La leptine modifie le comportement

Vous vous demandiez comment votre organisme régule l’appétit et la dépense énergétique ? Il s’agit d’un mécanisme complexe dans lequel plusieurs hormones interagissent. L’une des plus importantes d’entre elles est la leptine, découverte il y a seulement 10 ans !

Qu’est-ce que la leptine?

La leptine est une hormone produite par nos cellules graisseuses. Elle passe dans le sang pour aller se fixer au niveau du cerveau où elle va contribuer à contrôler l’appétit et la dépense énergétique. La production de leptine est contrôlée par deux facteurs principaux : l’abondance de l’alimentation d’une part et notre quantité de graisses corporelles d’autre part. Ainsi, plus on mange et plus on produit de leptine. Plus on a de graisses corporelles, plus on produit de leptine.

Lorsqu’on produit beaucoup de leptine celle-ci envoie l’ordre au cerveau de diminuer l’appétit et d’accélérer la dépense d’énergie de l’organisme. Objectif : empêcher le corps de trop grossir puisque cela est dangereux pour la santé. En théorie donc personne ne devrait être obèse grâce aux effets de la leptine mais en pratique cela est rarement suffisant car les mauvais choix alimentaires (excès d’acides gras oméga-6, excès de sucre et de fructose dans l’alimentation) peuvent perturber le cerveau au point qu’il devienne insensible aux ordres envoyés par cette hormone! Lorsque cela se produit, c’est le point de départ de l’obésité.

 La leptine peut rendre impulsif et distrait

Des chercheurs Italiens ont constaté que les personnes obèses présentaient souvent des traits de caractère communs : une tendance à la dépression et à la distraction. Compte tenu de l’importance des hormones sur le fonctionnement du cerveau ils ont voulu savoir si un lien existait entre le taux de leptine circulant dans le sang et certains traits de caractère.

Résultat : après bilan sanguin et psychologique, les chercheurs ont trouvé que plus le taux de leptine est élevé plus les personnes sont impulsives et distraites. En revanche aucun lien n’est retrouvé entre le niveau de leptine et la tendance à déprimer ou à être anxieux. Le surpoids est donc un fléau pour la santé physique mais aussi pour la santé psychologique car les cellules graisseuses ne produisent pas que de la leptine mais aussi de l’estradiol, une hormone féminisante qui agit au niveau du cerveau (voir mon article Conservez naturellement un taux de testostérone élevé).

Si ces résultats peuvent paraitre surprenants, ils confirment en fait des dizaines d’autres études qui ont relié la leptine aux comportements addictifs et à la dépendance. Ce comportement addictif ou impulsif ne se limite pas à l’alimentation et pourrait expliquer pourquoi il est plus difficile d’arrêter de fumer quand on est en surpoids ou obèse (1, 2).

Pour aller plus loin sur la minceur :

paleo2

Références : Angelina R. Sutin, Alan B. Zonderman, Manuela Uda, Barbara Deiana, Dennis D. Taub, Dan L. Longo, Luigi Ferrucci, David Schlessinger, Francesco Cucca, Antonio Terracciano. Personality Traits and Leptin. Psychosom Med PSY.0b013e3182919ff4

(1) von der Goltz C, Koopmann A, Dinter C, Richter A, Rockenbach C, Grosshans M, Nakovics H, Wiedemann K, Mann K, Winterer G, Kiefer F. Orexin and leptin are associated with nicotine craving: a link between smoking, appetite and reward. Psychoneuroendocrinology. 2010 May;35(4):570-7.

(2) Barry D, Clarke M, Petry NM. Obesity and its relationship to addictions: is overeating a form of addictive behavior? Am J Addict. 2009 Nov-Dec;18(6):439-51.

You may also like

One Response Comment

  • Margaux  13 août 2013 at 15 h 20 min

    Salut Julien,

    Merci pour toutes ses infos sur la leptine et le changement de comportement! Si tu devais recommander une seule étude sur le cas, ça serait laquelle?

    (0)
    Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.