La vitamine D diminue le catabolisme musculaire

jeune bodybuilder entrain d'effectuer des curls aux haltères

La supplémentation en vitamine D est-elle utile chez les sportifs qui n’ont pas de déficit marqué ? Il semble que oui si on en croit les résultats de cette nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Nutrition & Metabolism.

13 adultes en bonne santé, sportifs, âgés en moyenne de 31 ans et ayant un taux de vitamine D correct (31 ng/mL) ont été assignés à recevoir soit un placebo soit 4000 UI de vitamine D3 par jour pendant 35 jours. Au bout de 28 jours les participants ont testé leurs performances sur un exercice physique musculaire des jambes. Parallèlement, les chercheurs ont mesuré leur niveaux de courbatures après le sport, leur concentration dans le sang en aminotransférases, reflétant le catabolisme musculaire et la vitesse à laquelle ils récupéraient.

Résultat : la vitamine D n’a pas eu d’effet sur les courbatures mais a permis de diminuer les marqueurs du catabolisme ainsi qu’un retour plus rapide à la normale de la force musculaire. Même si l’amplitude des bénéfices ne sont pas spectaculaires, les chercheurs concluent que la supplémentation en vitamine D est attractive pour les sportifs de force puisqu’elle ne présente que des bénéfices. Concrètement cela signifie que la vitamine D accélère les gains de masse musculaire à long terme.

Référence : Barker T, Schneider ED, Dixon BM, Henriksen VT, Weaver LK. Supplemental vitamin D enhances the recovery in peak isometric force shortly after intense exercise. Nutr Metab (Lond). 2013 Dec 6;10(1):69. doi: 10.1186/1743-7075-10-69.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 0
Rejoignez 45 000abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top