Le café n’est pas dangereux pour le cœur, même avec 25 tasses par jour

Le café, une des boissons les plus populaires au monde, stimule le cerveau grâce à la caféine, si bien que certains d’entre nous en font une consommation importante dans la journée. Excitant, il est souvent accusé de donner des palpitations et d’accroître le stress, des facteurs qui pourraient favoriser des troubles cardiovasculaires. Mais le café est-il vraiment dangereux pour nos artères ?

Le café n’augmente pas le durcissement des artères

Une étude présentée en juin au congrès de la British Cardiovascular Societyà Manchester montre que le café n’est pas aussi nocif pour le cœur et la circulation que ce que l’on pourrait croire. Le résumé de cette présentation est disponible dans la revue Heart (1). Réalisée par l’université Queen Mary à Londres, cette recherche n’a pas fait l’objet d’une publication dans une revue à comité de lecture, mais sa force réside dans le nombre important de ses participants : plus de 8.000. Pour les auteurs, les études précédentes pêchaient par leur faible taille.

Au départ, les chercheurs ont utilisé les données de plus de 17.000 participants de l’étude UK Biobank Imaging Study, mais ils ont exclu ceux qui avaient des maladies cardiovasculaires ou qui buvaient plus de 25 tasses de café par jour. Ils ont finalement retenu 8.412 personnes.

Pour l’analyse, les participants ont été séparés en trois groupes en fonction de leur consommation de café : moins d’une tasse par jour, une à trois tasses par jour et plus de trois tasses par jour. Dans le groupe des gros consommateurs de café (1.542 personnes), la moyenne se situait autour de cinq tasses par jour, mais certains buvaient jusqu’à 25 tasses par jour. Le groupe de ceux qui buvaient le moins de café a servi de référence pour les comparaisons. Les gros buveurs de café et ceux qui en buvaient modérément étaient plutôt des hommes, des fumeurs et des consommateurs réguliers d’alcool.

Pour évaluer la rigidité des artères, les chercheurs ont utilisé deux mesures connues pour prédire un risque cardiovasculaire : la « distensibilité aortique », une mesure locale de la rigidité artérielle obtenue par imagerie médicale, et l’index de rigidité artérielle, une mesure utilisant la réflexion d’ondes. 

Résultats : il n’y avait pas de différence significative dans la pression artérielle systolique et le rythme cardiaque des différents groupes. Par rapport au groupe de référence, la dureté des artères était similaire chez ceux qui buvaient une à trois tasses de café par jour et ceux qui en buvaient plus de trois. Les chercheurs en concluent que dans cette population de personnes d’âge moyen, sans maladie cardiovasculaire, la consommation modérée ou élevée de café n’est pas associée à un durcissement des artères. Il faut noter que la proportion de personnes qui buvaient 25 tasses par jour était tout de même faible. Mais si vous buvez cinq tasses par jour, comme la moyenne des gros buveurs de café dans cette étude, vous ne prenez pas de risque pour vos artères !

Une consommation modérée de café réduit le risque cardiovasculaire

De nombreux travaux se sont intéressés aux effets du café sur le risque cardiovasculaire. En 2017, des chercheurs britanniques ont passé en revue plus de 200 méta-analyses sur les effets de la consommation de café sur la santé (2) : les auteurs ont trouvé que les bénéfices maximums étaient obtenus en buvant trois à quatre tasses de café par jour. Ainsi, par rapport à l’absence de consommation de café, ceux qui en buvaient trois à quatre tasses réduisaient leurs risques de mortalité cardiovasculaire de 19 % et de maladies cardiovasculaires de 15 %. Boire trois ou quatre tasses de café par jour vous fera plus de bien que de mal, d’après ces auteurs.

Le café contient des antioxydants bénéfiques pour les artères

Les effets bénéfiques du café sont probablement dus à son contenu en antioxydants car le stress oxydatif a un effet négatif sur la fonction endothéliale. Parmi ces molécules se trouvent les acides chlorogéniques et l’hydroxyhydroquinone. Lors de la torréfaction du café, son contenu en acides chlorogéniques diminue tandis que celui en hydroxyhydroquinone augmente.

Dans une étude parue en avril 2019 dans European Journal of Nutrition (3), les chercheurs ont évalué l’effet de différentes concentrations de ces molécules sur la fonction endothéliale de 37 patients souffrant d’hypertension. Les résultats montrent que la consommation d’un café avec un contenu élevé en acides chlorogéniques, mais faible en hydroxyhydroquinone, favorise la dilatation des vaisseaux. Les chercheurs conseillent la consommation d’un café riche en acides chlorogéniques, qui réduisent la pression sanguine. A noter que le café robusta contient plus d’acides chlorogéniques que l’arabica. 

Références   [ + ]

1.Fung et al. Effect of coffee consumption on arterial stiffness from UK biobank imaging study. Heart. 2019.
2.Poole et al. Coffee consumption and health: umbrella review of meta-analyses of multiple health outcomes. BMJ. 2017.
3.Kajikawa et al. Coffee with a high content of chlorogenic acids and low content of hydroxyhydroquinone improves postprandial endothelial dysfunction in patients with borderline and stage 1 hypertension. European Journal of Nutrition. 2019.

Vous pourriez être intéressé

7 commentaires

  • Barbuse  26 août 2019 at 0 h 04 min

    Est ce que le laboratoire UNAE commercialisera un bon café Robusta dans un avenir proche ? 🙂

    Répondre
  • Arthur  28 août 2019 at 14 h 49 min

    Bonjour et merci pour cet article intéressant, par contre comme on peut souvent le lire le café reste « nocif » pour les intestins en général donc pas si anodin que çà.
    La médecine ayurvédique n’est pas particulièrement tendre avec lui !

    Répondre
    • Paul L  31 août 2019 at 13 h 59 min

      A noter que la médecine ayurvédique relève plus du charlatanisme que de la science.

      Répondre
      • Julien Venesson  31 août 2019 at 14 h 14 min

        On appelle plutôt ça une « médecine traditionnelle ». Certains usages ont été validés par la science ensuite, d’autres non. Il ne faut pas être si catégorique.

        Répondre
      • Viac  28 septembre 2019 at 9 h 52 min

        Charlatanisme, c est hallucinant de lire cela en 2020, documentez vous, et vous verrez que ce n est pas franchement le cas, avant d écrire des choses aussi catégoriques…

        Répondre
  • Zoziau  2 septembre 2019 at 8 h 55 min

    Oui, bon, mais si je bois plus d’un ou deux cafés par semaine, je suis bien mal, quelques heures plus tard.

    Pas d’effet particulier sur la vigilance, mais mal au coeur, et après 4-8 heures et pendant plusieurs heures des palpitations, une tension élevée, des crises d’anxiété, des tremblements et un genre de somnolence…

    D’ailleurs si je bois trop de café décaféiné, ça me donne de légers symptômes aussi. Un déca par jour, ça va, mais plus, non !

    Répondre
    • Emmanuel Viac  28 septembre 2019 at 9 h 55 min

      C est plus de l effet psychoactif dont vous souffrez, du côté de vos cerveaux. Votre sensibilité est très élevé.

      Répondre

Laissez un commentaire

Merci d'entrer votre nom. Please enter an valid email address. Please enter a message.

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter

Et recevez gratuitement par mail toutes les dernières actualités en nutrition et micronutrition

Adresse mail
Prénom
Votre adresse mai ne sera jamais cédée à un tiers

Rejoignez 45 000 abonnés à ma newsletter

Et recevez gratuitement par mail toutes les dernières actualités en nutrition et micronutrition

Adresse mail
Prénom