L’entraînement en résistance négative accélère la guérison des tendinites

La résistance négative est aussi appelée « contraction excentrique ». Il s’agit de la partie d’un mouvement dans lequel le muscle subit une contrainte mécanique d’étirement. Exemple : lorsque la jambe descend vers le sol à chaque foulée d’un footing (par opposition au lever de pied du sol qui représente la contraction concentrique ou résistance positive). Autre exemple : au développé couché la descente de la barre sur la poitrine est la phase excentrique alors que la montée de la barre est la phase concentrique.

On sait que les phases concentriques et excentriques d’un mouvement n’ont pas les mêmes effets : ainsi, la phase excentrique est responsable à elle-seule des micro-déchirures aux fibres musculaires et donc des courbatures. Mais l’impact sur les tendons est encore mal connu.

Des chercheurs viennent de publier dans la revue médicale Journal of Applied Physiology un passage en revue des effets de l’entraînement sur les tendons. Ils concluent qu’en cas de tendinites un entraînement excentrique accélère la guérison. Mais attention, contrairement à l’entraînement excentrique pour gagner de la force, il s’agit ici d’utiliser des charges « normales » et non supérieures au maximum, c’est-à-dire entre 65 et 80% du 1RM, le 1RM correspondant à la force maximale que l’on peut développer en une seule répétition. De plus cette stratégie nécessite l’aide d’un partenaire pour effectuer la partie concentrique du mouvement car il est fréquent que celle-ci provoque des douleurs ce qui aurait l’effet inverse à celui recherché.

Retrouvez mes autres conseils pour vaincre les tendinites :

livre1v1

Référence : Michael Kjaer , Katja Maria Heinemeier. Eccentric exercise: Acute and chronic effects on healthy and diseased tendons. Journal of Applied Physiology. 16 January 2014.

You may also like

13 Response Comments

  • Will  29 juin 2014 at 19 h 33 min

    Petit à petit cela permettra peut-être de modifier les vieux protocoles incluant le repos complet par exemple…
    Par contre n’auriez-vous pas justement dû remplacer le terme de « tendinite » par celui de « tendinopathie » afin de se rapprocher de la réalité des données actuelles.

    (3)
    Répondre
    • Chapellier  30 juin 2014 at 20 h 12 min

      La tendinite est une tendinopathie seulement c est n est pas la seul on parle bien ici des tendinite il me semble le travail excentrique peut être déconseiller pour d autre tendinopathie ( comme une déchirure partiel d’un tendon par exemple )
      Sportivement

      (0)
      Répondre
      • Will  30 juin 2014 at 22 h 45 min

        Non, vous vous méprenez sur la teneur de mon message, c’est la notion même de « tendinITE » qui est à remettre en question.

        Des études histologiques ont montré en effet qu’on ne retrouvait pas les habituels marqueurs de l’inflammation au niveau de ces tendons pathologiques…

        En la France vous pouvez regarder du côté des travaux de Jacques Rodineau par exemple.

        (0)
        Répondre
  • massamba  30 juin 2014 at 22 h 49 min

    Bonjour, je me permet de vous transmettre quelques infos concernant les tendinopathies.
    Pour faire simple, il en existe 3 types :
    -Enthesopathie : lésion de l insertion du tendon sur l os (enthese)
    -Tendinose : atteinte au niveau du corps du tendon.
    -paraténonite : inflammation de la gaine (tenosynovite) ou encore de la bourse (bursite)

    Il existe des tests pratiques permettant de savoir quelle zone est atteinte, ces tests peuvent être affiner par une « bonne » échographie.

    Enfin pour le traitement, le protocole de Stanish donne des très bons résultats sur les tendinoses, un peu moins sur les Enthesopathies, environ 1 sur 3!!! Dans ce cas les techniques visant a « relancer la cicatrisation » fonctionnent généralement (Massage Transeversale Profond, onde de choc, TECAR).
    Enfin pour les tenosynovite, SURTOUT pas de Stanish, l immobilisation(totale ou relative) fonctionne plutôt bien.

    Bonne soirée.

    (1)
    Répondre
    • Will  30 juin 2014 at 23 h 07 min

      Cliniquement en dehors d’une palpation précise et d’éventuels signes locaux je me demande de quels tests vous parler?

      (0)
      Répondre
    • Alexis  4 juin 2017 at 13 h 26 min

      Je ne suis pas d’accord avec vous. Quelque soit la tendinopathie, on sait à long terme que LE meilleur traitement est l’exercice. Le repos est le pire des traitement.

      Je vous renvoie aux travaux de jill cook qui est l’une des références internationales sur le sujet.

      (0)
      Répondre
  • Alexis  29 juin 2014 at 22 h 59 min

    Ce type de traitement pour la tendinopathie a été rendu célèbre par le Dr Stanish avec son fameux « protocole de Stanish ».

    En Septembre 2012 un symposium sur la tendinopathie a été organisé à Vancouvers et parlais entre autre des bénéfices de l’excentrique (1).

    (1)Scott A, et al. Br J Sports Med 2013;47:536–544.
    ->(pdf : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3664390/pdf/bjsports-2013-092329.pdf)

    (0)
    Répondre
    • Dim  30 juin 2014 at 21 h 30 min

      Exact pour Stanish, protocole que j’applique depuis quelques semaines pour une tendinopathie au niveau du coude et cela donne d’excellents résultats

      (0)
      Répondre
  • camcamillle  1 juillet 2014 at 9 h 59 min

    Bonjour, la thérapie par raisonnance à champs magnétiques donne des résultats impressionnants!

    (0)
    Répondre
  • Est  2 juillet 2014 at 19 h 12 min

    Bonjour, après une enthesopatie achileenne, j ‘ai été prise en charge par un Kine de l’équipe de France d’une discipline autre que le trail. Traitée stanish puis ondes, les résultats furent simplement nuls. A l’année N+1 et 6 mois, j’ai modifié mes entraînements. Je continue à préparer des trails longs mais j’alterne uniquement des séances courtes. Au début , la douleur était forte mais en l’espace de 3mois, elle a disparu…….. A suivre

    (0)
    Répondre
  • Petches  7 juillet 2014 at 12 h 56 min

    Bonjour,

    J’apporte ici mon témoignage, ayant eu plusieurs tendinites (rotuliennes ou autres). Il y a quelques années, au tout début, un toubib (du sport !) m’a préconisé un repos total pendant deux mois. Au final, aucune amélioration.J’ai même eu droit à des infiltrations. Et puis j’ai consulté le docteur Marc Bichon (ex médecin de l’EDF de Rugby et du TFC. A la sortie, musculation à fond avec essentiellement du travail excentrique. Résultat, plus de douleur en seulement une dizaine de jours !!! Depuis, ça marche à chaque épisode tendineux (dû à une fonte musculaire notamment). Maintenant, je fais ce travail deux fois par an, en prévention (je fais du trail). Aucune douleur à signaler… Merci toubib !

    (0)
    Répondre
  • carzo joseph  19 septembre 2014 at 20 h 00 min

    la creatine est’elle dangereuse pourla sante lorqu’on fait de la musculation

    (0)
    Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.