La vitamine K diminue les calcifications

La vitamine K est encore peu connue du grand public. Pourtant les recherches sur cette vitamine sont en pleine explosion depuis une dizaine d’années et on se rend compte qu’elle joue un rôle important au niveau du fonctionnement normal des vaisseaux sanguins. Son action serait synergique à celle de la vitamine D.

Différentes formes de vitamine K

La vitamine K1 se trouve dans l’alimentation, principalement dans les légumes verts : brocolis, épinards, etc. Elle constitue l’apport principal en vitamine K. Mais une autre forme de vitamine K existe, la vitamine K2. Cette dernière est produite dans notre intestin par les bactéries, à condition d’avoir un intestin en bonne santé… On retrouve aussi de toutes petites quantités de vitamine K2 dans certains produits animaux ou dans des aliments fermentés, rarement consommés en France.

La vitamine K protège de la calcification artérielle

La calcification artérielle est un phénomène qui joue un rôle important dans la survenue des maladies cardiovasculaires. On retrouve notamment des calcifications artérielles et vasculaires en cas d’athérosclérose.

Depuis quelques années, plusieurs études montrent un lien entre le statut en vitamine K et le risque de calcification. Une récente étude a comparé le statut en vitamine K1 (la principale forme de vitamine K retrouvée dans les aliments) au risque de calcifications et à leur progression. 296 malades présentant des calcifications artérielles ont été comparés à 561 adultes en bonne santé sans calcifications. Résultat : les personnes qui ont des calcifications ont des taux de vitamine K1 un peu plus bas que les autres.

Dans un deuxième temps les chercheurs ont comparé les adultes en bonne santé à ceux qui prenaient un complément alimentaire de vitamine K1. Résultat : la progression des calcifications est nettement ralentie comparativement à ceux qui ne prennent aucun supplément (1).

Les chercheurs constatent aussi que les personnes qui ont le plus de calcifications sont celles qui prennent des médicaments contre l’hypertension artérielle. Une explication simple pourrait être que ces médicaments interfèrent avec la fonction rénale et perturbent l’élimination du calcium, à la manière des personnes touchées par l’insuffisance rénale (chez qui le risque de calcification est aussi nettement augmenté).

Les bénéfices de la vitamine K semblent donc évidents et incitent donc à manger plus de légumes verts pour diminuer notre risque de maladies cardiovasculaires. C’est tout ?

La vitamine K1 est peu efficace

Dans toutes les études menées sur les effets de la vitamine K1, et y compris dans celle-ci, les différences entre les taux de vitamine K dans le sang sont très faibles. Ceci a pour conséquence directe une difficulté de savoir si les effets positifs proviennent bien de la vitamine K et pas d’autre chose.

Ce problème est lié au fait que la vitamine K1 a une demi-vie très courte : après digestion, elle disparait du sang en quelques heures (demi-vie de 2 heures maximum). De fait, lorsqu’on fait une prise de sang, seules les personnes qui ont mangé des légumes verts il y a peu ont des bons taux de vitamine K dans le sang.

Autre problème : si la vitamine K diminue bien les calcifications artérielles c’est donc qu’elle est très intéressante dans le traitement des maladies cardiovasculaires et sans doute des calcifications tendineuses. Mais dans ce cas, la consommation de comprimés de vitamine K ne semble pas être une stratégie très efficace : elle disparaitra trop rapidement du sang avant d’avoir pu montrer tout son potentiel.

 La vitamine K2 est hautement efficace contre les calcifications

Il existe actuellement très peu d’études d’intervention dans lesquelles on a donné de la vitamine K à des malades pour voir si cela réduisait les calcifications. Pourtant la littérature médicale regorge d’études sur l’animal et en laboratoire qui montrent clairement l’activité de la vitamine K dans la régulation du calcium.

Les deux études effectuées sur l’homme ont utilisé de très fortes doses de vitamine K1 et plus la dose était élevée, plus les résultats étaient positifs (3). Cela est cohérent avec les données connues sur la pharmacocinétique de cette substance qui disparait rapidement de la circulation (avec une dose plus élevée il en reste plus longtemps dans le sang).

Dans les études d’observation, les chercheurs constatent globalement un effet très faible de la vitamine K1. En revanche, l’apport en vitamine K2 semble très significativement associé au risque de calcifications. Une étude de référence menée aux Pays-Bas a montré que pour chaque apport supérieur de 10 µg de vitamine K2, le risque d’accident cardiovasculaire diminue environ de 10% (4).

Quelle vitamine K2 faut-il prendre pour les calcifications ?

Si vous êtes en bonne santé mon premier conseil sera de continuer à manger des légumes verts très régulièrement. Ils contiennent certes de la vitamine K1 mais aussi beaucoup de magnésium, un minéral dont on manque souvent.

Mais si vous souffrez de calcifications artérielles ou vasculaires, il est probable qu’une supplémentation sera bénéfique. Mais dans ce cas inutile de prendre de la vitamine K1 qui sera peu efficace, il faut privilégier la vitamine K2.

La vitamine K2 existe elle-même sous plusieurs formes qu’on appelle les ménaquinones, nommés en abrégées « MK ». On trouve principalement dans cette famille la vitamine K2 MK-4 (courte molécule, retrouvée dans les viandes et les œufs), MK-7 (longue molécule retrouvée dans des produits fermentés comme le natto), MK-8 (longue molécule retrouvée dans les fromages) et MK-9 (longue molécule retrouvée dans les fromages).

Si on considère toutes les formes de vitamine K2, c’est la ménaquinone 7 qui est de loin la plus efficace contre les calcifications (4). Mais comme le natto ne fait pas partie de notre alimentation (c’est le cas au Japon), une supplémentation est le seul moyen de s’assurer de bons apports de cette forme particulière.

La vitamine K2 MK-7 a une demi-vie de 3 jours (à comparer à celle de 2 heures pour la vitamine K1), ce qui permet d’atteindre des taux sanguins 7 à 8 fois supérieurs avec de petites doses (5).

En ce qui concerne la dose efficace, on manque de données mais il est probablement judicieux d’envisager une supplémentation autour de 200 µg par jour. Dans tous les cas les effets sur les calcifications profondes devraient prendre plusieurs mois à apparaitre.

Effets secondaires de la vitamine K

La vitamine K fait partie des vitamines les plus inoffensives au monde. A tel point qu’il est impossible de connaitre ses effets secondaires, même à très fortes doses ! L’académie de médecine des États-Unis déclare au sujet de la vitamine K : « La littérature médicale montre l’absence de toxicité d’une supplémentation en vitamine K1 ou K2« . Une dose limite de sécurité n’a donc pas encore pu être fixée à ce jour.

Attention toutefois si vous prenez un traitement médical anticoagulant, ces substances bloquent l’activité de la vitamine K. Dans ce cas la supplémentation doit être initiée avec votre médecin pour qu’il puisse adapter le traitement anticoagulant.

Pour aller plus loin, sur les vitamines et la santé :

paleo2

Références : (1) M Kyla Shea, Sarah L Booth, Michael E Miller, Gregory L Burke, Haiying Chen, Mary Cushman, Russell P Tracy, Stephen B Kritchevsky. Association between circulating vitamin K1 and coronary calcium progression in community-dwelling adults: the Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis. Am J Clin Nutr 2013 ajcn.056101.

(2) Gast GC, de Roos NM, Sluijs I, Bots ML, Beulens JW, Geleijnse JM, Witteman JC, Grobbee DE, Peeters PH, van der Schouw YT. A high menaquinone intake reduces the incidence of coronary heart disease. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2009 Sep;19(7):504-10.

(3) Shea MK, Holden RM. Vitamin K status and vascular calcification: evidence from observational and clinical studies. Adv Nutr. 2012 Mar 1;3(2):158-65.

(4) Gast GC, de Roos NM, Sluijs I, Bots ML, Beulens JW, Geleijnse JM, Witteman JC, Grobbee DE, Peeters PH, van der Schouw YT. A high menaquinone intake reduces the incidence of coronary heart disease. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2009 Sep;19(7):504-10.

(5) Schurgers LJ, Teunissen KJ, Hamulyák K, Knapen MH, Vik H, Vermeer C. Vitamin K-containing dietary supplements: comparison of synthetic vitamin K1 and natto-derived menaquinone-7. Blood. 2007 Apr 15;109(8):3279-83.

You may also like

18 Response Comments

  • julien blay 14800  14 juillet 2013 at 12 h 48 min

    « Mais comme le natto ne fait pas partie de notre alimentation (c’est le cas au Japon), une supplémentation est le seul moyen de s’assurer de bons apports de cette forme particulière. »
    je ne suis pas d’accord : ce n’est pas parce que ce n’est pas un aliment courant qu’on ne peut pas se le procurer ( voir dragon du natto pour en acheter sur internet par exemple ) et donc la supplémentation n’est pas obligatoire .

    (4)
    Répondre
    • Julien V.  14 juillet 2013 at 13 h 03 min

      Oui bien sûr, si vous avez envie de manger du natto, vous pouvez. Mais pour un effet thérapeutique il faut en manger tous les jours et comme c’est « spécial », peu de gens feront comme vous.

      (0)
      Répondre
    • Géraldine  17 septembre 2018 at 21 h 22 min

      Le natto, ça reste du soja… Même fermenté et à petites doses comme on le mange au Japon, une consommation quotidienne est-elle vraiment sans risque pour la santé sur le long terme (phyto-œstrogènes, anti-nutriments) ? Et puis niveau goût, c’est vraiment particulier. Moi, j’aime bien (avec jus de citron, moutarde et sauce soja), mais ça sent malgré tout l’ammoniaque !

      (0)
      Répondre
  • Sirius  27 décembre 2013 at 15 h 16 min

    Bonjour, la vitamine K résiste bien la congélation ?

    (2)
    Répondre
    • Sirius  27 décembre 2013 at 15 h 22 min

      Toutes mes excuses : «…résiste bien À la congélation ».

      (1)
      Répondre
  • Sylvestre Brigitte  28 août 2015 at 13 h 23 min

    Bonjour Mr Vernesson,
    Sur la vit K2 MK7 j’ aimerai savoir, car je prend des anticoagulants mais naturels, comme le gikgo biloba + oméga 3 + macérat huileux de cornouillé et bientôt du souffre cristalisé tous « liquéfie le sang ». Si je prend la K2 MK7 ou K2 tout court car j’ ai problème cardiaque et artérite des 2 jambes, artères qui se rigidifies sans diabête ni cholestérol, est ce que cela risque de m’ épaissir le sang ou mes anticoagulants naturels vont anéantir l’ effet de la K2. Merci de votre aimable réponse très importante pour moi.

    (3)
    Répondre
  • BCMA  1 novembre 2015 at 12 h 18 min

    @ Madame Sylvestre : en ce qui concerne le natto, vous n’avez aucune crainte à avoir, au contraire. L’enzyme nattokinase qu’il contient est un puissant anti-coagulant. Son effet se fait ressentir plusieurs jours. Consommant du natto en prévention, je peux en témoigner.

    (3)
    Répondre
  • GUIHENEUC FLORENCE  17 novembre 2014 at 17 h 42 min

    Bonjour j’ai tendance à faire des calcifications un peu partout dans le corps. J’ai été opéré il y a 6 ans d’une périarthrite avec calcification dans l’épaule après 4 infiltrations infructueuses. J’en ai 1 dans le genou qui part et revient… et on vient de m’en découvrir une dans les cervicales sur un ligament, ça fait très mal… Je mange peu de légumes verts c’est vrai, par contre j’ai diminué ma consommation de produits laitiers mais j’en ai marre de souffrir à cause de ça ! Que puis-je faire ? J’ai oublié de préciser que je prends 1 traitement pour la tension artérielle, j’ai lu dans les articles ci-dessus que ça pouvait être lié.. Merci pour votre aide.

    (2)
    Répondre
    • Magda  27 janvier 2016 at 9 h 10 min

      Bonjour, j’ai plein de calcifications malgré que je ne consomme aucun produit laitier depuis 16 ans… Et pourtant je consomme une quantité considérable de légumes tous les jours…Et je ne prends aucun traitement contre l’hypertension, ma tension artérielle est normale (12/7).
      Donc rassurez vous, les calcifications ne viennent pas de là….

      (2)
      Répondre
  • Martin  10 juin 2015 at 9 h 47 min

    Bonjour Julien,

    Voici une étude qui pourrait compléter celles fournies ici et qui confirme tes dires d’il y a 2 ans http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25694037

    Comme quoi il y a une baisse des calcifications, montrée par d’autres études, mais également une amélioration des facteurs de risque comme celui de la rigidité artérielle ici.

    Et dis-moi si je me trompe mais il me semble bien qu’une étude d’intervention en double-aveugle avec placebo, comme c’est le cas ici, représente l’un des plus haut niveaux de fiabilité en recherche. Et en vue des résultats, je doute que les auteurs soient plein de conflits d’intérêts.

    (1)
    Répondre
  • Jocelyne  12 février 2018 at 11 h 25 min

    Peut-il y avoir un lien entre l’hypertension et la prise de vitamine D3 K2 MK7 ? j’en prend 10 gouttes/jour ainsi que des oméga 3 en gélules (2/jour) et, essayant de perdre du poids, je consomme des substituts de repas faiblement caloriques et une boisson drainante, aussi je ne vois pas ce que je peux faire de plus pour faire baisser ma tension…A noter que je prends également un complément alimentaire à base de chondroitine/glucosamine/msm contre l’arthrose et j’essaie de comprendre ce qui pourrait favoriser l’hypertension alors que j’ai une vie et une alimentation saines ? Merci de m’éclairer, notamment sur la prise – peut-être trop élevée – de la D3 K2 MK7 (Cellinnov) ?

    (1)
    Répondre
    • Alain BEAUSIRE  18 mars 2018 at 16 h 11 min

      Jocelyne,
      Apparemment pas de réponse! Je ne peux que te recommander de faire un scanner coronarien (du cou jusqu’aux pieds), pour vérifier l’état de tes artères, et en particulier ton aorte. En effet, mon beau-père a eu pendant des dizaines d’années des anti-hypertenseurs sans vérifier l’état de ses artères; bilan: son aorte était en train de se décomposer pendant toutes ces années, et a fini par rompre… L’hypertension est un signe d’une pathologie qu’il faut rechercher de façon très poussée, et ce n’est pas un simple électrocardiogramme qui va dire quoi que ce soit!
      Scanner des coronaires en priorité!!
      Cordialement

      (0)
      Répondre
  • Sirius  27 décembre 2013 at 17 h 43 min

    Par ailleurs peut-on recommander la supplémentation en vitamine K2 lors de l’apparition d’un hématome après une prise de sang ? Merci d’avance.

    (0)
    Répondre
  • Alexandre  23 septembre 2015 at 10 h 27 min

    Bonjour, les pieds et les mains constamment froids (mais non douloureux ou décolorés) ça pourraient être traités par une supplémentation de K2 MK-7 ?

    Article passionnant sinon, je vais essayer le natto de suite.

    (0)
    Répondre
  • MystEre  18 octobre 2015 at 14 h 33 min

    Bonjour,

    2.5 ans que je mange sans aucun produits laitiers, et sans la plupart des céréales. J’ai été enceinte et j’allaite encore ma fille de 21 mois, mon seul soucis : l’émail de mes dents qui s’abîme de plus en plus, une naturopathe m’a conseillé entre autre la vitamine K2, quelqu’un aurait un avis/expérience concernant la K2 et l’émail ?
    Cordialement
    MystEre

    (0)
    Répondre
  • FRANCOIS  8 novembre 2016 at 8 h 53 min

    bonjour,

    je souffre de tendinites avec calcifications, puis je prendre de la vitamine K2 MK7 pour les faire diminuer?
    un grand merci pour votre réponse

    (0)
    Répondre
    • josephine  20 février 2017 at 4 h 23 min

      Bonjour, avez vs eu une réponse par rapport à votre question tendinite/calcifications, cela m interesse je suis dans le même cas.
      Merci. Cordialement. Joséphine

      (-1)
      Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.