pas démontrée est un rôle carrier du gluten vis à vis de la transglutaminase (TG2) jouant le rôle d’haptène. En effet la TG2 peut efficacement « relier » certains peptides du gluten. Elle pourrait ainsi être vue
comme un haptène.. En faveur de cette hypothèse, la disparition des anticorps sous régime sans gluten. »

Pour aller plus loin, sur les liens entre gluten et santé :

livre3v2

You may also like

6 Response Comments

  • Bouhadjar DAHMANI  8 juillet 2013 at 16 h 47 min

    Bonjour mon Cher Julien,
    Je tiens à vous remercier et à vous féliciter car à travers vos écris j’ai appris et surtout compris un certains nombre de choses concernant l’alimentation ( grand merci à mon coach Alfie ), seulement je ne suis pas d’accord avec vous sur ce point et sur ce point seulement: la maladie coeliaque est une pathologie auto-immune cf la définition de la haute autorité de sante : » la maladie coeliaque est une entéropathie inflammatoire chronique auto-immune provoquée par un antigène alimentaire, la gliadine du gluten « . la preuve le diagnostic biologique repose sur la recherche d’AUTO ANTICORPS : LES AUTOANTICORPS ANTI-ENDOMYSIUM(AEM)
    Classement NABM : 7-03 Auto-immunité – code : 1475
    LES AUTOANTICORPS ANTI-TRANSGLUTAMINASE (ATG)
    Classement NABM : non classé – code : non codé.

    Encore bravo pour votre savoir
    Cordialement

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  8 juillet 2013 at 19 h 27 min

      Comme vous le voyez je cite ce que disent les chercheurs de l’INSERM, unité 989, Université Paris Descartes, qui sont à la pointe de ce genre de questions.
      La HAS se contente de suivre l’avis des chercheurs et s’adresse au grand public en simplifiant les informations. Je fais donc bien plus confiance aux chercheurs qui travaillent sur le terrain et avec la communauté internationale qu’à des technocrates.
      Ce qu’expliquent les chercheurs c’est qu’il ne s’agit pas d’une maladie auto-immune proprement dite car les anticorps disparaissent avec un régime sans gluten. S’il s’agissait d’une vraie maladie auto-immune les anticorps ne disparaitrait pas à cause de la mémoire immunitaire.

      Il ne faut surtout pas oublier que la recherche continue sur la maladie coeliaque car on ne la comprend pas complètement ! De nouvelles informations plus précises seront sans doute disponibles dans quelques années.

      (0)
      Répondre
  • Val  29 octobre 2014 at 14 h 02 min

    Merci pour cette réponse étonnante.
    Et faut-il aussi reconsommer du gluten pendant 2 à 3 mois (comme le préconise l’AFDIAG) avant cette prise de sang? Je trouve cela personnellement inacceptable d’imposer un mauvais état de santé à une personne (enfant comme adulte) pendant une si longue période. J’ai aussi entendu parler d’un test fécal qui pourrait être fait même en dehors de la consommation de gluten. Qu’en pensez-vous?

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  29 octobre 2014 at 15 h 41 min

      Quelques semaines suffit mais en effet le test n’est fiable que si on mange du gluten. Les autres tests ne sont pas fiables.

      (0)
      Répondre
  • Val  28 octobre 2014 at 9 h 50 min

    Bonjour julien, que pensez-vous du fait que l’AFDIAG soutienne qu’il faille consommer du gluten jusqu’à la biopsie? Et bien sûr que cet examen soit le seul admis pour une prise en charge cœliaque….

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  28 octobre 2014 at 12 h 21 min

      Bonjour, je ne sais pas. L’AFDIAG semble critiquer toutes les autres personnes qu’eux lorsqu’il est question de maladies liées au gluten, je ne comprends pas leurs positions. Le fait que la biopsie soit le seul examen reconnu en France est une spécificité française qui est amenée à disparaitre dans les années à venir car comme le montrent les études que je rapporte dans mon livre, une combinaison de 3 prises de sang donne un résultat précis à 100% avec en plus une détection plus précoce que la biopsie.

      (-1)
      Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.