La vitamine D prescrite par les médecins n’aurait pas d’effet sur la santé

femme médecin tenant dans la main une gélule de vitamine D

Les bénéfices de la supplémentation en vitamine D sur la santé sont aujourd’hui bien connus dans notre pays où les déficits sont fréquents par manque d’ensoleillement, en particulier entre les mois d’octobre et d’avril : amélioration de l’efficacité du système immunitaire en cas d’infection, diminution des symptômes de la plupart des maladies auto-immunes, diminution du risque de plusieurs cancers, diminution du risque de chutes et de fractures, etc.

Pourtant, une large étude menée par des chercheurs Chinois conclue que la supplémentation en vitamine D telle que prescrite par les médecins est sans effet sur la santé. Explications.

Différences entre vitamine D prescrite et vitamine D achetée sans prescription

Il y a généralement deux manières de se supplémenter en vitamine D : soit prendre un complément alimentaire acheté en pharmacie, en magasin diététique ou sur internet, soit prendre la vitamine D prescrite par son médecin. Dans le cas d’une prescription, 99% des ordonnances indiquent une supplémentation en vitamine D via des ampoules de type UVEDOSE (100 000 UI) ou ZYMAD (80 000 UI ou 200 00UI) tous les 2, 3 ou même 6 mois. A l’inverse, si la supplémentation est initiée sans ordonnance, les doses utilisées sont beaucoup plus faibles mais quotidiennes.

Or, ces deux modes de prise n’aboutissent pas aux mêmes effets biologiques : la prise quotidienne de vitamine D permet de maintenir un taux relativement constant dans le sang (un peu comme ce serait le cas via une exposition quotidienne au soleil) alors que la prise d’ampoules via une prescription permet d’augmenter fortement les niveaux de vitamine D dans le sang pendant quelques jours ou semaines avant de retomber ensuite brusquement.

Dans leurs travaux, les chercheurs chinois ont regroupé un grand nombre d’études qui avaient testé les effets de la supplémentation en vitamine D sur la santé. Au total, ce sont les résultats obtenus sur plus de 20 000 personnes qui ont été analysés. Résultat : si on utilise des fortes doses en ampoule, la vitamine D ne diminue pas le risque de fractures, ne diminue pas le risque de chutes et ne diminue pas la mortalité, quelle qu’en soit la cause.

Pire : quand les doses utilisées sont encore plus élevées (500 000 UI, une fois par an), on observe une augmentation du risque de fractures et de chutes. A l’inverse, ces bénéfices sont bel et bien constatés si la vitamine D est administrée à plus faible dose mais de manière quotidienne (rappelons qu’un apport quotidien de 4000 UI – et non 400 – est nécessaire pour maintenir un taux suffisant de vitamine D dans le sang chez 80% des adultes).

Les chercheurs concluent donc : “La vitamine D prise à fortes doses de manière intermittente ne semble pas avoir d’effet bénéfique sur la santé générale“.

A lire également sur ce sujet :


Référence :

Zheng YT, Cui QQ, Hong YM, Yao WG. A meta-analysis of high dose, intermittent vitamin D supplementation among older adults. PLoS One. 2015 Jan 20;10(1):e0115850.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

0 / 5 Note moyenne : 4
Rejoignez 45 000abonnés à ma newsletter !

Vous recevrez gratuitement les dernières actualités en santé et nutrition.

Dès votre inscription, vous recevrez dans votre boîte mail mon eBook 6 conseils simples pour préserver sa santé.

Scroll to Top