Méga-doses de vitamine C, cancer et santé : la fin de l’histoire

Pourquoi la question des besoins en vitamine C déchaine les passions

Il y a environ 40 millions d’années, à l’époque où nos ancêtres vivaient près de l’équateur dans une abondance de fruits riches en vitamine C qu’ils consommaient à longueur de journée. Leurs apports en vitamine C étaient donc élevés et il n’y avait plus de nécessité pour l’organisme de gaspiller de l’énergie en synthétisant cette substance abondante. Le gène activant l’enzyme (la L-gulono-gamma-lactone oxydase) qui  transforme le glucose en acide ascorbique (le nom chimique de la vitamine C) s’est donc mis en sommeil. Depuis cette époque, nous sommes donc dépendants des apports alimentaires en vitamine C. Le gène non fonctionnel de cet enzyme existe d’ailleurs toujours chez l’Homme et a été retrouvé : il se situe sur le chromosome 8 à l’emplacement p21 (1, 2). Très peu de mammifères partagent avec nous cette caractéristique. C’est le cas de primates supérieurs (macaque, singe vert d’Afrique), du cochon d’Inde et de certaines chauves-souris (3). Pour les autres qui la synthétisent dans leur foie ou dans leurs reins, ce n’est donc pas une vitamine.

Depuis cette découverte la question des besoins réels et optimums en vitamine C pour l’homme fait débat. En effet, les apports journaliers recommandés par les autorités de santé (entre 90 et 110 mg par jour) ne sont établis que dans le but de prévenir la carence sévère et facilement observable en vitamine C qu’on appelle le scorbut et qui se caractérise par des saignements gingivaux, de la fatigue, un déchaussement des dents puis la mort. En aucun cas ces apports n’ont été formulés pour « placer l’organisme dans des conditions de fonctionnement optimal ». L’observation de primates supérieurs (qui ne synthétisent plus non plus la vitamine C) dans leur environnement naturel a permis de constater des apports quotidiens en vitamine C situés entre 2000 mg et 8000 mg, soulevant encore plus l’interrogation (4).

Quels sont nos réels besoins en vitamine C ?

La suite de l’histoire tient pour beaucoup à Linus Pauling, un scientifique qui marquera l’histoire à jamais puisque c’est le seul homme au monde à avoir été récompensé de deux prix Nobel : un prix Nobel de chimie en 1954 pour sa contribution à la découverte de la structure des protéines et un prix Nobel de la paix en 1962 pour sa lutte de plus de 10 ans contre les essais nucléaires dans l’atmosphère. Sa notoriété ne vient pas de ses connaissances incroyables en physique quantique ou en chimie, bien qu’elles lui valurent d’être qualifié de génie par Albert Einstein, mais plutôt de ses travaux remarquables sur les vitamines et en particulier sur la vitamine C. En 1970 il publie un livre qui secouera le monde médical pendant plus de 20 ans : La vitamine C et le rhume, et dans lequel il soutient qu’une supplémentation en vitamine C peut réduire le risque de rhume et diminuer la durée des symptômes. Il affirmera plus tard que cette vitamine peut prévenir les maladies cardiovasculaires, en se basant notamment sur le constat que les animaux qui fabriquent eux-mêmes la vitamine C ne connaissent pas ces maladies. À ce jour plusieurs centaines d’études scientifiques ont été menées en 50 ans sur les effets de la vitamine C et certains éléments sont particulièrement clairs : les sportifs ont des besoins plus importants en vitamine C que les sédentaires, et en particulier les sportifs d’endurance. Chez eux, un apport de 500 à 1000 mg par jour permet de maintenir un système immunitaire performant et de diminuer la fréquence et les symptômes du rhume (5).

Des apports similaires devraient être recommandés aux fumeurs, car le tabac augmente très nettement les besoins en vitamine C (6, 7, 8). À l’âge de 72 ans, Linus Pauling avait l’état de santé d’un jeune homme et il mettait sur pieds l’institut pour la médecine orthomoléculaire en Californie, une organisation de recherche focalisée sur l’utilisation de vitamines et de micronutriments pour prévenir ou soigner des maladies. Aujourd’hui l’institut a été déplacé à l’université de l’Oregon où il occupe le bâtiment le plus important et porte le nom d’institut Linus Pauling. L’institut est financé majoritairement par le ministère de la santé américain ce qui lui permet de conserver son indépendance et de poursuivre les recherches sur les micronutriments et en particulier sur la vitamine C. Aujourd’hui dirigé par le Pr Balz Frei, un érudit au curriculum vitae long comme le bras (professeur de nutrition à l’université de Harvard, professeur de toxicologie moléculaire, professeur de biochimie et de médecine et récompensé par de multiples prix scientifiques), l’institut considère que les besoins optimums en vitamine C de l’être humain (sédentaire) sont « d’au moins 400 mg par jour ». À cette dose, les chercheurs de l’institut Linus Pauling estiment qu’on obtient des effets bénéfiques très importants sur la résistance aux stress, la prévention et le traitement de l’hypertension artérielle, la santé des vaisseaux sanguins et des artères et dans la prévention des cancers (9).

Méga-doses de vitamine C et cancer

Qu’en est-il alors des méga doses de vitamine C (entre 2 et 15 gr par jour) si populaires dans les milieux alternatifs, mais aussi promues par Linus Pauling à un moment de sa vie ? Plusieurs études ont été menées sur la question et toutes les méta-analyses menées (analyse d’un ensemble d’études portant sur un même sujet) arrivent à la même conclusion : les méga doses de vitamine C ne sont pas plus efficaces pour prévenir le rhume et ne semblent pas avoir de bénéfice particulier, mais ont des effets secondaires : accélération du transit et augmentation du risque de calculs rénaux chez les personnes prédisposées. Sur le plan de l’évolution ces résultats sont assez étonnants, car si nos primates voisins ont besoin d’apports 20 à 80 fois supérieurs en vitamine C pourquoi sommes-nous différents ?

La réponse provient des chercheurs en pharmacologie du Texas. Dès les années 70, ils ont montré que lorsque l’homme a perdu la capacité à fabriquer la vitamine C, il a perdu de manière conjointe l’activité d’une autre enzyme, l’urate oxydase (10). Cette enzyme permet d’éliminer l’acide urique en le métabolisant en 5-hydroxyisourate. Or, il se trouve que l’acide urique, bien que nocif en excès, est aussi un antioxydant extrêmement puissant dans le corps humain (50% de l’activité antioxydante de notre plasma serait le fait de l’acide urique (11)). L’augmentation de l’acide urique circulant aurait ainsi pris la place de la vitamine C, diminuant nettement nos besoins, et nous permettant alors de survivre dans des régions au climat beaucoup moins tempéré (Nord de L’Europe) avec une alimentation principalement carnée et pauvre en fruits et légumes (12, 13).

Les partisans des méga doses de vitamine C soutiennent aussi que celle-ci serait terriblement efficace dans le traitement du cancer à condition qu’elle soit administrée par injections. Une récente synthèse des 33 dernières années d’expérimentation de la vitamine C contre le cancer a conclu que les études sont encore très contradictoires : tantôt efficace, tantôt inefficace, nul ne sait à qui la vitamine C en injection doit être recommandée ni de quelle manière (14). Toutefois, les injections de vitamine C semblent très efficaces pour diminuer les effets secondaires de la chimiothérapie, à des doses situées entre 50 et 150 gr par jour (15, 16, 17). Aucun effet sur le traitement du cancer ne peut être observé avec de la vitamine C par voie orale, même avec plus de 10 gr par jour (18).

Les méga-doses de vitamine C mauvaises pour les sportifs ?

Pour finir deux études ont trouvé que les personnes qui prennent plus de 1000 mg par jour de vitamine C auraient un risque plus élevé de cataracte, par un mécanisme actuellement indéterminé (19, 20). Chez les sportifs d’endurance, une étude récente a montré que des doses élevées de vitamines C (1000 mg) et E (235 mg) pouvaient diminuer les capacités d’adaptation à l’effort (21). Une analyse récente d’une dizaine d’études ayant testé l’effet d’une supplémentation d’antioxydants à forte dose sur des sportifs a conclu que ces derniers étaient inutiles ou contreproductifs pour la performance (22). Ces résultats ne sont en fait pas surprenants : l’adaptation à un stress physique (ou psychologique) nécessite d’abord que le stress soit bien ressenti par l’organisme afin qu’il s’adapte et se renforce. Si de grosses doses d’antioxydants bloquent ce ressenti, l’adaptation n’est pas possible et la progression est ralentie.

Compte tenu de tous ces éléments, je déconseille aux personnes en bonne santé de prendre plus de 500 mg par jour pour les sédentaires et 1000 mg par jour pour les sportifs d’endurance ou de force et je déconseille de combiner la vitamine C à d’autres antioxydants isolés concentrés (fortes doses). A doses modestes, cela ne pose pas de problème. La vitamine C est fréquemment vendue sous forme de compléments alimentaires « naturels » telle que la « vitamine C acérola », mais de nombreuses études scientifiques ont démontré qu’il n’y avait aucune différence entre la vitamine C naturelle et la vitamine C synthétique fabriquée en laboratoire, car les deux molécules sont strictement identiques et ont donc exactement les mêmes effets dans l’organisme (23, 24). Seule réelle différence : le prix, dérisoire avec la vitamine C synthétique et exorbitante avec la « vitamine C naturelle ». Prenez donc la vitamine C la moins chère, si possible sans excipient douteux (édulcorant chimique ou additif).

Cet article est un extrait de mon nouveau livre Paléo Nutrition :

paleo2

Références : (1) Nishikimi M, Koshizaka T, Ozawa T, Yagi K. Occurrence in humans and guinea pigs of the gene related to their missing enzyme L-gulono-gamma-lactone oxidase. Arch Biochem Biophys. 1988 Dec;267(2):842-6.

(2) Nishikimi M, Fukuyama R, Minoshima S, Shimizu N, Yagi K. Cloning and chromosomal mapping of the human nonfunctional gene for L-gulono-gamma-lactone oxidase, the enzyme for L-ascorbic acid biosynthesis missing in man. J Biol Chem. 1994 May 6;269(18):13685-8.

(3) Guy Drouin, Jean-Rémi Godin, Benoît Pagé. The Genetics of Vitamin C Loss in Vertebrates. Curr Genomics. 2011 August; 12(5): 371–378.

(4) Milton K. Micronutrient intakes of wild primates: are humans different? Comp Biochem Physiol A Mol Integr Physiol. 2003 Sep;136(1):47-59.

(5) Hemilä H, Chalker E. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 1. Art. No.: CD000980.

(6) Sørensen LT1, Toft BG, Rygaard J, Ladelund S, Paddon M, James T, Taylor R, Gottrup F. Effect of smoking, smoking cessation, and nicotine patch on wound dimension, vitamin C, and systemic markers of collagen metabolism. Surgery. 2010 Nov;148(5):982-90.

(7) Stadler N1, Eggermann J, Vöö S, Kranz A, Waltenberger J. Smoking-induced monocyte dysfunction is reversed by vitamin C supplementation in vivo. Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2007 Jan;27(1):120-6.

(8) Katayama Y1, Shige H, Yamamoto A, Hirata F, Yasuda H. Oral vitamin C ameliorates smoking-induced arterial wall stiffness in healthy volunteers. J Atheroscler Thromb. 2004;11(6):354-7.

(9) Frei B, Birlouez-Aragon I, Lykkesfeldt J. Authors’ perspective: What is the optimum intake of vitamin C in humans? Crit Rev Food Sci Nutr. 2012;52(9):815-29.

(10) Wu XW1, Lee CC, Muzny DM, Caskey CT. Urate oxidase: primary structure and evolutionary implications. Proc Natl Acad Sci U S A. 1989 Dec;86(23):9412-6.

(11) Maxwell SR1, Thomason H, Sandler D, Leguen C, Baxter MA, Thorpe GH, Jones AF, Barnett AH. Antioxidant status in patients with uncomplicated insulin-dependent and non-insulin-dependent diabetes mellitus. Eur J Clin Invest. 1997 Jun;27(6):484-90.

(12) Proctor P. Similar functions of uric acid and ascorbate in man? Nature. 1970 Nov 28;228(5274):868.

(13) Juraschek SP1, Miller ER 3rd, Gelber AC. Effect of oral vitamin C supplementation on serum uric acid: a meta-analysis of randomized controlled trials. Arthritis Care Res (Hoboken). 2011 Sep;63(9):1295-306.

(14) Cabanillas F. Vitamin C and cancer: what can we conclude–1,609 patients and 33 years later? P R Health Sci J. 2010 Sep;29(3):215-7.

(15) Mikirova N1, Casciari J, Rogers A, Taylor P. Effect of high-dose intravenous vitamin C on inflammation in cancer patients. J Transl Med. 2012 Sep 11;10:189.

(16) Carr AC1, Vissers MC, Cook J. Relief from cancer chemotherapy side effects with pharmacologic vitamin C. N Z Med J. 2014 Jan 24;127(1388):66-70.

(17) Nina Mikirova, Joseph Casciari, Neil Riordan, Ronald Hunninghake. Clinical experience with intravenous administration of ascorbic acid: achievable levels in blood for different states of inflammation and disease in cancer patients. Journal of Translational Medicine 2013, 11:191.

(18) Moertel CG, Fleming TR, Creagan ET, Rubin J, O’Connell MJ, Ames MM. High-dose vitamin C versus placebo in the treatment of patients with advanced cancer who have had no prior chemotherapy. A randomized double-blind comparison. N Engl J Med. 1985 Jan 17;312(3):137-41.

(19) Susanne Rautiainen, Birgitta Ejdervik Lindblad, Ralf Morgenstern, Alicja Wolk. Vitamin C supplements and the risk of age-related cataract: a population-based prospective cohort study in women Am J Clin Nutr 2010 91: 2 487-493.

(20) Zheng Selin J1, Rautiainen S, Lindblad BE, Morgenstern R, Wolk A. High-dose supplements of vitamins C and E, low-dose multivitamins, and the risk of age-related cataract: a population-based prospective cohort study of men. Am J Epidemiol. 2013 Mar 15;177(6):548-55.

(21) Paulsen G, Cumming K, Holden G, Hallen J, Ronnestad B, Sveen O, Skaug A, Paur I,Bastani N, Ostgaard H, Buer C, Midttun M, Freuchen F, Wiig H, Ulseth E, Garthe I, Blomhoff R, Benestad H and Raastad T. Vitamin C and E supplementation hampers cellular adaptation to endurance training in humans: a double-blind randomized controlled trial. J Physiol. February 3, 2014. jphysiol.2013.267419.

(22) Cainara Lins Draeger, Andréia Naves, Natália Marques, Ana Beatriz Baptistella, Renata Alves Carnauba, Valéria Paschoal, Humberto Nicastro. Controversies of antioxidant vitamins supplementation in exercise: ergogenic or ergolytic effects in humans? Journal of the International Society of Sports Nutrition 2014, 11:4.

(23) Anitra C. Carr, Stephanie M. Bozonet and Margreet C. M. Vissers, A Randomised Cross-Over Pharmacokinetic Bioavailability Study of Synthetic versus Kiwifruit-Derived Vitamin C, Nutrients 2013, 5(11), 4451-4461.

(24) Carr AC1, Vissers MC. Synthetic or food-derived vitamin C–are they equally bioavailable? Nutrients. 2013 Oct 28;5(11):4284-304.

You may also like

117 Response Comments

  • jean-marie  30 mars 2014 at 3 h 42 min

    la qualité des études étant trés inégale, préciser leur financement est indispensable pour qui veut pouvoir juger de leur interet, c’est au moins aussi important que de donner leurs auteurs.

    (4)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 11 h 17 min

      Sur un sujet comme celui-là ce n’est pas très compliqué, 99% des études sont financées par des fonds publics et des unités de recherche publique. On se souvient il y a quelques années de chercheurs de la Timone à Marseille qui avaient essayé les injections de vitamine C sur les malades, on en avait parlé au journal télévisé.

      (1)
      Répondre
      • jean-marie  1 avril 2014 at 1 h 14 min

        1/ je ne suis pas du tout convaincu(!) par « vu à la tété » ou « dit à la télé », si c’est ça votre source d’information…..
        2/ je vous cite:
        « Une récente synthèse des 33 dernières années d’expérimentation de la vitamine C contre le cancer a conclu que les études sont encore très contradictoires : tantôt efficace, tantôt inefficace, nul ne sait à qui la vitamine C en injection doit être recommandée ni de quelle manière (14). »
        je suis donc allé voir l’abstract de votre reference 14, on peut y lire:
        « Three double blind placebo controlled randomized trials performed at Mayo Clinic using oral vitamin C for cancer patients were negative. In a phase I-II trial performed by Riordan et al, none of 24 cancer patients treated with i.v. vitamin C responded. »
        – vous croyez que les études faites a la mayo clinic sont financées sur fonds publics? si vous repondez oui, alors vous etes un gros naïf! Connaissant le sujet de l’etude et le lieu de realisation, toute personne un peu informée peut vous donner le resultat sans lire l’étude!
        – « les méga doses de vitamine C ne sont pas plus efficaces pour prévenir le rhume et ne semblent pas avoir de bénéfice particulier, mais ont des effets secondaires : accélération du transit et augmentation du risque de calculs rénaux chez les personnes prédisposées. » cette derniere affirmation a quelle origine? Quand à la 1ere affirmation, relative a l’action anti-rhume de la vitamine C elle ressemble un peu trop aux faux bruits relatifs a la vitamine C si complaisament repandus par la gent médicale. par ailleurs, quel interet d’aller chercher une étude véreuse alors que toute personne peut tester la vitamine C sans risque?

        (-1)
        Répondre
        • Julien V.  1 avril 2014 at 11 h 16 min

          La Mayo Clinic est un des hôpitaux les plus avant gardistes du monde et a fait de nombreuses études sur des thèmes qui ne rapportent rien à personne (comme la sensibilité au gluten). Parmi les études que je cite plusieurs sont issues de l’institut Linus Pauling à l’université de l’Oregon et cet institut a uniquement des financements publics, oui. Même chose pour les méta-analyses du groupe Cochrane, jamais encore ce groupe n’a été convaincu d’avoir été « payé » pour mentir. Alors oui on peut toujours dire « les scientifiques sont tous pourris et achetés par les labos donc tous ces résultats n’ont aucun sens » mais on le dit peut-être parce que la réalité n’est pas conforme à ce qu’on voudrait qu’elle soit et cela nous déplait. Si seulement nous étions plus humbles !

          (6)
          Répondre
          • jean-marie  1 avril 2014 at 12 h 24 min

            belle tirade sans aucun argument autre qu’un avis personnel
            en plus malhonnete puisque je n’ai jamais dit que TOUTES les etudes sont truquées
            conclusion: vous etes un charlot

            (-16)
          • Julien V.  1 avril 2014 at 12 h 42 min

            Eh bien je vous remercie sincèrement du temps que vous consacrez à suivre avec autant d’intérêt les articles qu’un charlot comme moi peut écrire.

            (40)
          • Arnaud  9 octobre 2015 at 17 h 53 min

            Bonjour Julien, l’institut est aussi financé par des entreprises de nutrition cellulaire qui investissent dans la recherche. J’en connais au moins une… intègre et d’excellence !

            (0)
      • Marie  10 décembre 2014 at 3 h 46 min

        Cher Julien,
        bravo pour votre blog et toutes ces informations. je souhaite néanmoins vous faire part de ma propre expérience avec la vitamine C : éternellement enrhumée depuis des années et ayant suivi une formation en médecine orthomoléculaire (dans la lignée de Linus Pauling), je me suis mise à prendre de la vitamine C à hautes doses : 2 g toutes les heures, ce qui me fait environ 30 g par jour. Je remplis moi-même mes gélules avec de l’acide ascorbique en poudre. Mon rhume s’est arrêté au bout de quelques semaines et ma nécessité de faire la sieste chaque jour, envolée !
        par la suite, j’ai fait l’erreur d’acheter des gélules vides deux fois plus petites : 500 mg au lieu de 1000. je prenais toujours mes deux gélules toutes les heures et mon rhume est revenu. je ne comprenais pas pourquoi jusqu’à ce que je comprenne mon erreur de dosage. Après rectification, mon rhume s’est à nouveau arrêté. je suis consciente que je devrais chercher la cause, peut être allergie au gluten etc … mais pour l’instant c’est là que j’en suis, et c’est le moyen que j’ai trouvé qui me réussit. J’ai mis mon conjoint au même régime et il en ressent d’excellents effets au niveau de son énergie quotidienne. De nombreux thérapeutes ont d’excellents résultats avec les hautes doses de vitamine C. Il y a même un homme qui en a reçu par intraveineuse en Nouvelle Zélande et qui est sorti très vite du coma grâce à cela. voici le lien :
        https://www.youtube.com/watch?v=VrhkoFcOMII
        Cordialement,
        Marie

        (10)
        Répondre
  • jean-marie  2 avril 2014 at 21 h 57 min

    Julien V. 1 avril 2014 à 12 h 42 min a écrit:
    Eh bien je vous remercie sincèrement du temps que vous consacrez à suivre avec autant d’intérêt les articles qu’un charlot comme moi peut écrire.

    Ne vous rejouissez pas trop vite, je ne suis pas ici pour apprendre (je ne crois pas que vous ayez quoi que ce soit à m’apprendre dans le domaine de la nutrition) mais pour faire la critique – si necessaire – de votre site.
    Vous avez écrit:
    « l’institut considère que les besoins optimums en vitamine C de l’être humain (sédentaire) sont « d’au moins 400 mg par jour » » en y associant la reference (9): Frei B, Birlouez-Aragon I, Lykkesfeldt J. Authors’ perspective: What is the optimum intake of vitamin C in humans? Crit Rev Food Sci Nutr. 2012;52(9):815-29.
    dont on trouve l’abstract sur le net: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22698272 ou on peut lire(comme chacun peut le vérifier): we conclude that 200 mg per day is the optimum dietary intake of vitamin C for the majority of the adult population !! ce qui appelle 2 commentaires de ma part:
    1/ vous ne comprenez pas l’anglais ou vous manipulez les données pour qu’elles collent avec vos convictions?
    2/ de toute évidence, l’institut Pauling a completement abandonné la voie « Pauling » pour prendre l’embranchement « cul-de-sac » de l’industrie medico-chimique.

    (-7)
    Répondre
    • Julien V.  2 avril 2014 at 22 h 45 min

      Eh bien ! Quelle fougue ! Et quelle sympathie. Dommage que vous n’ayez pas pris le temps de lire l’étude dans son intégralité car vous auriez pu y lire que le chiffre retenu est celui de 400 mg et que celui de 200 mg est plus conservateur, proposé aux autorités de santé publique pour qu’elles réévaluent leurs recommandations à la hausse. Le Pr Balz Frei a d’ailleurs été interviewé par Thierry Souccar de LaNutrition.fr où il explique bien ce que j’affirme dans cet article : http://www.lanutrition.fr/communaute/opinions/interviews/pr-balz-frei-nous-avons-besoin-dau-moins-400-mg-de-vitamine-c-par-jour.html
      Des informations similaires sont accessibles en ligne (avec références) sur le site internet de l’institut.

      Je suis navré que vous voyez un complot médico-chimique dès que la science ne va pas dans la direction de vos convictions personnelles mais compte tenu du peu de courtoisie de vos messages (c’est le moins qu’on puisse dire), tous vos commentaires seront désormais bloqués et vous ne pourrez plus commenter sur ce site. Je suis persuadé que vous trouverez d’autres blogs de comploteurs médico-chimiques sur lesquels vous parviendrez à déverser votre agressivité.

      En vous souhaitant bonne continuation.

      (28)
      Répondre
    • Yohann  4 mai 2014 at 3 h 41 min

      Oui, il semble bien que l’institut Pauling soit rentrée dans le rang…

      (2)
      Répondre
  • Silvere  20 avril 2015 at 10 h 00 min

    Bonjour,
    Adepte de la medecine orthomoleculaire, je me soigne avec de haute doses de Vitamine C et d’autre choses. Le « Jean-Marie » n’est qu’un crétin de la mafia politico-pharmaceutique. Oui il a raison: bientot on se soignera au coca et nouvelles molécules …
    Depuis 2 ans, je prends entre 15g et 80 de vitamine C par Jour: essentiellement solgar et par Kg avec un peu de bicarbonate de sodium (pour supprimer l’effet de la diarhée) -> vitamine C liposomale
    -> J’etais fumeur: soigner en 2 mois
    -> J’etais alcoolique: soigner en 3 mois – sobre depuis 2 ans
    -> Le dernier rhume a été soigné de 12h (pas 2 jour, mais 12h)
    -> modification profonde des habitudes alimentaires avec suppression des cereales, du lait, de la viande rouge. Maintenant: beaucoup de legumes et de fruit, d’epices sous formes de jus.
    Donc merci Linus, merci la vitamine C, merci la vie

    (10)
    Répondre
    • mada  21 juillet 2015 at 18 h 37 min

      Bonjour,
      Vous parlez de vitamine C liposomale. Or vu le prix élevé dans le commerce je doute que vous en preniez au minimum 15g par jour. Donc est-ce la version faite à la maison avec de la lécithine ou prenez-vous juste de la vitamine C en poudre diluée dans l’eau ?
      Merci d’avance

      (1)
      Répondre
  • Anonymo  1 avril 2014 at 22 h 14 min

    Merci Julien pour vos articles pertinents, la qualité de vos recherches et de vos analyses. C’est avec plaisir que j’achèterais votre prochain livre, et continuez cette saine démarche libérée des dogmes, des idées reçues et des intérêts financiers « supérieurs ».

    Et aussi pour votre patience infinie face aux commentateurs galvanisés par leur petit savoir, qui se sentent malheureusement obligés de prêcher pour leurs paroisses via des insultes plutôt mal camouflées derrière une relative politesse de façade et des critiques peu abouties.

    (7)
    Répondre
  • Marie-Laure P  1 avril 2014 at 14 h 36 min

    bien sûr mais justement si on parle de références, les livres du docteur Levy en contiennent des centaines! (plus d’une trentaine de pages consacrées aux références et aux publications avec leurs auteurs) Avec des centaines de scientifiques, médecins, biologistes…etc et leurs publications! Je ne suis pas là pour avancer des théories mais simplement vous faire part de ce qu’il se fait…Même si c’est difficile à croire « la vitamine C » est vraiment miraculeuse!!!! (moi non plus je n’ai aucun intérêt financier!!!) et OUI elle guérit du cancer et oui, elle guérit d’autres maladies dites chroniques ou incurables…

    (4)
    Répondre
    • Julien V.  1 avril 2014 at 19 h 32 min

      Ce n’est pas l’avis des chercheurs qui publient leurs études dans des revues scientifiques à comité de lecture (c’est-à-dire des études soumises à la critique de leurs pairs). Malheureusement beaucoup de médecins pensent détenir « la vérité » alors que les choses ne sont pas si simples.

      (0)
      Répondre
  • Marie-Laure P  1 avril 2014 at 19 h 47 min

    c’est vraiment dommage que vous n’alliez pas plus loin dans vos recherches. Mais je comprends que ce soit dur à avaler comme résultats spectaculaires.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  1 avril 2014 at 20 h 15 min

      Il y a bien longtemps que je travaille dans la nutrition et la santé naturelle et donc que je connais le sujet de la vitamine C et du cancer. Je suis contre les démarches religieuses et je suis pour la science par les preuves. Les personnes qui font des découvertes « miracles » mais qui refusent de les publier dans des journaux médicaux internationaux ont généralement une raison de ne pas le faire, et celle-ci n’est jamais louable. Pour ma part je ne conseillerais jamais à quelqu’un qui a un cancer de ne prendre que de la vitamine C pour guérir et je ne le ferais pas non plus si j’avais un cancer. mais vous avez le droit d’avoir un point de vue différent. Au bout du compte la santé est toujours une question de croyance et de ce qui arrange notre conscience.

      (0)
      Répondre
      • Yohann  4 mai 2014 at 3 h 38 min

        Une belle réponse à côté de la plaque, Marie-Laure avançant simplement des faits de guérisons ou de nettes améliorations dans l’état de santé de personnes gravement malades. Il faudrait juste apprendre à lire, çar il n’est pas question de « démarche religieuse » ou de je ne sais quoi d’intégriste. Mais bon, si l’humanité devenait meilleure grâce aux sceptiques de service, ça se saurait… Merci à Platon, Socrate et Linus Pauling ! (qui ont le point commun d’avoir été lourdement critiqués de leur vivant pour leurs idées qui bousculent la « bien-pensance »)

        Peace

        (5)
        Répondre
      • mathieu  3 avril 2014 at 2 h 36 min

        cela me semble logique. La vitamine C a pour principal rôle de réparer la vitamine E oxydée car la vitamine E a pour rôle de neutraliser les radicaux libres de l’oxygène.

        Le docteur Richard Béliveau, éminent docteur qui consacre sa vie à la recherche sur le cancer consacre ses recherches sur l’alimentation antique dont le curcuma m’a appris beaucoup de choses sur la chimie organique :
        la capacité du corps de réparer l’ADN correctement diminue sous l’influence de la toxicité de la nourriture et de l’environnement de notre époque. La Terre n’a jamais eu pour rôle d’avoir une exploitation industrielle de ses ressources. La pollution massive qu’on subit empêche le nos cellules de faire leur travail. Les polyphénols présent dans l’alimentation antique mésopotamienne donc composée d’huile d’olive inhibe la formation de vaisseaux sanguins essentiels à la croissance des tumeurs. Bien entendu, cette propriété doit être complétée par des épices, dont le curcuma qui inhibe la motilité des cellules tumorales et le fonctionnement du l’alpha-6-bêta-4 intégrine.

        (2)
        Répondre
  • Thomas  30 mars 2014 at 2 h 41 min

    Il y a une énorme erreur dès la 1ere ligne: notre espèce fait toujours partie de l’ordre des primates. La mutation génétique va vite mais pas au point de nous avoir fait basculer chez les féliformes ou artiodactyles .
    Si le reste est du même tonneau (de jus de fruits !).

    (-1)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 11 h 14 min

      Bien vu, merci j’ai corrigé. Le même chose avec un peu de politesse et vous serez parfait.

      (4)
      Répondre
  • Gato  6 juin 2015 at 4 h 03 min

    Bonjour Julien,

    Un peu plus haut (le 19 août 2014), vous avez dit que « toutes les vitamines C en vente sont de forme levogyre ». Si tel est vraiment le cas, cela signifie qu’aucune ne convient à l’organisme, car la vitamine C naturelle, celle des fruits et légumes, l’acide L-(+)-ascorbique, est dextrogyre.
    Je pense donc qu’il s’agit plutôt d’une confusion et que toutes sont bien de l’acide L-(+)-ascorbique, avec erreur, dans l’esprit de nombre de gens, sur la signification du L, qui n’a rien à voir avec le pouvoir rotatoire. Ce qui indique le pouvoir rotatoire, c’est le +, lequel est dextrogyre.

    (2)
    Répondre
    • JohnJohn  2 octobre 2015 at 16 h 59 min

      Julien Venesson s’est trompé, comme beaucoup.
      C’est bel et bien la forme dextrogyre (+) qui est la vitamine C naturelle.

      (2)
      Répondre
  • Mehdi  29 mars 2014 at 23 h 51 min

    Bonsoir Julien;

    Concernant la qualité de la vitamine C vous dites qu’on peut prendre de la vitamine C de synthese. On peut lire parfois que les produits fabriqués en Chine ou ailleurs dans des labos douteux ne sont pas fiables. Que penser de ces affirmations.? Au passage auriez vous quelques marques de labos francais a nous indiquer.? Merci vous faites un tres bon travail continuez

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 0 h 28 min

      99% de la vitamine C est fabriquée en Chine mais les labos ont des normes d’hygiène et de sécurité comparables à l’Europe. Il ne faut pas oublier qu’ils vendent leur vitamine C au monde entier : si la qualité était mauvaise ce ne serait pas bon pour leurs affaires avec les entreprises… De plus je n’ai jamais entendu parler de lots de vitamine C chinoise qui était polluée donc je ne pense pas que ce soit une source d’inquiétude.

      (2)
      Répondre
  • Serge  30 mars 2014 at 12 h 54 min

    As-tu des informations sur la date de sortie de ton prochain livre?

    (1)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 12 h 58 min

      Je n’ai pas encore beaucoup d’informations. Je sais juste qu’il sera publié avant l’été. Je vous tiendrais informés via ma page Facebook.

      (0)
      Répondre
  • Jeff  30 mars 2014 at 16 h 11 min

    Bonjour Julien,
    Vous recommandez de prendre de la vitamine C synthétique la moins chère, tout en prenant garde aux excipients douteux. J’ai découvert sur internet le produit Acerola 500 (500 mg/comprimé)fabriqué par le laboratoire 3 chênes, vendu 4,95 € la boîte de 24 comprimés.
    La liste des ingrédients est incompréhensible pour le béotien que je suis dans ce domaine. Comment savoir s’il n’y a rien de dangereux parmis tous ces ingrédients au vu du prix très compétitif :
    Saccharose ; Vitamine C (15.38%) ; Maltodextrine ; Antiagglomérants : phosphate tricalcique, stéarate de calcium, silice ; Dextrose ; Complexe de Citron (Citrus limon) et de Cassis (Ribes nigrum) naturellement riche en bioflavonoïdes ; Extrait d’Acérola (Malpighia punicifolia) (0.51% soit 16.5mg/comprimé) ; Huile de graines de coton ; Arôme framboise ; Poudre de Cynorrhodon (Rosa canina).

    Ne contient ni levure, ni colorant, ni conservateur artificiel

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 16 h 53 min

      Bonjour Jeff,
      En effet ce produit ne contient pas de substance potentiellement nocive mais c’est triste qu’il contienne autant de sucre. En effet le saccharose (= sucre de table) est le premier ingrédient et la vitamine C ne représente que 15% du produit. C’est mieux que rien mais ce ne serait pas mon premier choix.

      (1)
      Répondre
  • Jean-Seb  30 mars 2014 at 17 h 58 min

    Ne faudrait-il pas mieux prendre un complément comme le Bion 3 adultes facile à trouver et qui contient aussi d’autres vitamines, dont la D ? Plutôt que de ne se supplémenter qu’en vitamine C ?

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 18 h 05 min

      Les doses de vitamine D dans les compléments multivitamines sont trop faibles pour pouvoir être efficaces : il faut un apport au moins égal à 4000 UI par jour pour maintenir un taux de vitamine D normal dans le sang alors que la législation française interdit de mettre plus de 200 UI dans un multivitamine (voir cet article pour plus d’infos sur la vitamine D : http://www.nutriting.com/actu/nos-besoins-en-vitamine-d-seraient-plus-importants-selon-les-chercheurs/
      De plus la plupart des multivitamines sont très mal formulés et contiennent du fer, du cuivre et du manganèse, des substances qui augmentent la mortalité lorsqu’elles sont consommées hors des aliments comme l’ont montré plusieurs grandes études américaines. Je déconseille donc totalement ces produits. Pour en savoir plus sur comment choisir un bon multivitamine c’est par ici : http://www.julienvenesson.fr/nouveau-multivitamines-sur-le-marche/

      (1)
      Répondre
  • Vanw  29 janvier 2015 at 20 h 11 min

    Bonjour julien,

    <>

    Ce que je comprends pas c’est que du coup on devrait pas trouver de bénéfices à manger beaucoup de légumes

    (1)
    Répondre
    • Vanw  30 janvier 2015 at 1 h 44 min

      « L’augmentation de l’acide urique circulant aurait ainsi pris la place de la vitamine C, diminuant nettement nos besoins, et nous permettant alors de survivre dans des régions au climat beaucoup moins tempéré (Nord de L’Europe) avec une alimentation principalement carnée et pauvre en fruits et légumes (12, 13).
       »
      Si on suit la logique on est adapté pour ne pas manger de fruit ni de légume pendant toute la saison hivernale

      (0)
      Répondre
  • Franck  26 août 2015 at 23 h 35 min

    Durant plusieurs années quand je faisais du sport je m’étais intéressé à la supplémentation en vitamine C après avoir lu des articles de Jean Texier sur ce sujet.
    La finalité a été nulle, en effet la vitamine C doit l’être l’une des choses les plus étudié, vous trouvez des milliers d’études sur celle-ci.

    Manque de chance toutes les études déclarent des choses différentes et pire, beaucoup sont en totale incohérence et contradiction les unes envers les autres.

    L’un des intervenant dit très bien les choses, quand vous discutez avec des chercheurs ou que vous travaillez dans un labo’ vous comprenez très vite que c’est comme dans les médias et le « journalisme » officiel, tout est bidon ou du moins « arrangé » pour plaire ou ne pas trop déplaire à vos « sponsors » ou « donateurs » ou..appelez cela comme vous voudrez, en tout cas aucune objectivité ni liberté.
    La raison est simple, la quasi totalité ne peut vivre ou survivre sans les généreuses subventions et autres apports d’argent.

    Imaginez ce qu’il se passe quand un scientifique dit la vérité.. un rapport avait été demandé par des politiques en France sur la radioactivité et la pollution lié au fait qu’Areva (et d’autres) enterraient à même le sol des bidons de déchets radioactifs, le rapport était dramatique et bien toutes les « aides » ont été supprimés, beaucoup ont fini sur le carreau, le rapport à été supprimé et un autre plus ..embellit a été commandé auprès d’un autre labo et une autre équipe ^^. Voilà la réalité de la science.

    Alors comment savoir la vérité sur la vitamine C, surtout si…

    (1)
    Répondre
  • Louis  24 avril 2017 at 18 h 02 min

    Bonjour Mr Vennesson ,
    Avez vous vu cet article dans la dépèche du 11/01/2017
    Publié le 11/01/2017 à 10:04

    Vitamine C : de premiers résultats encourageants dans la lutte contre les cancers du poumon et du pancréas

    Cordialement ,
    Louis

    (1)
    Répondre
  • Jonathan  29 mars 2014 at 17 h 26 min

    Merci, l’article est clair, référencé, parfait !Un avant-goût alléchant 🙂

    (0)
    Répondre
  • Thibault  29 mars 2014 at 22 h 47 min

    Félicitations, maintenant mon impatience pour la sortie de ce livre va me dévorer.

    (0)
    Répondre
  • Thibault  29 mars 2014 at 22 h 54 min

    Sinon, en dehors de la supplémentation, l’utilisation de fruits/légumes pour cette vitamine C est abordée dans le livre ? :-p

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 0 h 23 min

      Oui mais les fruits et légumes n’apportent pas que de la vitamine C donc ce n’est pas comparable. De plus il est très difficile pour ne pas dire impossible d’obtenir 1000 mg de vitamine C par l’alimentation, la raison en est ce qui est expliqué dans l’article : notre mutation génétique fait que nous avons un bénéfice avec de petites doses en suppléments.

      (0)
      Répondre
      • Thibault  30 mars 2014 at 2 h 28 min

        D’accord, j’imagine bien que ça doit être difficile quand je vois la quantité qu’en apporte le kiwi, le citron… Il en faudrait pas mal et ça couterait cher !

        Mais du coup, on doit quand même les prendre en compte pour la dose de 1g par jour ?

        Je dois manger 3 oranges + 1 citron + 3 kiwi par jour environ, mais avec les voyages et cie… Je ne sais absolument pas si la quantité restée est suffisement importante pour influenter la supplémentation ?

        (0)
        Répondre
        • Julien V.  30 mars 2014 at 11 h 15 min

          En général on ne les compte pas quand on parle de supplémentation.

          (0)
          Répondre
  • Maguy  30 mars 2014 at 9 h 23 min

    en parlant d’édulcorant, un fait me soucie avec la STEVIA plante naturelle! j’ai vu que les chinois s’affairaient à reproduire la molécule chimique de la plante, dans le but d’inonder le marché mondiale!
    Maintenant quant vous dites que la molécule chimique de la vitamine C

    (0)
    Répondre
  • Maguy  30 mars 2014 at 9 h 26 min

    (mon message a sauté pas fini) …/… quand vous dites que la molécule chimique de la vitamine C chinoise est au point et fiable pratiquement, doit-on se rassurer pour la future molécule Stevia chinoise? (d’ailleurs peut-être déjà sur le marché!)
    merci pour votre apport répondant parfaitement aux questions actuelles sur la nutrition. Bon courage

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 11 h 15 min

      Désolé je n’ai pas d’infos sur cette stévia chinoise.

      (0)
      Répondre
  • Jeff  30 mars 2014 at 17 h 12 min

    Merci pour cette réponse supersonique Julien. Ma lecture n’était pas si mauvaise en fait. Je m’explique : j’avais remarqué que le saccharose arrivait en premier ingrédient de la liste et que la vit. C dépassait à peine les 15% du produit. Je comprends un peu mieux l’attractivité du prix de ce produit. Et s’interroger sur sa réelle efficacité.
    Mais dans les méandres de tous les produits disponibles sur le marché, quel serait alors votre premier choix Julien ?

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 18 h 00 min

      C’est assez compliqué pour moi de conseiller des marques car les mauvaises langues m’accusent assez facilement d’être payé par des marques pour en faire la pub, ce qui n’est bien sûr pas le cas. Du coup j’évite de conseiller des marques sauf quand je considère que leur produit qu’elles ont à offrir est largement supérieur à ce que propose la concurrence (c’est le cas pour les multivitamines qui sont à 99,9% des cas mal formulés et potentiellement toxiques).

      (0)
      Répondre
      • Jeff  30 mars 2014 at 18 h 13 min

        Je comprends votre position. Merci Julien.

        (0)
        Répondre
        • seb  31 mars 2014 at 12 h 57 min

          Suffit de prendre une version en poudre en très petite quantité (le produit s’altère très très vite dans le temps).
          150-200g maxi avec juste 100% de vit C se trouve sans pb sur le net 😉

          (0)
          Répondre
  • Jean-Seb  30 mars 2014 at 18 h 47 min

    Merci Julien :-))

    (0)
    Répondre
  • Fat  30 mars 2014 at 21 h 35 min

    Merci pour ces articles toujours aussi intéressant 🙂

    (0)
    Répondre
  • Dolby  31 mars 2014 at 6 h 37 min

    Bonjour,

    Un prof de bio m’avait dit il y a 10 ans que le corps de pouvait stocker que 80 mg de vitamine C et que tout le reste servait à colorer le fond des toilettes…. Et que donc l’industrie pharmaceutique nous « arnaque » en nous vendant des gélules à 500 mg donc 420 qui ne servent à rien. Es-ce vrai? Je veux dire faut ‘il alors étaler sa consommation?
    Est il vrai aussi que fumer une cigarette, brule toute la vitamine absorbé.
    Pendant que j’y suis, je suis marin (marine marchande),je travail souvent en Mer du Nord et Mer de barentz y compris l’hiver donc je comprends un complément de vitamine D de Solgar avec en plus magnésium et calcium. Est ce suffisant pour compenser le manque de luminosité?

    Je trouve votre travail très enrichissant et très sérieux.
    Je vous souhaite bonne continuation.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  31 mars 2014 at 10 h 09 min

      Bonjour,

      L’arnaque ici c’est celle du prof de bio qui est anti-compléments alimentaires 🙂 Car la vitamine C, comme les vitamines B, est hydrosoluble, c’est-à-dire soluble dans l’eau. Comme les mouvements de l’eau dans le corps sont rapides cela veut dire que cette vitamine n’a pas pour objectif d’être stockée ! C’est pourquoi il est important d’amener chaque jour à son corps de la vitamine C alors que ce n’est pas nécessaire avec les vitamines liposolubles (solubles dans les graisses comme la vitamine E ou D) qui se stockent réellement pendant des mois.
      Quand on prend 80 ou 500 mg de vitamine C on en retrouve toujours une grande partie dans les urines quelques heures plus tard mais ce n’est pas important car en passant dans le corps la vitamine a fait son travail de substance active.
      Pour votre question sur la vitamine D je vous suggère de jeter un œil à mes livres vous verrez que la quantité de vitamine D dans un produit comme ça est une quantité placebo. Et pour le calcium faites une recherche sur le site j’ai déjà écrit à ce sujet et vous verrez que le calcium en complément alimentaire n’a aucun effet positif démontré sur la santé.

      (0)
      Répondre
  • seb  31 mars 2014 at 12 h 42 min

    Juste une petite coquille : il y a eu 4 double prix nobel (sans compter les instituts) 😉

    (-1)
    Répondre
    • Julien V.  31 mars 2014 at 13 h 04 min

      Non il n’y a pas de coquille, c’est le seul HOMME à avoir eu deux prix Nobel.

      (0)
      Répondre
      • seb  31 mars 2014 at 13 h 58 min

        Non, il y a eu Frederick Sanger et John Bardeen aussi. Et en femme : Marie Curie…

        (0)
        Répondre
        • Julien V.  31 mars 2014 at 14 h 03 min

          C’est exact, j’ai oublié de préciser que Pauling est le seul homme à avoir eu deux prix Nobel dans des domaines distincts, ce qui est d’autant plus hors du commun !

          Cela dit je pense que le fait de savoir si Marie, Paul ou Jacques ont eu deux ou trois prix Nobel n’a pas une grande importance concernant le fond de cet article qui apporte des éléments importants pour la santé et la prévention des maladies chroniques.

          (-1)
          Répondre
          • seb  31 mars 2014 at 14 h 13 min

            Ouais, enfin, le prix nobel de la paix, on le donne à n’importe qui de nos jours, donc, ça pas très glorieux, ni significatif…
            Et c’est important d’être précis dans vos articles, en termes de crédiblité, c’est important…

            (1)
          • Julien V.  31 mars 2014 at 14 h 23 min

            Je pense qu’un lecteur intelligent comme vous doit bien savoir qu’en tant qu’être humain il m’arrive de faire des erreurs ou des omissions involontaires, comme n’importe qui d’autre.

            (1)
  • seb  31 mars 2014 at 14 h 30 min

    Tout à fait, c’est pour ça qu’en tant que lecteur « inteligent », je suis là pour vous le faire remarquer 😉

    (0)
    Répondre
  • Marie-Laure P  1 avril 2014 at 13 h 28 min

    bonjour,

    L. Pauling recommande un apport quotidien en vitamine C entre 6 et 18 g (et non mg), le docteur Thomas Levy qui soigne les cancers avec des intraveineuses de Vitamine C, recommande entre 3 et 10 g par jour.
    Pour les enfants, 1 g par année d’âge.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  1 avril 2014 at 13 h 38 min

      Bonjour,
      Les recherches de Linus Pauling ont été continuées depuis sa mort et de nombreuses études ont testé l’effet de la vitamine C intraveineuse dans le cancer et les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances comme expliqué dans cet article dont les références scientifiques sont librement consultables (listées en bas de page). Malheureusement !

      (0)
      Répondre
  • Marie-Laure P  1 avril 2014 at 13 h 46 min

    ah bon? pourtant d’après plusieurs milliers d’articles, de livres et cliniques qui pratiquent ces traitement à travers le monde, les résultats sont plutôt positifs , même extrêmement positifs et bien réel. Le docteur Thomas Levy, cardiologue américain, utilise cette méthode depuis plus de 10 ans et ça marche!!!
    voir aussi le documentaire télévisé de « 60 minutes » intitulé « living proof »…

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  1 avril 2014 at 14 h 12 min

      En fait si vous regardez les références scientifiques de mon article vous verrez des méta-analyses, il s’agit d’analyses de centaines d’études sur le sujet. Disons que si on essaye d’aider les malades avec de vraies solutions il ne faut pas se contenter de regarder uniquement les affirmations de quelques personnes mais regarder les informations dans leurs ensembles.

      (0)
      Répondre
  • Eric D  1 avril 2014 at 19 h 56 min

    Bonjour,

    Que pensez des régime frugivor, ils sont riche en vitamine C, beaucoup le pratique et s’en porte bien, sauf en masse musculaire.

    Que pensez vous d’être un frugivore qui consomme de la viande et des lipides 2 ou 3 fois par semaine?

    Il y aura t-il des risques pour la santé ou inconvénient sur la composition corporel?

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  1 avril 2014 at 20 h 10 min

      Bonjour,
      Si on mange de la viande ce n’est plus un régime frugivore. Ensuite concernant la masse musculaire on a aujourd’hui des preuves que plus on a de la masse musculaire moins on a de cancer et plus on résiste en cas de chimiothérapie, ce n’est pas négligeable.

      (0)
      Répondre
  • YOUNES BENAMEUR  5 avril 2014 at 17 h 14 min

    Merci beaucoup pour cet article.

    Je prend actuellement 1120 mg (120mg NuPower + 1gr de vitamine C), il n’y pas de soucis les 120mg de plus? J’imagine que non.

    Merci d’avance de votre réponse.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  5 avril 2014 at 20 h 17 min

      A mon sens mieux vaut se contenter du NuPower + 500 mg de vitamine C car il y a aussi la vitamine C des aliments à prendre en compte dans le calcul.

      (0)
      Répondre
  • Eric P.  5 avril 2014 at 19 h 59 min

    Je suis assez surpris de lire que la vitamine C synthétique est aussi efficace que la Vitamine C naturelle. J’ai lu récemment ici http://www.santenatureinnovation.com/a-propos-du-jeune-en-cancerologie/?utm_source=Newsletter-gratuite&utm_medium=emailing&utm_campaign=201403-21-jeune_cancerologue_lpj
    « la cellule cancéreuse et plus largement le tissu ou la tumeur cancéreuse doivent être considérés comme des voleurs des meilleurs nutriments. Par exemple, si vous consommez de la vitamine C à fortes doses, achetée chez votre pharmacien, et si vous en consommez aussi dans les fruits et les légumes frais, la tumeur prendra en priorité la « bonne vitamine C » , celle des fruits et des légumes, et vous laissera celle du pharmacien qui n’est biodisponible qu’à 50%, car vous en éliminez la moitié dans les urines. »
    Et dans la jungle des produits existant en pharmacie, peux-tu nous conseiller un produit en particulier car la plupart ont du glucose ou aspartame et quantité d’autres exipients : http://www.vidal.fr/classifications/vidal/c:1789/m:17752/

    Merci.

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  5 avril 2014 at 20 h 16 min

      C’est le point de vue du Dr Joyeux qui est basé sur des croyances et non sur la science. Mais la lettre du Pr Joyeux a été créée pour lui donner la parole et qu’il fasse part de sa propre opinion, sans jugement ni modification.

      (0)
      Répondre
      • Eric P.  5 avril 2014 at 21 h 10 min

        Pourtant diffusé sur le site Santé Nature Innovation auquel tu participes 😉
        Tu n’as pas répondu à ma question, quelle est en pharmacie ou para-pharmacie la vitamine C la moins chère sans excipient douteux (édulcorant chimique ou additif)?

        (0)
        Répondre
        • Julien V.  5 avril 2014 at 22 h 39 min

          Ce n’est pas parce que je participe à un site que tout ce qui est écrit est scientifiquement juste. Et je ne fais pas de pub pour des marques que je ne connais pas.

          (0)
          Répondre
          • Eric P.  5 avril 2014 at 23 h 28 min

            Il ne s’agit pas de faire de pub mais de bien conseiller. Tu as mon adresse émail par ce blog pour m’écrire en privé.

            (0)
  • Thomas  5 avril 2014 at 20 h 26 min

    10kiwis et hop, 650mg de vitC parfaitement assimilable.

    (1)
    Répondre
    • Eric P.  5 avril 2014 at 21 h 10 min

      J’ai une amie qui a développée une allergie alimentaire après avoir trop consommé de kiwis… attention

      (0)
      Répondre
  • Bart  7 avril 2014 at 16 h 57 min

    Ces recherches viennent donc infirmer ce que conseillait votre livre « Nutrition de la force » donc ? Il me semble que c’est bien le cas, mais je trouverais bien de le préciser, pour être clair.

    Au passage, j’espère que ce prochain livre arrivera assez vite sur Kindle/iBookstore !

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  9 avril 2014 at 19 h 36 min

      Bonjour,
      Oui c’est bien connu, il y a de nombreux cas ou études dans lesquelles la vitamine C a eu des effets très bénéfiques mais malheureusement aussi énormément d’études dans lesquelles la vitamine C n’a rien donné. C’est ce qui est expliqué dans les études de synthèse données en référence en bas de mon article.

      (0)
      Répondre
  • Benjamin  15 avril 2014 at 13 h 37 min

    Salut Julien !
    Je te remercie pour cet article qui est très clair.
    J’ai dans ma famille des problèmes de vision : ma grand mère a eu la cataracte et du coté de ma mère on est tous très myopes (j’ai été opéré au laser cet été). Je me suppléments actuellement à 1g (2 x 500gr) et suis sportif.

    Compte tenu de mes antécédents familiaux, ne faudrait il pas que je diminue à 500 gr ?
    Merci d’avance pour ta réponse,

    (0)
    Répondre
  • Serge  22 avril 2014 at 19 h 06 min

    Julien,

    J’ai vu sur ta page Facebook que tu envisageais d’organiser une journée de formation sur Paris.
    Avant la sortie de ton livre (le 2 Juin 2014 semble-t-il)j’espère?

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  22 avril 2014 at 19 h 58 min

      J’ai posé la question pour avoir une idée du nombre de personnes intéressées mais ce n’est pas prévu dans l’immédiat. En tout cas ce ne sera pas avant la sortie du livre.

      (0)
      Répondre
  • Mehdi  26 avril 2014 at 13 h 55 min

    Bonjour Julien;

    D’apres vous qul serait le meilleur timing pour prendre sa vitamine ou son multivitamine.? Avant les repas au cours du repas en fin de repas en tre les repas.? On dit parfois que certaines substances sont détruites par les acides de la digestion et je me demande donc si les compléments de vitamines arrivent intact dans l’intestin.? Merci
    Cordialement

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  26 avril 2014 at 15 h 04 min

      Bonjour,
      Il y a des vitamines dans les aliments alors si l’estomac les détruisait nous ne pourrions rien absorber. On essaye donc toujours de les prendre avec les autres vitamines des aliments, c’est-à-dire en mangeant.

      (0)
      Répondre
  • Mehdi  26 avril 2014 at 16 h 18 min

    Merci
    Oui c’est vrai je n’y avais pas pensé. Mais je me disais que peut etre la structure d’un fruit ou d’un légumes (fibres sucres eau) protege en quelques sortes les vitamines.
    En tout cas merci du conseil. Je les prenais déja au repas je vais continuer.
    Cordialement

    (0)
    Répondre
  • dude  17 mai 2014 at 19 h 45 min

    Sait on si des hôpitaux ou cliniques en France acceptent de délivrer de la vitamine C à haute dose par intraveineuse ? Si oui lesquels svp?
    J’imagine la difficulté pour des patients cancéreux de trouver des médecins qui acceptent de sortir du cadre des traitements halopathiques habituels…

    (0)
    Répondre
  • Baron  17 mai 2014 at 23 h 03 min

    C’est 1000 mg les jours de foot et 500mg les jours de repos ou tous les jours 1000mg?

    (0)
    Répondre
  • dude  18 mai 2014 at 12 h 16 min

    et pour les hôpitaux ?

    (0)
    Répondre
  • Vanw  19 décembre 2014 at 17 h 21 min

    Bonjour,

    J’ai une question à propos de la vitamine C, ne pensez vous pas qu’il y a un risque de réaction de Fenton au niveau de l’intestin grêle lorsqu’elle est prise avec du poisson ou de la viande rouge ?

    Bien cordialement

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  20 décembre 2014 at 13 h 22 min

      Bonjour, non car le fer dans ces aliments n’est pas libre, contrairement à un complément alimentaire.

      (0)
      Répondre
  • Vanw24  2 février 2015 at 13 h 01 min

    En fait, depuis quelques mois je prends du bicarbonate de potassium, et notamment quand je mange de grandes quantités de produits animaux celà me soulage énormément, à contrario je me demande si le fait de prendre du bicarbonate de potassium peut réduire trop l’acide urique et donc avoir un effet pro-oxydant vu que l’acide urique est anti-oxydante.
    Je ne sais pas si tu pourras répondre à ma question

    (0)
    Répondre
  • MACREZ  24 mars 2015 at 17 h 28 min

    Bonjour,

    Que penses tu de ce complément ? il a les mêmes valeurs que les autres formes de vitamine C ?

    Principes actifs par comprimé
    Ascorbate de Potassium (Vit. C +/-70%) 500 mg

    (0)
    Répondre
  • HUGO LE CHARPENTIER  19 avril 2015 at 15 h 28 min

    Salut Julien,

    J’ai lu tous tes bouquins ainsi que ceux de Souccar + la dernière version revisitée de « Changer d’alimentation » de Joyeux.

    Je prends tous les jours 1gr de vitamine C + 450ui de vitamine E.

    Si je me réfère à ta conclusion c’est pas top ?

    Je fais du sport de manière intensive (crossfit, muscu + course à pied).

    J’ai une alimentation équilibrée. Je commence très peu de viande (essentiellement poisson et oeufs) et beaucoup de fruits, légumes et oléagineux.

    Tu me conseilles quoi ? Je t’avoue que ton article vient de me mettre le doute…

    (0)
    Répondre
  • Chakapawouk  5 janvier 2016 at 12 h 02 min

    Bonjour M. Venesson,
    Pour payer encore moins cher que la vit. C synthétique vendue en pharmacie, que pensez-vous des produits suivants ? Est-il pertinent de les consommer, directement ou en dilution ? Merci.
    http://www.laboratoire-obst.com/acide-l-ascorbique-vitamine-c-e300-1kg-873.html
    +
    http://meszepices.com/articles-Acide_Lascorbique-5-273.html
    OU (pas sûr de comprendre la différence, l’ascorbate de sodium, c’est aussi de la vit. C ?)
    http://meszepices.com/articles-Ascorbate_de_sodium-5-274.html

    (0)
    Répondre
  • vikinglyon  18 août 2017 at 19 h 44 min

    bonjour, j’ai découvert sur youtube, par hasard des documentaires sur la réalité positive de la vitamine C pure. je désire me mettre à absorber les 20 gr./jour pour retrouver un équilibre en santé! mais étant assez vigilant néanmoins novice, je vous demande où acheter la vitamine c l ascorbique pure et en poudre emballé plus en 2 à 5 kgs au prix au kg raisonnable. merci

    (0)
    Répondre
    • vikinglyon  18 août 2017 at 20 h 04 min

      et faut il de la vitamine C dextrogyre ou la vitamine C pure lévogyre???? je perds mon latin avec tous ce que je lis sur internet

      (0)
      Répondre
  • Hans  14 septembre 2017 at 20 h 46 min

    Merci pour le travail, sérieux et votre temps et générosité, c’est vraiment très intéressant. Il est parfois très compliqué de comprendre les besoins en vitamines de chacun et votre travail m’aide énormément, chapeau!

    (0)
    Répondre
  • Yannick  20 septembre 2017 at 9 h 28 min

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette article.

    « Compte tenu de tous ces éléments, je déconseille aux personnes en bonne santé de prendre plus de 500 mg par jour pour les sédentaires et 1000 mg par jour pour les sportifs d’endurance »

    Faites-vous référence à l’apport quotidien total en vitamine C (fruits et légumes inclus) ou uniquement à la supplémentation. J’avoue que j’ai du mal à comprendre cela.

    Cordialement,

    Yannick

    (0)
    Répondre
  • Michael  23 janvier 2018 at 10 h 35 min

    Bonjour julien
    Merci pour cet article fort intéressant.
    Je compte suivre tes conseils et prendre de la glycine.
    Puis je prendre de la vit c avec? elle participe à la formation du collagène donc pour moi ça serait top.
    Par contre je crois que la glycine est un puissant anti oxydant du coup si je suis ton article cela serait déconseillé ?
    Je pense acheté ces 2 articles sur le site nutrixeal ils ont l’air sérieux et top qualité.
    Je pense prendre vit d avec mais elle existe avec et sans vit k2 as tu un conseil ?

    Je te remercie par avance

    (0)
    Répondre
  • Soubeyrat Magali  3 février 2018 at 14 h 20 min

    Je réponds très très tardivement….
    Mais affirmer que la Vit C synthétique et identique à la Vit C naturelle , c’est mal connaître votre sujet, à moins que vous ayez mis à jour vos recherches et connaissances.
    La synthétique ne copie pas l’effet relaxant de la Vit C.
    Donc à tort on croit que la Vit C excite, mais la synthétique qui exvite.
    La Vit C naturelle est équilibrante et doit même être prise à 18h GMT, heure où est elle idéalement assimilée.
    En poudre elle est très abordable, surtout pour 1 à 2 gr par jour. Au delà il faut être suivi (durcissement des artères, attention aux reins….)
    Bien cordialement. Magali

    (0)
    Répondre
    • Julien Venesson  3 février 2018 at 14 h 34 min

      Chimiquement la vitamine C synthétique est une copie parfaite de la vitamine C naturelle. Il est impossible pour quiconque de faire la différence entre les deux. D’ailleurs la plupart des vitamine C vendues dans le commerce sous l’appellation « naturelle » sont des vitamines C synthétique : c’est une petite « escroquerie » marketing. Les deux sont effectivement relaxantes, sauf en cas de carence où la prise provoque de l’excitation au départ.

      (0)
      Répondre
  • MD30  17 mars 2018 at 17 h 51 min

    Article fort intéressant mais qui me laisse quand même une interrogation. Je suis en train de lire le livre du Dr Lévy, très intéressant lui aussi.
    Lorsque vous parlez des méta-analyses comme référence au lieu de ne considérer que les affirmations de quelques personnes, cela semble pertinent.
    Cependant, sans tomber dans le « tous corrompus », je ne peux m’empêcher de considérer l’historique de la vitamine C relaté par le Dr Lévy, thérapie qui reçut un mauvais accueil – c’est le moins qu’on puisse dire – de la part de la médecine qui s’est employé à la discréditer, la ridiculiser, la « charlataniser », à biaiser les études – ce qui n’est pas nouveau en médecine – en n’administrant que de faibles doses, pour ensuite conclure à son inefficacité.
    Ce qui me fait dire que vos meta-analyses pourraient bien contenir un grand nombre d’études peu fiables.
    Avez-vous lu le livre du docteur Lévy et croyez-vous que l’on doive douter de ses travaux, de sa longue pratique et de ses affirmations ?
    Dans le cas contraire et si vous croyez en sa compétence et en son honnêteté, diriez vous que cela est insuffisant pour tirer des conclusions et qu’il faudrait attendre l’assentiment de la médecine officielle, ce qui risque d’être long au vu du peu de rentabilité pouvant être attendu de cette thérapie ?

    (0)
    Répondre
    • Julien Venesson  17 mars 2018 at 19 h 56 min

      Bonjour, j’ai lu de nombreuses études sur le sujet, citées dans les méta-analyses ou non et pour moi il n’y a vraiment rien à attendre de cette méthode, sauf peut-être pour les effets secondaires des chimios. Le Dr Lévy est peut-être honnête et convaincu par ce qu’il écrit (il faudrait d’ailleurs voir s’il n’a pas de conflit d’intérêt car pendant longtemps les professionnels qui recommandaient les injections les vendaient aussi et se faisaient beaucoup d’argent) mais ce n’est pas rare qu’on soit convaincu de quelque chose parce qu’on y croit et non parce que c’est une réalité scientifique objective.

      (0)
      Répondre
  • Maxime  23 avril 2018 at 19 h 02 min

    Bjr,

    La fin de l’histoire ? Hum…
    Clinical trials found that it is safe to regularly infuse brain and lung cancer patients with 800 — 1000 times the daily recommended amount of vitamin C as a potential strategy to improve outcomes of standard cancer treatments. In a work presented March 30, 2017 in Cancer Cell, University of Iowa researchers also show pathways by which altered iron metabolism in cancer cells, and not normal cells, lead to increased sensitivity to cancer cell death caused by high dose vitamin C.
    https://www.sciencedaily.com/releases/2017/03/170330142341.htm

    Cancer stem cells, which fuel the growth of fatal tumours, can be knocked out by a one-two combination of antibiotics and Vitamin C in a new experimental strategy, published by researchers at the University of Salford, UK.
    https://www.sciencedaily.com/releases/2017/06/170612094405.htm

    (0)
    Répondre
  • Maxime  24 avril 2018 at 5 h 42 min

    Anticancer Drugs. 2018 Apr; 29(4): 373–379.

    Pancreatic ductal adenocarcinoma (PDA) has a dismal prognosis and is often discovered at an advanced stage with few therapeutic options. Current conventional regimens for PDA are associated with significant morbidity, decreased quality of life, and a considerable financial burden. As a result, some patients turn to integrative medicine therapies as an alternate option after a diagnosis of PDA. Intravenous pharmacologic ascorbic acid (PAA) is one such treatment. The use of PAA has been passionately debated for many years, but more recent rigorous scientific research has shown that there are significant blood concentration differences when ascorbic acid is given parenterally when compared to oral dosing. This pharmacologic difference appears to be critical for its role in oncology. Here, we report the use of PAA in a patient with poorly differentiated stage IV PDA as an exclusive chemotherapeutic regimen. The patient survived nearly 4 years after diagnosis, with PAA as his sole treatment, and he achieved objective regression of his disease. He died from sepsis and organ failure from a bowel perforation event. This case illustrates the possibility of PAA to effectively control tumor progression and serve as an adjunct to standard of care PDA chemotherapy regimens. Our patient’s experience with PAA should be taken into consideration, along with previous research in cell, animal, and clinical experiments to design future treatment trials.
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5882293/

    (0)
    Répondre
    • Julien Venesson  24 avril 2018 at 10 h 08 min

      Attention, le fait que la vitamine C en injection puisse être utile pour mieux supporter les chimios n’est pas contesté dans mon article, au contraire. Mais le traitement de base utilisé dans l’étude quez vous citez reste une chimio bien agressive. La tromperie consisterait à faire croire que la vitamine C seule peut guérir le cancer d’une manière générale.

      (0)
      Répondre
  • Jean-Seb  30 mars 2014 at 10 h 32 min

    Dans le livre « How to read a paper – the basics of evidence-based medicine » il est dit que des biais ont été retrouvés dans le choix des articles pris par Pauling pour pouvoir affirmer que la vit C aidait à vivre plus longtemps et en meilleure santé…
    C’est l’équipe de Knipschild qui l’a démontré…

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  30 mars 2014 at 11 h 17 min

      Je ne connais pas ce livre et peu de gens lisent l’anglais alors l’article reste utile pour ces personnes là.

      (-1)
      Répondre
  • Frédéric  18 août 2014 at 16 h 12 min

    Bonjour,
    Bel article. Apparemment la forme 100% Levogyre est mieux assimilable, ou puis-je en trouver ?
    Cordialement,
    Fred

    (0)
    Répondre
    • Julien V.  19 août 2014 at 7 h 06 min

      Bonjour,
      Toutes les vitamines C en vente sont de forme levogyre. C’est le processus de fabrication moderne qui permet de n’avoir que de la levogyre à 100%. L’idée que les vitamines C du commerce soient un mélange de levogyre et de dextrogyre est un mensonge qui a été répandu sur internet par un escroc (dont je tairais le nom) qui souhaitait se démarquer des autres et réussir à vendre sa propre vitamine C aux gens (et son escroquerie a très bien fonctionné).

      (0)
      Répondre

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.