facebook insta twitter

Acide folique et folates : quelles sont les différences ?

Les épinards font partie des bonnes sources de vitamine B9 naturelle sous forme de folates

Bien que souvent considérés comme identiques, les folates et l’acide folique sont deux choses différentes. Cette distinction est très importante, en particulier dans le cadre de la supplémentation en vitamine B9, car les folates et l’acide folique n’ont pas les mêmes effets dans l’organisme.

Que sont les folates ?

Le terme « folates » désigne l’ensemble des molécules qui ont une activité biologique vitaminique B9, c’est-à-dire capable d’activer les gènes et voies métaboliques qui nécessitent de la vitamine B9 pour fonctionner.

Les folates peuvent se trouver dans l’alimentation, en particulier dans le foie animal, les légumineuses et les légumes vert foncé : épinards, asperges et choux sont les meilleures sources. Si le foie animal est riche en vitamine B9, c’est parce que cet organe stocke pour partie la vitamine dans l’organisme des êtres vivants.

Certains aliments (légumes, légumineuses, foie) sont particulièrement riches en folates
Certains aliments (légumes, légumineuses, foie) sont particulièrement riches en folates

La famille chimique des folates

Chimiquement les folates sont des molécules composées de trois groupes chimiques :

  1. Un dérivé de ptérine
  2. Un acide para-aminobenzoïque
  3. Un acide para-aminobenzoïque contenant un nombré varié d’acides glutamiques
Les folates constituent une famille de molécules formées par la liaison de trois groupes chimiques
Les folates sont constitués de trois groupes chimiques distincts

Le groupe 1 et 3 pouvant eux-mêmes exister sous différentes formes, les folates existent aussi sous différentes formes dans l’alimentation. A ce jour, les formes identifiées sont notamment :

  • 5-formyltétrahydrofolate
  • 10‐formyltétrahydrofolate
  • 5,10-méthényltétrahydrofolate
  • 5,10‐méthylènetétrahydrofolate
  • 5-methyltétrahydrofolate
  • Tétrahydrofolate (ou acide tétrahydrofolique)

Toutes ces molécules sont donc des folates ayant une activité vitaminique B9. On parle alors de vitamères.

En revanche, aucune de ces folates ne correspond à l’acide folique, car l’acide folique n’existe pas dans l’alimentation : il s’agit d’un composé chimique qui n’est pas naturel. Le nom chimique de l’acide folique est acide pteroylmononoglutamique

Pourquoi l’acide folique a-t-il été inventé et pourquoi est-il utilisé ?

L’acide folique est la première forme de vitamine B9 à avoir été inventée et utilisée en supplémentation pour une raison très simple : les folates naturelles des aliments sont très instables.

En conséquence, si on place des folates naturelles dans une gélule de complément alimentaire, ces dernières s’oxydent rapidement pour former des composés inertes. Autrement dit, entre la fabrication et l’utilisation, toute la vitamine B9 disparaît.

L’oxydation de la vitamine B9

Ce phénomène d’oxydation a évidemment lieu aussi dans les aliments, c’est pourquoi les légumes verts crus non transformés sont les meilleures sources de vitamine B9. Les chercheurs ont identifié que les conditions suivantes détruisent la vitamine B9 :

  • L’exposition à la chaleur (plus la durée d’exposition et plus la température est élevée plus elle s’oxyde)
  • La mise en solution dans de l’eau chaude (faire bouillir les légumes dans l’eau détruit une très grande quantité de vitamine B9 alors que le phénomène est limité lors de la cuisson vapeur)
  • La glycation (en présence de fructose ou de glucose, la vitamine B9 peut subir la réaction de glycation, les fruits cuits sont donc très pauvres en vitamine B9)
  • L’exposition à la lumière (dans un jus, la vitamine B9 est rapidement détruite)
  • L’exposition à l’oxygène (plus un légume ou un fruit a été cueilli il y a longtemps moins il contient de vitamine B9)

Il existe par ailleurs une synergie d’oxydation lorsque la vitamine B9 est exposée à la fois à l’oxygène de l’air et aux UV. Ce processus est appelé photo-dégradation et est maximal dans tous les aliments industriels préparés et exposés à la lumière (bouteilles de jus de fruits transparentes, plats préparés, etc.).

L’acide folique : une forme de vitamine B9 stable et économique

Des travaux de chercheurs Français permettent de classer les différentes formes de folates en fonction de leur stabilité :

Les folates sont des molécules dont la stabilité est très variable
L’acide folique est plus stable que d’autres formes de vitamine B9

C’est pour cette raison que l’acide folique est utilisé en complément alimentaire : c’est une forme plus stable pour apporter de la vitamine B9. C’est également de loin la forme la moins coûteuse.

Malheureusement, il ne s’agit pas de « vraie » vitamine B9 puisque c’est une forme qui n’existe pas dans la nature. En conséquence, ses effets sur la santé sont très différents de ceux de la vitamine B9 naturelle.

Les effets de l’acide folique sur la santé 

La vitamine B9 possède de nombreuses vertus sur la santé. La plus importante découverte sur cette vitamine a eu lieu dans les années 70 et est considérée comme une des plus grandes découvertes de la nutrition moderne. On sait en effet que la supplémentation en vitamine B9 chez les femmes qui souhaitent avoir un enfant peut empêcher des malformations neurologiques graves chez les nouveau-nés : les malformations du tube neural.

Le métabolisme de l’acide folique diffère de celui des folates

Néanmoins, on n’obtient pas les mêmes effets sur la santé selon que l’on avale des folates naturelles ou de l’acide folique. Cette différence provient de leur métabolisme.

Après digestion, les folates alimentaires naturelles sont transformées dans l’intestin en 5-methyltétrahydrofolate, un vitamère directement actif. De son côté, l’acide folique est absorbé directement et passe dans le sang sans modification. De là, il gagne le foie où il sera converti en tétrahydrofolate sous l’action d’une enzyme appelée la dihydrofolate réductase (DHFR).

Or, cela pose deux problèmes majeurs :

  • D’abord, la capacité du foie à activer cet acide folique est limité. En conséquence, de l’acide folique libre non métabolisé peut circuler dans le sang. Cet acide folique est alors inutilisable par notre organisme et est suspecté d’augmenter les risques de cancers lorsqu’il reste trop longtemps dans le sang.
  • Ensuite, cette enzyme hépatique a une activité très variable selon les individus, en fonction de critères génétiques. Plusieurs études ont trouvé une différence d’un facteur 5 chez l’être humain. Concrètement cela signifie que chez certaines personnes, l’activation de l’acide folique est si mauvaise que la supplémentation est inefficace ! C’est particulièrement problématique chez les personnes qui ont des besoins vitaux de vitamine B9, notamment chez les femmes enceintes pour laquelle la vitamine B9 permet un développement normal du fœtus et évite des malformations à la naissance.

L’acide folique est incompatible avec certaines thérapies

L’usage d’acide folique peut par ailleurs poser problème dans le cadre de certaines thérapies. Ainsi le mécanisme d’action du méthotrexate, une molécule de chimiothérapie utilisée parfois contre le psoriasis, la polyarthrite ou la maladie de Crohn, consiste à bloquer l’action de la dihydrofolate réductase et bloque donc la conversion de l’acide folique.

Par ailleurs il existe des maladies pour lesquelles la supplémentation avec de fortes doses de vitamine B9 est recommandée, et pour lesquelles l’acide folique est inefficace. C’est par exemple le cas de la schizophrénie.

Quel est le meilleur complément alimentaire de vitamine B9 ?

Du fait du métabolisme de l’acide folique dans l’organisme et des risques potentiels de cette vitamine synthétique (connus ou inconnus à ce jour), cette forme de vitamine B9 n’est pas recommandée en supplémentation. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est pourtant la forme utilisée dans la plupart des compléments alimentaires !

De plus, c’est aussi la forme ajoutée par les industriels dans tous les produits enrichis en vitamines. Chez les enfants âgés de 3 à 17 ans, l’étude Française INCA2 a découvert que ces vitamines synthétiques ajoutées dans les céréales du petit déjeuner représentaient même la première source d’apport en vitamine B9 !

Les formes de folates en compléments alimentaires

Aujourd’hui, il existe de meilleures formes de vitamine B9 que l’acide folique, et notamment des folates naturelles stables synthétisées en laboratoire.

Les trois formes principales disponibles sont :

  • Calcium L-5-Methyltetrahydrofolate (aussi appelé calcium L-methylfolate)
  • Folinate de calcium (ou 5-formyltétrahydrofolate sel de calcium), c’est la forme que l’on trouve dans le médicament LEDERFOLINE
  • (6S)-5-methyltetrahydrofolate (ou (6S)-5-methyltetrahydrofolate sel de glucosamine) dont le nom déposé est Quatrefolic®

Pour être plus précis, ces nouvelles formes de vitamine B9 sont même supérieures à la vitamine B9 naturelle qu’on trouve normalement dans les aliments, car elles sont déjà préactivéee et directement utilisables par nos cellules. On parle dans ce cas de vitamères coenzymés.

Dans tous les cas, ces formes de vitamine B9 de haute qualité coûtent beaucoup plus cher que de l’acide folique.

Multivitamines UNAE : une gamme de compléments multivitamines éthiques et écoresponsables
Les multi-vitamines du laboratoire UNAE contiennent de la vitamine B9 sous forme de metylfolates naturels

Comment la vitamine B9 s’active dans l’organisme

Nous avons vu que l’acide folique requérait une première étape enzymatique dans le foie pour pouvoir être converti en tétrahydrofolate comme dans les aliments. A son tour, le tétrahydrofolate subira lui aussi une action enzymatique pour être enfin utilisé par notre organisme. Cette réaction est contrôlée par une enzyme, la 5,10-methylènetétrahydrofolate reductase (MTHFR). 

Or différentes études modernes en génétique ont identifié que l’activité de cette enzyme était anormalement basse chez de nombreuses personnes, ce qui provoque un déficit en vitamine B9 dans l’organisme même quand l’alimentation en apporte suffisamment ! Il s’agit là d’un problème très sérieux, puisqu’il a un fort impact négatif sur la santé. Malheureusement il est très difficile à diagnostiquer puisqu’on ne mesure jamais la différence entre vitamine B9 apportée par l’alimentation et activation réelle dans l’organisme.

En pratique, les chercheurs en génétique ont identifié que :

  • 20 à 53% des individus (selon les pays) possèdent une copie du génotype 677C/T pour l’enzyme MTHFR ce qui a pour conséquence de diminuer son activité de 30%
  • 3 à 32% des individus (selon les pays) possèdent une copie du génotype 677T/T pour l’enzyme MTHFR ce qui a pour conséquence de diminuer son activité de 65%

De ce fait, même la vitamine B9 des aliments n’est pas suffisante pour une partie importante de la population. Les trois formes de vitamine B9 dérivées des folates évoquées plus haut sont donc extrêmement intéressantes car elles seront plus efficaces que la vitamine B9 des aliments chez ces personnes.

Parmi ces différentes formes de folates, le Quatrefolic® est la meilleure forme de vitamine B9 car c’est la plus stable, et sa biodisponibilité est plus élevée que les autres (de 10 à 30% environ). C’est la forme de vitamine B9 que j’utilise dans les multivitamines de mon laboratoire UNAE et en particulier dans le multivitamines Grossesse qui est crucial pour la santé des femmes enceintes et de leur enfant à naître.

Pour bien comprendre la différence entre les différentes formes de vitamine B9 et leur activation, vous pouvez vous référer à ce graphique :

Le métabolisme de la vitamine B9 est tel que la supplémentation en acide folique peut s'accumuler dans la circulation

Références

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 4.78

Your page rank:

Scroll to Top